Première destination [PV Luminia]

 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: WOODAN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 11 Nov - 14:09
HRP:
 

Woodan, la capitale des êtres de la nature et des herboristes. À chaque fois que Géorg y entrait, il se sentait transporté dans un autre monde, loin de la campagne calme où il habite. Cette foule toujours en effervescence autour des étales pleines de plantes, nourritures et autres babioles, et ces enfants batifolant au milieu de se raffut en rigolant. Le géant était heureux de revenir ici, il savait ce qu'il avait à faire, mais ne savait pas ce que Luminia pouvait faire :

" Je ne sais pas vraiment ce que tu pourrais faire, moi je dois vendre quelques plantes avant de reprendre le chemin, en attendant tu peux visiter voir même acheter quelques choses si tu veux. "

En la regardant, il remarqua que ses ailes avaient disparues et qu'elle semblait plus attentive aux gens qui passaient, comme si elle cherchait à éviter quelqu'un ou quelque cho
se.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Nov - 15:18
Elle connaissait ce lieu, pour s'y être déjà rendue par le passé. Néanmoins, la dernière fois, elle n'y était pas restée très longtemps... Juste le temps de s'embrouiller avec une marchande estimant que Luminia lui pompait son air. Elle avait à présent l'occasion de se faire des souvenirs plus positifs. Néanmoins, elle aurait aimé accompagner Géorg lors de sa vente, mais, consciente que son mutisme serait plus un handicap qu'autre chose, dans cette situation, elle se contenta de hocher la tête et d'aller voir quelques étals, veillant néanmoins à ne pas perdre son compagnon de vue.

Elle finit par trouver un libraire. En ce lieu, il s'agissait sûrement de livres de médecine ou de botanique. Ou, peut-être, ce marchand en vendait-il d'autres genres ?
Après tout, peu importait. La jeune aristocrate aimait lire et apprendre. Quoiqu'elle trouve ici, elle le savait, elle aurait l'occasion d'en apprendre plus sur ce monde. Et il n'y avait pas de meilleur moyen pour l'attirer.

Elle était plongée dans l'examen d'un ouvrage relatant l'Histoire d'Endora dans ses moindres détails, quand la voix du marchand la fit sursauter :

- Bienvenue dans ma modeste boutique, ô Dame. Que puis-je faire pour vous ?

Toutes ces manières... Elle en avait assez. Avisant quelques feuilles bien rangées non loin, elle en prit une, et, à l'aide d'un crayon trouvé traînant dans un coin, elle inscrivit :

"Excusez-moi de communiquer ainsi, mais c'est mon seul choix, étant muette. Je vous demanderai de ne pas me traiter avec autant de respect, s'il vous plaît. Avant d'être née dans une famille aisée, je suis une jeune fille, tout simplement. Traitez-moi donc comme telle."

Elle lui laissa le temps de lire, remarquant qu'il regardait par-dessus son épaule, puis continua :

"Je vous prendrai ce livre que je lisais à l'instant. C'est une encyclopédie, non ? Est-elle complète ?"

- D'autres tomes existent, ils sont plus précis. Mais si vous voulez connaître l'Histoire de notre monde d'un point de vue neutre, cet exemplaire devrait vous suffire.

Elle hocha la tête. Et n'acheta que celui-là.

En quittant la boutique, elle jeta un coup d’œil au lieu où se trouvait Géorg. Etait-il prêt à repartir ?
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Nov - 15:32
Luminia hocha la tête et allât se balader entre les étales. Pendant ce temps, Géorg se rendit dans la place centrale du quartier où il pouvait aisément vendre ses plantes.
Une fois sur place, il commençât à vendre ses produits, tout d'abord les Achillé qui se sont aussi bien vendu qu'il l'avait prédit. L'automne étant une période de maléfice où les malheures. Il vidât très rapidement sa réserve, amassant ainsi trois sacs d'or (environ vingt pièces par sac soit une pièce par sachet) juste pour les Achillé, il ne lui restait plus qu'une vingtaine d'échantillon de cette plante, mais encore beaucoup d'autres plantes telles que des angéliques ou des simples choux (utiles pour les potions et les capacités psychiques). Soudain une voix interpella le géant :

" Géorg, cela fait longtemps.

- Maître Kyrios, quel plaisir de vous revoir, comment vous portez-vous depuis notre rencontre à la ligue anti-traqueur ?

- Très bien disciple et toi ?

- Excellemment bien, je suis en chemin pour l'arène de Firewall, pour le concours dont vous m'aviez parlé.

- Bien, je vois que tu ne délaisses pas ton métier pour autant, comment fais-tu pour avoir le temps de t'entraîner ?

- Je travaille efficacement sans relâche en gérant bien mon temps, ça se voit dans la qualité de mes herbes.

- Intéressant, toutefois, je reste persuadé que tu devrais plutôt rejoindre nos mercenaires, un faune avec de telles capacités ce n'est pas commun et très précieux.

- Nous en avons déjà parlé, comme toujours je dois  refuser pour accomplir mon rêve.

- Si tel est ton choix, donne-moi cinq sachets d'angélique.

- Tenez, ça fera vingt-cinq pièces d'or. "

Kyrios était un vieil elfe de près de 800 ans, personne ne connaissait précisément son âge, mais sa vieillesse se lisait sur son visage rideux, ses petits yeux fatigués, sa lourde barbe blanche cachant sa petite bouche et sa légère chevelure tout aussi blanche. Il était presque un cliché du vieux mais grand sage tout puissant avec à son commandement un groupe de guerriers (vraisemblablement des mercenaires) magique ou non accomplissant différentes missions. Il a souvent demandé à Géorg de rejoindre son groupe, mais le but du géant était tout autre.
Le soleil descendait petit à petit, une bonne partie de la journée était passée, il serait temps d'y aller, où avait bien pu aller Luminia ? Il se rappela alors du talisman les reliant par la pensée, le géant tenta de communiquer ainsi en se concentrant :

" Où es-tu Luminia ? Moi je suis sur la grande place du quartier. "
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 12:17
Voyant que son compagnon était occupé avec un elfe, elle repartit plus loin, ne désirant pas les déranger. Cette fois, elle n'acheta rien de plus, jusqu'à ce qu'elle reçoive le message, qui fit naître un sourire sur ses lèvres. Bien, il savait visiblement bien utiliser la télépathie...

Elle répondit rapidement :

"Ne bouge pas, j'arrive !"

Et elle arriva... Devant se faire violence pour ne pas utiliser ses ailes. Oui, elle aimait voler, même sur de courtes distances... Sauf qu'elle ne pouvait actuellement pas se le permettre. Et marcha donc.

Arrivée sur la place en question, elle chercha un moment, avant de finir par le retrouver. Elle se dirigea donc vers lui, et lui adressa quelques pensées, avec un doux sourire :

"Alors, ça y est ? Le grand voyageur est prêt ?"

HRP :
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 14:49
HRP:
 

"Ne bouge pas, j'arrive !"

Elle l'avait entendu, un soulagement pour le géant qui n'avait pas l'habitude de communiquer ainsi. Elle arrivât rapidement avec un beau sourire et un livre sous le bras, elle semblait s'être bien amusé, c'était une bonne chose. Elle lui demandât s'il était prêt à reprendre le voyage, bien sûr qu'il l'était, mais le ciel tombait petit à petit.

" Le ciel s'assombrit, cela ne te dérange pas de passer à travers la grande fôret de nuit ? "

Il ne se rendait pas compte qu'à ce moment précis il n'avait pas ouvert la bouche, mais seulement utilisé sa pensée. Toutefois, il continuât sans y prêter attention.

" Les bois abritent d'étranges créatures et des loups enragés du clan voisin qui s'éveillent la nuit. Du coup cela pourrait  être dangereux. "

Surtout que Géorg avait une peur panique du feu et les loups-garoux savaient user de ce pouvoir, donc il ne savait pas s'il arriverait à combattre de la même manière que la dernière fois. De plus, il n'avait toujours pas concocté de mélange énergisant et il avait combattu un contre deux, donc avec un avantage, or, ici les loups étaient en meute entraînée aux combats à mort pour la chasse. Il appréhendait la réponse de Luminia, elle avait un livre, peut être préférerait-elle le feuilleter dans une auberge jusqu'au lendemain.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 16:15
Dangereux ? Cela la refroidit tout de suite. Elle ne se sentait pas du tout de combattre si c'était nécessaire. Et pour cause, elle n'avait jamais réellement été douée pour ce genre d'exercice. Il lui avait fallu se débrouiller par deux fois, et elle était à chaque fois accompagnée d'une vraie guerrière, qui l'avait sauvée. À chaque fois. Mais si elle pouvait éviter un affrontement, elle le ferait, sans aucun doute.

"Les loups... J'ai réussi à sympathiser avec un groupe de ceux qui vivent dans cette forêt. Mais je n'aimerais pas en rencontrer qui ne me connaîtraient pas... Pourquoi ne pas attendre demain ?"

Et puis, cela leur permettrait aussi de reprendre des forces en prévision du voyage qui les attendait. Ayant perdu l'habitude de voyager par la voie terrestre, Luminia savait avoir besoin de ce repos. Par contre, elle ne savait pas ce qu'il en était de son compagnon. Elle poursuivit donc :

"Si tu es d'accord avec moi, je te laisse diriger les opérations. C'est toi qui sais ce qu'il faut faire. Je me contenterai de payer ce qu'il faudra, comme promis."

Elle avait fini par opter pour le tutoiement, touchée par la simplicité et le naturel avec lesquels son cadet lui-même employait cette manière de communiquer. Et, soudain, elle eut une idée.

"Attends-moi quelques instants."

Elle alla rapidement acheter quelques vêtements moins luxueux que ceux qu'elle portait. Non seulement, cela lui permettrait de mieux se fondre dans la masse, mais, en plus, ce serait plus pratique pour voyager. Elle ne se changea cependant pas tout de suite. En effet, elle était presque sûre que sa proposition d'attendre le lendemain serait acceptée. Elle aurait donc largement le temps de changer de vêtements avant de repartir.

Le temps de ses réflexions, elle avait rejoint Géorg... Un peu plus tôt que prévu, d'ailleurs, car, perdue dans ses réflexions, elle manqua lui rentrer dedans.

"Oh, euh... Désolée. Je suis donc de retour ! Vas-y, décide quoi faire, je te suis !"
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Nov - 19:27
Luminia n'était pas emballée par l'idée de voyager de nuit dans la fôret si elle était dangereuse. Elle préféra resta et suivre le faune qui était heureux de ne pas avoir à se rendre dans la fôret, mais qui ne savait pas où ils pouvaient loger. Les auberges devaient déjà être pleine, Woodan étant une grande ville, les voyageurs de passages aller réserver le matin donc il n'y avait plus de place au crépuscule. Peut être chez quelqu'un, mais qui ? Le géant se souvint alors qu'il venait de rencontrer Maître Kyrios qui habitait dans la capitale, peut être accepterait-il de les héberger.

" Éh bien, je sais que les auberges sont pleines à cette heure, mais peut-être maître Kyrios pourrait nous héberger, il habite juste à côté et vient de partir de la place, on pourrait le rattraper pour lui demander. "

Le Maître était quelqu'un de généreux et sage, il ne devrait pas refuser, surtout à son ancien élève. Il était connu pour être loyal et bon, c'est pour cela qu'il est dans presque toutes les assemblées et les ligues dont la ligue anti-traqueur où Géorg s'était rendu quelques jours auparavant pour Emeria. D'ailleurs il se demandait ce qu'était devenue l'hybride, elle devait aller bien normalement. Mais bref, ce n'était pas le propos, il étirât ses jambes de boucs le plus haut possible pour tenter de retrouver le Maître, mais il semblait avoir disparu comme par enchantement. Pourtant, le géant sentait le regard impartial de son maître, où était-il ?
HRP:
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Nov - 18:49
"Maître Kyrios ?"

Elle ne connaissait pas cette personne. Mais peu importait. Si Géorg, lui, le connaissait, ce qui semblait être le cas, cela suffirait. Elle avait choisi de lui faire confiance, et poursuivrait ainsi.

"Peu importe. Je te l'ai dit, je te suis."

Puis vint le moment où il chercha cette personne. Il semblait y avoir un problème. Silencieuse, même en pensées, elle observa calmement le faune. Avait-il perdu cette personne ? C'était probable. Doucement, tentant d'adoucir la sensation, si jamais il pouvait ressentir la télépathie, elle prit l'initiative d'aller chercher directement dans l'esprit de son compagnon l'image de celui qu'il cherchait. Puis, se servant de sa vue affûtée, elle fouilla la foule du regard. Si elle l'osait, elle s'envolerait, pour faciliter les choses. Mais elle n'osait pas, et se contenta donc de l'exploration terrestre.

Au bout d'un moment, elle finit par distinguer une silhouette qui lui sembla correspondre assez bien à l'image entrevue. Posant sa main sur le bras de son compagnon plus grand qu'elle pour le prévenir, elle accéléra le pas.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Nov - 20:01
La jeune ange, après avoir approuvé Géorg, finit par le tirer par le bras en allant vers une direction. Le géant la suivît en tirant son charriot, il put rapidement distinguer Maître Kyrios, elle avait vraiment une vue perçante, mais rien d'étonnant pour un ange supposa-t-il. Très vite, ils rattrapèrent le grand homme vêtu d'une tunique bordeaux.

" Tiens Géorg, que me vaut ton retour ? Et qui est cette jeune fille ?

- Désolé de vous importuner Maître Kyrios, cette jeune fille est Luminia, une an ... cienne habitante de Woodan qui va m'accompagner pour mon voyage vers Firewall. Mais voyez vous, nous n'avons pas pu réserver dans une auberge avant l'apogé du soleil. Pourriez-vous nous héberger juste cette nuit ? "

Mince, le géant a failli révéler le secret de l'ange. Il espérait que Kyrios ne se doutait de rien malgré sa grande sagesse. Le maître fit un signe de tête en se présentant à son tour à la jeune fille, il la dévisageât un moment avant d'afficher un sourire chaleureux.

" Et bien cela serait un honneur d'héberger une telle créature sous mon toit. "

Quelle étrange phrase, aurait-il comprit le subterfuge ? Il eut un petit rire étouffé par sa barbe et regardât droit dans les yeux de la jeune fille comme s'il sondait son esprit affichant toujours son sourire chaleureux. Il restât ainsi un moment.
HRP:
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Nov - 12:07
Non ! Il l'avait découverte ! De plus, il ne le cachait pas, de sorte qu'elle n'avait pas à activer son pouvoir de télépathie pour le savoir. Sous l'effet de la stupeur, elle resta immobile un moment.
Finalement, se reprenant, elle le salua de son éternelle révérence, comme on l'avait conditionnée à l'apprendre et le faire naturellement lorsqu'elle rencontrait quelqu'un. Puis, lorsqu'ils furent de nouveau face à face, elle se risqua à un petit essai :

"Bonsoir, Monsieur."

C'était la première fois qu'elle se trouvait face à quelqu'un ayant ce genre de pouvoirs psychiques, et, étrangement, malgré l'air avenant de l'homme, il la mettait mal à l'aise. C'est pourquoi, lorsqu'il se décida à les conduire, elle préféra rester près de Géorg. Non qu'elle n'apprécie pas son maître, mais il représentait à lui seul une situation inconnue à laquelle il lui faudrait s'habituer... Avec du temps. Mais pour l'instant, elle se contenterait de ce qu'elle connaissait, si personne n'y voyait d'inconvénient. Sans doute donnait-elle l'impression d'une jeune fille effarouchée, mais peu lui importait. À ce moment, elle se moquait bien de son image, cherchant à savoir comment elle devait percevoir cet elfe.

HRP :
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 15:22
HRP:
 

Luminia lui fît alors une révérence et Kyrios eut à nouveau ce rire étouffé. Il emboîtât alors le pas vers sa demeure suivi de près par le faune et la jeune fille. Géorg remarquât durant le trajet que l'ange était légèrement distante avec le magicien, comme si elle était effrayée par le regard qu'il l'avait lancé. Toutefois, l'elfe ne fît pas allusion à la race de l'ange, ce qui soulageait Géorg, qui espérait que son maître n'avait rien découvert. Mais comme à son habitude, Kyrios demandât si le géant était intéressé par son recrutement, mais ce n'était toujours pas le cas. Le chemin fût calme jusqu'à la frontière du quartier marchand et des racines. Ils s'arrêtèrent devant une grande demeure en bois entourée d'un jardin, comme une sorte de grand manoir. L'elfe s'approcha de la porte qui s'ouvrit d'elle même tandis que le faune restât en retrait, intimidé par cette demeure.

" Alors ? Qu'attendez-vous pour rentrer ? "

Maître Kyrios se tenait dans l'entrée en disant cela, mais il disparût rapidement à l'intérieur. Le géant s'approchât lentement, son charriot derrière lui et l'ange à côté. Il contemplait les statues en pierre représentant des guerriers en armure, l'épée à la main. Ils y en avaient tout le long du chemin menant à la porte d'entrée.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 16:15
Elle découvrait. Jamais elle n'avait vraiment visité Woodan, mais cela ne la dérangeait pas de découvrir cette ville, bien au contraire. Une telle sérénité en ressortait, une telle harmonie avec la nature et ce qui l'entourait ! Elle s'y sentait bien, et en vint même à se demandait quelle capitale elle préférait entre Aquaris et Woodan. Mais peu importait. Ils étaient arrivés. Et, cette fois, ce fut elle qui s'avança la première, loin d'être aussi intimidée que son compagnon. En effet, cette demeure, où la magie était presque palpable pour elle, l'intriguait énormément.

Elle effleura du bout des doigts les statues, alors qu'elle suivait le chemin. Une magie y avait été déposée, elle pouvait le deviner. Mais de quel genre et dans quel but ? Elle l'ignorait, mais ne serait pas du tout dérangée par le fait d'y remédier.

Lorsqu'elle fut arrivée à la porte, son pas, assuré tant qu'elle se trouvait à l'extérieur, se trouva immédiatement ralenti. Evidement, elle ne pouvait pas ne pas être impressionnée par l'intérieur de cette demeure, mais la curiosité l'emportait sur toutes les autres émotions. Cette maison, quoique grande, était moins spacieuse que son manoir. Ou du moins, c'était ce qu'elle pensait, à la seule vue du vestibule. Mais elle avait conscience de se trouver chez un mage puissant, et ne devait donc pas exclure la possibilité d'une illusion. Oubliant immédiatement les deux hommes, elle laissa ses pas la guider, explorant la maison. Chez elle, on punissait la curiosité. Mais ici, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir bienvenue, et en profitait.

Elle arpenta donc les couloirs, admirant cet édifice de bois, cette matière dont elle découvrit qu'elle l'aimait beaucoup. Lorsqu'elle se souvint qu'elle n'était pas seule, confuse, elle chercha ses compagnons du regard... Et réalisa qu'elle était déjà montée à l'étage (sans se souvenir quand exactement) alors que les hommes se trouvaient toujours en bas.

"Mince..."

Mais peu importait. Ils ne semblaient pas l'avoir remarquée. Elle s'amusa donc à s'appuyer à la rambarde et à les observer, attendant qu'ils s'en aperçoivent.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 17:09
Une fois arrivée devant la porte, le géant ne sût pas quoi faire de son charriot. Maître Kyrios apparût alors soudainement.

" Laisse cela ici Géorg personne ne viendra te le voler et même si c'était le cas, j'ai mis un puissant sort de protection sur le manoir pour que rien ne puisse y être volé, tout objet se figeant instantanément sur place s'il n'est pas en contact d'une personne l'ayant accompagné sur le terrain du manoir. "

Géorg ne comprît pas vraiment cette explication, mais il se fiat à son maître et lâchât son charriot qui se mit soudain à étinceler quelques minutes avant de redevenir normal.

" Stupéfiant n'est-ce pas ? Tout le manoir est constitué de diffèrent sortilège plus ou moins visible, la jeune fille à l'air d'avoir comprit vu sa curiosité. Mais je doute qu'elle trouve toutes les pièces du manoir, certaines étant à l'intérieur des murs mêmes. Mais entre je t'en pris, mes guerriers sont sûrement impatient de te rencontrer, ils boivent quelques pintes d'hydromel dans la pièce des réjouissances. "

Géorg entrât encore plus émerveillé, tandis que l'elfe avait de nouveau disparût. Le géant confus le cherchât du regard et le vît derrière Luminia qui s'était accoudé sur la rambarde à l'étage et qui observait le géant qui fît un sourire en la voyant. Il s'empressât de les rejoindre à l'étage. Le maître se dirigeât vers une porte en faisant signe de le suivre. Une fois devant la porte, il posât son index et son majeur dessus avant d'écarter ces doigts. Le faune n'en crût pas ses yeux, la porte venait de se dédoubler en deux portes distinctes, une du côté de l'index et l'autre du côté du majeur.

" Voilà vos chambres respectives, conçues presque sur mesure, je vous laisse vous y installer pendant que je vais prévenir le cuisinier que nous avons des invités. Quand vous serez prêt, allez vous reposer près du feu dans la pièce commune, c'est la porte sous les escaliers. Mais ne vous pressé pas, chaque chambre à un espace temps diffèrent qui se rejoint en dehors de celle-ci. Bref, à tout à l'heure. "

L'elfe disparût à nouveau et sur chaque portes se gravèrent en lettre d'or "Luminia" et "Géorg". Le géant était bouche bée face à une telle magie. Il se rendît lentement dans la pièce marquée de son nom, dedans il y avait un lit, une armoire massive, un bureau à tiroir avec sa chaise et une fenêtre donnant sur le jardin de derrière. Le géant complètement fatigué et confus s'écrasât lourdement sur le confortable matelas où il s'endormit à point fermé.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 17:41
Elle sursauta lorsque le mage se matérialisa derrière elle. Décidément, elle ne connaissait pas cette magie... Elle était très puissante, ce n'était rien de le dire. Néanmoins, elle laissa passer un moment après que Géorg aie rejoint sa propre chambre avant de l'imiter. Mais lorsqu'enfin elle poussa la porte, elle sourit. Oui, cet elfe savait ce que signifiait l'expression "sur mesure". Cette chambre, sans être dépourvue de confort, se trouvait être bien plus simple que la sienne, dans la Forêt Blanche. Ici, rien d'inutile, simplement un lit, une armoire et une petite table de chevet avec sa lampe. Elle y posa immédiatement son livre, qu'elle avait gardé à la main durant tout ce temps, puis alla se poser sur le rebord de la fenêtre qui illuminait la pièce de la douce lueur orangée du coucher du soleil.

Comme à son habitude à cette heure de la journée, elle resta là, sans bouger, observant le coucher du Soleil. Bien sûr, même ce phénomène, censé être naturel, se trouvait certainement être une illusion, mais elle s'en moquait. Assister au coucher du Soleil depuis sa fenêtre était le seul réel plaisir que sa vie lui laissait, et elle refusait de l'abandonner, même loin de son manoir.

Par pure curiosité, elle se prit, un peu plus tard, à aller explorer le contenu de l'armoire, qui se révéla bien plus grande qu'elle n'en avait l'air. Et son contenu était digne de ce qu'elle avait chez elle. Redevenant, l'espace d'un instant, la jeune fille frivole qu'on voulait qu'elle soit au manoir, elle essaya toutes les toilettes à sa disposition, avant d'en choisir une. Elle prit le temps de soigner sa coiffure et son maquillage, afin de finir de prendre l'apparence de demoiselle de haut rang dont elle avait l'habitude, mais en prenant soin de se constituer une tenue beaucoup moins stricte que sous la tutelle de sa "mère". C'était une sorte de petite rébellion, pouvant signifier, par exemple : "Voyez : je connais mon rang et je l'assume, mais je me délivre en même temps de votre tyrannie."

Puis elle vint s'asseoir sur le lit et commença la lecture de son livre. Après tout, on lui avait demandé de prendre son temps, et cela ne pouvait que lui plaire.

Lorsqu'enfin elle décida de rejoindre les autres, elle ignorait combien de temps s'était déroulé depuis qu'elle était entrée. Elle prit donc le chemin indiqué vers cette fameuse pièce commune. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre, mais décida de faire avec. Et elle poussa la porte indiquée.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 18:09
Le géant sortît lentement de son sommeil encore vague, cela lui avait fait beaucoup de bien, dehors il semblait déjà faire nuit, il se rappelât alors de ce qu'il devait faire. N'ayant que peu d'affaire, il ouvrât l'armoire, elle ressemblait à un atelier, avec différents outils sur chaque porte et deux planches en bois, l'une couverte de vêtements et l'autre vide pour le sac en bandoulière sûrement. Géorg y rangeât son sac dans l'armoire, puis il se changeât rapidement avant de sortir de sa chambre et de se diriger vers la salle indiquée par maître Kyrios.
En arrivant près de la porte, il vit Luminia qui était en train de rentrer dans la mystérieuse pièce. Il la rejoignît et découvrît une magnifique pièce avec pour éclairage une cheminée diffusant une lueur aussi chaleureuse que les quelques bougies réparties sur les murs. Le sol était en bois, mais avec un grand tapis rouge devant le feu où était disposé en arc de cercle des fauteuils autour d'une table basse en bois.
Le géant allât s'installer dans l'un des fauteuils à côté de Luminia, il n'y avait qu'eux deux dans la pièce pour l'instant, cela rendait la pièce très silencieuse et apaisante grâce à cette lumière tamisée. Géorg ne voulant pas briser ce silence préférât communiquer par la pensée avec sa nouvelle amie.

" Alors ? Le livre était-il intéressant ? "
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 18:25
Elle ne répondit pas tout de suite. Cette atmosphère, à al fois simple et chaleureuse, lui plaisait énormément, et elle prit donc la liberté de s'en imprégner totalement avant de se recentrer sur son voisin, auquel elle servit un de ses doux sourires :

"Eh bien, disons que, pour moi, c'est tout simplement parfait. J'aime apprendre, et les livres sont une solution, pour cela. Mais la vraie vie reste le meilleur moyen de se documenter. Qu'en penses-tu ?"

Après tout, connaître l'avis des autres sur un sujet particulier, ça aussi, c'était un moyen d'apprendre. Ainsi, elle pourrait apprendre comment il pensait, peut-être aussi découvrir certains de ses goûts, et c'était un moyen pour découvrir cette personne qu'elle avait à ses côtés. C'était la première fois qu'elle voyait l'apprentissage sous cet angle, il lui fallait donc impérativement explorer cet aspect-là.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Nov - 19:18
Luminia lui fît un sourire avant de lui répondre et de lui demander s'il était d'accord avec elle sur le fait que la vie était une grande source de documentation. Géorg eut un petit rire presque inaudible qui s'amplifiât toutefois avec l'écho de la pièce.

" Ça me rappelle père Gê, il pense la même chose, il me dit souvent que la plus grande des leçons est la vie. J'avoue toujours avoir eu du mal à comprendre cette phrase, mais il y a peu j'ai commencé à comprendre et ce voyage à justement pour but de m'en apprendre plus sur l'univers qui m'entoure. "

Géorg avait un sourire léger sourire et observait les flammes qui crépitaient et le perturbaient un peu, mais l'ambiance de la pièce le maintenait assez apaisé pour qu'il admire les multiples couleurs qui en émanaient.

" Ma famille me manque déjà, pas toi ? J'ai jamais était loin d'eux plus d'une journée, mais me voilà parti pour un voyage de plusieurs jours. "

Le faune eut un sourire nostalgique, il se demandait ce que pouvaient faire mère Gê et père Gê en ce moment, il espérait qu'ils allaient bien. C'était sûrement le cas vu que Silvegard les protégeait toujours. À cette heure-ci, mère Gê devait siroter une tisane en préparant une soupe tandis que père Gê serait en train d'écrire ses mémoires. Et lui dans tout ça ? Il rangerait son sac et préparerait les affaires pour le lendemain. Mais aujourd'hui c'était différent, le géant ne préparait rien, mais il attendait paisiblement.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 16:15
Ah, il lui tendait une piste, qu'elle serait bien idiote de rater. S'accoudant sur le bord de son fauteuil, d'une manière pas le moins du monde distinguée, elle fixa Géorg droit dans les yeux, signe de sa grande curiosité :

"Père Gê ? C'est ton père, non ? Parle-moi de lui, alors. Parle-moi de ta famille. Qu'est-ce que cela fait, de vivre avec sa famille biologique ?"[i]

Oui, il lui arrivait parfois, comme en cet instant, de regretter sa famille, sa vraie famille, celle dans laquelle elle était née. Bien sûr, elle le savait, tous les siens étaient déjà morts, et depuis longtemps, mais elle ne gardait aucun souvenir d'eux, et c'était ce qui la blessait le plus.

[i]"Si ma famille me manque ? Je n'ai plus de famille biologique, et quant à celle qui m'héberge actuellement... Sincèrement, je suis plutôt satisfaite de ne pas me retrouver avec celle qui se prétend ma mère. Quant à son mari... Eh bien... Je ne le vois jamais, et cela compte aussi pour les moments que je passe au manoir. Donc, non, ils ne me manquent pas du tout."

Et puis, elle aimait voyager. Peu lui importait donc de perdre ses frêles attaches.

"De toutes manières, je vais devoir les quitter sous peu."

Oui, si elle voulait cacher sa véritable nature aux humains chez qui elle vivait, elle devait à tout prix les empêcher de réaliser qu'elle ne vieillissait pas. Dans peu de temps, elle disparaîtrait une nouvelle fois du jour au lendemain, avant de chercher une nouvelle famille chez qui s'établir, en s'arrangeant pour que ses "parents" précédents ne connaissent pas les nouveaux qu'elle se serait choisis. Elle pensait se rendre dans les terres du Feu. C'était là qu'il y avait le plus de chance pour que sa famille actuelle ne la retrouve pas.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Déc - 17:21
HRP:
 

"Biologique" ? Géorg n'avait jamais entendu ce mot, mais il déduisit des mots de l'ange que cela signifiait "vrais parents". Le concept de "faux parents" lui était inconnu, mais apparemment cela signifiait avoir des gens qui nous héberge et que l'on peut quitter, alors Maître Kyrios ferait-il indirectement parti de la famille du géant. Cette pensée le fît sourire, mais il peut importe, il reprit la discussion.

" Oui père Gê est mon père, un sage homme. Vivre dans sa famille biologique, c'est une vaste question, je dirais que c'est comme une ruche, chacun travaillent en coopération pour un même but, obtenir du miel comme récompense pour pérenniser la colonie et se nourrir. "

Le faune aimait beaucoup cette petite métaphore qu'il venait d'inventer, il est vrai que chacun passait ses journées à travailler à sa manière, lui travaillant la terre, père Gê gérant l'économie de la maison en planifiant les prix et différentes actions commerciales et mère Gê vérifiant les récoltes avant le départ et nourrissant tout le monde. C'était presque mécanique à force, mais cette boucle était entre coupée de moment familiale comme des repas de famille où des sortis en forêt.
Mais pourquoi Luminia devait-elle quitter sa famille si elle l'hébergeait comme Maître Kyrios ? Cela ne devait pas être déplaisant.

" Pourquoi veux-tu quitter ta famille non biologique qui t'héberge ? Tu ne travailles pas pour eux pourtant. "

Ils étaient tout aussi curieux l'un et l'autre, c'était assez marrant comme discussion, avec toujours une question pour renchérir. Géorg aimait beaucoup cela, il était content de pouvoir voyager avec une telle personne, un ange qui plus est. Toutefois, il était surpris de voir à quel point les anges étaient différents de ce qu'il le pensait.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Déc - 9:57
Luminia sourit à cette métaphore. Mais peut-être cela illustrait-il bien la vision qu'il avait d'une famille ?

"C'est joliment dit. Et cela me plairait vraiment de retrouver une partie de ma famille, même éloignée... Ne serait-ce que d'apprendre qu'ils ne sont pas tous morts."

Elle s'était assombrie. Mais, bien vite, elle se reprit et lui sourit de nouveau. Il ne fallait surtout pas qu'il s'inquiète, elle le faisait déjà bien assez sans aide. Les mots suivants lui firent mal, bien qu'il soit évident que ce n'était pas volontaire. Même si elle l'avait voulu, elle n'aurait pas pu rester avec eux. Tout simplement à cause du fait qu'elle ne vieillissait pas. De plus, sans vraiment oser se l'avouer, elle avait peur de la réaction de ses parents adoptifs si elle leur révélait sa vraie nature. Ce n'étaient pas des modèles de tolérance... Enfin, surtout sa "mère", puisqu'elle ne connaissait pas son "père".

"Non, je ne travaille pas pour eux... Mais cela importe peu, tu sais."

Elle détourna le regard un moment, le temps de rassembler ses idées et de trouver les mots justes, puis revint à lui :

"Tu sais, une famille adoptive ne se contente pas de t'héberger. Tu as essayé de me définir la famille biologique, à moi d'en faire autant avec la famille adoptive. Attends un peu..."

Elle fit une nouvelle pause, réfléchissant à comment exposer les faits. Elle avait collectionné les familles adoptives, et pensait donc être capable de lui en donner une bonne définition.

"Une famille adoptive... C'est une famille, tout ce qu'il y a de plus normale. À cette différence près que, si tu as été adopté, c'est que, pour une raison ou une autre, tu ne peux plus vivre avec ta famille biologique : elle est disparue, ou jugée indigne de s'occuper de toi, ou encore, peut t'avoir abandonné, ou c'est toi qui peut l'avoir fuie... Peu importe. Il existe des milliers d'enfants, seuls, ainsi. Et c'est là qu'une nouvelle famille peut intervenir. Elle choisit d'élever un enfant comme le sien, elle l'adopte. Le but d'une famille adoptive est tout simplement de recréer un cocon familial pour ceux en étant privés. Cela passe donc par le logement, bien sûr, mais pas seulement. L'éducation et l'amour doivent aussi y tenir une place importante."

Elle sourit, puis poursuivit amèrement :

"Dans mon cas, il n'y a aucun problème quant à l'éducation, la leur est de qualité, je n'ai pas à m'en plaindre. Par contre, pour ce qui est de l'amour... J'aimerais bien savoir ce que c'est."

Elle se détourna de nouveau, fixant les flammes. Il avait réveillé de vieilles blessures en elle. Maintenant qu'elle y pensait, la haute société était dépourvue d'amour véritable. Que ce soit ou non dans les familles. Même les mariages étaient uniquement motivés par l'intérêt des familles. Il y avait de quoi en être dégoûté. Elle comprenait parfaitement la pauvre Isë, qui avait justement eu le courage de fuir cette société.

HRP :
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Déc - 21:19
L'ange semblait triste de ne pas connaître sa vraie famille, mais elle changeât de sujet en définissant le terme de "famille adoptive. Elle confiât au géant qu'elle souhaitait connaître l'amour familial qu'elle n'avait pas dans sa famille adoptive. En effet, cela devait être dur de ne pas connaître ce sentiment de cocon chaleureux auprès de ses proches. Géorg voulût poser une question, mais soudain maître Kyrios apparu et brisât le silence de la communication par télépathie du faune et de l'ange.

" Alors, vous vous êtes bien reposé ? J'espère que oui, mais maintenant c'est l'heure du souper ! "

Sur ces mots, l'elfe fît un claquement de doigts qui fut suivi par une sorte de spirale dans laquelle ils tombèrent pour atterrir sur des sièges en bois autour d'une table déjà bien remplie par diverses personnes. Le mage était au bord de la table comme hôte tandis que Géorg et Luminia étaient face à face de chaque côté du mage debout un verre à la main droite.

" Bienvenus à tous pour le buffet de ce soir ! Je souhaite vous présenter deux jeunes invités à notre table, Géorg un jeune faune à la magie surprenante pour sa race et Luminia une " humaine " au pouvoir divin. Faites leur bon accueil et portons un toast à leur voyage vers les terres d'Altaïr ! "

À ces mots, tous les verres se levèrent, y compris ceux de l'ange et du faune avec un léger retard. Le maître semblait avoir découvert pour Luminia, à la grande surprise du géant. Tout le monde commençât à festoyer en buvant de l'hydromel, mais Géorg décidât de rester sobre en ne buvant que de l'eau. C'était sûrement une table de guerrier vu comment la boisson est abondante. Un homme dragon assez massive (même pour le géant) s'adressât a Géorg.

" Alors, c'est toi le faune dont a besoin Kyrios ? Tu sembles bien faible au combat pourtant. Et qui est cette jeune fille qui t'accompagne, une prétendante ? "

Le faune rougit sous sa fourrure, l'homme devait déjà être bien saoulé pour être aussi indiscret. Géorg lui répondît timidement.

" Non, non, juste une amie. "

Le draconien eu un sourire mesquin et renchérît.

" Vraiment ? Donc elle est libre pour une petite danse ? "

Maître Kyrios apparût entre le géant et le guerrier avec un air dur.

" Comment oses-tu demander une telle requête à des invités Onko ! Tu me déçois, éloigne toi d'ici ! "

Sur ces mots, le mage tendit brusquement le bras vers l'autre bout de la table et tout aussi vite, le draconien se retrouvât là-bas, remplacé par un autre guerrier, plus petit que Géorg, vêtu que de noir avec un foulard noir sur la tête et un autre sur son cou. Il regardât Géorg puis Luminia de ses yeux sombres placé sur son étrange visage d'un gris presque noir, puis il reprît son repas dans son assiette qui l'avait également suivi.
Ce repas avait une ambiance malsaine et dérangeante avec ce voisin de table et maître Kyrios. De son côté Luminia avait une sorte d'armure de paladin étincelante qui n'avait ni assiette ni verre, mais juste un énorme livre avec quelques enluminures dans lequel il écrivait. Serait-il un de ses très discret chroniqueur avec en leur possession toute l'histoire d'Endora.

" Je te présente Ora, un esprit ayant pris possession de son armure d'avant. C'était un ange autrefois, l'un des premiers si puissant qu'il a été élevé au rang de séraphin, mais une bataille de trop et le voilà, errant avec ses anciens grands pouvoirs et de nouveaux qu'il ne maîtrise pas encore. Maintenant c'est un chroniqueur depuis des temps immémoriaux et il sait beaucoup de choses. N'hésite pas à lui parler, il pourrait t'apprendre des choses qui ne sont pas écrites dans ton livre, alors demande lui, il répondra, enfin s'il le veut. "

Le casque d'Ora pivotât vers Luminia qu'il saluât respectueusement avant de reprendre son écrit.
HRP:
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 17:02
Décidément, ce mage était puissant, et c'était peu de le dire... De plus, elle en était sûre, à présent, elle avait bien deviné. Il l'avait percée à jour. Elle sirota doucement le contenu de son verre, réfléchissant. Il lui faudrait impérativement obtenir un entretien privé avec ce mage, afin de le comprendre... Et pourquoi ne pas en profiter pour lui demander des cours ?

Ses pensées furent interrompues par l'intervention de l'un des hommes présents en ce lieu. Elle n'eut aucune réaction, conformément à ce qu'on lui avait appris. Mais cela restait une apparence extérieure. En réalité, elle s'interrogeait au sujet de cet homme, qu'elle jaugeait de son regard perçant. Il ne valait pas grand-chose... Elle l'aurait volontiers snobé si le maître de maison n'avait pas pris les choses en main, faisant encore une fois preuve de son immense pouvoir. Décidément, elle devrait sérieusement étudier son cas.

Mais il s'adressa à elle, comme s'il avait ressenti son intérêt. L'ange se reprit donc, l'écoutant. Mais quelque chose la tracassait. Comment pouvait-il savoir pour son livre ? Même si, cette fois, une explication tout à fait rationnelle était possible : il pouvait parfaitement avoir vu le livre à un moment ou à un autre, tout simplement. Elle se contenta donc de hocher la tête et de se tourner légèrement vers son voisin. Voilà quelqu'un qu'elle apprécierait rapidement. Mais elle ne lui parla pas, du moins, pas tout de suite. Elle répondit simplement à son salut silencieux, peu habituée à entamer une conversation. Avec Géorg, cela avait été facile, bien que cela soit une source de honte pour elle de l'avouer, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu supérieure à lui. Mais juste un peu, comme une sœur aînée, ou un professeur. Oui, c'était cela, elle ne se sentait que plus âgée que lui, simplement. Et tenta de s'en convaincre.

Quant à son voisin... Il l'impressionnait. Puissant ? Érudit ? Elle ne faisait pas le poids, face à lui. Rien que le simple fait d'être assise à son côté lui semblait un immense honneur, dont elle tenterait de se montrer digne aussi longtemps que durerait le repas. Un séraphin... Le genre de grade qu'elle ne pourrait jamais atteindre, dû à sa position de simple expérience ratée. C'était ce qu'elle pensait, ignorant, ou plutôt refusant de croire qu'en tant que membre de cette race, elle était égale à n'importe quel ange né ainsi. Son sang d'origine humaine lui offrait d'ailleurs certaines compétences que d'autres lui enviaient. Certes, ses pouvoirs étaient limités, mais cela ne valait rien à côté d'autres choses plus importantes, du point de vue d'autres anges qu'elle avait croisés. Et elle l'ignorait, volontairement.

Finalement, elle décida de se concentrer sur son assiette, plus pour se donner une contenance et éviter les regard croisés de Géorg et de son maître qu'autre chose.

HRP :
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Déc - 19:29
Le géant écoutât Kyrios parler à propos d'Ora. Cet esprit était impressionnant de part son histoire et son armure. Géorg arrêtât de le fixer admirativement pour commencer son repas.
Dans son assiette, une purée verdâtre, avec une cuisse de poulet, cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas mangé. Il mangeât avec appétit, le repas était vraiment bon, le maître avait raison son chef était vraiment excellent. D'ailleurs où était-il ? L'elfe avait disparu depuis son apparition pour parler d'Ora. Le faune n'avait pas remarqué son départ dans le vacarme de la salle.
Voyant que les gens se baladaient librement dans la salle, Géorg finit son repas et quittât la table pour chercher le mage sans prévenir son ami. En sortant de la pièce, il se retrouvât dans un large couloir avec des tableaux tout le long des murs tapissés de rouge comme le sol avec son long tapis. C'était vraiment beau avoir avec le rustique éclairage des bougies.
Le faune commençât à marcher à travers cette énorme hall en observant les différents tableaux. Il y avait surtout des portraits de diffèrentes personnes qu'il ne connaissait pas. Au bout d'une longue marche, il finit par croiser une porte massive en chêne, en l'ouvrant il se retrouvât dans un bureau avec les murs tapissés de livre, une cheminée et un bureau tout aussi massif que la porte. Derrière ce bureau il y avait un fauteuil rouge tourné vers la cheminée, dedans se tenait Kyrios la pipe à la main contemplant les flammes.

" Enfin te voilà. Je t'en prit assis toi. "

Un siège glissât violemment de l'autre côté du bureau. Géorg un peu déstabilisé si installât.

" N'est-ce pas agréable de regarder les flammes. Mais allons droit au but, tu vas entreprendre un grand voyage et comme tu le sais, j'ai besoin de toi dans mon équipe et toi d'une protection accrue durant ton voyage. Que dis-tu d'une sorte d'échange. Ma protection contre un service à faire sur le chemin, je ne te demande pas de devenir l'un des nôtres, mais juste de nous aider sur ton chemin et qui sait, peut être cela te donnera l'envie de nous rejoindre. "

L'elfe eut un petit rire étouffé par sa barbe et attendit sa réponse.
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Déc - 14:18
Le repas était vraiment simple, comparé à ce qu'elle avait toujours connu. Chez elle, il n'y avait jamais moins de trois entrées, trois plats, trois desserts... Résultat, rien n'était jamais fini et tout se retrouvait gâché. Rien de tout cela ici. Et cela lui plaisait. Elle savoura donc réellement ce repas, avant de se lever, à l'instar des autres invités. Elle décida de visiter les lieux. Après tout, elle ne s'était pas aventurée dans cette partie de la demeure.

Elle traversa plusieurs couloirs, s'étonnant de détecter l'esprit de Maître Kyrios dans chacun d'entre eux. Comme s'il était partout à la fois... Peut-être la suivait-il et la surveillait-il ? Cette sensation était clairement désagréable. Pour en avoir le cœur net, elle s'envola vers une nouvelle pièce inconnue. Une fois arrivée... Elle sentait toujours cette présence. C'était impossible ! Se trouvait-elle donc chez l'un de ces mages si puissants que toute leur habitation était imprégnée de leur présence ? Cela la gênait horriblement de le sentir sans le voir. Elle se sentait espionnée et n'aimait pas ça du tout. Mais qu'y pouvait-elle ? Elle se trouvait là où vivait un mage puissant, dans son territoire. Et elle ne devait pas l'oublier. Ici, c'était lui, le maître. Les autres n'étaient que des invités de passage, et il semblait le lui rappeler à tout instant.

Et puis, où était passé Géorg ? Lui et sa présence apaisante, son caractère discret ? Où était-il, celui qui savait se faire oublier quand il le fallait, et qui avait le don de l'apaiser, elle, dans des moments comme celui-là, où elle aurait bien besoin d'aide ? Mais peu importait. Elle devait se reprendre. Si elle devait passer la nuit en ce lieu, il lui fallait réussir à supporter cette sensation, aussi désagréable qu'elle soit. Et elle devait aussi parler au vieil elfe. Trop de choses à faire en ce soir...

Mais d'abord, elle devait se calmer. Fermant les yeux, concentrée, elle serra dans sa main le talisman, qu'elle n'avait pas enlevé :

"Géorg, où es-tu ?"

Bingo. Elle sentit son esprit. La sensation était très faible, due à la distance, mais elle était bien là. Se servant de ses ailes pour aller plus vite, elle arriva vite face à une porte semblant plutôt lourde. Mais elle ne chercha pas à l'ouvrir. Bien sûr, elle détectait bien la présence de son ami, mais celle du propriétaire des lieux était aussi bien plus évidente qu'auparavant. Ils se trouvaient donc certainement ensemble. Cela la fit hésiter. Devait-elle entrer ? Peut-être étaient-ils en pleine conversation, une conversation importante et privée ?

Mais, soudain, elle pressentit une présence, avec un temps de retard. Elle se retourna... Pour voir le draconian qui lui avait déjà parlé s'approcher. Et sa carrure bloquait toute sortie. Elle aurait pu continuer à suivre le couloir, mais n'avait pas vraiment envie de se perdre. Et le temps qu'elle réagisse, son adversaire s'était approché :

- Oh, tiens, une ange ? Intéressant, ça...

Cependant, il se passa quelque chose d'incroyable. Dès qu'il la toucha, une vive lumière entoura Luminia, le faisant reculer. Sans perdre de temps, sans se poser plus de questions, elle poussa sur la porte, s'aidant de ses ailes pour avoir plus de force. La battant s'ouvrit, et elle le claqua derrière elle dès qu'elle fut entrée. Puis elle se concentra sur l'esprit de son assaillant, de l'autre côté. S'il entrait, elle serait perdue.

Heureusement pour elle, après un moment, elle finit par sentir son esprit faiblir, jusqu'à ne plus rien sentir du tout : il était trop loin pour qu'elle le détecte. Soupirant de soulagement, elle se laissa tomber au sol, dos contre la porte, et s'interrogea. Qu'était-ce donc ? C'était la deuxième fois que cette lumière s’immisçait dans sa vie. La première fois, elle lui avait tout simplement sauvé la vie, et là... Elle l'avait tirée d'une situation délicate. D'où cela venait-il ? Était-ce un esprit omniprésent et bienveillant, assez doué pour lui cacher son existence ? Ou... Ou... Cela venait-il d'elle ? Elle se souvint que, les deux fois, elle avait senti une étrange chaleur dans tout son corps juste avant le déclenchement du phénomène. Mais qu'était-ce ?

Toute à ses questionnements, elle ne réalisa pas qu'elle avait retrouvé Géorg, ni même, ce qui était plus étonnant, qu'elle se trouvait à présent dans la même pièce que ce mage dont la puissance la dérangeait tant...

HRP :
 
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


La servante de Luminia bavarde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Fév - 18:59
Soudain, la lourde porte s'ouvrit et Luminia entrât dans la pièce. Elle semblait un peu confuse tandis que le géant la regarder troublée. Le maître eut un sourire et fît venir une autre chaise auprès de Géorg, invitant l'ange à s'y asseoir.

" Quel "surprise" de te voir ici Luminia, nous parlions de votre voyage, que dirais-tu d'un convoi de protection pour vous rendre à Firewall, en contrepartie j'aimerais que vous me rendiez juste un service faisable sur le chemin, qu'en dis-tu ? "

En disant ces mots, il s'était levé et tournait maintenant autour des deux amis en attendant une réponse.

" Vous vous demandez peut-être quel est ce service. C'est simple, une légende raconte que dans la forêt rousse se cache une magnifique grotte de cristal, mais celle-ci n'est visible que par certaine personne d'un certain clan, celui des ombres. Toutefois, nous n'avons aucun membre de ce clan disponible en ce moment."

Il marquât un temps de pause, s'arrêtant pour observer la cheminée.

" Mais toi, Luminia, il me semble que tu fais partie du clan de la lumière n'est-ce pas. C'est pourquoi, ton apparence frêle et ta race serait le parfait appât pour un démon ou quoique ce soit du clan des ombres. Ne craint rien, ceux qui t'escorteront et Géorg veilleront sur toi, n'est-ce pas Géorg ? "

Le géant était déconcerté, de plus l'atmosphère mystérieuse et mystique de cette pièce ne le mettait pas plus à l'aise, mais il acquiesçât un peu perdu.

" Parfait, alors Luminia, qu'en dis-tu ? "
Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Endorien.ne


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: WOODAN-