Une leçon à l'abri des arbres [PV ° Orion]

 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: GRANDE FORÊT Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 15 Aoû - 11:15



Une leçon à l'abri des arbres


PV Napée




Un mince sourire amusé se dessina sur le visage d'Orion tandis que Napée exprimait son opinion quant aux mâles de son groupe. Ceux de son propre troupeau n'étaient pas plus sages, lui même parfois s'autorisait quelques débordements de testostérones lors de barrages avec un autre mâle, ou lorsqu'il y avait un problème de domination-soumission, merci la hiérarchie naturelle des centaures.
Une fois ses quartiers d'oranges avalés, Orion s'attaqua aux framboises, qu'il prenait le temps de savourer pleinement, et oui même si il semblait bourru, il n'était pas pour autant un gros rustre dégueulasse.
Lorsque Napée le questionna à nouveau sur sa famille, le centaure aurait presque été tenté de demander pourquoi elle voulait savoir tout ça, n'étant pas habitué à ce qu'on s'intéresse à lui ou à sa famille, mais il se ravisa et répondit simplement.

« Non, dans le troupeau c'est rare qu'il y ait plus d'un enfant par fratrie.»

L'espace d'un court instant il se demanda d'ailleurs pourquoi, mais il ne s'attarda pas dans une nouvelle série de questions avec lui même, et termina son déjeuner fruité, tout en lui retournant simplement la question, plutôt par politesse que par réel intérêt.
Cette fois il ne tendit pas vraiment l'oreille pour écouter la réponse et la retenir, s'étant laissé distraite par l'endroit, plutôt idyllique il fallait l'admettre, et la douce voix de Napée qui résonnait en lui comme le joyeux chant d'un moineau. Et alors que le vent se levait, un léger frisson le parcourut, donnant à sa peau une légère allure de chair de poule, et lorsque Napée eut fini de manger, le Frison leva son lourd corps, n'aimant pas vraiment resté toujours au même endroit, et se tourna vers sa compagne du jour en lui tendant la main pour l'aider à se relever.






Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Aoû - 11:12



Une leçon à l'abri des arbres

PV Orion






La centaure termina tranquillement son petit en-cas en attendant la réponse de son professeur du jour mais au fond elle espérait bien qu’il devienne un peu plus si c’était possible. C’était bien la première fois qu’elle s’autorisait à penser ce genre de chose. Elle qui prenait soin de rester à bonne distance de la gente masculine, mais ce centaure était différent et éprouvait une certaine curiosité à essayer d’en apprendre plus sur lui. Et puis même si de son côté ce n’est pas ce qu’il recherchait elle aurait bien besoin d’un ami.
Elle rajouta cette nouvelle information qu’il lui donna, en même temps il était rare pour une centaure d’avoir des jumeaux. Napée ferma un instant les yeux se trouvant pas très réfléchie sur le coup et regretta même sa question inutile. Elle se retrouva même à se demander ce qu’Orion pensait d’elle suite à cela. Il ne lui laissa pas le temps de s’interroger d’avantage car il lui retournait la question. Encore une fois le centaure regretta de lui avoir posé une question sur sa famille car par politesse, ou curiosité allez savoir, il risquait de lui poser la même. Napée se retrouva donc face à un dilemme, lui dire un peu plus sur sa famille ou mentir.

« Non plus. »


Elle n’avait pas voulu se montrer si froide mais c’était à chaque pareil, c’était plus fort qu’elle. Elle se mura alors dans son silence et se mit à ruminer tout en emballant les fruits qu’elle avait en trop pour les emporter chez elle. Le vent fit frissonner les arbres et leur feuillage se mit à danser, le temps s’était rafraîchi, signe que la journée prenait fin et que c’était l’heure du retour chacun de son côté. Alors qu’elle était sur le point de se motiver à se relever, demandant ainsi un effort pour soulever son corps de cheval, elle vit une main tendue vers elle. Napée leva les yeux et avait sous le nez le bras d’Orion ainsi que son regard pénétrant. Après une brève hésitation elle glissa sa main dans la sienne, acceptant ainsi son aide. Surprise par la force avec laquelle il la souleva elle fut déstabilisée et oublia de poser l’une de ses pattes une fois debout.
Napée avait fermé les yeux, pensant qu’elle s’était rétamée de façon ridicule aux sabots du centaure. Etrangement le sol était bien chaud et il n’y avait pas ce contact désagréable avec l’herbe. En ouvrant un œil elle découvrit alors qu’elle avait le nez dans le torse d’Orion, ses bras repliés entre eux, ses deux mains à plat sur ses côtes. La jeune centaure se retrouva pendant quelques secondes incapable de bouger, comme pétrifiée d’être si proche d’un corps masculin. Elle était loin d’être innocente mais elle n’était pas habituée à cette soudaine proximité imprévue. Lorsqu’elle reprit ses esprits elle recula mais pas brutalement. Elle fit quelques pas en arrière et tourna la tête, confuse.

« Désolée, j’ai trébuchée »

Elle n’avait pas osé le regarder de peur de pas être capable de se décoller de lui par elle-même. La centaure attrapa ensuite ses sacs qu’elle mit dans son dos et s’occupa ensuite du daim qu’elle hissa sur son échine de cheval. Une fois le tout parfaitement attaché elle prit son arc en main et se tourna vers Orion.

« Merci pour cet entraînement, à dans trois jours. »

Elle attendit sagement sa réponse puis lui adressa un bref hochement de tête, son pouls s’emballait dangereusement. Napée reprit ensuite la route du retour, s’enfonçant dans la forêt. Elle arriva chez elle assez tard dans la nuit, n’ayant heureusement pas fait de mauvaises rencontres. Tout le monde était sous sa tente lorsqu’elle arriva, ce qui n’était pas plus mal, elle ne voulait pas subir un interrogatoire. En entrant sous sa tente elle trouva un Oslo endormi et sourit, il n’avait pas l’air d’avoir bougé d’une écaille. Ce soir-là elle se coucha et s’endormit pour la première fois en pensant à un homme.






Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Aoû - 15:38



Une leçon à l'abri des arbres


PV Napée




La sensation de ce corps étranger contre le sien avait été pour Orion une nouvelle épreuve. Certes il était loin d'être novice dans ce domaine, et il ne s'emballait pas à chaque fois qu'il entrait en contact avec un corps féminin, mais il lui arrivait tout de même, de temps en temps, d'être quelque peu émoustillé. Et pour cette fois ci, dire qu'il était "un peu émoustillé" était un doux euphémisme. C'est comme si toute sa virilité s'était soudainement éveillée, droite et fière, et n'attendait qu'à connaitre un peu plus cette douce chaleur de femme féconde.
Mais au lieu de ça, le centaure s'était simplement contenté, par diplomatie -après tout, il n'était pas non plus un animal- de poser calmement ses mains sur les épaules de la belle, pour empêcher qu'elle ne tombe trop sur lui, mais surtout pour mettre une certaine distance avant que sa morale ne s'envole. Durant un court instant, ses yeux se rivèrent sur ses lèvres rosées, puis son cou dégagé, et un peu plus bas encore, mais là, Orion releva les yeux rapidement vers Napée, lorsque celle ci recula vivement en s'excusant.
Face à ce recul soudain, le centaure se demanda sur le coup si il ne sentait pas mauvais, ou si il s'imaginait des choses en solo. Il en arriva à cette conclusion, et inspira.

« Ce n'est rien.»

Réponse assez brève et plutôt froide, sans doute remuée par son léger dépit, se rendant compte que, tel une jeune jouvencelle fraiche et pure comme la rosée du matin, il s'était fait tout un plan sans vraiment se préoccuper du reste.
Revenu brutalement à la réalité, Orion ignora royalement ses hormones complètement affolées, et recula aussi.
Il ramassa ses quelques affaires tout en lui répondant ce même « ah dans trois jours. » , ne la regardant pas jusqu'à ce qu'elle s'éloigne. Seulement à ce moment là, il s'autorisa un dernier regard purement masculin sur sa nouvelle proie, puis se mit en route également pour rentrer au troupeau. Là bas, il ne répondit à aucune des questions que son apprenti du jour lui posaient, et s'en alla directement de son coté, seul, comme toujours, pour réfléchir à tout ça.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: GRANDE FORÊT-