I'm back bitches ♥

 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 13 Aoû - 18:24

Avaran (Inoue)

Âge : 25 ans
Métier/Classe : ex-assassin
Nationalité : CLAN DU FEU RPZ. Mais là maintenant, bah, japonais.
Origines : Endorien
Situation générale : Célibataire et pauvre as fuck. C'est un bon parti, n'hésitez pas !
Pouvoir(s) : Téléportation/Manipulation interne/Maîtrise du feu et des ombres

Physique

▬  Kashuu Kiyomitsu de Touken Ranbu

Carnation : pâle comme un doliprane
Taille : 1m75
Corpulence : entre le cure-dent et le Squeezie.
Cheveux : LONGS. BRUNS. SOYEUX. BEAUX. SEXY. MAGNIFAÏKMACHERIE.
Yeux : Argentés
Signe(s) distinctif(s) : beaucoup de cicatrices et une boiterie plus ou moins sévère de la jambe droite

Caractère

▬ Impulsif
▬ Intelligent
▬ Déterminé
▬ Droit
▬ Orgueilleux
▬ Hautain
▬ Froid/Associable
▬ Impatient
▬ Tête brûlée
▬ Chiant

Histoire

Il y a de longues années eut lieu un bain de sang: dans un village excentré du Clan du Feu, une bande de pillard massacrèrent femmes, enfants, vieillards. Au milieu du sang et des cadavres, un enfant, âgé de 8 ans, regardait cette affreuse scène sans savoir quoi faire. Ses parents l'avaient abandonné dès son plus jeune âge, et il ne les avait jamais connus. Ayant erré plusieurs années seul, il avait atterri dans ce village deux mois auparavant. Il observait à présent les gens qu'il connaissait, de près ou de loin, périr devant lui. Un des tueurs s'approcha de lui avec un couteau et le jeune garçon leva les yeux. L'homme eut un mouvement de recul: la haine qui brillait dans le regard de l'enfant faisait froid dans le dos. Il essaya de le blesser, mais le garçon disparut, avant de réapparaître derrière lui. Il agita les doigts, et fit une clé de bras au tueur, sans même le toucher. Un craquement sourd et un cri retentirent. L'homme gisait au sol, inconscient, et le jeune garçon le fixait froidement. Plusieurs hommes arrivèrent alors, et voyant les dégâts faits par ce petit monstre, ils décidèrent d'embarquer l'enfant avec eux...

AGE: 15 ans


Styx: AVARAN !! "

Deux colosses jetèrent le jeune homme aux pieds de leur chef. Avaran eut juste le temps de positionner ses bras de telle façon qu'il ne s'étalerait pas lamentablement par terre. Il se releva, ses yeux argentés foudroyant l'homme qui se tenait devant lui, de longues mèches noires lui tombant devant le visage, rendant son regard encore plus inquiétant. Il ne portait qu'un pantalon noir, assez épais, et le haut de son corps, à nu, était couvert de cicatrices plus ou moins récentes. Le Chef le fixa avec dédain.

Styx Qu'est-ce qu'on va faire de toi ? Tu es incapable de te tenir tranquille un seul instant... "

Avaran, ne supportant plus cette humiliation, se mit debout, chancelant, et passa une main dans ses cheveux pour les remettre à leur place.

Styx: Tu sais quelle est ta punition à présent, je n'ai plus besoin de préciser...

Le jeune homme grinça des dents sous la colère, mais resta tout à fait droit et digne quand les deux colosses de toute à l'heure arrivèrent en lui passant des chaînes aux poignets. Il les suivit après un dernier regard mauvais à son interlocuteur.


AGE: 18 ans


La porte s'ouvrit avec un grincement aiguë. On pouvait distinguer une silhouette dans l'ombre de la pièce. Le Chef s'avança vers elle. Avaran se tenait là, des chaînes pendant du plafond accrochées à ses poignets. Du sang coulait encore lentement de ses blessures au dos. Il ne bougea même pas quand la porte s'ouvrit, ni quand l'homme entra.

Styx: C'est navrant de devoir punir un de mes meilleurs tueurs aussi régulièrement...
Avaran: Tu n'as qu'à mieux tenir tes hommes!

Cracha-t-il avec froideur, ses iris argentés fixant l'homme aux cheveux poivre et sel qui se tenait face à lui.

Styx: Peut-être, mais il n'empêche que tu en a déjà éliminé cinq en quelques mois. Ta suceptibilité commence sérieusement à m'excéder.
Avaran: Détache moi.

Le Chef hésita, et après un soupir, il fit disparaître les chaînes d'un geste de la main. Avaran manqua de tomber par terre, ses jambes ayant du mal à le soutenir. Il massa ses poignets pendant quelques secondes.

Styx Avaran, arrête de te conduire comme un enfant, et tu seras un de mes meilleurs éléments.
Avaran: Ce n'est pas parce que tu m'as amené ici que je suis à tes ordres. Que ça soit clair.

Styx lui fit signe de sortir de la cellule en restant silencieux et le jeune homme obéit sans rien rajouter et sans même lui adresser un regard.


AGE: 20 ans


Les elfes présents dans la pièce, commencèrent à murmurer entre eux. Le sujet brûlant du jour avait attisé les rumeurs. Styx discutait avec deux de ses lieutenants.

??: Oui seigneur, l'Organisation a commencé à s'agiter. Nous ignorons combien de nos hommes ont péri, mais les pertes sont assez conséquentes.
??: Ces maudits vampires...

Les portes de la salles s'ouvrirent, et un beau jeune homme, vêtu d'un long manteau couleur vin apparut. Il s'avança d'une démarche assurée jusqu'à Styx. S'inclinant légèrement, il se redressa rapidement afin de parler.

Avaran: Styx, deux de nos espions sont revenus avec les plans que tu désirais. "
??: Comment oses-tu parler ainsi à notre seigneur ?! " s'indigna un des lieutenants.

Avaran lui envoya un regard glacial et pointa sa main vers lui. L'homme porta alors ses mains à sa gorge comme si quelqu'un l'étranglait, et tomba à genoux.

Styx: Il suffit ! "

Avaran soupira et baissa sa main, laissant le lieutenant respirer de nouveau normalement.

Styx: Merci pour cette information. Tu peux disposer.

Le jeune homme s'inclina de nouveau et fit demi-tour. Il passa une main dans ses cheveux tout en se dirireant vers la porte.


AGE: 21 ans


Styx: Tu es un de nos meilleurs assassins, je te laisse donc errer dans ce monde à ta guise. N'oublie pas qui tu es et d'où tu viens.
Avaran: Oui Styx, ne t'en fais pas pour moi.
Styx: Ca, ça ne risque pas ! "

Avaran esquissa un sourire, et sortit de l'immense ville souterraine. Il marcha dans une des galeries, et déboucha sur l'extérieur. Il ferma les yeux un instant, ses longs cheveux aux reflets pourpres ondulant au gré du vent. Puis il partit: il était libre de ses mouvements à présent.



AGE: 22 ans


Avaran avait juste eu le temps de sentir une aiguille se ficher dans son cou avant de perdre connaissance. Il n'avait pas pu voir ses ennemis, ni même réagir... L'hybride fut réveillé par un violent coup de pied dans les côtes.

??: Allez debout !

Il reprit rapidement connaissance et se concentra pour essayer de reconnaître le lieu où il se trouvait : cette l'eau, ces arbres... Cela ressemblait nettement à la rivière d'or. Il essaya de se relever, mais la drogue qu'on lui avait injecté pour qu'il s'endorme faisait encore effet, et ses bras ne tinrent pas le choc. Avaran sentit aussi que ses poignets étaient enchaînés. Une broutille. Il essaya de se téléporter... Rien n'y fit. Ouvrant de grands yeux, il commença lentement à comprendre dans quelle situation il se trouvait... Et son futur ne s'annonçait pas grandiose.

??: N'essaye pas d'utiliser tes pouvoirs au fait, le sérum qu'on a utilisé les bloque.

Avaran serra les dents, frustré, et lança un regard mauvais à ses oppresseurs : trois hommes, plutôt bien taillés - surtout comparés à lui - et armés jusqu'aux dents. Bizarremment, ils ne semblaient pas très puissants, mais cette attaque devait être préméditée depuis un moment, car ils avaient pensé aux moindres détails afin de l'empêcher de riposter.

Avaran: Qui êtes-vous, et que me voulez vous ? "

Un des hommes l'attrappa violemment à la gorge et le souleva du sol. Avaran essaya vainement de se débattre, utilisant ses ongles pour labourer la main et le bras de son ennemi, mais ce dernier n'y prêtait aucun attention.

??: Ce qu'on te veut ?! Te tuer. Lentement... A petit feu... Comme tu as tué deux de nos compagnons. Tu as sûrement oublié leurs visages, après tout tu es un assassin, mais nous on a pas oublié et on va te le faire payer.

D'un geste, l'homme envoya Avaran dans les airs, et ce dernier atterrit violemment dans la rivière, les cailloux lui éraflant le bras. Un deuxième homme s'approcha de lui, le regardant de haut comme il détestait qu'on fasse.

??: Tu es plus pathétique que je ne l'imaginais, et je ne comprends vraiment pas comment quelqu'un comme toi a pu tuer l'un des nôtres.

Avaran prit un méchant coup de pied dans l'abdomen avant de sentir la main puissante de son interlocuteur lui attraper les cheveux.

??: On va te faire regretter ce que tu as fait...

L'assassin ne pouvait rien faire : sa force était beaucoup trop faible face à celle des trois hommes et de plus les drogues qu'on lui avait injectées faisaient bien effet. Quelques secondes plus tard, il avait la tête sous l'eau. Il sentit rapidement l'air lui manquer et se débattit. L'homme le sortit alors et le jeta sur la berge. Avaran toussa et cracha un peu d'eau, le souffle court.

??: Emmenons-le au repaire. "

Les deux hommes acquiescèrent et attachèrent une chaîne aux liens des poignets du jeune homme. Ils la relièrent à une des selles et partirent en direction de la forêt. Bien sûr, ils prirent le trot, obligeant Avaran à courir de façon assez soutenue.

Vingt minutes plus tard, ils arrivèrent à l'entrée d'une grotte. Avaran s'écroula sur le sol, ne tenant plus debout. Sa respiration était bruyante, et de petites gouttes de sueur perlaient sur son corps. Les hommes descendirent de cheval, et l'un d'eux s'approcha d'Avaran.


??: Tu parles d'un assassin... Allez lève-toi !

Il l'attrapa par les cheveux et l'obligea à se mettre debout. Avaran les suivit, chancelant. L'intérieur de la grotte était plutôt bien aménagé : fauteuils, tables, chaises et autres, tel un petit intérieur tout à fait agréable mais Avaran remarqua aussi plusieurs portes louches sur les côtés. Il fut d'ailleurs dirigé vers l'une d'entre-elles.

??: Tu vas aimé celle salle...

Le jeune homme se raidit. Un des hommes ouvrit la porte et Avaran resta sans voix face à l'artillerie de torture qui se trouvait devant lui. Tous les objets les plus glauques et inimaginables se trouvaient là... Avaran frissonna. Pas de peur, c'est Avaran quand même je vous rappelle, non il frissonnait de froid car ses cheveux mouillés et sa chemise humidifiée par l'eau de la rivière et celle de sa course précédente accentuaient le froid humide qui régnait dans la grotte. L'homme qui le tenait toujours l'attacha à un pilier au centre de la pièce. Il alla ensuite farfouiller dans une boîte et en sortit un fouet. D'un geste il déchira la chemise d'Avaran pour laisser son torse à découvert.

??: Bien. Amusons nous un peu.

L'assassin eut un sourire en coin.

Avaran: Vous pouvez me faire ce que vous voulez, ça ne me fait pas peur. Vous êtes pathétiques et incapables que vous êtes obligés de m'attacher et me droguer pour pouvoir me tabasser. C'est misérable...
??: La ferme !

Le fouet fusa vers la joue d'Avaran, et lui entailla cette dernière. Le jeune homme se tourna de nouveau vers la brute qui se tenait devant lui, et lui lança un regard à vous glacer le sang.

??: Tu es un monstre sans pitié qui a exterminé les nôtres et tu vas souffrir pour ça !

Le fouet claqua plusieurs fois, blessant Avaran jusqu'au sang. Ce dernier se contenta de serrer les dents en jetant défiant du regard l'homme qui s'en prenait à lui. Pour finir en beauté il prit une barre en métal et l'abattit sur la jambe de son prisonnier, lui arrachant un seul et unique cri de douleur. Après plusieurs minutes de torture intensive, l'homme finit par le détacher et le conduisit à l'intérieur de la grotte. Avaran boitait à cause de sa blessures à la jambe et fulminait d'être ainsi humilié. L'homme le conduisit devant une autre porte.

??: Voici ta nouvelle demeure pour les prochains jours.

Avant de le jeter à l'intérieur, l'homme lui planta son poignard entre le cou et l'épaule. Avaran ne put retenir un gémissement de douleur avant d'être projeté sur le sol de la pièce sombre. Il s'écroula par terre, sa main s'agrippant à l'endroit de sa blessure. Le sol de la grotte n'était pas en pierre: il s'agissait plutôt d'une sorte de boue, assez terreuse, mais tout de même assez humide pour tremper un peu plus les vêtements d'Avaran. Il faisait sombre et froid dans cet endroit. Le jeune homme resta allongé sur le dos, haletant, blessé, et frigorifié. Le sang coulait abondamment de sa blessure, l’affaiblissant un peu plus qu'il ne l'était déjà. Il se servit du peu d'énergie qui lui restait pour utiliser un sort mineur de feu qui réussit à passer outre les effets de la drogue et put ainsi à cautériser la plaie. Serrant les dents et soupirant sous l'effet douleur, il réussit à arrêter le saignement. Avaran voulut bouger, mais il était trop épuisé pour cela. Il s'en voulut de s'être fait piéger si lamentablement. Et s'il mourrait ici ? Non c'était impossible ! Un assassin de son rang ne pouvait pas mourir de façon si pitoyable... Il finit par sombrer dans un sommeil profond, n'arrivant plus à garder les yeux ouverts.

La porte s'ouvrit violemment, et Avaran grimaça lorsque la lumière de la pièce principale l'éblouit. Il se sentait encore très faible et ne tarda pas à se remémorer les séquelles de la veille.

??: Debout ! Et dépêche toi, sinon c'est moi qui t'oblige à te lever.

Avaran serra les dents de colère, et se releva avec peine. Ses vêtements sales et humides lui donnaient un air assez pathétique, amplifié par l'état ses cheveux, encore mouillés et emmêlés par le sang et la boue. L'homme eut une grimace de dégoût, lorsque Avaran passa à côté de lui. Malgré son état, l'hybride n'avait rien perdu de son air fier et de son regard noir. Il se planta devant les deux autres hommes qui le regardaient.

Avaran: Alors, vous allez faire quoi de moi aujourd'hui ? Me torturer ? Abuser de moi ? Ou me tuer peut-être ? "

Sa voix était glaciale et teintée d'ironie, tandis qu'une lueur de défi brillait dans son regard.

??: Boucle-la petit arrogant.

Celui qui avait ouvert la porte lui balança un coup de coude dans les côtes en passant et Avaran le regarda avec haine. Il passa sa journée attaché dans la salle de torture, subissant les coups de ses oppresseurs. Ses tentatives de riposte furent vaines. Le métal lui brisa plusieurs os, et les lames lui entaillèrent la peau. Quelqu'un de normal aurait sûrement succombé devant une telle torture physique et mentale. Le soir venu, l'homme le balança de nouveau dans sa 'cellule'.

Avaran, allongé dans la boue glacée, tremblait de tout son corps. Ses blessures lui faisaient souffrir le martyr, la faim lui transperçait le ventre, et le froid le vidait de son énergie. Couché sur le côté, agité de tremblements incessants, un filet de sang coulant de sa bouche entrouverte, il essayait de se convaincre qu'il s'en sortirait. Seulement, si personne n'arrivait, il ne pourrait pas résister un jour de plus. Avec plusieurs coupures profondes, une perte de sang plutôt élevée, des côtes, un bras et un poignet brisé, et un tibia fracturé, il ne pourrait pas tenir. Le regard vide, et la respiration difficile, il essayait de rester conscient, d'ignorer la douleur de ses blessures, et le sang qui s'en échappait, souillant un peu plus ses cheveux et ses vêtements. Il espéra. Il espéra pour la première fois de sa vie que quelqu'un vienne le sauver.


Heureusement pour lui, son amie Löwin arriva de justesse pour le tirer d'affaire. Très reconnaissant, Avaran la remercia avant d'éliminer les gêneurs qui avaient osé s'en prendre à lui. Avec l'aide de son alliée il regarda la ville et alla voir un guérisseur. Ce dernier lui annonça qu'il devait rester en convalescence plusieurs mois afin de retrouver l'usage de sa jambe. Evidemment Avaran ignora les avertissements qu'on lui prodigua et reprit sa vie comme avant... En souffrant atrocement. Sa blessure ne se remit jamais vraiment et depuis l'assassin boîte de façon plus ou moins sévère selon son état général.

Pseudonyme : Endora
Âge : Moins qu'Avaran.
Informations diverses : Je domine le monde.
Code de validation : ♥

Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Aoû - 23:31
Validé Rang Adepte ♥
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofendora.purforum.com
Admin
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées-