[Terminée] Forgiveness is a six gun ♦ Camaël

 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 7 Fév - 0:24

Camaël

Âge : En apparence, environ 23 ans. En réalité, il doit bien fêter son cinquième siècle.
Métier/Classe : Anciennement un des Commandants de La Garde Royale du Clan de l'Air, puis un Soldat œuvrant pour le Clan de la Lumière. A présent, un blasé qui se contente de vivre parmi les hommes.
Nationalité : D'abord celle du Clan de l'Air puis celle de celui de la Lumière. Dès lors, américain, lui semble-t-il ?
Origines : Endorien. Ange puis Déchu suite à quelques problèmes.
Situation générale : En concubinage avec son sabre. Les moyens ne manquaient pas sur Endora. Sur Terre, il vit tout aussi bien.
Pouvoir(s) :
Pouvoirs raciaux : Vol, Télépathie, Aura de Guérison et Don de souffrance.
Pouvoir lié au Clan : Aérokinésie.
Pouvoir propre : Modification de la réalité. Il peut en faire ce qu'il veut. De sa propre réalité, ne touchant que lui, comme celle qui l'entoure ou celle qui vous est propre. S'il décide que votre réalité est que vous êtes un canard à trois pattes, apprenez vite à caqueter. Cependant une telle capacité n'est pas sans conséquences. Il perd peu à peu qui il est. Souvenirs, sentiments, émotions, il devient petit à petit cette personne apathique, proche d'un robot et vide de toute vie et passé. Il lutte donc en permanence pour tenter de garder un minimum d'existence, celle-ci s'en voyant tout de même effacée bien qu'il n'use pas de son don.
♦ Son nom de famille est Thosriel, l'une des familles qui ont toujours servi la Garde Royale du Clan de l'Air. Seulement, n'étant plus sur Endora, il s'en est affranchi.

Physique

▬ Tsurumaru Kuninaga de Touken Ranbu

Carnation : Pâle sans pour autant être maladive.
Taille : 1m85.
Corpulence : Athlétique et bien proportionnée.
Cheveux : Blancs.
Yeux : Dorés.
Signe(s) distinctif(s) : Mise à part son expression stoïque et les cicatrices qui le bardent, rien de bien important. Si ce n'est qu'il ne se sépare jamais de son sabre et les deux cicatrices couvrant ses omoplates, où se trouvaient ses ailes.

Caractère

▬ Respectueux, un peu trop. Néanmoins, il peut vite devenir irrespectueux si l'ennui le gagne.
▬ A un souci avec la violence, il n'a pas de bornes. Si ce n'est que la personne en face ne soit plus. Paradoxal ici. Il ne mesure simplement pas. Il fait ce qui doit être fait.
▬ Impartial. Il tente de le rester.
▬ Appréciateur de combats, il n'en refusera jamais un. Quelque peu belliqueux, il se peut qu'il vienne vous chercher des noises au besoin.
▬ Excellent combattant, sa vie n'a été qu'une suite de combats et d'entraînements. Allez savoir s'il sait faire autre chose que manier son sabre.
▬ Peu sensible à la douleur. Et même s'il venait à la ressentir, il n'en montrerait rien.
▬ Il a une certaine fierté et droiture. Qu'il ne délaissera au grand jamais.
▬ Étrangement compréhensif, il sait être bon analyste quand il ne se base pas sur son intuition qui jusqu'ici l'a bien aidé.
▬ Stoïque, placide, il est rare qu'il montre une autre expression que celle-ci, ne comprenant plus les autres. Ou étant plutôt incapable de les comprendre pour sa propre personne.
▬ Apathique, il est incapable d'éprouver la moindre émotion. Si cela doit se faire, il ne comprendra pas.
▬ La seule qui puisse éprouver est son exécration pour la magie. Il déteste celle-ci et s'interdit d'user de la sienne.
▬ Rancunier aux extrêmes. Ce n'est pas une bonne idée de l'avoir à dos.
▬ Possessif, protecteur, uniquement avec les rares personnes pour qui il aura de la considération.
▬ Manipulateur, quand il faut arriver à ses buts.
▬ Stratège, tacticien, il n'est pas du genre à foncer tête baissée sans un minimum de plans.
▬ Intelligent, il s'adapte vite à ce qui l'entoure et possède certaines facilités.
▬ Torturé, il ne sait pas réellement pourquoi il est ainsi et agit ainsi.
▬ Lutte pour garder un minima de compréhension « humaine » et de notion des sentiments… Vainement.
▬ Rigoureux, il est dur envers vous comme envers lui-même.
▬ Respecte la plupart des règles. Sauf si celles-ci le gêne.
▬ Peut réellement montrer un bon fond, quand il accepte celui-ci.
▬ Très à l'écoute, il est capable de se démener pour vous aider. Faut-il encore, qu'il accepte.
▬ Possède une morale complètement ambiguë ; et si l'on peut dire… Chevaleresque. Qu'il cherchera toujours à respecter.
▬ Est du genre à vouloir sauver la veuve et l'orphelin dans le fond. Bon courage pour le voir.
▬ Paradoxal, complexe, il vous faudra une bonne dose de patience pour comprendre celui-ci.

Histoire

Thosriel.

Éclat. Une lame filante, souple, qui tranche son adversaire. Gouttelettes pourpres qui se soulèvent face aux rayons du jour. Brise fraîche. Poids mort. Silence.

Thosriel.

Pourquoi ce nom te revenait-il en tête ? Tu gardais les yeux rivés sur ton sabre, suivant le trajet du sang qui s'écoulait lentement de la lame. Gouttes par gouttes. Un souffle. Le tien, calme, presque inaudible alors que tes prunelles cherchaient à rejoindre l'astre lumineux se trouvant dans les cieux.

Thosriel.

Une famille imminente du Clan de l'Air. Une des plus anciennes. Une des toutes première à s'être rangée aux côtés de la Royauté. Vouée à la servir. Vouée à la soutenir. Un serment d'honneur. Marqué dans la chair. Un serment que l'on ne peut oublier. La Garde Royale. Voici ce que cette famille faisait de mieux. Noble, elle tenait à ce que chacun de ses membres s'illustrent dans un service des plus exemplaires auprès de la Famille Royale. Garde Royale. Dont l'existence se résume à protéger cette Famille, espoir et garante d'une Nation toute entière. Valeureux, loyaux, droits, justes, œuvrant pour le bien. Des Anges parmi les Anges. Les plus Saints parmi les Saints. Les Thosriel n'avaient jamais failli à leurs devoirs ni à leur réputation. Très vite ils surent se faire une place dans le Clan de l'Air au fil des siècles. Redoutables combattants, ils n'en restaient pas moins d'excellents stratèges et tacticiens. Ainsi que Conseillers. Toujours prêts à œuvrer pour le bien-être de la Famille Royale comme du peuple du Clan de l'Air. Preux Chevaliers que voici.

Tu avais ouvert les yeux dans le manoir Thosriel. Un nouvel enfant de plus, destiné à servir la Royauté. A peine étais-tu né, à peine ton Destin était-il déjà tracé. Un Destin auquel tu ne pouvais rien redire. Tous les Thosriel, avaient-ils voulu finir dans les bonnes grâces de la Famille Royale ? Politique des Nobles ? Ou simple conviction ? Noble conviction ? Tu n'en savais guère rien. Jeune enfant que tu étais, te voici pris dans la spirale de l'apprentissage pour ton futur rôle. Magie, protection, art du combat et de l'épée. Stratégies, connaissances. Rien ne t'échappait. Tu n'échappais à rien. Tu travaillais rigoureusement tout cela, souhaitait rendre ta famille fière de toi. Et ne pas leur faire déshonneur. Tu te rendais très vite compte que tu serais peut-être le nouveau prodige de la famille Thosriel. Si jeune et une maîtrise des plus remarquable. Tu te tuais à la tâche. Tu voulais servir ton Clan. Et tu ferais tout pour être à la hauteur.

Tu en avais des conviction, jeune. Belles et honorables convictions. Un Ange. Comme chaque membre de ta famille. Force de temps, tu ne tardais pas à te découvrir une prédisposition au combat. Te sentant plutôt à l'aise dans cette voie-ci, tu su très tôt que tu devrais t'orienter vers la Garde Royale. Tu refusais de servir ton Clan autrement que par tes propres efforts. Que par ton propre sang et tes propres coups. Un Soldat dans l'âme. Pourtant, à la découverte de ton don, ta famille vit une autre destinée pour toi. Une Destinée que toi, tu rejetais. Une Destinée  que tu trouvais inappropriée pour toi. Tu n'avais jamais envisagé une seule fois de finir comme Oracle des Thosriel. Jamais envisagé l'idée de rester isolé dans une vaste à pièce à attendre une quelconque prémonition. Tu rebutais ce rôle. Il n'était pas pour toi. Tu refusais de servir ton Clan en restant les bras croisés. Besoin d'action. Besoin de sortir tout cela de ton corps. Tout n'était pas si rose. Tu le savais. Tu n'étais pas aveugle. Et encore moins idiot.

Pourquoi croyais-tu que tu agissais comme tel ? Te rendais-tu compte que ton corps avait pris le pas sur ton esprit depuis fort longtemps ? Que la simple idée que l'on puisse décider de ta vie pour toi t'agaçais ? Non. Tu continuais d'être ce que l'on attendait de toi. Sans pour autant t'effacer. Sans pour autant délaisser cette part de toi qui voulait intégrer la Garde Royale. Modifier la réalité, la faire tienne. La plier à ton bon vouloir. Voici le cadeau dont le Destin t'avait affublé. Un cadeau empoisonné que tu lui balancerais bien à la figure. Ce même cadeau qui t'obligeais à entrer dans le corps des Oracles de ta famille. Tu avais haïs ces années-là. Jugées ennuyeuses. Jugées dégradantes pour toi. Ce n'était pas toi, cela. De ne rien faire. Tu n'avais rien contre les Oracles. Ils faisaient ce qu'était ta Famille à l'heure actuelle. Seulement, toi, toi, tu n'avais pas la carrure pour un tel rôle. Tu n'avais pas cette flamme sacrée de vouloir servir et ton Clan et ta Famille d'une telle manière.

L'épée te manquait. Les entraînements avec ton Maître te manquaient. Avoir cette poignée entre les mains. Laisser ton esprit vagabonder à chaque coup, chaque mouvement. Ne plus être qu'un avec cette lame. Libre, loin de tout. Tu voulais fuir ce rôle. Il n'était pas pour toi. Te rendais-tu compte du déshonneur que tu ferais à ta famille, en faisant ce choix ? Tu le savais. Tu avais la tête sur les épaules. Tu pensais uniquement qu'ils entendraient ta voix. Trop bon. Qu'était la voix d'un enfant face à celle de la Noblesse et des Grands de Thosriel ? Rien. Une poussière. Une feuille qui se fait emporter au gré du vent. Pouvais-tu au moins leur prouver tes dires ? Ta volonté d'entrer dans la Garde Royale ? Tu avais bien essayé. Il était indéniable que tu étais talentueux pour ton jeune âge. Et que tu avais un avenir prometteur. Peu importe où tu irais.

Ici commençaient les histoires propres à ta famille. Comme toujours, les enjeux Politiques et de Pouvoirs avaient leurs mots à dire. Plus que le cœur même des membres. Ainsi se divisait peu à peu ta famille. Une partie des Grands étant pour ton intégration dans la Garde Royale, l'autre, plus conservatrice, souhaitant que tu deviennes un Oracle de renom pour les Thosriel. Et peut-être le Clan de l'Air. Une renommée dont tu te fichais bien. Tu protégerais ta famille et ton Clan autrement que par des prédictions. Tu les protégerais autrement que par la magie. Doucement, calmement, se mettait en place ce dégoût pour la magie. Tu venais à renier celle-ci. A l'effacer de ta vie. Tu ne croyais qu'en ton esprit et ton âme. Pas en cette magie, qui finalement, plus que de protéger un peuple, le divisait. Ou lui donnait les moyens de se livrer des Guerres. De s'enfoncer dans des Conflits.

La magie était une source d'ennuis pour toi. Une chose que tu rebutais peu à peu. Tu gardais le silence, ne voulant pas empirer plus la situation au sein des Thosriel. Si de l'extérieur vous étiez toujours la Noble famille qui servait la Royauté du Clan de l'Air, à l'intérieur chacun s'éloignait. Prenait un parti. Tu ne réalisais pas. A quel point un refus d'avenir allait causer du tord à ta famille. A quel point tu allais précipiter les choses vers leurs fins. Tout n'était pas rose, ni clair. Tu l'avais dit, tu le répétais, tu le savais. Finalement, après divers débats et tensions, voici que tu foulais le sol de la Garde Royale, jurant sur ton honneur de réparer les préjudices que tu avais causé aux Thosriel.

Les siècles avaient découlé. Et avais-tu tenu ta parole ? Tu ne saurais le dire. Toi, la seule chose que tu pourrais dire était que tu avais perdu quelque chose en route. Une chose précieuse, que tu étais incapable de nommer. Où était passée cette flamme de vouloir protéger ton Clan et ta famille ? Où étaient passées tes vertus et idées ? Tes valeurs ? Parties. Oubliées. Enterrées. Quand est-ce que cela t'avais pris ? De te renier à ce point ? De renier à ce point ce monde et son fonctionnement ? Était-ce lié à ce don ? Cadeau empoisonné qui était à l'origine de tout ? Le plus grand des silences avait été fait dessus. Seule ta famille savait. Et toi, comme toujours, tu t'en moquais que cela se sache ou non. Tu n'aimais pas en user. Tu ne voulais pas te prendre pour un Dieu. Mensonges. Tu en avais usé bien plus que toi-même n'aurait osé l'imaginer. Pour eux, pour ta famille. Juste des services, n'est-ce-pas ? Tu te blâmais encore trop pour leur refuser quoi que ce soit.

Qu'est-ce que cela y changerait ? Que tu en aides un puis un autre ? Non, qu’est-ce que cela changerait, que tu modifies la réalité toute entière de ta propre famille ? Tu n'étais pas idiot, avais-tu dit ? Vraiment ? Un tel pouvoir impliquait des conséquences que tu n'avais cesse de découvrir, te faisant qu'un peu plus regretter de l'avoir utilisé, ce don. Des erreurs que tu essayais de réparer. Des erreurs qui se répercutaient sur d'autres membres de ta famille. Erreurs fatales, jamais souhaitées. Tu comprenais peu à peu, que tu ne pourrais jamais faire que tout aille pour le mieux. Que pour le peu de valeurs qu'il te restait, les plus idiotes étaient restées. Tu ne pouvais pas satisfaire le caprice d'un sans causer du malheur à un autre. Alors tu voulais tout recommencer. Et usais de ton don. Mauvaise idée. Mauvais plan. C'était toi, à présent, qui te perdait. Cette chose, elle te consumait. Sans même que tu t'en rendes compte.

Sentiments, ressentis, pensées, souvenirs… Tu disparaissais. Lentement. Dans les abysses. Un vide. Un gouffre, dans lequel tu t'enfonçais au fur et à mesure. Des souvenirs oubliés. Des sentiments incompris. Tu devenais cette personne impassible, froide, qui n'avait plus la moindre notion d'empathie. Semblable ou non. Alors tu fuyais. Fuyais ceci par des entraînements intensifs, à t'en tuer. Par une implication des plus poussée et remarquable en tant que Soldat de la Garde Royale. Si bien que cela finissait par payer avec les années. Malgré ton impassibilité, ton jugement restait encore juste. Tout comme certains principes, encore existants. Tu gravissais les échelons, apprécié ou haïs selon les familles et classes que tu croisais. Tu savais uniquement que tu étais bon dans ce que tu faisais. Et tu fis un excellent Commandant. Qui l'aurait cru ? Toi ? Pas réellement. Pas si vite. C'était trop tôt, bien trop tôt.

Tu t'étais perdu. Tu prenais encore le temps de mimer. Mimer une personne que tu n'étais plus. Une personne qui croyait en des valeurs que tu avais oubliées contre ton gré. Plus de magie. Tu ne voulais plus. Plus jamais. Tu en avais trop vu. Et cela te suffisait. Comptais-tu encore jouer longtemps les impassibles et les hypocrites ? Hypocrites envers toi-même ? Envers ta famille ? Pour leur bien ? Y croyais-tu seulement toi-même ? Tu ne savais plus. Tu allais là où tu avais envie d'aller. La Garde Royale. Tu t'y sentais pas si mal. Tu avais pu mieux cerner une partie de la vie de ta propre famille. Comme de ton propre Clan. Complots, mensonges, enjeux… Ceci te lassais. Fatigué d'être toujours à veiller sur des choses vaines. Fatigué d'être toujours à empêcher cela de se produire. Déception. C'était ce qui te caractérisait le mieux durant ce siècle.

Tu prenais conscience que ces valeurs et cette justice auxquelles tu aspirais tant n'étaient que du vent. De belles paroles en l'air. Mais n'y avait-il que toi ? Ou ce don, que tu dénigrais tant y aidait ? Probablement les deux. Tu étais passé par divers conflits, quelques rares guerres. Tout ce que tu en avais tiré était un oubli certain. Peut-être même salvateur. Ne plus penser et uniquement se concentrer sur sa survie. Sur son environnement. Un goût pour les combats. Tu ne pouvais dénier cela. Tu étais sur le fil. D'Ange, tu glissais doucement vers quelque chose de moins bien valeureux. Bien moins pur. Tu t'en moquais, une fois encore. Tu n'avais plus sentiments. Ou le peu qui revenaient t'inquiétais. Tu ignorais donc, perdu, déboussolé. Que t'arrivait-il ? Une mise au point avec ton Maître d'Armes. Seule personne que tu étais encore capable d'apprécier. Seule personne qui avait toujours été à tes côtés. Plus que ta propre famille.

Personne dénigrée par celle-ci. Ces histoires de statuts… Elles te passaient au-dessus. Sans lui, tu ne serais pas l'excellent combattant que tu étais aujourd'hui. Il t'avait appris à manier cette épée si particulière, propre aux humains. Le sabre. Plus vif, plus maniable et extrêmement redoutable. Tu avais travaillé son maniement avec assiduité.Tout comme tes entraînements. Encore des mois, des années, des siècles à te tuer. Quelle fût ta déception… Déception, encore. Quelle fût-elle, quand celui que tu admirais et à qui tu vouais une partie de ta vie ne te reconnaissait plus ? Quelle fût cette rage, que tu retournais contre toi-même et ce maudit don ? Tu n'avais pas compris. Pris entre deux. Tu comprenais son ressenti. Sans le comprendre totalement. Une partie de toi restait totalement imperméable, incapable d'éprouver le moindre sentiment. Cette personne que tu chérissais tant. Admirais tant. Il te fallait l'oublier. Rare chose bien de ta vie ? Mensonge, mensonge. Une mort et un sabre que tu ne lâcheras plus. Passons, passons, cela n'a pas d'importance.

Le Clan de la Lumière. Une Ère de tensions, de conflits. Tous les Clans étaient sur le qui-vive. Dans cette Ère, apparaissait ce Clan, créé par ceux de ton espèce. Un Clan revendiquant une Justice plus juste. Plus radicale, peut-être ? Une Justice où tu pensais te reconnaître. Où ce peu d'émotions qui t'habitaient pensaient trouver leur place. Tu quittais ton rang et ton rôle de Commandant après de longues périodes de valeureux services. Départ incompris. Blâmé. Tu venais de déshonorer ta famille. Et ce, définitivement. La réponse fût sans attente et tu fus banni de ta propre famille puis de ton Clan. L'influence, toujours. Quitter la Garde Royale était comme trahir la Royauté. Les traîtres n'étaient pas tolérés. Encore moins au sein de ta famille. Départ qui fit parler de lui, qui fit de nombreuses agitations dont tu te passerais le souvenir.

Tu tentais tant bien que mal de trouver ta place dans ce Clan non-officiel qu'était celui de la Lumière, voulant oublier tout ton vécu jusqu'à ce jour. Voulant combattre ce néant qui te rongeait. Et seules les armes en mains pouvaient t'y aider. Simple Soldat, tu opérais au possible, finissant par retrouver ce même ennui et cette même déception. Une Justice qui ne te convenait pas. Que tu trouvais stupide pour ce coup. Qui étaient-ils ce Clan, pour se permettre de juger les actions des autres ? Cette idée même aurait pu t'agacer. Si tu savais ce que cela était. Passais-tu pour un être capricieux avec son image précise de la Justice ? Ou une simple victime, victime de son don, de son Destin et sa propre personne ? Dur choix que voici. Tu décidais d'exécuter la Justice par toi-même, n'hésitant plus à te salir les mains au besoin. Tu n'étais plus à cela près. Le sang n'avait cessé de couler depuis que tu avais vu le jour.

Une habitude, tout au plus. Une habitude qui dérangeait. Même dans ce nouveau Clan. Un Ange qui éprouvait ces émotions et se comportait de la sorte n'était plus un Ange. Tu étais déjà un paria parmi ta famille et ton propre Clan d'origine. Déchu. Tu le fus, tu le devins. Une vie d'errance t'ouvrait ses portes. L'idée de rejoindre un Clan… Tu la brûlais. Tu vivrais en solitaire, pourchassé ou aidé. C'était ce que tu t'étais dis. Tu t'étais même arraché tes propres ailes pour te prouver cette résolution. Cette douleur, gravée à jamais. Visible de tous. Tu porterais ta croix. Jusqu'à retrouver qui tu étais. Jusqu'à comprendre ta propre personne et trouver cette Justice que tu désires tant. Néanmoins, le Destin n'avait pas encore abattu sa dernière carte. Et celle-ci te tombait dessus, dans le plus grand des silences.

Tu venais de poser les pieds dans un monde inconnu. Totalement. Une race que tu ne connaissais pas. Des coutumes si étranges. Et des regards braqués sur toi, être qui n'avait rien d'humain. Tu avais pris la totalité de ces dix dernières années pour comprendre. Comprendre que tu vivais dans un monde nommé la Terre. Peuplée par des humains. Des êtres étranges, parfois farfelus, simplets, n'ayant aucun don. Tu les admirais pour cela. Ils vivaient sans magie. Cette même magie que tu t'étais juré de ne plus user. Ici s'offrait à toi une nouvelle vie. Une nouvelle possibilité. De découvrir. De te redécouvrir. De te comprendre. Une vie que tu « appréciais ». Les humains étaient de drôles d'êtres. Et qui sait ? Par ton côté angélique, tu t'étais vite fondu dans la masse, apprenant ; découvrant comme tu pouvais leur monde. Leurs habitudes de vie. Peut-être était-ce mieux ainsi. Endora ne te manquait point. Ce qui te manquait, était toi. Ta propre âme, qui elle, était restée là-bas. Avec tous ces souvenirs.

Nouvelle vie, nouveaux souvenirs. Ainsi devais-tu fonctionner Camaël.

Pseudonyme : Eiael
Âge : Vieux :B
Informations diverses : J'aime les patates. Mon IP est souvent la même que celle de Vehuiah, pour des raisons assez... Évidentes. c:
Code de validation : validay ♥

Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne


What kind of man would I be, if I accepted defeat ? What would my eulogy read ; "here lies a wasted soul" ? What sort of life would I lead, consumed by apathy ? Spinning out of control ? It's how I live.
Congratulations ! I almost gave a fuck in #CC3300.
Your day will come, it's just a matter of time. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 9:07
EIA-CHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !
*te saute dessus et te hug*
Bienvenuuuuuue !

> Mon IP est souvent la même que celle de Vehuiah, pour des raisons assez... Évidentes. c:

/poutre/

Je te dis pas que j'ai hâte de voir ta fiche, parce que voil- J'AI HATE SI.
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride


Welcome it, like epiphany. Unleash it, like a song. Honor what you love, with ruin. You’ve moved my mind, feeling your fingers pulling at its edge. I am now content to wait, here in the dark. Knowing.
Doesn't matter anymore in #FF0033
I became insane, with long intervals of horrible sanity.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:25
VEHUUUUUUUUUUUUUUUUUU
*t'esquive gentiment*

Ca arrive, espèce d'impatient. Même si tu connais déjà l'histoire... :B
Et :


Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne


What kind of man would I be, if I accepted defeat ? What would my eulogy read ; "here lies a wasted soul" ? What sort of life would I lead, consumed by apathy ? Spinning out of control ? It's how I live.
Congratulations ! I almost gave a fuck in #CC3300.
Your day will come, it's just a matter of time. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:26
Ah que bonjour charmant jeune homme *winkwink*
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofendora.purforum.com
Admin


• • I AM GOD • •

Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:27
*te regarde*
*regarde Vehu*
*te le jette dessus*

C'est cadeau.
Keurkeur Vehu.
Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne


What kind of man would I be, if I accepted defeat ? What would my eulogy read ; "here lies a wasted soul" ? What sort of life would I lead, consumed by apathy ? Spinning out of control ? It's how I live.
Congratulations ! I almost gave a fuck in #CC3300.
Your day will come, it's just a matter of time. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:29
GENRE.
TU ME JETTES COMME CA AWAI.

*boude*
*mord Endo pour la peine*
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride


Welcome it, like epiphany. Unleash it, like a song. Honor what you love, with ruin. You’ve moved my mind, feeling your fingers pulling at its edge. I am now content to wait, here in the dark. Knowing.
Doesn't matter anymore in #FF0033
I became insane, with long intervals of horrible sanity.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:33
Je te jette même en dehors de la fiche, si tu veux.
Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne


What kind of man would I be, if I accepted defeat ? What would my eulogy read ; "here lies a wasted soul" ? What sort of life would I lead, consumed by apathy ? Spinning out of control ? It's how I live.
Congratulations ! I almost gave a fuck in #CC3300.
Your day will come, it's just a matter of time. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:48
EH ! ON JETTE PAS DES GENS SUR LA DEESSE WESH !
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofendora.purforum.com
Admin


• • I AM GOD • •

Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 19:49
C'est Vehu, ça ne compte pas comme une personne, ne t'en fais pas
Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne


What kind of man would I be, if I accepted defeat ? What would my eulogy read ; "here lies a wasted soul" ? What sort of life would I lead, consumed by apathy ? Spinning out of control ? It's how I live.
Congratulations ! I almost gave a fuck in #CC3300.
Your day will come, it's just a matter of time. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 21:59
Double post pour annoncer la fin de ma fiche :)
Tout comme Vehu, je n'ai pas détaillé la totalité de l'histoire, préférant développer celle-ci en RP.
En espérant que ça convienne :B
Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne


What kind of man would I be, if I accepted defeat ? What would my eulogy read ; "here lies a wasted soul" ? What sort of life would I lead, consumed by apathy ? Spinning out of control ? It's how I live.
Congratulations ! I almost gave a fuck in #CC3300.
Your day will come, it's just a matter of time. ▵
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Fév - 19:14
*te jette sur Vehu* Allez hop ! Dans les validés tous les deux !
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofendora.purforum.com
Admin


• • I AM GOD • •

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées-