Ashe ● « Puissions-nous honorer nos morts. »

 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 5 Fév - 20:35

Ashe

Âge : Proche de 20 ans d'apparence, 517ans en réalité (sa longévité et partagée entre celle de son père et de sa mère, en tout, elle peut vivre à peu près huit cent ans.)
Métier/Classe : Chevalier solitaire, paladin, elle sert la justice et vient en aide à quiconque en a besoin. Enfin, c'était avant, sur Endora. Maintenant, elle est en galère.
Nationalité : Clan de l'Air, puis Solitaire, maintenant elle est Américaine.
Origines : Ex-Endorienne, une métissée entre une vampire et un démon.
Situation générale : Solitude, il en est ainsi lorsqu'on choisit de livrer sa vie aux autres. Sinon, elle n'a jamais été riche ni pauvre.
Pouvoir(s) :
Pouvoir de race : Côté de son père, il lui a livré une prédisposition à la magie noire, la nécromancie, le charme, l'envoûtement mais pour pouvoir user de cette puissance démoniaque, il faudra passer par son éveil, prendre sa véritable forme démoniaque, celle que personne ne veut connaître et qu'elle n'affectionne pas particulièrement en dépit de sa puissance.
Côté mère, elle lui a légué cette régénération drastiquement accrue, cette possibilité de convertir des êtres en vampire et cette célérité incroyable.
Clan : Originaire du Clan de l'Air, le mentor principal de Lysskel lui apprit tout l'art de la magie du vent. Grâce à son épée, "Mordedura del Viento" aka "Morde", la jeune femme peut envoyer des lames d'air, créer des murs de vent, des tornades et jouer avec la brise pour vous en faire voir de toutes les couleurs.
++ Elle possède naturellement une force plus élevée que la moyenne mais inférieure à celle des Loups-Garou.
++ Résistances, endurance plus élevées grâce à ses longs entraînements.
++ Ressent les présences dans un périmètre de quinze mètres autour d'elle, peut déterminer leur puissance lorsqu'ils sont à environ dix mètres d'elle.


Physique

▬  Saber de Fate Stay Night

Carnation : Peau pâle, très pâle ‖ Grisâtre.
Taille : 1m74 ‖ 1m80.
Corpulence : Élancée, musculature féline et corps harmonieux. Un corps rompu au combat, c'est une évidence  ‖ La même, plus généreux au niveau des formes.
Cheveux : Très longs cheveux blonds toujours habilement attachés ‖ Longs et blancs, détachés, descendant jusqu'au milieu de son dos.
Yeux : Deux prunelles verdoyantes ‖ D'une couleur fantomatique, blanchâtre, sans pupilles.
Signe(s) distinctif(s) : Une unique et longue cicatrice partant de son omoplate droite au bas côté gauche de son dos (visible sous ses deux formes).

Caractère

▬Loyale, dans la mesure du possible, elle refusera d'écouter un être lui donnant l'ordre d'aller contre ses principes.
▬ Fidèle à ses principes, elle ne tue pas et accorde toujours une seconde chance, entre autre.
▬ Volonté de en acier trempé, l'abandon ? Elle ne connaît pas, elle va au front et se bat jusqu'à la fin.
▬ Rejette son côté démoniaque du mieux possible mais c'est une tâche peu évidente.
▬ Bonne vivante, la blonde sait s'amuser, rire et passer du bon temps avec ses proches.
▬ Larguée dans ce nouveau monde qu'est la Terre.
▬ Serviable.
▬ Profondément animée par une envie de justice.
▬ Adore les combats mais les engage rarement.
▬ Sang-froid, les insultes et provocations n'ont plus effet sur elle depuis longtemps.
▬ Facilement manipulable si on arrive à la cerner mais mieux vaux pour vous qu'elle ne se rende pas compte que vous vous moquez d'elle.
▬ Rancunière si vous faîtes du mal à ses proches.
▬ Fidèle.
▬ Meneuse, elle sait guider des armées et être suffisamment charismatique pour être écoutée et énormément appréciée des soldats.
▬ Compréhensive.
▬ Contrôle depuis longtemps du mieux possible ses envies de chair, de sang dûes à son métissage.
▬ Douce.
▬ Nature assez solitaire mais ne refuse tout de même pas la compagnie.
▬ Franche, elle évite tout de même de blesser les autres inutilement.
▬ Sensible mais du genre à se montrer tel un roc, intouchable et insensible.
▬ Aspire à la paix entre les races et dans le monde, elle voudrait un monde parfait pour tous.
▬ A des moments de blues assez violents.
▬ Posée, elle est beaucoup moins énergique et dissipée qu'avant.
▬ Pas très douée en répondant.
▬ Droite dans ses bottes.
▬ Parfois cynique ou pessimiste lors de ses moments de blues, lorsqu'elle ressasse des moments sombres de son existence.
▬ Au sein d'Endora, elle était Lysskel "La Lionne d'Or", à présent elle n'est plus qu'Ashe.

Histoire



Vakyel, démon connu pour son goût prononcé envers le chaos et Idlah, vampire toute aussi destructrice que son compagnon. Le duo incorrigible et impossible à attraper sévissait depuis trop longtemps sur Endora, causant des dommages pour leur propre plaisir. Ils voulaient s'amuser en contemplant le malheur et le désespoir chez les autres, ils s'étaient atrocement bien trouvé, au grand damne de ces terres. Il fallait absolument les arrêter mais comment faire ? Ils étaient puissants, vicieux, stratèges et possédaient de nombreux atouts, notamment des alliés d'une puissance impressionnante. Il fallait s'allier face à cette menace, c'était inéluctable.
Les meilleurs, les plus courageux, les chevaliers les plus nobles, ceux qui avaient été blessés par le couple chaotique... Ils prirent les armes et partirent sur leurs traces. Ils venaient des différents Clans, tous réunis pour un instant, pour éradiquer ces vermines. Ce fut Geburah, Ange au service du Clan de l'Air, qui mit la main sur le couple malfaisant. Ralliant à lui les Centaures, Draconian, Elfe, Harpies, Fées et tout les êtres ayant prit par à cette Grande Chasse, il ordonna de les acculer. Pris au dépourvu, Vakyel et Idlah voyaient là leur fin mais ils ne comptaient guère s'avouer vaincu et baisser les armes aussi aisément. Causant le plus de pertes possibles, ils finirent cependant par perdre la vie, incapables de tenir davantage tête aux guerriers enragés. Tandis qu'ils quittaient tous la tanière des monstres déchus, leurs têtes sur des piques, Geburah fut le seul à entendre ces gémissements, ces cris, ces pleurs. Tandis qu'il tournait les talons, il s'enfonça dans la tanière défunts et parmi les draps sales, découvrit une bouille d'ange. Un bébé de peut-être trois mois qui pleurait sans s'arrêter jusqu'à que son regard ne se pose sur le faciès doux de l'Ange. S'abaisser à tuer un bébé ? Il avait beau être l'enfant de ces deux cruels êtres, Geburah n'était pas d'une telle lâcheté. Il prit l'enfant entre ses bras après l'avoir enroulé dans les guenilles, un sourire léger aux lèvres tandis que le bébé l'observait d'un air doux, un sourire timide sur son visage rond.

L'Ange prit donc l'enfant sous sa garde, ne cachant aucunement d'où il venait, mentir n'était guère dans ses habitudes. Personne ne tenta d'aller à l'encontre de sa décision : Geburah avait plus de mille ans, il était puissant, extrêmement respecté et avait toujours œuvré dans le sens du bon et de la justice. Droit toute sa vie, il n'avait jamais eu de femme ni d'enfants, rien qui aurait pu offrir aux autres un moyen de faire pression sur lui. Au final, il veillait sur l'enfant de loin, la confiant à une nourrice qui avait toute son admiration. Cette-dernière, Nahkala, une douce et puissante Nymphe qui avait vu passer cinq siècles. L'enfant fut renommée Lysskel et tous avaient confiance en Geburah et Nahkala : ils feraient de l'enfant des pires créatures, un être digne et noble.

Les difficultés arrivèrent cependant bien vite, Lysskel ne mangeait pas comme les autres enfants. Son estomac n'admettait que la chair, la chair crue, fraîche. Et encore, ce n'était pas ce qui était primordial, Nahkala avait été suspicieuse en voyant l'enfant lécher goulûment le sang présent sur ses doigts, dans son assiette ou parfois, sur la planche à découper. La belle Nymphe en avait évidemment parlé à Geburah qui déclara simplement qu'il faudrait habituer Lysskel à la chair crue, ce repas suffisait à la garder en santé et n'alerterait aucunement ceux secrètement réticents à l'idée d'avoir la blondinette parmi eux.

Cette-dernière eut la paix jusqu'à ses dix ans, âge où elle commença un peu à se socialiser, à connaître d'autres enfants. Seulement, la première fois où elle s'avança vers un groupe d'enfants, sourire aux lippes, elle fut reçut... difficilement.
Les enfants sont parfois cruels, recrachant les dires secrets des parents, incapable de vraiment saisir l'ampleur de leurs paroles.

« Tu sais qui sont tes parents ? On a gardé leurs têtes sur des piques jusqu'à ce qu'elles soient réduites en poussières par le temps ! »

Bien entendu, la petite savait ce que cela signifiait. La tête sur des piques, elle en avait vu, parfois. Pour les grands ennemis qu'on avait éradiqué avec fierté. Mais c'était évidemment faux. N'est-ce pas ?
Peu à peu, ces confrontations prirent de l'ampleur, Lysskel commençait sérieusement à bouillir tout au fond d'elle et personne ne pardonnait ses éclats de fureur. Encore moins le jour où, prise de colère face à autant d'injustices, elle s'empara d'une chaise et l'envoya à travers la classe, hurlant de colère et bondissant sur son bourreau pour le frapper sans s'arrêter. Regardée d'un mauvais œil, on murmurait sur son passage, elle entendait ces rires, ces moqueries, ces langues médisantes. Un véritable enfer. Finissant par se haïr, par haïr ses canines proéminentes, elle brisait sans cesse les miroirs et évacuait sa colère en détruisant des choses. Nahkala ne pouvait rien y faire pour pallier à cette haine : Geburah était partit loin de ces terres pour une affaire importante.

Vint un jour dont elle se souvient encore aujourd'hui. Âgée de seize ans, elle rentrait d'une simple promenade lorsque trois jeunes de son âge lui bondirent dessus, la plaquant au sol. Ces trois-là la tenaient fermement aux bras, aux jambes, ricanant férocement tandis que le quatrième approchait d'une démarche sournoise.

« Montres-nous tes jolies canines, Lysskel. »

Toujours le même. Marco, un simple humain que Lysskel détestait particulièrement depuis ses dix ans, depuis qu'il lui avait parlé de ses piques et qu'il s'était appliqué à faire de sa vie un enfer. Cette fois cependant, cela dépasserait l'entendement. L'un des acolytes de Marco glissa ses doigts dans la bouche de la blonde comme si elle était un vulgaire animal, écartant ses lèvres et dévoilant sa dentition blanche. Et ses canines dévoilant inévitablement sa face vampirique. Grognant de colère, cessant de se débattre, Lysskel avait plongé ses prunelles verdoyantes mais assombrit de fureur dans celles de son bourreau. Il fit apparaître entre ses doigts une arme. Une espèce de pince. Le regard de la métissée s'était agrandit à l'instant même où un sourire carnassier se dessinait sur les lippes de Marco.

« Je vais te rendre service en t'arrachant ces immondices. »

Pupilles rétractées, Lysskel tenta de se débattre, claquant ses mâchoires pour mordre les doigts de l'un de ses tortionnaires qui l'insulta dans sa langue elfique natale. Mais que faire ? Elle voyait Marco s'accroupir en face d'elle, approchant inéluctablement la pince de sa bouche, prêt à lui faire voler ses canines. Le regard de l'humain s'assombrit, son visage devint sérieux et il stoppa son geste, la scrutant.

« Ce n'est pas vraiment contre toi tu sais, simplement contre ce qui coule dans tes veines. »

Alors qu'il reprenait son geste, elle laissa parler toute sa rancœur. Dans un hurlement exprimant toute sa détresse, elle eut un sursaut de vie et se débarrassa de ses bourreaux en usant de sa force naturellement accrue. Sa célérité fut visible aux yeux de tous et elle se jeta sur Marco, l’œil sombre. Elle avait envie de lui arracher les yeux, les dents, le dépecer, lui retirer ouvrir le ventre pour laisser son intérieur à l'air libre. Pourtant au fond d'elle, elle savait que ce ne serait que la bannir, qu'agrémenter ce qu'on pensait déjà d'elle. Alors elle se contenta de lui arracher la pince des mains sans un mot, luttant furieusement avant de se redresser, tournant les talons. Elle n'avait rien dit, elle s'était retenue pour la première fois et un espèce de soulagement l'avait prise.

Lorsqu'elle rentra, ce fut pour tomber sur Geburah qui la scrutait, bras croisés. Elle ne se souvenait pas de lui, Nahkala lui en avait simplement parlé de temps à autre. "On m'a parlé de toi dans les environs, comme ça tu es un être violent ?"

Ou quelque chose comme ça. Lysskel ne se souvient plus exactement des paroles de l'Ange mais ce jour-là, il lui mit la raclée de sa vie. "J't'ai pas sauvé les fesses pour que tu fasses de la merde, tu m'as bien comprit ? Tu vas me suivre et cesser tes conneries."

Cela avait au moins le mérité d'être clair. Sans rechigner, elle l'avait suivit, faisant ses au revoir à Nahkala. Pendant vingt-ans, Lysskel et Geburah ne firent aucune réapparition au sein de Windtora. Lorsque leurs silhouettes se découpèrent enfin à l'horizon, ce fut pour voir Lysskel sous un tout autre jour : vêtue d'une sublime armure, grandie, mûrie et le regard apaisé, elle parlait avec calme et dégageait une certaine sérénité. Lorsqu'elle croisa Marco, lui aussi grandit et changé, aucune animosité n'émana ni de l'un ni de l'autre. Cela arracha un sourire à Geburah avant qu'il n'accompagne Lysskel chez Nahkala : il désirait la laisser reprendre ses marques avant de lui proposer quelque chose.

"Voudrais-tu combattre au sein de l'armée du Clan de l'Air ?"

Lysskel accepta, partant prouver sa valeur et son désir d'être au sein de cette armée, recrutée bien vite. Pour féliciter cette nouveauté, l'Ange millénaire lui offrit une splendide épée argentée "Mordedura Del Viento". L'arme était ancienne, provenant de loin et d'une civilisation de guerriers dont on disait qu'ils étaient les fils du Vent, les enfants de la Tempête. Tout cela sonnait quelque chose de complètement différent et Lysskel embrassa ce début avec joie, désireuse de faire ses preuves. Elle n'était plus l'enfant perturbée de l'époque. Appréciée de ses compagnons d'armes, respectueuse et droite, Lysskel était fortement populaire au sein de l'Armée, ne faillant jamais à son devoir. Combien de fois les soldats racontaient-ils entre eux leurs exploits autour d'un feu, s'extasiant en remémorant le combat de la veille où Lysskel avait affronté celle les mécréants pour permettre à ses compagnons de fuir ? Il régnait véritablement une bonne entente, on en oubliait le sang maudit qui coulait dans les veines de la "Lionne d'Or d'Endora".

Souvent sur les routes, Lysskel assurait souvent la surveillance des transactions au vu du commerce qui se développait de plus en plus sous le règne d'Eglen. Cependant, cette époque finit par se réduire en poussières lorsque, au combat, l'un des supérieurs de Lysskel tenta de la forcer à aller contre ses principes. Refusant d'obéir, elle décida de quitter l'endroit et le soir, lorsque tout fut rétablir, elle se prit une raclée monumentale de la part de ce supérieur. Sa décision fut rapide et sans appel : la Lionne d'Or quittait l'armée. Geburah ne fit aucun commentaire, n'était-ce pas lui qui lui avait toujours dit d'écouter son cœur et de suivre ses principes ?

Sans activité durant un temps, Lysskel se contentait de rendre service ci et là jusqu'à ce que Marco ne vienne la trouver. Lui aussi engagé dans l'armée, ils eurent une longue discussion, balayant le passé et se trouvant des idéaux communs. L'armée les entravait, leur appartenance à un Clan aussi : ils devaient trouver autre chose. Tandis que Geburah approchait de plus en plus de sa fin, sa protégée vint le trouver pour lui apprendre qu'elle quittait le Clan : une nouvelle idée en tête, elle comptait recruter des êtres animés par son même désir et former un groupe qui voyagerait à travers Endora afin d'y établir la paix, la sérénité, la justice.

"Comme tu le souhaites, Lys', tu es libre de tes décisions, je t'ai communiqué les moyens, utilises-les comme bon te semble."

Lysskel partit donc en compagnie de Marco, le duo quitta leurs terres natales, armes sur la hanche, sac sur le dos. Les Gardiens. Voilà ce qu'ils seraient. Peu à peu, leur rang grossissait, il n'y avait pas de recrutement prédéfini, les rencontres avec leurs compagnons étaient dues au hasard, fruit de combat, d'entraide, d'aventures plus épiques les unes que les autres. Au nombre de huit, leurs liens étaient puissants et leur travail, des plus efficace. Il y avait donc Lysskel qui dirigeait un peu le groupe, Marco qui, bien qu'étant un simple humain, ne vieillissait plus grâce à l'une de leurs aventures lui ayant conférée l'immortalité (du moins, son corps conserverait pour toujours l'aspect de ses plus de quarante ans) et les six autres, chacun doté d'une histoire particulière, animée de désirs différents et pourtant similaires. Rania, Sirène au charme inéluctable qui désirait retrouver sa sœur disparue mais également redorer le nom de sa famille. Un atout non-négligeable en matière de charme et de génie. Kaïeul, ce barde Harpie qui était d'une finesse incroyable, sauvant bien souvent tout le groupe grâce à son charme, son assurance et sa malice sans égale. Gordav, un Faune qui connaissait la nature mieux que quiconque et qui leur sauva de nombreuses fois la mise en les dépêtrant de labyrinthe de verdure. Rajial, un esprit qui avait trouvé un amusement dans ce groupe de combattants, las de passer sa vie à errer. Sa prescience était d'une utilité incroyable et leur servit bon nombre de fois pour retrouver des êtres disparus ou pour éviter des embuscades, des plans tout fait pour les détruire. Leurs oreille, Mysfield, un métisse Elfe/Elfe Noir qui savait tout ce qu'il se déroulait en Endora, un espion d'une efficacité indéniable mais qui s'y connaissait également grandement en magie. Et enfin, le vieux Draconian, Draïeul.

Malheureusement, ces heureuses années finirent par disparaître. La mort de Marco avait certes affecté tout le monde mais tout se brisa pour de bon lorsque des vils êtres entraînés en eurent plus qu'assez de ces Gardiens qui les empêchait de prospérer. Lysskel vit ses compagnons sombrer, tomber sous les coups tandis que la fureur s'emparait d'elle définitivement, devenant ce qu'elle avait toujours refoulé. N'accordant pas encore le repos à ses défunts compagnons, elle les fit revenir à la vie grâce aux talents débloqués par sa forme démoniaque et se dressa alors les corps morts indestructibles, ils revenaient sans cesse à l'assaut. Le rire fou, Lysskel avait réduit à néant ses adversaires.
Quand le calme fut revenu, après avoir criser pour ce qu'elle était devenue le temps de ces trop longues minutes, elle se reprit et enterra ses compagnons. Pas Rajial, évidemment, il était après tout déjà mort. Le quittant, elle décida de poursuivre seule sa tâche.

+uc

Pseudonyme : Ashe / Raven. Ici Ciri !
Âge : 17 ans.
Informations diverses : NYUUUUH. ♥
Code de validation : ...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 20:51
RE MON PETIT LOUP ♥
Ex-Endorien.ne
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 20:59
ASHOUUUUUUUUUUUUUUUU
"Re"Bienvenuuuue  

" ▬ Rejette son côté démoniaque du mieux possible mais c'est une tâche peu évidente.
▬ Adore les combats mais les engage rarement.
▬ Facilement manipulable mais mieux vaux pour vous qu'elle ne se rende pas compte que vous vous moquez d'elle.
▬ Contrôle depuis longtemps du mieux possible ses envies de chair, de sang dû à son métissage. "

Challenge accepted  
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride


Welcome it, like epiphany. Unleash it, like a song. Honor what you love, with ruin. You’ve moved my mind, feeling your fingers pulling at its edge. I am now content to wait, here in the dark. Knowing.
Doesn't matter anymore in #FF0033
I became insane, with long intervals of horrible sanity.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 21:10
ENDOOOO ! ♥

AAROOOON... Eh, eh, déguerpis de ma fiche avec ta mauvaise influence. è_é


Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 22:54
D'où j'ai une mauvaise influence ?
Je suis un ange, moi. c: ♥
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride


Welcome it, like epiphany. Unleash it, like a song. Honor what you love, with ruin. You’ve moved my mind, feeling your fingers pulling at its edge. I am now content to wait, here in the dark. Knowing.
Doesn't matter anymore in #FF0033
I became insane, with long intervals of horrible sanity.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS-