Rencontre inattendue, au bord du fleuve pv avec ïse

 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: FLEUVE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 14 Juil - 13:28
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

 Cela faisait quelque jours que j'étais sur les traces d'un antique peuple sois disant disparut. J'avais parcouru plusieurs kilomètres, même traversé de nombreux pays. Ne passant que part les endroits les plus magnifiques que je n'avais jamais vus auparavant. Le Pays de la terre m'offrait des paysages, plus beau les un que les autres, devant de telles merveilles, je ne pouvais rester de marbre.


Mon voyage s’allongeait de jour en jour, visitant le plus possible les endroits les plus reculés de celui-ci, voyant de grande forêt magnifique, des animaux et créatures vivant en harmonie, mais aucune trace du peuple que je cherchais. Des stèles me menaient dans divers endroits, certaines écritures parlaient d'un fleuve... Mais ne connaissant pas le pays. Je devais trouver une personne digne de m'aider... Mais dans ces grandes forêts et terre agricole, je voyais beaucoup de paysans avides de connaître les récoltes futures, un esprit comme moi-même si désirant d'aider ne pouvais changer le destin de certaines personnes. Ils vivaient très bien de leurs récoltes à première vue, les aventuriers que je croisais au loin me paraissaient vides d’intérêt, car leurs quêtes du pouvoir et de la renommée se sentaient et surtout s’entendait. Vantard, faisant éloge de leurs exploits, je ne pouvais prendre un tel risque, le peuple que nous allions peut-être trouver devait rester le moins possible exposé.
Je devais simplement voir, comment il vivait et étudier leurs cultures, les aider en cas ou mais pas faire de bruit à leurs propos.

Continuant mon chemin, je finis par arriver à une rivière. Je décidais de me reposer un moment, les habitudes humaines étaient resté malgré tout, je sortis mon livre, sans pouvoir tout autant écrire. Je tournais les pages de celui-ci avec mon bâton pour éviter de trop me fatiguer, puis au bout d'un moment, je m’endormis comme part le passé.

Il faisait encore nuit, me levant et ramassant mes affaires, je suivis le long du fleuve afin d'atteindre ma destination. Longeant le fleuve, espérant pouvoir sentir la bise du vent me souffler dessus comme avant. Un peu nostalgique, je me perdis dans mes pensées, quand un bruit étrange me sortit de mes songes. J'avais marché déjà un bon kilomètre et la lumière de l'aube était à son paroxysme. Pourtant sur mon chemin se dressais une magnifique licorne blanche s'abreuvant dans l'eau du fleuve... Son hennissement à ma vue, voilà ce qui me fit sortir de mes pensées.
Je me mît accroupis, et lui faisan signe de se calmer. Une créature si magnifique, ne devait pas être là part hasard. J'observais un peu les alentours quand j’aperçus des buissons bougés et une jeune personne en sortir un peu dénuder, avais telle entendu la licorne crier ? Au début, je ne pût pas vraiment détaché mon regard de celle-ci, elle semblait posséder une grande sagesse puis dans un élan je me tournis en disant d'un ton calme :

-Ne vous inquiété pas, je ne faisais aucun mal à la licorne au contraire, j'observais cette magnifique créature. Puis je compris que cela pouvait être mal interprété, j'essayais de me rattraper en bafouillant Enfin... La... Licorne... Je repris rapidement mes esprits et ma voix posés : elle a eu peur, car j'étais un peu perdu dans mes pensées en aucun cas, je l'aurais blessé.

Je tournais un peu ma tête afin de voir mon interlocuteur dans les yeux, mon regard croisait le siens, à vrai dire ne sachant pas combattre, et sachant qu'une licorne se trouvait là, je devais tout faire pour qu'aucune bagarre et lieu ici. J'espérais surtout que cette jeune demoiselle comprendrait.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juil - 15:13




Rencontre inattendue



Quelques jours étaient passés depuis que je m'étais fait agressée par un voyou puis par un loup. Mes blessures guéries par Equima me faisaient encore souffrir de jour comme de nuit. Du coup, depuis ces derniers jours je me levai avant l'aurore pour aller me baigner à la rivière. Persuadée qu'il n'y avait jamais personne à cette heure-ci, c'était sans crainte que je me déshabillais entièrement pour m'enfoncer dans l'eau glacée. Près du bord, il y avait toujours quelques vêtements et mes armes pour les cas d'urgence. Pour le moment je n'en avais pas eu besoin, mais je restais prudente. Après tout, ce n'était pas comme si j'avais failli mourir deux fois en une seule journée! Assise dans l'eau pour qu'elle m'arrive aux épaules, je réfléchissais aux paroles de cette mage du clan de l'eau que j'avais sauvée et qui m'avait prévenue que si je ne réalisais pas mon rêve maintenant je ne le ferais peut-être jamais. Je commençais à comprendre ses dires. Pourtant, l'idée qu'on me retrouve et me ramène à mon triste destin me faisait toujours aussi peur. Bien que drôle, l'idée d'envoyer des lettres ne me ressemblait pas. Non, j'avais plutôt envie de faire croire à ma mort pour être certaine qu'on me laisse tranquille à jamais. Mais comment faire?

Mon esprit me ramena quelques années en arrière alors que l'eau me berçait par son chant. Je me revis dans le manoir, entourée de domestiques, de professeurs et de faux-amis prêts à se plier à mes quatre volontés. En ce temps-là j'étais habillée en princesse et mangeais comme une reine. Beaucoup auraient préféré être à ma place et d'autres en auraient profité comme pas permis. Et moi, pendant ce temps-là, j'avais rêvé de vivre une vie d'aventures, pleine de rencontre et de joie de vivre. Des aventures, ce n'était pas ce qui manquait dans cette vie que je menais, mais il me manquait quelque chose : des amis. Des vrais et non de simples connaissances ou des bouches-trous. Quand j'en eus marre de me souvenir de tout cela, je me levai et commençai à me sécher à l'aide d'une "serviette" que j'avais pris la peine d'emporter. L'aube se levait à peine et les rayons du soleil commençaient seulement à réchauffer l'air.

Je me séchais seulement les cheveux, habillée de mes seuls sous-vêtements et un pantalon quand j'entendis Equima hennir. Comme elle était de garde quand je me retrouvais ainsi, je fus certaine qu'il s'agissait d'une alerte. Je pris donc mon arc, mis mon carquois à ma ceinture tout comme mes couteaux, et je m'élançai hors des fourrés, peu incommodée par ma tenue quelque peu dénudée. Quelle surprise ce fut de voir un homme accroupis devant ma licorne blanche. Mon arc braqué sur lui, je l'écoutai me parler sur un ton calme :

-Ne vous inquiétez pas, je ne faisais aucun mal à la licorne au contraire, j'observais cette magnifique créature. Enfin... La... Licorne... elle a eu peur, car j'étais un peu perdu dans mes pensées en aucun cas, je l'aurais blessée.

Sans bouger d'un pouce, je jetai un regard à la fameuse "magnifique créature" qui sembla me dire que, maintenant qu'elle avait fait son travail, j'allais devoir me débrouiller avec. Je reportai donc mon regard sur cet homme, l'observant plus attentivement. Ma vue plus aiguisée que celle des humains et les rayons naissants du soleil me permirent de comprendre que cet humain était en réalité un esprit. D'une voix froide et distante, toujours menaçante, je lui demandai :

- Que vient faire un esprit humain par ici?


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Juil - 2:02
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

 - Que vient faire un esprit humain par ici ? Dit telle d'une voix froide et distante, toujours menaçante,

La jeune demoiselle semblait connaître à première vue, la licorne. À moins... Que ça soit une elfe, ça expliquerait sa précipitation. Mon petit moment de réflexion me permit de répondre d'un voix calme et rassurante :

- Je suis tout simplement à la recherche d'une race cachée, dans les alentours pour l'aider, comprendre leurs cultures et diversités. Certaines stèles, ma menée à suivre se courts d'eau et me voici avec vous me braquant avec votre arme. Je pris un moment d’Arrêt afin de trouver des mots plus justes puis reprit : Je voudrais bien continuer mon explication, mais ne pouvant pas vous faire face pour le moment... Ça complique les échanges. Comment dire, vous êtes un peu dénudé et je ne voudrais pas gêner votre personne.

Je m'assis d'un air décontracté tout en essayant de me remémorer cette personne en tête, mais peu de choses m'avaient marqué à part ces blessures. Inquiet de son état, je repris :

-La licorne pourrait, vous soigniez, vous savez ? Les blessures que vous posséder, son dû à un rude combat, je me trompe ? Avant toute chose sachez que je n'ai rien utilisé pour savoir tout cela, de la simple déduction.

Je l'entendais marcher, ou plutôt se déplacer. À vrai dire, je ne craignais pas grand chose de cette demoiselle, enfin, je l'espérais au fond. Je pourrais utiliser mes pouvoirs vraiment en cas de grand recourt. Je n'aimais pas la violence gratuite, surtout qu'elle semblait plus méfiante suite à ses blessures. Alors dans un ton généreux :

-Si vous voulez de l'aide pour vous amener jusqu'à une auberge, cela ne me dérangerait pas. Ma quête peut bien attendre, il y a temps de merveilles à voir dans ce pays si magnifique. De plus si vous êtes... Excuser mon impolitesse. Je vous laisse la parole, je ne voudrais pas vous faire impatienter, mais vous sembliez si silencieux. Méfier vous encore de moi ?

J'avais un peu prêt déduis l'endroit où elle s'était arrêté alors le sourire aux lèvres, les yeux fermer, tout t'en me tournant vers elle en attendant sa noble réponse.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Juil - 2:31




Rencontre inattendue



Très patiemment, j'attendis qu'il me réponde. Je voulais lui montrer que ce n'était pas parce qu'il ne parlait pas que j'allais baisser ma garde. Au contraire! C'est donc toujours en le visant que j'accueillis sa réponse :

- Je suis tout simplement à la recherche d'une race cachée, dans les alentours pour l'aider, comprendre leurs cultures et diversités. Certaines stèles, m'ont menées à suivre se cours d'eau et me voici avec vous me braquant avec votre arme.

Je ne comprenais pas ce qu'il gagnait à vouloir aider une race introuvable. Bon, c'était un esprit donc il n'avait plus grand chose à perdre de toute façon, mais il n'y avait pas vraiment de logique dans ce qu'il me disait pour moi.

Je voudrais bien continuer mon explication, mais ne pouvant pas vous faire face pour le moment... Ça complique les échanges. Comment dire, vous êtes un peu dénudée et je ne voudrais pas gêner votre personne.

Doucement, certainement trop pour son ouïe, je soupirai en baissant lentement mon arc. Sans un bruit, je posai mon arme et m'étirai pour prendre mon débardeur que j'enfilai avant de reprendre mes biens et de me remettre en position de défense. Il y avait certainement peu de chance qu'il m'ait vraiment entendue puisqu'il s'était assis plus confortablement et avait parlé pendant ma manoeuvre :

-La licorne pourrait, vous soigniez, vous savez ? Les blessures que vous posséder, son dû à un rude combat, je me trompe ? Avant toute chose sachez que je n'ai rien utilisé pour savoir tout cela, de la simple déduction.

Je fronçai les sourcils. Bien entendu que je le savais puisque Equima m'avait déjà soignée. Ce qu'il ne savait pas c'était que j'avais d'énormes difficultés à récupérer de mes blessures, même guéries par la magie. C'était un phénomène que j'avais moi-même des difficultés à comprendre. Je ne pus lui répondre quoi que ce soit puisqu'il reprit de plus belle sur un ton que je ne sus définir qui me rendit un peu plus méfiante :

-Si vous voulez de l'aide pour vous amener jusqu'à une auberge, cela ne me dérangerait pas. Ma quête peut bien attendre, il y a temps de merveilles à voir dans ce pays si magnifique. De plus si vous êtes... Excuser mon impolitesse. Je vous laisse la parole, je ne voudrais pas vous faire impatienter, mais vous sembliez si silencieux. Méfier vous encore de moi ?

Finalement, je ne parvenais pas vraiment à le comprendre. Je finis donc par mettre mon arc sur mon dos, comptant sur mes couteaux pour me défendre. Assis comme il l'était, j'aurais très bien pu prendre la fuite, mais il m’intriguait grandement. Je me déplaçai donc jusqu'à me retrouver face à lui. Puis, d'une voix égale à la première fois que je lui avais adressé la parole, je lui répondis :

- Je sais quelles sont les vertus des licornes blanches. Pas la peine de me les rappeler. Et je n'ai pas besoin d'aide, par contre, maintenant que je suis face à vous, vous pourriez peut-être m'expliquer plus amplement ce que vous faisiez par ici. Qu'est-ce qu'un esprit humain cherche à savoir sur je ne sais quelle créature mystique?


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juil - 16:36
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

Je l'entendu faire le tour, pour se retrouver devant moi, mon histoire devait l’intéresser autrement elle aurait fui depuis bien longtemps. Et avec la même voix qu'au début, elle me dit :

-Je sais quelles sont les vertus des licornes blanches. Pas la peine de me les rappeler. Et je n'ai pas besoin d'aide, par contre, maintenant que je suis face à vous, vous pourriez peut-être m'expliquer plus amplement ce que vous faisiez par ici. Qu'est-ce qu'un esprit humain cherche à savoir sur je ne sais quelle créature mystique ?


Si elle savait qu'elle était les vertus d'une licorne, ça devait bien être une elfe. En levant les yeux vers elle, mes dires intérieurs furent confirmer. Une jeune femme chétive au long cheveu blond et aux yeux vers d'or, une très belle elfe qui avait un long vécu en l'observant. Je lui souris et d'un ton calme :

-Hum... Les blessures que vous avez semblent avoir été guérite pas magie, par cette licorne. Je m'excuse, je ne savais pas que cette magnifique créature, dont son nom met encore inconnue vous appartient. Oh, grande licorne pardonnée ma maladresse envers vous et de même que votre maîtresse par la même occasion.



Tout en se tournant vers elle et en faisant une courbette assis. Puis il se retourna vers cette jeune demoiselle :

Pour reprendre mon explication, mademoiselle... Quel est votre nom, je vous pris ? Qu'elle erreur de ma part, de ne pas avoir demandé celui-ci... Et de ne pas m'être présenté.Tout en se mettant une tape sur le front. Je m'appelle Irva, je suis un ex... Comment dire chercheur et protecteur des créatures peu connues. J'aide certain peuple à avancer technologiquement et à évité que ceux-ci en cas de découverte malencontreuse se retrouvent à être chassés et massacrés. J'étudie leurs cultures et leurs savoirs faire sans pourtant bouleverser leurs quotidiens. Je fournis seulement l'aide demandée et rien de plus, je ne m'impose pas, chaque peuple et libres de faire ce qu'il souhaite. Étant fantomatique ma quête et beaucoup plus compliqué, car je ne peux plus publier comme je souhaite mes découvertes. Très gênant à vrai dire, mais parfois avec de la chance, je rencontre des personnes fort sympathiques qui obtiennent gloire et fortune en publiant mes dires... Bref, je m’égare

En voyant la jeune demoiselle avoir l'air de d’impatienter: Je suis à la recherche des trolls des ruisseaux. Certaines stèles semblaient m’indiquer cet endroit. Je voudrais éviter qu'il soit considéré comme dangereux. Les trolls sont un peuple qui peut faire preuve d'une grande compréhension, ils sont souvent incompris... Et par la même occasion, je souhaiterais voir les pégases-chats d'ici, ont ma dit que c'était sublime à observer. J'en ai jamais vu.

Il accorda une pose puis reprit de nouveaux : 

Je m'excuse de cette longue explication, parole, mais vous sembliez si impatiente. Je voudrais savoir... Si ça vous intéressez, bien sûr. Voudrez-vous m'accompagner ? Vous semblez fort intéressante et très agiles au combat.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juil - 18:07




Rencontre inattendue



L'homme esprit leva les yeux sur moi et sembla me détailler. La vie en forêt m'aillant ôté toute pudeur, bien que ce ne soit pas sur toutes les coutures, je ne comprenais pas vraiment sa réaction. Je ne me laissais pas pour autant distraire. Je ne savais pas de quoi il était capable et encore moins ce qu'il savait qui pouvait me nuire. C'est donc très attentivement que je l'écoutai parler :

- Hum... Les blessures que vous avez semblent avoir été guéries pas magie, par cette licorne. Je m'excuse, je ne savais pas que cette magnifique créature, dont son nom m'est encore inconnu vous appartient. Ô, grande licorne pardonnez ma maladresse envers vous et de même que votre maîtresse par la même occasion.

Ces mots qui lui étaient adressés firent pouffer Equima qui partit dans un rire d'équidé qui me fit froncer les sourcils quand l'inconnu fit une courbette. Elle partit ensuite, me laissant seule avec cet homme qui était beaucoup trop cérémonieux à mon goût, ce qui me rendait d'autant plus méfiante. Je me jurai de m'expliquer avec elle une fois cette histoire passée alors qu'il reprit :

- Pour reprendre mon explication, mademoiselle... Quel est votre nom, je vous prie ? Quelle erreur de ma part, de ne pas avoir demandé celui-ci... Et de ne pas m'être présenté.

Sans dire un mot, je le laissai se frapper lui-même avant de reprendre :

- Je m'appelle Irva, je suis un ex... Comment dire chercheur et protecteur des créatures peu connues. J'aide certain peuple à avancer technologiquement et à évité que ceux-ci en cas de découverte malencontreuse se retrouvent à être chassés et massacrés. J'étudie leurs cultures et leurs savoirs faire sans pourtant bouleverser leurs quotidiens. Je fournis seulement l'aide demandée et rien de plus, je ne m'impose pas, chaque peuple et libres de faire ce qu'il souhaite. Étant fantomatique ma quête et beaucoup plus compliqué, car je ne peux plus publier comme je souhaite mes découvertes. Très gênant à vrai dire, mais parfois avec de la chance, je rencontre des personnes fort sympathiques qui obtiennent gloire et fortune en publiant mes dires... Bref, je m’égare.

Ce qu'il était long à se présenter! C'était, certes, fort intéressant, mais cela ne répondait pas à la question que je lui avais posée. Il dû se rendre compte que je perdais patience puisqu'il repris :

- Je suis à la recherche des trolls des ruisseaux. Certaines stèles semblaient m’indiquer cet endroit. Je voudrais éviter qu'il soit considéré comme dangereux. Les trolls sont un peuple qui peut faire preuve d'une grande compréhension, ils sont souvent incompris... Et par la même occasion, je souhaiterais voir les pégases-chats d'ici, ont ma dit que c'était sublime à observer. J'en ai jamais vu.

Bon sang! Jamais je n'avais vu quelqu'un aussi bavard. Ah si! Peut-être lors d'une réception dans le temps où je vivais avec mes parents. Heureusement pour la personne qui se trouvais en face de moi, il ne faisait certainement pas partie de la caste des riches avides d'argent. Cela se voyait par sa grande maladresse. Peut-être pouvais-je me détendre un peu?

- Je m'excuse de cette longue explication, parole, mais vous sembliez si impatiente. Je voudrais savoir... Si ça vous intéresse, bien sûr. Voudriez-vous m'accompagner ? Vous semblez fort intéressante et très agile au combat.

Comment ça "intéressante"?! Vexée, je fronçai les sourcils et commençai à partir, plantant là le dénommé Irva. Silencieuse, je terminai de reprendre mes affaires. Mes blessures, bien que guéries par Equima, tiraient et me faisaient mal. J'avais besoin d'une décoction. Mais, pour ça, il me fallait rejoindre la grotte. Il était vrai que la proposition de cet homme ne me laissait pas indifférente, mais il restait un inconnu. Du coup, avant de partir rejoindre ma licorne en boitant discrètement, je lui annonçai égale à moi-même :

- Il est des personnes bien plus "intéressantes" que moi, Irva le bavard.


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juil - 22:53
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

Avant de partir rejoindre sa licorne en boitant, elle m'annonça :

- Il est des personnes bien plus "intéressantes" que moi, Irva le bavard.


Cela me fit rire aux éclats, Irva dit le « bavard » ça m’aillait plutôt bien, je trouve sur le coup. Tout en me levant, je commençais à la suivre d'un pas assuré puis lui dit :

-Je ne suis pas si bavard d'habitude, mais sa doit faire au moins 1 mois que j'ai vu personne douer de parole. Est si vous êtes intéressante, j'ai le flair pour ce genre de chose. Je m'arrêtai nette sur le coup, une vision : celle-ci montrait cette jeune demoiselle se faire faucher. Je ne réfléchit pas, et se jeta devant elle en la traversant, puis en criant

-Bouhhhhhhhhhh ! La jeune femme dut s'arrêter, car à ce moment-là, un énorme sanglier me traversa, de long et en large. Je gardais un sourire un peu gêné de lui avoir fait un coup comme ça puis je repris :

- Toutes mes excuses, mais ça vous a sauvé la vie que je mette ainsi devant vous. Vous pouvez me gifler si vous le voulez, je comprendrai. Vous devriez faire plus attention, je vous accompagne au moins jusqu'à la grotte. Vous pourrez me dire votre nom comme ça et me dire ce que vous faites ici dans cet état ?

Je me permis de me mettre à ses côtés, l'air attentif et prêt à écouter son histoire. J'espérais que nous puissions avoir une discutions, mais ce n'était pas gagné. Mon esprit devait divaguer à ce moment, la solitude ne me réussirait pas trop, faut croire.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juil - 0:59




Rencontre inattendue



Intriguée par son éclat de rire soudain, je m'arrêtai pour me tourner aux trois quart pour regarder le dénommé Irva. Cela ne dura pas très longtemps, mais assez pour me retenir et le voir se lever alors qu'il m'adressa à nouveau la parole :

- Je ne suis pas si bavard d'habitude, mais ça doit faire au moins 1 mois que j'ai vu personne doué de parole. Et, si, vous êtes intéressante, j'ai le flair pour ce genre de chose.

Je comprenais un peu mieux sa réaction et la raison pour laquelle il n'avait pas arrêté de parler pendant une bonne vingtaine de minutes. Mais devant ce "compliment", j'eus l'idée de le planter là. Je me retournai donc pour reprendre ma marche difficile. Malheureusement je ne faisais pas autant attention à ce qui m'entourait que j'aurais dû, un peu perturbée par cette rencontre inattendue.
Soudain, je sentis une sensation extrêmement étrange et froide me traverser de part en part. Choquée par ce que je venais de ressentir et surprise par l'apparition de l'esprit humain devant moi, je m'arrêtai net. Grâce à lui, je pus éviter le passage rapide d'un sanglier. Peu certaine de ce que je venais de voir, j'accueillis les paroles d'Irva sans broncher :

- Toutes mes excuses, mais ça vous a sauvé la vie que je mette ainsi devant vous. Vous pouvez me gifler si vous le voulez, je comprendrai. Vous devriez faire plus attention, je vous accompagne au moins jusqu'à la grotte. Vous pourrez me dire votre nom comme ça et me dire ce que vous faites ici dans cet état ?

Ma méfiance revint très rapidement avec l'annonce de ma grotte. Heureusement pour cet homme, j'entendis la forêt murmurer à mon oreille que je n'avais absolument rien à craindre. Au contraire, je pouvais lui faire confiance et même, si je le voulais, l'accompagner dans sa quête qu'elle jugeait pure. Cela me fit rire très brièvement, en un seul éclat, sans joie apparente. Au final, je me sentais bien pathétique.

Laissant l'homme me suivre, je repris ma marche vers la clairière dans laquelle s'était réfugié Equima. Je pouvais suivre sa piste assez facilement tant elle laissait de traces derrière elle. Parfois cela me désespérait tellement que je ne pouvais m'empêcher de lui faire remarquer en ajoutant qu'elle finirait capturée ou tuée si elle continuait comme ça. C'était peine perdu, faut croire.

- Je m'appelle Isë, fis-je après quelques minutes. Comment as-tu su que je vais dans une grotte? Et que savez-vous d'autre?


Code par xLitlle Rainbow & Altheda

[/color]



Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juil - 13:27
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

- Je m'appelle Isë. Comment as-tu su que je vais dans une grotte ? Et que savez-vous d'autre ?

Je savais enfin son nom « Isë » très joli à vrai dire. Je me demandais ce que cela voulait bien dire, mais je n'allais pas l'embêter pour l'instant avec des questions aussi futiles. Comment pouvais-je expliquer mon pouvoir...? Ne s'en doutait telle pas ? Peut-être qu'elle n'avait jamais vu d'esprit d'aussi prêt... Tant de questions et pourtant si peu d'indices à ce propos. Alors je lui dis simplement :

-Nous esprits avons certains pouvoir. Ils diffèrent selon les personnes, le mien peut me permettre de temps à autre de voir une bribe du futur de la personne surtout un danger. J'ai vu la grotte, car vous deviez sûrement vous diriger par là-bas. Et je ne sais rien d'autre, mon pouvoir ne me permet pas de faire des choses extravagantes non plus. Le principal, c'est que vous soyez saine et sauve.

On se dirigeait vers une clairière à première vue, car je commençais à apercevoir une lueur qui donnait sur l'herbe parmi les arbres. Regardant le sol, je compris que nous suivions la trace de la licorne.

-La licorne est à vous ? Je présume simplement. Elle semblait énormément vous apprécier... Et puis-je vous tutoyer. Maintenant que nous avons fait plus ample connaissance. Souhaitez-vous savoir quelque chose à mon propos ?

J'observais les alentours, voir si je ne voyais quelques choses d’intéressant à propos de mes recherches qui pourraient aider, mais rien ne semblait indiqué la présence d'un quelconque indice
Alors je suivais Isë, regardant sa démarche. Quelques jours de repos lui feraient un bien fou, mais j'avais compris que ce n'était pas ce genre de personne. Loin de là, elle était déterminée pour des raisons qui me sont encore inconnue, enfin si elle souhaitait me parler, elle pouvait. Cela ne me dérangerait en aucun point.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Juil - 16:17




Rencontre inattendue



Tout en avançant laborieusement, j'attendis les réponses à mes questions sans dire un mot. Malgré les paroles rassurantes de la forêt, je n'arrivais pas à me débarrasser de ma méfiance. Surtout après ce que j'avais subi.

- Nous, esprits, avons certains pouvoirs. Ils diffèrent selon les personnes, le mien peut me permettre de temps à autres de voir une bribe du futur de la personne surtout un danger. J'ai vu la grotte, car vous deviez sûrement vous diriger par là-bas. Et je ne sais rien d'autre, mon pouvoir ne me permet pas de faire des choses extravagantes non plus. Le principal, c'est que vous soyez saine et sauve.

Je devais avouer que son explication était satisfaisante et totalement crédible. N'ayant jamais rencontré d'esprit avant lui, je n'avais fait qu'entendre des rumeurs dont je ne connaissais pas les provenances. Maintenant que ces "rumeurs" étaient comme confirmées, il me paraissait que cet homme pouvait être digne de confiance. Pourtant, je restai sur la réserve.

- La licorne est à vous ? Je présume simplement. Elle semblait énormément vous apprécier... Et puis-je vous tutoyer. Maintenant que nous avons fait plus ample connaissance. Souhaitez-vous savoir quelque chose à mon propos ?

- Elle ne "m'appartient" pas. C'est une amie qui a décidé de m'accompagner, c'est tout, lui répondis-je en grimaçant.

Je n'aimais pas ces histoires d'appartenance. Cela donnait plus de valeur à quelque chose que cela en avait réellement. Ou, parfois c'était le contraire, donnant moins d'importance à ce qui en avait véritablement. C'était d'ailleurs pour cela que j'avais abandonné tout le confort de ma prison dorée pour vivre cette vie d'Hermite. Ces années de solitude m'avaient d'ailleurs ôté la capacité de voir les humains comme de vrais amis et j'apprenais doucement ce concept au fil de mes rencontres qui me semblaient toujours plus nombreuses.

- Quel lien avez-vous avec les familles nobles? demandai-je.

Il s'agissait-là de ma principale inquiétude. Il était certain que s'il venait à me dire qu'il n'était pas en bon terme avec eux je me sentirais plus à l'aise. J'espérais cependant qu'il ne me mentirait pas.


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Juil - 0:37
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

-Elle ne "m'appartient" pas. C'est une amie qui a décidé de m'accompagner, c'est tout. Me dit-elle tout en grimaçant.
Je comprenais son sentiment, mais la plupart des personnes aiment que les choses leur appartiennent, ça lui donnait un très bon point. Mon instinct ne m'avait pas trompé, elle avait quelque chose de spécial. Puis elle rajouta :

-Quel lien avez-vous avec les familles nobles ?

Cela me fit pouffer de rire, moi et les nobles, c'étaient une vraie histoire. Puis, je me doutais bien qu'elle se méfiait de la classe sociale, au vu de mes habits rien de plus normal que de me prendre pour un noble. J’étais juste un mage par le passé et un esprit maintenant alors je lui dit :

- Je pense que tu veux la version courte. Autrement, mon surnom risque de revenir, pour faire très simple. Je ne suis pas noble, j'ai été élever par une créature... Tout en regardant le ciel. Puis vain le moment ou je fus récupéré par des mages, j'ai suivi leurs enseignements, sachant pas ou mon « Aka » était. Je l'ai retrouvé, puis en me protégeant celui-ci... Trépassa. Mauvaise période après cela, puis je deviens un protecteur des créatures mal jugé. Je m'arrêtais un moment le temps qu'elle comprenne, je voulais rendre cela plus digeste, version courte ou non, je devais dire la raison pour laquelle j'en suis venue là. Je me suis mis à travers de nombreuses routes... Mais ça en valait la peine. Je n'utilisais pas la violence pour obtenir ce que je voulais bref... Certains nobles sont dignes d’intérêt surtout ceux qui prouve leur bonté et loyalité aux peuples. Ils sont très rares, disons plutôt que je respecte certains nobles, mais j'en ai beaucoup qui me haïssent, voir veulent me voir mort. Et toi ? Que penses-tu des nobles ?

Lui disais-je tout en souriant. J'avais hâte de connaître son histoire, et celle de sa Licorne. Je me tue afin de la laisser bien prendre le temps de réfléchir à ce qu'elle allait dire. Plus franc que ça, on ne pouvait pas... J'espérais qu'elle ferait de même.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Juil - 15:57




Rencontre inattendue



Encore une fois, il se mit à rire pour une raison qui m'échappait totalement. Je n'en étais pas vraiment vexée, mais je n'aimais pas ce genre de situation. Je préférais largement avoir la situation bien en main et ne pas avoir ce genre de surprises. Cela m'évitait pour la plupart du temps de ne pas me retrouver dans des situations gênantes ou de devoir faire face à des situations impossible comme avec ce loup qui avait voulu me manger.

Quand il se mit à m'expliquer son histoire, et son lien avec les nobles dans le même temps, je l'écoutai très attentivement. J'en avais besoin pour savoir à quel point je pouvais lui faire confiance. D'ailleurs, la fin de son long discours m'intéressa tout particulièrement :

- Je me suis mis au travers de nombreuses routes... Mais ça en valait la peine. Je n'utilisais pas la violence pour obtenir ce que je voulais bref... Certains nobles sont dignes d’intérêt surtout ceux qui prouvent leur bonté et loyauté aux peuples. Ils sont très rares, disons plutôt que je respecte certains nobles, mais j'en ai beaucoup qui me haïssent, voir veulent me voir mort. Et toi ? Que penses-tu des nobles ?

A cause de mon passé, je ne m'étais jamais demandé si certains nobles valaient le coup d'être connus. J'avais trop peur désormais de me faire rattrapée par mon passé et qu'on me renferme dans une cage dorée. Je préférais la liberté qui m'avait vu évoluer ces dernières années. Bien entendu, j'étais encore prisonnière même si je n'étais plus enfermée puisque ma peur m'empêchait d'aller là où je le souhaitais. Pourquoi? Parce que je ne voulais pas être mariée avec des personnes qui ne me verraient que comme un objet leur permettant de parvenir à leurs fins. Mes parents faisaient partie de ce genre de nobles et il était hors de question que je les laisse me remettre la main dessus!

Je sentais qu'il ne m'avait pas mentit. Une histoire comme celle-ci était loin d'être banale. Pourtant, je ne voulais pas encore lui parler de mon passé. Je l'avais fais avec Epon, la jeune mage du clan de l'eau, mais elle n'avait aucun lien avec les nobles. Heureusement, on arrivait dans le clairière et Equima vint à ma rencontre. Difficilement, je montait sur son dos et lui fis :

- On rentre. Vous pouvez nous suivre si vous le désirez, mais je ne suis pas apte à vous conter mon histoire, répondis-je au mage avant de laisser ma licorne marcher au pas.

Quelques minutes passèrent avant que la grotte soit en vue. Equima, dans un élan de gentillesse, me porta jusque dans mon antre et me laissa tout le temps qu'il me fallait pour descendre sans rechigner. Boitant, j'allais dans un coin pour chercher des plantes médicinales, des pommades et mon chaudron. Après être retournée vers le foyer, je vis que la belle créature blanche s'était installée au fond de la grotte, près de ma couche faite d'herbes séchées. Je poussai un soupir et fis chauffer de l'eau avec mes plantes dedans. J'appliquai ensuite la pommade sur mon bras sur lequel les marques rouges formaient des marques de crocs de loups, sur mon abdomen et sur d'autres petites blessures plus anciennes. Ne souhaitant pas me déshabiller devant mon invité, je négligeai ma blessure à le cuisse pour surveiller ma décoction. Silencieuse, je surveillais le mage.


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Juil - 0:00
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™


Quand elle se leva, je la vit s’asseoir contre une paroi en colère, cela m'étonnais guère venant d'une femme comme elle à vrai dire, mais c'était pour son bien rien d'autre. Il faillait qu'elle comprenne que si elle avait continué ainsi, elle aurait pu avoir de graves problèmes de santé voir pire... Alors elle me dit

- J’vais te tuer… ! Ça va pas bien d’endormir les gens comme ça ?!

Dommage, pour elle, j'étais déjà mort. Je la regardais sa méfiance étais revenue alors la regardant d'un air sérieux, je lui dis :

- Non, c'est mal. Très mal même ! la fixant droit dans les yeux. Mais aurais-tu accepté de te reposer ? Aurais-tu trouvé le sommeille avec tout ce qui te tracassait ? Même ton ami ne pouvait plus rien faire... Tu risquais gros à continuer comme ça et tu n'aurais pas accepté mon aide. En la regardant tristement. Tu te méfies, je peux le comprendre, mais tout le monde n'est pas mauvais. Et je vois bien dans tes yeux que tu te demandes ce que j'ai fait, aucun sort pour endormir à la base, c'est juste un sort d'apaisement. Pour endormir une personne comme ça, ça veut dire que tu étais aux portes de grave danger pour ton corps... Si j'avais vraiment voulu de te faire du mal crois-tu que j'aurais agi ainsi ? Et pour prouver que je m'en voulais, je t'ai même préparé un repas. Je suis un protecteur, tu étais en danger... Si quelque chose t 'était arrivé, je m'en serais voulu.

Je ne la lâchais pas du regard, je m'étais les mots justes où il faillait. Je... Je voulais qu'elle comprenne les dangers qu'elle encourait. Même la licorne à compris, être aussi méfiante cache sûrement quelque chose, mais j'attendrais pour le savoir. Je m'en voulais d'un côté, mais... Si elle avait su qu'elle tragique destin l'attendais, si elle n'avait pas soigné ses plaies enfin bref... N'en parlons plus. Sa réaction, j'allais sûrement devoir encore errer seul. Ce n'était pas un problème au fond, mais je sentais qu'elle pourrait être une bonne compagnon de route... J'espérais de tout cœur qu'elle ne me ferait pas déguerpir tout de suite...

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Juil - 2:14




Rencontre inattendue



Apparemment, l'esprit vit que je ne m'étais pas occupée de toutes mes blessures puisqu'il se retourna et me fit part qu'il allait à l'extérieur pour me laisser de l'intimité. J'étais assez curieuse de savoir de quoi il voulait absolument me parler, mais il ne m'avait pas laissé le temps de le lui demander. J'entrepris donc d'ôter mon pantalon pour avoir accès à ma blessure. Malgré les soins de Equima, cette dernière s'était rouverte. La licorne fit mine de vouloir refaire l'opération, mais je lui fis signe de rester là où elle était. C'était bien trop profond pour que sa magie me soit bénéfique. Je m'étirai donc pour attraper ma pochette de soin et fouillai à l'intérieur pour trouver de quoi recoudre. Lentement, mais surement, j'entrepris de faire quelques points tout en grimaçant de douleur. Pour me donner du courage, j'allais jusqu'à me rappeler ce que cela faisait de se faire planter un couteau jusqu'à la garde. Je transpirai à grosse goutte mais mes lèvres étaient étirées en un sourire tant je me sentais risible.

Lorsque j'eus terminé l'opération, j'entendis une chanson. Je ne la connaissais pas, mais je la trouvais très jolie. Je profitai donc que Irva la chantait pour récupérer un peu et boire un bol en bois entier de ma tisane. J'étais fatiguée et anxieuse. Dans l'état dans lequel je me trouvais, j'allais rapidement avoir besoin d'aide. Je n'avais cependant pas grand monde sur qui m'appuyer. L'esprit à l'entrée de la grotte m'était bien trop inconnu pour que je puisse m'appuyer sur lui, Epon était repartie en voyage, Luminia avait certainement une vie bien remplie pour qu'elle puisse veiller sur moi, quant à cette louve... Non, personne.

Une fois reposée, je remis mon pantalon et essuyai mon visage avec une serviette que je jetai sur ma couche. Puis, toujours en boitant, je rejoignis l'homme qui chantait encore. Cela me fit mal mais, sans le montrer, je le coupai doucement :

- Très jolie chanson.

Prudemment, j'allai m'assoir près de lui et lui demandai :

- De quoi vouliez-vous me parler?


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Juil - 15:05
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

 Je commençais à réfléchir, Ise semblait vraiment dans un mauvais état même si l'aider allait à l'encontre de sa demande et que ça augmenterait sa méfiance envers moi. Je devais la soigner et surtout qu'elle se repose. La pauvre avait de graves blessures, mais ne semblait ne pas se reposer pour autant, alors j'allais tenter un coup qui me vaudrais surement pas la suite des réprimande, mais c'était pour son bien.

Je continuais à chanter ma chanson pendant que je préparais mon sort d'apaisement, ce qui la maintenait éveilliez était sa détermination, rien d'autre... Et surement les événements passé devais énormément la travailliez.

J'entendis des pas arrivé et me dire :

- Très jolie chanson. Puis elle s'assit à côté de moi tout en étant prudente. 

J'ai envie de dire normal puis elle reprit :

- De quoi vouliez-vous me parler ?

Le moment aurait était parfait pour lui parler, mais sa santé devait passer prioritairement. Je la regardais pendant un moment puis dit :

- Ise, tu vas surement pas apprécier. Tu risques de m'en vouloir, mais tu dois te reposer avant toute chose. T'es blessure son extrêmement grave alors... Désolé.

Je fis voler une paire de fleurs et en agitant un peu mon bâton, celle-ci éclata en millier de perles dorées qui avaient le pouvoir d'apaiser. Je sentis une certaine frustration, trahison dans ses yeux, mais si elle ne guérissait pas... La mort l'attendrait surement. Tombant peu à peu dans l'apaisement, je lui souriais prenant une voix rassurante :

- À ton réveil, tu seras presque sur pied. C'est juste un moment de repos pour toi... Profite personne ne viendras ici te déranger.

Puis elle sombra dans un sommeil profond. J'utilisais encore un peu de magie pour la faire l'éviter, ne pouvant pas la transportée à main nue. La licorne bien sûr eu sa réaction voyant Ise inconsciente celle-ci se rua sur moi, essayant de me transpercer de toute part, mais sans y arriver pour autant.
Je la posais délicatement sur son lit fait maison puis commençais à prendre les diverses plantes pour commencer à la soigniez par lévitation. La licorne finis par se calmer voyant que je la soignais, se posant à mes côtés. Je lui fîs signe de reconnaissant pour sa compréhension, puis essayas de communiquer avec elle :

- Licorne, t'a magie marche sur Ise... Tu finiras par la soigniez, mais cela demande un certain temps, car t'a magie s’épuise-t-elle aussi ? Surement ! Tu gagneras en force avec elle et tu pourras la protéger sois patiente, tu es encore jeune.

Je reconnaissais certains baumes, pommades, je lui appliquais avec délicatesse forçant un peu pour prendre les objets de moi-même après plusieurs heures de travail à faire des beaux bandages. Elle était prête pour bien récupérer, je l'entendais de temps en temps soupirer et faire des bruits comme si elle avait des cauchemars. Je relançais dans ces moments-là mon sort pour la calmer, ne pouvais pas faire grand chose de plus.

Une journée était passée, et j'entendis Ise se réveiller. Les bandages avaient changé un peu de couleurs, ce qui était plutôt bon signe au fond. Je restais à ces côtés sans bouger, de l'eau bouillais et de la viande cuisais sur le feu. Un repas devrait lui faire plaisir, depuis combien temps avait-elle pas mangé... Mais ce qui m'inquiétait étais sa réaction, mais la licorne devrait faire comprendre à Ise mes réelles attentions... Enfin, je l’espérais surtout.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Juil - 19:30




Rencontre inattendue



- Ise, tu vas surement pas apprécier. Tu risques de m'en vouloir, mais tu dois te reposer avant toute chose. Tes blessure sont extrêmement graves alors... Désolé.

Les paroles de l’esprit ne me plurent pas du tout ! Certes, les fleurs qui explosèrent en milliers de perles dorées étaient un spectacle magnifique, mais ses mots me travaillaient trop pour que je l’apprécie. Que voulait-il dire ? Que comptait-il faire ? Ma réponse arriva assez rapidement alors que je sentis mes membres se décontracter contre ma volonté. Comprenant que cela venait des fleurs et perles, je lançai au mage un regard plein de rage tant je lui en voulais d’avoir trahi ma confiance. Comment avait-il pu oser faire ça ? J’avais peur qu’il ait prit mes blessures comme excuses pour me ramener auprès de mes nobles parents. Malheureusement, je sentais mes sentiments négatifs s’envoler comme s’ils n’étaient que pure folie alors que j’entendis le dénommé Irva ajouter :

- À ton réveil, tu seras presque sur pied. C'est juste un moment de repos pour toi... Profite, personne ne viendra ici te déranger.

Sur ces paroles que je ne compris pas, je sentis la fatigue m’envelopper rapidement, trop pour que je puisse prévenir une éventuelle chute. Me sentant donc tomber sans rien pouvoir faire, je sombrai dans un sommeil profond. Je ne sais pas combien il dura, ni ce que fit l’esprit humain pendant ce temps, mais une chose me resta en mémoire : je fis des cauchemars. Ces derniers relataient simplement les dangers que j’avais dû affronter ces dernières semaines et ce qu’il aurait pu arriver si Equima n’avait pas été là ou si je n’avais pas eu la force de les affronter. Mais, pour une raison qui m’était totalement inconnue, mes craintes et mes peurs disparaissaient d’un seul coup. J’avais l’impression que quelqu’un veillait sur moi, me rassurait malgré mon inconscience.

Lorsque j’ouvris enfin les yeux, j’avais l’impression que toutes mes forces m’avaient abandonnées tant je me sentais affaiblie. L’obscurité familière de ma grotte et les bruits rassurants de ma forêt me permirent de comprendre que je ne les avais pas quittés. Il était rassurant de savoir que je n’avais pas perdu ma liberté. Mais alors… pourquoi m’avoir endormie ? Je ne compris que lorsque je tentai de me lever : les sensations à mon bras et ma jambe gauche me firent comprendre qu’on m’avait soignée et, petit à petit, d’autres sons et odeurs me donnèrent des indications sur ce qu’il se passait dans ma grotte. De l’eau bouillait, de la viande cuisait et ma licorne était si paisible que je trouvais ça à la fois étrange et rassurant. Enfin je compris le sens de ses paroles ! Cela n’enleva rien à la sensation de trahison que je ressentais. Alors, quand il arriva à mon chevet, je m’assis contre la paroi de la grotte et je fulminai :

- J’vais te tuer… ! Ca va pas bien d’endormir les gens comme ça ?!

En vérité, même si je me savais épuisée, je n’avais pas imaginé être fatiguée au point de m’endormir avec un simple sort d’apaisement. Non, pour moi il m’avait endormie avec une sorte de somnifère volatile ou un sort qui agirait comme tel. Bien que je lui étais reconnaissante pour les soins, je ne parvins pas à l’exprimer tant ma méfiance était revenue. J’avais peur qu’il puisse refaire des choses à mon insu.


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juil - 14:56
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™


Quand elle se leva, je la vit s’asseoir contre une paroi en colère, cela m'étonnais guère venant d'une femme comme elle à vrai dire, mais c'était pour son bien rien d'autre. Il faillait qu'elle comprenne que si elle avait continué ainsi, elle aurait pu avoir de graves problèmes de santé voir pire... Alors elle me dit

- J’vais te tuer… ! Ça va pas bien d’endormir les gens comme ça ?!

Dommage, pour elle, j'étais déjà mort. Je la regardais sa méfiance étais revenue alors la regardant d'un air sérieux, je lui dis :

- Non, c'est mal. Très mal même ! la fixant droit dans les yeux. Mais aurais-tu accepté de te reposer ? Aurais-tu trouvé le sommeille avec tout ce qui te tracassait ? Même ton ami ne pouvait plus rien faire... Tu risquais gros à continuer comme ça et tu n'aurais pas accepté mon aide. En la regardant tristement. Tu te méfies, je peux le comprendre, mais tout le monde n'est pas mauvais. Et je vois bien dans tes yeux que tu te demandes ce que j'ai fait, aucun sort pour endormir à la base, c'est juste un sort d'apaisement. Pour endormir une personne comme ça, ça veut dire que tu étais aux portes de grave danger pour ton corps... Si j'avais vraiment voulu de te faire du mal crois-tu que j'aurais agi ainsi ? Et pour prouver que je m'en voulais, je t'ai même préparé un repas. Je suis un protecteur, tu étais en danger... Si quelque chose t 'était arrivé, je m'en serais voulu.

Je ne la lâchais pas du regard, je m'étais les mots justes où il faillait. Je... Je voulais qu'elle comprenne les dangers qu'elle encourait. Même la licorne à compris, être aussi méfiante cache sûrement quelque chose, mais j'attendrais pour le savoir. Je m'en voulais d'un côté, mais... Si elle avait su qu'elle tragique destin l'attendais, si elle n'avait pas soigné ses plaies enfin bref... N'en parlons plus. Sa réaction, j'allais sûrement devoir encore errer seul. Ce n'était pas un problème au fond, mais je sentais qu'elle pourrait être une bonne compagnon de route... J'espérais de tout cœur qu'elle ne me ferait pas déguerpir tout de suite...

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juil - 18:55




Rencontre inattendue



Il ne parut pas ébranlé le moins du monde par ma colère. C’était comme s’il s’y était attendu. Mais comment ? Nous ne nous connaissions depuis quelques heures sans compter le temps pendant lequel j’avais dormi et que je ne parvenais pas à déterminer. Etait-il possible de connaître ou même de comprendre une personne en ne lui parlant pratiquement pas ? Ou était-il aussi de voir le passé d’autrui à leur insu ?
Le regard empli d’un sérieux inébranlable dans lequel ne paraissait aucune peur ni tristesse, il me répondit qu’il savait que cela ne se faisait pas d’endormir les gens comme il l’avait fait. Cela me donnait donc une petite victoire sur laquelle je ne m’extasiai pas. Sa façon de me fixer me signifiait qu’il n’avait pas fini de parler et, s’il faisait comme depuis le jour de notre rencontre, ce n’était pas seulement une ou deux phrases qui allaient franchir la barrière de ses lèvres, mais bien tout un sermon.

- Mais aurais-tu accepté de te reposer ? Aurais-tu trouvé le sommeille avec tout ce qui te tracassait ? Même ton amie ne pouvait plus rien faire... Tu risquais gros à continuer comme ça et tu n'aurais pas accepté mon aide. Tu te méfies, je peux le comprendre, mais tout le monde n'est pas mauvais. Et je vois bien dans tes yeux que tu te demandes ce que j'ai fait, aucun sort pour endormir à la base, c'est juste un sort d'apaisement. Pour endormir une personne comme ça, ça veut dire que tu étais aux portes de graves dangers pour ton corps... Si j'avais vraiment voulu de te faire du mal crois-tu que j'aurais agi ainsi ? Et pour prouver que je m'en voulais, je t'ai même préparé un repas. Je suis un protecteur, tu étais en danger... Si quelque chose t’était arrivé, je m'en serais voulu.

Il venait de toucher quelques points sensibles. Il avait raison sur toute la ligne et cela me faisait mal de l’admettre, même mentalement. Je retins des larmes alors que je tournai la tête pour regarder ailleurs. Mes yeux furent attirés par Equima qui s’approchait de moi, la tête basse. Elle s’en voulait un peu, certainement à cause du fait de ne pas pouvoir me soigner correctement. Alors, gentiment je lui fis un petit sourire plein de compassions car je savais pertinemment que ce n’était en rien sa faute à elle. Puis, reprenant un sérieux total, je me mis à parler calmement bien que froidement en m’adressant à Irva :

- Je ne peux pas vraiment me reposer. Je vis seule avec Equima et, de ce fait, je pense à tout ce qu’il faut que je fasse : chasser pour me nourrir, cueillir des plantes médicinales pour mes blessures, me préparer pour l’hiver pour ne pas devoir aller au village… Il est des évènements qui font que je me sens comme un animal traqué, d’où ma méfiance envers toutes les créatures qui tiennent sur deux pattes et qui ressemblent à des humains.

J’avais envie de lui faire confiance, mais qu’est-ce qui me prouvait qu’il n’allait pas me trahir ? Certes, il m’avait soignée et n’avait aucun lien réel avec la noblesse, mais si nous venions à tomber sur les personnes qui me cherchaient, me protégerait-il ? Je poussai un soupir et me mis à le regarder droit dans les yeux, encore un peu énervée.

- Maintenant je suis reposée. Vous vouliez me parler de quoi ?


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Aoû - 16:26
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

Je la vis tourner la tête, j'avais dû toucher un point sensible avec mes mots à ce moment-là, mais elle 
devait accepter la réalité. Si, elle ne s'était pas reposée pas sûr quel aurait survécus longtemps, surtout dans ce monde.Puis au bout d'un moment Ise dit d'une voix claire:

- Je ne peux pas vraiment me reposer. Je vis seule avec Equima et, de ce fait, je pense à tout ce qu'il faut que je fasse : chasser pour me nourrir, cueillir des plantes médicinales pour mes blessures, me préparer pour l'hiver pour ne pas devoir aller au village… Il est des événements qui font que je me sens comme un animal traqué, d'où ma méfiance envers toutes les créatures qui tiennent sur deux pattes et qui ressemblent à des humains.


Je comprenais, il était difficile de survivre, j'en savais quelque chose. Surtout quand on est blessé mais je me demandais vraiment pourquoi elle fuyait les villages? Avait-elle de gros soucis? Je compatissais pour elle, pour ces efforts. Je l'aiderais pour qu'elle puisse tenir un bon moment puis elle me rajouta en soupirant

- Maintenant je suis reposée. Vous vouliez me parler de quoi ?

Bien sûr, je devais lui parler de ma demande... Celle-ci semblais peu commune alors, je pris un air un peu sérieux et lui dit :


-Vous semblez connaître la forêt. Je me demandais si vous pouviez m'aider à trouver les trolls. Bien sûr en échange, je vous aiderais. Si quelqu'un vient à vous barrer la route ou autre, je vous protégerais, je ne suis pas un super cuisinier, mais je débrouille pas mal malgré ma forme fantomatique. Je lui souris De plus, ça vous facilitera la tâche. Donc plus de repos pour récupérer , moins d'inquiétude et vu que je dors très peu. ça vous permettra de tenir pour cet hiver en meilleure santé pour sur et si dans notre voyage, nous trouvons une cabane abandonnée dans un coin perdu... On pourrait la rénové. Sa seras beaucoup plus agréable l'hiver pour vous car... Voyagé loin ne conviendrai peut-être pas.

Elle accepterait difficilement mes demandes, mais je voulais simplement l'aider et pourquoi pas plus. Voyagé lui ferais un bien fou, mais si elle était recherchée, cela l'empêcherait sûrement de le faire. Elle ressemblait en aucun point une criminelle... enfin je le serais en temps voulu.



Il était difficile de savoir ce qu'elle allait me répondre, mais voyagé avec quelqu'un, serais bien. Je devais en avoir besoin au fond de moi, la solitude et dur surtout en tant qu'esprit. Le temps semble long par moment et aucun vrai plaisir mortel nous réchauffes le cœur … Mais je restais très humains malgré tout et j'espérais le resté pour toujours.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Aoû - 20:01




Rencontre inattendue



Apparemment, l’esprit savait exactement de quoi il voulait me parler puisque qu’il me regarda directement dans les yeux avec un air quelque peu sérieux dès que j’eus terminé de poser ma question. Il  me fit part de son impression sur mes connaissances sur cette forêt avant de me demander de l’aide dans sa quête. Il semblait qu’il ne parvenait pas à le faire par lui-même. Il me proposa, en échange, de s’occuper de moi vantant certaines qualités qu’il avait malgré son état fantomatique. Il finit ensuite par évoquer le fait que voyager loin ne m’irait peut-être pas. D’une certaine manière, cette situation me donnait envie de rire puisqu’il me proposait de faire exactement ce que j’avais toujours rêvé de faire : voyager. Cependant, il semblait ne pas bien comprendre la raison qui m’en empêchait. Il s’agissait de la même que celle qui me tenait éloignée des villages malgré toutes ces années passées à me cacher. Mais pouvais-je réellement lui en parler ?

Je jetai un regard à Equima qui n’avait pas perdu une miette de la proposition du mage et qui semblait me dire : « Allez ! Accepte ! J’ai trop envie de voir du paysage ! » malgré sa réserve extérieure. J’avais appris à la comprendre rien qu’en la regardant. Cela m’avait pris pas mal de temps mais cela me permettait désormais de ne pas utiliser de mots pour communiquer. Son comportement, comme très souvent, m’exaspéra et me fit soupirer. Je voulais voyager. Là n’était pas mon problème et cette fichue licorne n’était même pas capable de comprendre que je n’arrivais pas à prendre une décision pour une raison ou pour une autre. Je soupirai donc en essayant de me lever doucement. Quand j’y fus parvenue, je me dirigeai doucement vers la marmite fumante et goûtai ce qui était en train de cuire. Cela me sembla manquer d’assaisonnement. Pas énormément, mais assez pour aller chercher quelques herbes que je rajoutai sans me soucier de ce que pourrait dire mon invité. De cette façon, je voulais lui montrer que je savais faire la cuisine moi aussi. Je ne savais pas si le message était clair, mais ayant vécu longtemps en Hermite, je pouvais difficilement me rappeler la communication avec les humains que j’avais fui. Je réfléchis un moment en m’occupant du repas avant de prendre enfin la parole :

- Je ne demande pas à ce qu’on fasse les tâches à ma place. Il est vrai que le fait qu’on veille à ce qu’on ne m’attaque pas pendant mon sommeil m’arrangerait, mais là ne serait pas ma condition principale pour que j’accepte de voyager avec vous.

Je me tus un instant, pesant une nouvelle fois le pour et le contre. Puis, levant les yeux vers lui, offrant un air qui ne donnait pas lieu de plaisanter, je lui demandai :

- Connaissez-vous la famille elfique Linastenial, du clan de la terre ?


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Aoû - 22:31
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

Je la soupire était-ce bon signe ou non ? Elle se levait difficilement malgré mes soins, ça n'allait pas guérir du jour au lendemain, mais c’était déjà en bonne voie. Elle goûtait ma préparation et rajouta quelques herbes cela ne m'étonnait guères, car je n'avais plus de goût. La cuisine sans avoir de palais, c'est quasiment infaisable... Techniquement. Au bout d'un moment, elle me rajouta :


- Je ne demande pas à ce qu’on fasse les tâches à ma place. Il est vrai que le fait qu’on veille à ce qu’on ne m’attaque pas pendant mon sommeil m’arrangerait, mais là ne serait pas ma condition principale pour que j’accepte de voyager avec vous.

Cela me faisait grandement plaisir, elle acceptait ma demande de voyage. C'était la première fois... Depuis... Depuis... Très longtemps à vrai dire. Cela soulevait en moi une joie immense, je voulais la remercier, mais elle reprit d'un ton sérieux qui me surprit sur le coup :

- Connaissez-vous la famille elfique Linastenial, du clan de la terre ?

La famille Linastenial ? Ce nom me disait vaguement quelque chose... Des nobles à mes souvenirs. Pourquoi elle me demandait cela ? Avait-il un rapport avec elle ? Sûrement, autrement, elle aurait jamais évoqué de telles personnes. Je pris un moment pour réfléchir et prit un ton sérieux moi aussi :


-Cette famille me dit vaguement quelque chose. Tu viens de celle-ci Isë ? Je pris une pose puis repris. Je n'ai aucun rapport avec eux, si c'est pourquoi tu me demandes et si c'est pour me protéger ou me prévenir d’éventuel danger si on commence à voyagé ensemble, cela ne me dérange pas. La vie est un chemin qu'on choisit, de quel droit ou par quel pouvoir pourrais-je te ramener là-bas ou te laisser au premier qui voudrait te récupérer pour de l'or !
Je pris un air grave. Si tu crois que je peux te trahir, penses-y même plus. Un compagnon, c'est une confiance mutuelle, une protection entre les membres... Pour rien au monde, j'échangerais une personne contre quelque chose.


J'étais très sérieux dans mes mots, mes paroles et dans la façon de la regarder. Une confiance, doit être la base de toute relation, autrement un ou l'autre se méfiera de quelque chose dans les moments grave ou pourrais trahir pour x raison. Je voulais lui montré, que je suis loyal, pas une de, ses personnes qui trahissent pour un rien.

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Aoû - 14:38




Rencontre inattendue



Après avoir vraisemblablement réfléchis, il me répondit que cette famille lui évoquait vaguement quelque chose avant de me demander si je venais de celle-ci.  Cette question ne fit qu’augmenter ma méfiance malgré tout ce qu’il avait fait pour moi. J’occultai même l’idée qu’il était impossible de lui faire du mal alors que je prenais en main un couteau qui ressemblait plus à une dague qu’autre chose en attendant la suite qui ne tarda pas à venir. Il me rassura un peu en prétendant n’avoir aucun lien avec cette maudite famille et en déclarant que de toute façon il ne ferait rien pour m’y ramener puisque j’avais choisi de m’en aller pour voyager. Il ajouta même qu’il n’était pas le genre de personne qu’on achetait pour de l’argent avant de faire une pause encore dans sa tirade. Je l’écoutai, silencieuse en faisant mine de m’intéresser à la nourriture. Je relevai cependant les yeux quand je l’entendis parler gravement comme pour me faire une leçon de morale :

- Si tu crois que je peux te trahir, penses-y même plus. Un compagnon, c'est une confiance mutuelle, une protection entre les membres... Pour rien au monde, j'échangerais une personne contre quelque chose.

Son air était en phase avec son ton et cela me laissa cois. Je devais bien avouer que j’avais quelques difficultés à comprendre ce concept. Certainement était-ce à cause du fait que ma famille était prête à m’échanger contre une dot plus importante que celle que je valais. Dommage pour lui, ce souvenir me poursuivait encore et ce n’était pas vraiment prêt de me lâcher. De plus, quand avais-je dit que je le considérais comme un compagnon. J’avais seulement déclaré que cela ne me dérangeait pas de voyager, mais je n’avais pas encore totalement accepté. Heureusement pour lui, cette phrase prétentieuse était comme avalée par une généralité qui sonnait sur une note rassurante, ce qui me fit lâcher mon arme.
Reportant mon attention sur le repas, je profitai que la viande était cuite pour en prendre et la manger avec appétit. Sérieusement, combien de temps avais-je dormi ? Certainement bien plus que quelques heures… S’il avait voulu me trahir certainement l’aurait-il fait bien avant cela. N’est-ce pas ? Etait-ce ce qu’il tentait de me faire comprendre ? Je n’étais pas certaine de tout cela, le doute étant réellement tenace. Equima dû le ressentir puisqu’elle hennit bruyamment. Je ne sais pas comment l’esprit le traduisit, mais pour moi c’était clair : elle était en train de me traiter de tête de pioche en me demandant réellement de me décider, me rappelant douloureusement qu’il était le seul à me proposer depuis des années à me proposer de réaliser mon rêve. Elle ajouta même en un peu moins vif que je venais de vivre ce dont Epon me parlait et qu’il serait dommage de ne pas sauter sur l’occasion qui se présentait à moi. Plus que mes doutes, c’est cela qui me fit soupirer encore une fois. Puis, sans cacher mon agacement, je leur fis :

- Très bien tous les deux ! Vous avez gagné ! Irva, j’accepte de vous faire confiance, mais croyez bien que si vous venez à rompre votre promesse je ferais en sorte de vous faire disparaître à tout jamais. Quant à toi, Equima, s’il arrive quelque chose attends-toi à des représailles aussi.

Bien entendu, au milieu de mes doutes et de ma peur, je ressentais de la joie. J’allais enfin voyager ! J’allais enfin voir le monde tel qu’il était. Je me demandais cependant comment j’allais m’organiser. J’étais bien contente d’avoir déjà des herbes prêtes à être utilisées tout comme de la nourriture, mais il me restait bien des choses à faire sécher et je devais empaqueter le tout ! D’ailleurs, Equima me poussait à accepter… mais avait-elle comprit qu’elle s’exposait et qu’en plus elle allait devoir jouer le rôle de « canasson » qu’elle détestait ? Soit cela n’avait pas traversé son esprit d’équidé, soit elle avait bien changé.


Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Aoû - 15:37
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

 Au bout d'un moment, je la vit lâcher son arme. C'était rassurant, à vrai dire même si elle avait attaqué dans le vide, ça aurait dit qu'elle n'acceptait pas mes dires, mais là... Je ne pouvais qu'être heureux. De plus, elle commençait à mangé avec appétit sans rien dire, elle devait reprendre des forces avant de devoir voyagé dans ces conditions, ça serais difficiles pour elle. 


Je la voyais communiquer avec Equima, celle-ci hennit comme pour lui faire comprendre quelque chose, j'observais la scène, une telle relation était juste magique et magnifique à voir... Je les enviais d'un côté à vrai dire. Elle avait beau être seule, mais elle vivait en compagnies d'un magnifique compagnon de voyage, fidèle et heureux. Après un moment, Isë soupira fortement, puis dit d'un ton agacé :

- Très bien tous les deux ! Vous avez gagné ! Irva, j’accepte de vous faire confiance, mais croyez bien que si vous venez à rompre votre promesse, je ferais en sorte de vous faire disparaître à tout jamais. Quant à toi, Equima, s’il arrive quelque chose attends-toi à des représailles aussi.

Je comprenais sa réaction, elle était méfiante. Depuis combien temps, n'avais telle pas rencontré quelqu'un de confiance ? Qu'elles sont les raisons pour vivres seules ? Tant de questions et tellement de mystères à vrai dire... Je le serais sûrement un jour. Je pris un moment de réflexion puis lui dis droit dans les yeux :

- Je comprends. Moi, Irva Legen jure sur mon honneur de disparaître de se monde, si je venais à trahir Equima et Isë présent ici. Je me laisserais tuer des propres mains des deux, ne cherchant pas à me défendre, ni à fuir, ni à me justifier sans la demande des personnes dites. Tout en lui souriant. Je tiendrais promesse Isë, merci d'accepter ma demande, cela me fait plaisir.

Après cela, je me levais pour prendre un air plus décontracté, aucun danger n'avait lieu d'être maintenant. Puis, je repris d'un voix calme :

- Pour le voyage, si tu veux des détails hésite pas à me demander, mais je pense qu'il faudrait que tu reposes encore un peu. Je ne te forcerais pas, mais en cas de danger pas sur, que je puisse te protéger si tu es encore blessé... Ma magie n'est que très peu offensive. La prudence est toujours mère de sûreté, puis il faut savoir que je prime la négociation et les paroles à la violence... Sauf en cas extrême. Tout en regardant mes deux interlocuteurs, je préférais prévenir sur ma façon d'agir, qu'il se retrouve béa devant mes réactions à tendance pacifique. 


Après tout, nous allions voyager, vivres des aventures ensembles, la moindre des choses étaient de prévenir mes deux amies... J'attendais de voir ce qu'elle voulait faire avant dans rajouté plus...

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Aoû - 20:14




Rencontre inattendue



Très solennellement, l’esprit humain me fit la promesse de ne jamais me trahir sous peine de se laisser tuer sans se défendre. Dans le même temps, il fit de même pour Equima qui pouffa tout en ressentant une profonde gratitude. Après tout, elle aussi avait subi les vices des humains lorsqu’elle était plus jeune et, même si elle faisait plus confiance que moi aux autres, elle n’en restait pas moins méfiante. Il ajouta dans un sourire que mon acceptation lui faisait très plaisir. Personnellement, je ne faisais que profiter de l’occasion, finalement. Il n’avait pas à me remercier. Mon acte me dégoûtait, bien que je ne fasse rien de mal, en soit. Je détournai cependant les yeux pour qu’il ne puisse pas lire ma gêne et culpabilité. Je ne le vis donc pas prendre un air décontracté avant qu’il ne commence à me donner quelques conseils et explications :

- Pour le voyage, si tu veux des détails hésites pas à me demander, mais je pense qu'il faudrait que tu reposes encore un peu. Je ne te forcerais pas, mais en cas de danger pas sûr, que je puisse te protéger si tu es encore blessée... Ma magie n'est que très peu offensive. La prudence est toujours mère de sûreté, puis il faut savoir que je prime la négociation et les paroles à la violence... Sauf en cas extrême.

Peut-être était-ce à cause de cela qu’il avait besoin de quelqu’un comme moi ? Après tout, j’avais quelques notions de combat, mais j’avais surtout des atouts acquis lors de ma vie en Hermite. D’une certaine façon, peut-être étais-je moi aussi utilisée sans que ce soit contre mon gré. Je ne pouvais pas lui en vouloir et, d’une certaine façon, je n’étais pas en faute en le suivant par intérêt. Un échange équivalent résultait de cet accord.
En y réfléchissant bien, son côté pacifiste ne me dérangeait pas tant que ça, mais je doutais qu’il puisse m’aider face aux personnes qui pouvaient être à ma recherche de cette façon. Surtout les plus cupides d’entre eux. Sa façon de voir les choses ne m’empêchait cependant pas de fuir en cas de coup dur le temps qu’il « parlemante »… J’étais cependant un peu désespérée de devoir choisir cette solution encore une fois.
Pensant à notre voyage, je repensais aux informations qu’il m’avait données plus avant. Et comme il m’avait proposé de m’en dire plus, je lui demandai :

- Comment êtes-vous arrivés dans cette forêt ? Vous m’avez parlé de stèle, mais je ne suis pas certaine d’en avoir déjà vu. Enfin… je n’en suis pas certaine puisque je ne vois pas de quoi vous parlez exactement. Puis, vous parlez de quelles créatures exactement ?
Code par xLitlle Rainbow & Altheda




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Aoû - 13:58
détails
Rencontre inattendue
au bord du fleuve
ft. Îse
Ʃkaemp はは ™

- Comment êtes-vous arrivés dans cette forêt ? Vous m’avez parlé de stèle, mais je ne suis pas certaine d’en avoir déjà vu. Enfin… Je n’en suis pas certaine puisque je ne vois pas de quoi vous parlez exactement. Puis, vous parlez de quelles créatures exactement ?

C'est question était légitime dans tous les sens du terme, je me devais de lui expliquer. Je pris un petit moment de réflexion avant de lui dire d'une voix calme :

- Je viens du Pays de la Terre, je suis toujours à l'écoute de rumeurs, de légendes afin de rencontrer les soit disant créatures mystiques vues ou aperçues. Ça demande pas mal de temps afin de rassembler... Je m'arrêtais un moment puis levai les yeux au ciel et repris. Je vais abréger... En gros, je suis tombé sur une rumeur, qui m’a amené à trouver un livre parlant de trolls dans une forêt d'ici. Je suis venu pour voir si tout ça était juste. Les stèles dont je fais référence seraient des sortes d'indications laissées par les trolls comme indications... Enfin, je ne sais pas trop pour l'instant.
Des Trolls d'eau normalement, ça pourrait être totalement autre chose... Les interprétations sont souvent exagérées ou des fois juste, rien ne me dit de trouver ce que je cherche, si ce n'est pas un troll, mais une autre race peu connue ça reviendra au même au final. Les stèles devraient être le long de la rivière normalement. Enfin voilà...


Je l'observais, je parlais beaucoup mais je ne savais pas comment abréger plus mes explications pour cette jeune demoiselle solitaire. J'espérais ne pas la désespérer de parler autant ou autre alors d'une voix gênée :

-Excuses moi Ise, je parle peut-être trop ou mes informations sont trop longues...

Puis je me tournai vers la licorne qui hennit, ne pouvant pas la comprendre, tout en hochant la tête. J'essayais de comprendre ce qu'elle souhaitait me dire ;

- Equima a voulu dire quelque chose ? Je voudrais pas la vexer en ne comprenant pas ce qu'elle voulait me dire.

J'attendis sa réponse, la journée étais déjà bien passée, le soleil étais déjà très bas... mais ça en valait largement la peine à vrai dire. Une rencontre magnifique, une nouvelle quête, de nouvelles aventures, que demander de mieux pour un esprit tel que moi, errant depuis longtemps sans personnes ? Puis je repris au bout d'un moment :

- Que faisons-nous Isé ? La nuit va pas tarder à tomber, veux-tu que j'aide à faire quelque chose ?

Hors-sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: FLEUVE-