Ô pluie bienfaitrice, pourquoi m'amènes-tu des tourments? [PV Epon]

 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: GRANDE FORÊT Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 21 Juin - 22:33


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


Cela faisait quelques jours qu'il pleuvait sans cesse. L'idée d'aller m'abriter à l'auberge me répugnais, mais j'allais manquer de vivres et de soins. Aller chercher des herbes médicinales semblait compromis, mais chasser allait vraiment devenir impératif, pluie ou non. L'idée de me mouiller ne m'enchantait pas car j'avais horreur de l'humidité. Là c'était tout bonnement à la limite du supportable, mais après avoir été sous la pluie? Ce serait l'horreur! Equima était restée avec moi dans la grotte. Je devinais sans mal qu'elle n'appréciait que peu d'être trempée jusque la moelle pendant des jours. Déjà à son arrivée elle n'était pas en très bon état. Elle avait d'ailleurs grandement apprécié que je m'occupe d'elle alors qu'elle était généralement... pudique. Comme quoi tout peut arriver.

Quelques temps passa sans que cela ne cesse. Je dus faire ce fameux choix que j'avais sans cesse reporté. Chasser ou aller à l'auberge? Chercher à manger ou supporter des bavardages incessants jusque dans ma chambre? Économiser ou gaspiller de l'argent pour être au sec? Finalement, mon choix était tout fait. Je pris quelques pièges, mon couteau fraîchement aiguisé, mon arc et mes flèches avant de prévenir Equima que je m'en allais et je partis. Je fus très rapidement trempée pour mon plus grand damne. Ma capuche ne m'empêcha pas d'avoir pas mal d'eau dans les yeux. Chasser à terre semblait compromis. Je me trouvai donc un arbre qui me permettrait d'avoir une bonne vue d'ensemble et je montai sur une des plus hautes branches. Là, j'étais bien mieux protégée de la pluie! J'avais de ce fait une meilleure visibilité et plus de chance de trouver... une jeune fille qui se faisait agresser par des bandits? Cette fois, je n'eus pas à réfléchir bien longtemps avant de me cacher un peu mieux et viser. Avant de tirer ne serait-ce une seule flèche, j'attendis de voir la suite des évènements. Finalement, mes atouts d'elfe semblaient m'être utiles pour autre chose que la chasse...

© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Juin - 17:55
Epon se rendit compte que partir sous cette pluie était l'une des plus mauvaises idées qu'elle n'ait jamais eue. Et dire qu'elle avait trouvé un abri de fortune une demi-heure auparavant, sous un arbre au feuillage épais! Qu'est-ce qui lui avait pris de braver ce déluge, au lieu de rester au sec, comme l'aurait fait toute personne censée de ce monde? L'impatience de l'aventurière risquait de lui coûter cher aujourd'hui. A présent, voilà qu'elle était encerclée par une bande de brigands. Une fois de plus. Ce n'était pas la première fois que ce genre de mésaventure lui arrivait, et ce ne serait malheureusement pas la dernière. La jeune fille originaire d'Aquaris avait vraiment le don d'attirer des malfrats vers elle. Elle en avait presque l'habitude maintenant. Sauf que cette fois-ci, les bandits l'avait prise par surprise. Epon n'avait ressentit aucune énergie hostile autour d'elle, et n'avait donc rien vu venir.

« Bah alors ma mignonne ? On s'est perdue ? On recherche sa maman ? » se moqua l'un des six voyous qui composaient la bande. Celle qu'on surnommait le Phénix Bleu ne répondit pas, et préféra rester concentrée. Elle avait porté ses mains sur les manches de ses tonfas, prête à les sortir si jamais l'un de ces enfoirés osait l'attaquer. Si cette rencontre se terminait dans un combat, chose qui était plus que probable, Epon n'aurait pas l'avantage du nombre, étant seule contre six. Néanmoins, la pluie qui déferlait actuellement dans cette forêt pourrait lui être d'une grande aide, en amplifiant la puissance de sa magie aquatique.

« J'ai l'impression qu'on l'effraie, rétorqua un deuxième bandit, un sourire pervers aux lèvres. Tu sais, petite. On n'a pas spécialement envie de te faire de mal. Nous tous ce qu'on veut, c'est ton fric!
- Et si je n'en ai pas? Vous allez me frapper, c'est ça ? se risqua Epon, en fronçant les sourcils.
- Ce serait un peu radical, répondit un troisième homme sur le ton de la plaisanterie. Si tu n'as pas de sous à nous donner, tu n'auras qu'à nous payer en nature. Ce sera tout aussi bien! »

Devant cette proposition, ses complices rigolèrent d'un rire malsain, que la jeune fille aux cheveux n'appréciait guère. Ces brigands n'étaient ni plus ni moins qu'une bande de porcs! Mais elle n'allait certainement pas se laisser faire.

« Allez vous faire foutre! » s'écria la guerrière, alors qu'elle accourait vers le bandit le plus proche, tout en dégainant ses armes. Elle lui mit ensuite un coup de poing, qui atterrit sur la joue droite de son opposant. La frappe était si violente et si puissante, qu'elle avait projeté le voyou au sol, sous les yeux surpris des autres, qui ne s'y attendaient pas. Epon profita de leur stupéfaction, pour se tourner vers un deuxième bandit, et frapper dans le vide en sa direction avec ses lames.

« Double vague destructrice! »

Cette attaque dans le vent invoqua deux serpes d'eau tranchantes, qui foncèrent vers l'homme. Cette attaque, de base, n'était pas censée être des plus impressionnantes. Mais avec l'eau de pluie qui tombait en abondance, ces serpes grossirent en fur et à mesure qu'elles volaient vers le bandit. Lorsqu'elles le touchèrent de plein fouet, celui-ci fut traîné sur plusieurs mètres, avant de percuter un arbre à proximité. Alors qu'Epon s'était mise en garde face aux quatre brigands encore debout, ces derniers l'observèrent d'un regard à la fois surpris et haineux.

« J'ignorais que les minettes de ton genre savaient se battre, confia l'un d'entre-eux. Avec des pouvoirs magiques, qui plus est! Mais tu vas très vite regretter ton geste, gamine! »

Tandis que l'aventurière, s'attendant à une attaque de sa part, se préparait à riposter, elle reçut tout à coup une grosse décharge électrique par derrière. Le choc provoqué par cette attaque surprise la fit tomber au sol à genoux. Que venait-il de se passer ? D'où provenait cette décharge ? Elle observa alors derrière elle, et remarqua que l'un des malfrats était armé d'un bâton de mage.

« Rien de mieux qu'un bon sort de foudre, pour calmer des petites putes de mages d'eau comme toi. » lui parla celui-ci, alors qu'il s'était approché de la jeune fille pour lui asséner un coup de pied dans les côtes. Epon fut projetée un peu plus loin, et se retrouva étendue au sol, avec une horrible douleur là où elle avait encaissé la frappe. Pff... Pourquoi avait-il fallu qu'il y ait un mage maîtrisant des sorts de foudre dans le lot? S'il y avait bien un type de magie élémentaire contre lequel la guerrière n'aimait pas avoir à faire, c'était bien la magie de la foudre. Surtout sous une pluie pareille.

« On ne voulait pas en arriver là, mais après ce que tu viens de faire, tu mérites une petite correction. » affirma le mage, alors qu'il envoya une nouvelle décharge électrique en direction d'Epon. Mais celle-ci, toujours au sol, avait fait apparaître un cocon de glace qui l'entoura, et qui la protégea de l'attaque.

« Tu crois sincèrement pouvoir te protéger de cette façon ? lui demanda un autre bandit. Ton pathétique bouclier givré ne résistera pas bien longtemps ! » affirma-t-il alors qu'il commençait à donner des coups de pieds à l'enveloppe gelée, dans laquelle s'était enfermée la jeune fille. Les trois autres hommes l'imitèrent, et tous se mirent à marteler la glace à grands coups de pieds. Epon était dans une situation critique. Elle ne pouvait pas fuir, ni attaquer. Elle n'avait pas d'autres choix que de se concentrer pour maintenir sa protection en place. Mais combien de temps allait-elle tenir ainsi ? Elle se le demandait, alors que la glace commençait à céder à certains endroits.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Juin - 19:32


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


Tenant mon arc braqué, je regardai les six voyous encercler la jeune femme aux cheveux bleus. Ils semblèrent tenter de l'amadouer, voire de la menacer avant que la "victime" leur montre de quoi elle était capable. En outre, la jeune femme savait se battre au corps à corps, tout comme utiliser la magie : elle invoqua deux énormes serpes d'eau qui mirent à terre un des hommes. En tout, il restait quatre bandits qui étaient toujours près à en découdre, non sans avoir mis la fille en bleu à terre, certainement en usant un sort paralysant. Les hommes lui tournèrent autour alors qu'elle se créa une sorte de barrière protectrice qu'ils se mirent à taper sans arrêt. Je profitai de leur inattention totale pour lancer une flèche franche et droite en plein dans le coeur de celui qui ressemblait à un mage pour éviter qu'il m'atteigne à distance. Cela causa une grande surprise dans le groupe de malfrat qui ne cessa de chercher autour d'eux l'auteur de ce "crime". Je profitai de cette confusion pour décocher une autre flèche sur un deuxième. Cette fois, avant qu'ils ne parviennent à découvrir ma cachette, je changeai de place dans un autre arbre et je recommençai. Pour le quatrième, qui était plus qu'énervé, je descendis. Pendant ce temps, je l'entendis hurler :

- Sors de ta cachette, qui que tu sois!!

- Me voici, lui répondis-je calmement en m'avançant sur le chemin, comme si je m'y étais toujours trouvé.

Mon arc était rangé. A la place, j'avais en main deux couteaux. L'homme ne me regarda pas assez attentivement et se rua vers moi en hurlant. Je me décalai simplement comme pour éviter un sanglier. Puis, sans état d'âme, je l'attrapai et le tuai. Je pris le temps de nettoyer mes armes et récupérer mes flèches avant de m'accroupir devant la jeune femme. Après observation, je la relevai avec délicatesse et je la portai jusque ma grotte en trottinant tranquillement en ignorant ce qu'elle disait ou faisait. Silencieuse, j'avais dans l'idée de lui offrir un abri. J'espérais simplement que Equima ne serait pas trop à cheval sur le fait que je ramenais une humaine...

A la grotte, l'absence de la licorne blanche me frappa. Je ne restai cependant pas hébétée longtemps et posai la jeune femme contre le mur de mon chez moi, près du feu. Je mis près d'elle de quoi se sécher et je lui dis simplement :

- Je vais chercher de quoi nous nourrir. Sèches-toi et ne touches à rien.

Sur ce, je repartis pour vaquer à l'occupation pour laquelle j'étais sortie en premier lieu.

© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Juin - 17:26
Epon était un peu désorientée par tout ce qui venait de lui arriver. Alors qu'elle avait failli se faire battre par ses agresseurs, voilà qu'une jeune femme blonde était sortie de nulle part, et les avait tous tués, la sauvant ainsi. Alors que cette inconnue l'avait aidée à se relever pour ensuite la conduire en lieu sûr, Epon l'observa. Qui était donc cette fille ? A en juger par ses oreilles pointues, l'aventurière en déduisit qu'il s'agissait d'une elfe. Étant donnée qu'elle se trouvait dans une forêt, croiser des elfes ne l'étonnait pas plus que cela. Par contre... Pourquoi demeurait-elle aussi silencieuse. Et surtout, où l'emmenait-elle ?

Celle qui se faisait appeler le phénix bleu ne tarda pas à obtenir une réponse à cette question. Sa sauveuse l'avait emmené dans une grotte, où elle avait probablement élu domicile, à en juger par ses affaires qui étaient déposés en ce lieu. Même si elle ne savait pas trop pourquoi cette mystérieuse femme l'avait emmenée jusque là, Epon était au moins au sec, et en prime, elle se trouvait assise prêt d'un feu pour se réchauffer. Mais alors que l'aventurière allait l'interroger sur son identité, l'elfe lui avait ordonné de se sécher, et de ne pas toucher à ses affaires, avant de s'en aller pour aller chercher de la nourriture. La jeune fille aux cheveux bleus se retrouva donc seule, dans une ''demeure'' qui n'était pas la sienne, et ayant pour seule option d'attendre le retour d'une personne qu'elle ne connaissait même pas.

En fait, elle pourrait très bien repartir sous la pluie, et s'éloigner définitivement de cette grotte, et de cette femme qui l'avait sauver. Mais ce ne serait pas très poli de sa part. Elle voulait au moins remercier cette elfe, avant de s'en aller. Elle prit donc sur elle, et patienta en attendant qu'elle reviennent. La blonde lui avait donné de quoi se sécher. En effet, Epon était trempée, et risquait de rapidement attraper froid si elle restait dans cet état. Mais elle ne toucha pas à ces tissus que la mystérieuse fille lui avait passé.

« Après tout, elle m'a bien dit de ne toucher à rien. Donc, je ne toucherai à rien. » pensa la guerrière d'eau, tandis qu'elle avait fermé ses yeux pour se concentrer sur ses pouvoirs. Quelques secondes plus tard, une aura bleu azur avait entouré son corps, et l'eau qui avait imprégné sa peau, ses vêtements et ses cheveux s'évapora petit à petit. L'opération dura environ trois minutes, avant qu'Epon ne soit complètement sèche.

« Voilà une chose de faite. » se dit-elle, alors qu'elle observait à présent l'intérieur de la grotte. Des affaires personnelles, quelques flèches... Tout laissait supposer que cette elfe qui l'avait sauvée était une sorte de chasseuse. Par contre, une question vint à l'esprit d'Epon : Est-ce que cette femme vivait vraiment ici ? Ou venait-elle d'un village en particulier ?

« Je lui demanderai lorsqu'elle reviendra. J'espère seulement qu'elle ne tardera pas trop... »

Afin de passer le temps, l'aventurière tourna sa tête vers l'entrée de la grotte, et observa la pluie qui continuait de déferler dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Juin - 19:06


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


Après être repartie sous la pluie, je suivis le même chemin qu'avant de trouver la jeune femme toute de bleu vêtue. Je tentai de ne pas trop penser à elle pour mieux me concentrer sur ma chasse. Pour une meilleure visibilité, je pris de la hauteur, me postant sur une branche. Puis, patiemment, je suivis quelques indications muettes de la forêt. Cela me mena lentement vers un cerf qui commençait tout juste à se faire vieux. Il semblait avoir eu une belle vie et sa viande ne serait pas trop coriace. Je brandis alors mon arc et visait de sorte à ce qu'il ne souffre pas trop. La tête dans mon champs d'action, je laissai ma flèche filer et se ficher là où je l'avais prévu. J'étais triste, bien que je ne le laisse pas paraître. Il fallait que je mange, et cette fois j'avais aussi une invité. Je descendis donc de mon perchoir et j'allai dépecer ma proie. Ce la fait, je mis la viande dans un sac spécialement fait pour et pris la peau, les bois et autres dans un autre. Je repartis ensuite en empruntant le chemin. J'étais trempée jusqu'aux os et j'avais froid. Je pris tout de même le temps de vérifier de personne ne m'avait suivi. Il était hors de question qu'on vienne jusque chez moi pour me nuire! Et je voulais que la jeune femme soit en sécurité.

Une fois de retour, je constatai que mon invitée était toujours à la même place et qu'elle était sèche sans avoir utilisé ce que j'avais mis à sa disposition. Je ne m'en formalisai pas, préférant m'occuper du fruit de ma chasse et de me sécher. Je posai donc mes sacs avant de me diriger vers la paillasse qui me servait de lit, plus au fond de la grotte. Equima s'était installée non loin de là. Je fus surprise de voir que la licorne n'avait pas suscité la curiosité, mais au lieu de poser des questions, je me changeai rapidement et gardai une sorte de serviette autour de mon cou avant de retourner prêt du feu. Je mis une marmite pleine d'eau sur le foyer et ajoutai quelques légumes que j'avais épluchés plus tôt dans la journée. Je pris ensuite mon sac de viande et en découpai quelques morceaux pour les ajouter dans la marmite. Quand cela fut fait, je me mis à m'occuper du reste pour le faire sécher. Tout en m'attelant à ma besogne, je pensai à ce que j'avais appris auprès de Luminia, et j'entrepris d'essayer d'engager la conversation.

- Je m'appelle Isë. Comment te sens-tu?

© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Juin - 15:31
Celle qui avait sauvé Epon était de retour dans la grotte. Elle portait avec elle des sacs, qui devaient probablement contenir les fruits de sa chasse. L'elfe demeurait toujours silencieuse, tandis qu'elle s'était dirigée plus au fond de la grotte, là où se trouvait ce qui ressemblait à une paillasse. En observant ainsi dans cette direction, quelque chose frappa Epon : la présence d'une licorne blanche non loin de cette paillasse. La jeune fille aux cheveux bleus ne laissa rien paraître, mais la présence de cette créature la surprit au plus haut point. Un peu plus, et elle aurait sursauté en faisant un bon hors de la grotte. Depuis quand cette créature était-elle là? Epon ne l'avait pas du tout remarquée jusqu'à maintenant, ni même ressentit sa présence. Il fallait croire que son combat précédent contre les brigands l'avait épuisée, aussi bien physiquement qu'au niveau du moral. Ses sens en était donc affectés, et elle n'était pas aussi prudente qu'elle devait l'être. Il lui fallait du repos pour remédier à tout cela.

C'est alors qu'elle vit la jeune elfe s'avancer près du feu, pour commencer à cuisiner la viande qu'elle avait ramené de sa partie de chasse. L'odeur du mets qu'elle préparait était plutôt agréable au nez. Et puis, cela rappelait à l'humaine qu'elle avait faim. Epon observa ensuite la jeune blonde s'occuper du deuxième sac, qui contenait des bois, et des peaux de bêtes. Elle les faisait probablement sécher. Et tout en s'occupant de cette tâche, l'elfe parla enfin, et dévoila son identité. Isë. C'était son prénom. Elle lui avait également demandé comment elle se sentait. Epon n'hésita pas pour lui répondre :

« Un peu fatiguée, mais j'ai déjà connu pire, donc je survivrai... Merci de m'avoir aidé, Isë. Si tu n'étais pas intervenue, je ne sais pas comment j'aurais fait face à ces enfoir... ces types. » se reprit-elle, pour ne pas être vulgaire. Elle avait également affiché un léger sourire, qui témoignait de sa reconnaissance envers l'elfe.

« Moi c'est Epon, continua-t-elle. Et je viens... d'assez loin. »

L'aventurière préféra ne pas en dire plus sur ses origines pour le moment. Ce n'était pas parce qu'Isë l'avait sauvée, qu'elle devait lui accorder toute sa confiance tout de suite. Elle ne savait rien de cette rôdeuse après tout. Donc, mieux valait attendre de voir jusqu'où mènerait cette discussion, avant de révéler plus de choses personnelles sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Juin - 16:47


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


« Un peu fatiguée, mais j'ai déjà connu pire, donc je survivrai... Merci de m'avoir aidé, Isë. Si tu n'étais pas intervenue, je ne sais pas comment j'aurais fait face à ces enfoir... ces types. »

La jeune femme m'avait répondu sans aucune hésitation. Je ne lui montrais pas mon étonnement. Après tout, je n'aurais pas eu la même réaction si je venais de me faire attaquer et presque tuer. Peut-être pensait-elle que je ne représentais pas une menace puisque je l'avais sauvée et que je m'occupais d'elle? Mais était-ce une raison valable? Fort peu convaincue par tout cela, je l'écoutai se présenter à son tour :

« Moi c'est Epon. Et je viens... d'assez loin. »

Je ne lui en voulu pas de ne pas me donner d'autres précisions. Moi-même n'avait envie de m'étendre sur mes origines. Pourtant, l'idée d'héberger pendant un temps indéterminé cette étrangère sans que je ne connaisse ses intentions me dérangeait. D'autant plus que Equima commençait à s'agiter. Je finis donc mon activité avant de placer cela dans un coin que je nommais mon "atelier". Puis je revins m'occuper de la nourriture qui mijotait doucement sur le feu. Pendant que remuai, je lui demandai :

- Que vient faire ici un mage d'eau? Avec les sorts que vous avez utilisé, je doute que vous soyez autre chose, je me trompe?

Ma méfiance me rendait froide, certainement trop. Je ne parvenais pourtant pas à me radoucir. Cette fois je n'avais pas l'avis de la forêt concernant mon invitée et ça me dérangeait. Je devais savoir quel était son but.


© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Juil - 19:22
Epon pouvait ressentir une certaine froideur dans la question que venait de lui poser Isë. Et cela lui donnait un peu froid dans le dos. Elle avait du mal à cerner la jeune elfe. Pourquoi cette dernière l'avait-elle sauvée ? Par générosité ? Ou parce qu'elle avait un but bien précis ? Sans rien laisser paraître, Epon se concentra sur ses pouvoirs, et tenta de détecter l'énergie que dégageait sa compagne. Néanmoins, sa surprise fut de taille, lorsqu'elle s'aperçut que la blonde dégageait une aura indescriptible. L'aventurière n'arrivait pas à savoir si Isë était quelqu'un de bien ou non. Ni même si elle était une personne puissante ou pas. C'était l'inconnu total. Ce n'était pas la première fois que ce pouvoir d'Epon lui faisait défaut de la sorte. Mais dans une situation pareille, elle aurait préféré avoir une idée sur le genre de personne qu'était celle qui lui avait sauvé la vie.

Tant pis. Il fallait faire avec. Si Isë était quelqu'un de bien, tant mieux. Sinon, Epon n'hésiterait pas à l'affronter, si l'elfe devenait hostile envers elle. Mais préférant ne pas en arriver à de telles extrémités, elle se contenta de répondre à la question de la chasseuse :

« C'est exact. Je suis bien une mage d'eau. J'ai entrepris un voyage à travers Endora, et j'ai fini par arriver au clan de la terre. »

Elle se garda de lui révéler plus de choses à son sujet. Après tout, les raisons qui l'avaient pousser à faire ce voyage étaient de l'ordre personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Juil - 0:07


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


J'attendis patiemment que mon invitée daigne vouloir me répondre. Pendant ce temps-là je continuai de m'occuper de mes affaires avec soin et précaution, comme si chaque objet était fragile. Puis, lorsque j'eus fini, je fis en sorte de me réchauffer auprès du feu en maudissant intérieurement ce temps humide qui ne semblait pas vouloir s'arrêter.

« C'est exact. Je suis bien une mage d'eau. J'ai entrepris un voyage à travers Endora, et j'ai fini par arriver au clan de la terre. »

Au départ j'eus un peu de mal à assimiler ses dires. Mais, petit à petit, ses mots me percutèrent. Cette jeune femme devait avoir à peu près mon âge et elle voyageait par elle-même alors que je repoussais sans cesse mon départ. Quand cette vérité fut totalement intégrée à mon cerveau, je partis dans un fou rire tellement intense que j'en fus pliée en quatre. Je ne me moquai nullement d'elle. Au contraire! J'admirai son courage et je me trouvais bien sotte face à elle. Du coup, lorsque je me calmais enfin après quelques minutes de total hilarité, je lui expliquai mon geste :

- Désolée. Je dois avouer que cela fait bien longtemps que je n'avais pas rit de la sorte. Moi aussi je projette de voyager, mais je suis moins courageuse que toi puisque je le repousse sans cesse, trouvant toujours une excuse à cela. Mais la vérité est que j'ai peur.

Je venais tout simplement et purement m'ouvrir en un instant. Mais je repris très vite un air plus sérieux sans pour autant perdre la convivialité que j'avais retrouvé instinctivement. Je ne reparlai cependant plus jusqu'à ce que le repas soit prêt. Lorsque ce fut le cas, j'allai chercher des écuelles et cuillères en bois dans lesquelles je versai mon plat. J'en tendis ensuite un à Epon :

- Tu dois avoir faim. Mange un peu.


© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Juil - 11:45
Si Epon s'attendait à une telle réaction de sa part! Voilà qu'Isë était partie dans une hilarité absolue. Pourtant, l'aventurière n'avait rien dit de particulièrement drôle à sa connaissance. Du coup, elle ne savait pas si elle devait en être vexée ou non. Elle ignorait si c'était de la moquerie de la part de l'elfe, ou si c'était juste de bon cœur qu'elle rigolait de cette façon.

Toutefois, Isë lui avait expliqué pourquoi elle avait rit de la sorte : elle désirait voyager à travers Endora tout comme Epon, mais elle n'avait pas encore trouvé le courage pour franchir le pas, contrairement à celle-ci. La jeune fille aux cheveux bleus afficha un léger sourire. Elle commençait à comprendre quel genre de personne était l'elfe : une jeune femme paraissant froide et mystérieuse au premier abord, mais qui utilise ce masque pour cacher sa peur, ainsi qu'un côté pus chaleureux enfoui au plus profond d'elle même. Finalement, ce n'était pas une personne mauvaise, et ce fait rassurait Epon, qui se détendit un peu.

C'est alors qu'Isë lui tendit une écuelle en bois, contenant le repas qu'elle avait préparé juste sous ses yeux. Celle qu'on surnommait le phénix bleu hésita quelques secondes. Mais par politesse, et surtout parce que son ventre criait famine, elle accepta de prendre le plat, tout en remerciant sa compagne. Elle commença à manger, et fut un instant étonnée : Alors qu'elle s'attendait à un repas banal, elle constata avec une agréable surprise, que ce mets préparé par Isë était tout simplement délicieux. Tellement délicieux, qu'Epon avait quasiment avalé le contenu de son écuelle d'une traite. Lorsqu'elle s'en rendit compte, elle afficha un sourire un peu gênée, tout en regardant l'elfe.

« Désolée. Je ne pensais pas que j'avais aussi faim. En tout cas, c'est super bon! Si tous tes repas sont aussi délicieux que celui là, tu es une excellente cuisinière ! »

Son sourire s'était agrandit, et était devenu sincère, suite à ce compliment qu'elle venait de lui faire. Elle enviait un peu l'elfe. Elle aurait bien voulu savoir faire d'aussi bons plats. Epon se débrouillait en cuisine, mais ce n'était rien d'extraordinaire. Juste le strict minimum. En même temps, la cuisine n'était pas spécialement un domaine qui l'intéressait, même si elle adorait les bonnes choses à manger.

Bref! L'aventurière oublia un peu tout ce qui concernait la nourriture, pour se tourner vers un sujet de conversation qui l'intéressait bien plus : le voyage. Et une question concernant ce thème lui brûlait les lèvres depuis plusieurs minutes maintenant.

« Qu'est-ce qui te fais peur dans le fait de voyager ? » finit-elle par demander à Isë.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Juil - 16:36


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


Je vis mon invitée hésiter un peu avant de prendre l'écuelle et manger le contenu avec grand appétit. Cela me fit plaisir alors que je me disais que ces cours de cuisine que m'avaient fait suivre mes parents n'auraient finalement pas été vains. Non pas que j'avais été destinée à faire de la grande cuisine, mais un petit plat pour son mari pouvait toujours faire plaisir, disaient-ils. La jeune femme en face de moi n'était pas mon mari, mais elle semblait vraiment joyeuse en mangeant. Tant et si bien qu'elle finit avant même que je n'atteigne la moitié de mon écuelle. Elle me sourit, visiblement gênée, et s'excusa :

« Désolée. Je ne pensais pas que j'avais aussi faim. En tout cas, c'est super bon! Si tous tes repas sont aussi délicieux que celui là, tu es une excellente cuisinière ! »

- Je n'ai aucun mérite, lui répondis-je simplement en continuant de manger.

Personnellement, je pensais que j'étais capable de mieux et, mentalement, je me faisais la liste des épices qui pouvaient me manquer pour agrémenter mes plats. Autant dire qu'il y en avait pas mal. Mais si elle avait apprécié ce plat au point que son sourire était sincère, sans artifice, je ne pus que m'en sentir flatter bien que je tentai de la cacher. Malheureusement, après un silence qui me permit de terminer mon repas, Epon me demanda :

« Qu'est-ce qui te fais peur dans le fait de voyager ? »

Mon expression s'assombrit alors que je réfléchis. La jeune femme me paraissait gentille et digne de confiance, d'autant plus qu'elle venait du clan de l'eau, mais je ne savais pas si elle faisait partie de la noblesse ou pas. Après tout, mes géniteurs avaient été prêt à me marier à des hommes appartenant à d'autres clans! Puis, je ne voulais pas paraître désagréable avec elle qui semblait fort sympathique. Donc, finalement, je lui proposai :

- Tu en re-veux?

Après qu'elle m'eut répondu, négativement ou positivement, j'agis selon en lui répondant sincèrement :

- Je fuis la noblesse qui m'a vue naître. J'ai peur que commencer à voyager ne me trahisse. Puis, cela fait tellement longtemps que je suis là que j'ai envie de rester.


© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Juil - 12:35
Alors qu'Epon lui avait demandé pourquoi Isë avait peur de voyager, l'elfe lui avait proposé de se resservir une assiette. Mais l'aventurière refusa poliment, car elle ne voulait pas paraître vorace, et surtout parce qu'elle avait suffisamment mangé.

Puis, la jeune blonde avait enfin répondu à sa question. Elle faisait partie de la noblesse... En tout cas, elle était née au sein de cette caste. Mais elle l'avait fuit, ce qui expliquait pourquoi elle était devenue une simple rôdeuse aujourd'hui. Par contre, il y avait quelque chose dans la réponse d'Isë qu'Epon avait du mal à comprendre : Pourquoi voyager la trahirait-elle ? Aurait-elle peur de retomber dans la noblesse, sans le vouloir ? Dans ce cas, son angoisse était compréhensible dans un certain sens.

« Je ne suis pas issue de la noblesse, confia la plus jeune des deux. Donc, je ne peux pas trop savoir pourquoi exactement tu fuis ce statut. Mais tu sais, tes origines et ton passé ne doivent pas te freiner dans tes rêves. »

La jeune fille aux cheveux bleus détourna son regard de l'elfe, et observa le plafond de la caverne en souriant légèrement. Puis, elle reprit :

« J'ai toujours rêvé d'entreprendre un voyage à travers Endora. Mais ce n'est pas spécialement ce qu'avait souhaité mon entourage pour moi. J'ai eu droit à toutes sortes de remarques : Voyager seule, c'est dangereux... Tu es trop jeune pour cela... Tu n'es pas assez forte, et tu risques de te faire tuer... Dans un sens, ils n'avaient tord. J'avais conscience que faire le tour du monde, et seule qui plus est, était une quête très risquée. Et je t'avouerai que j'avais quand même un peu peur. Mais, un certain événement m'a fait comprendre qu'on ne vivait qu'une fois, et qu'il ne fallait pas hésiter à réaliser ses rêves tant qu'on le peut encore. »

Epon repensa au même instant à son frère de cœur, qui était décédé d'une maladie trois ans auparavant. La mort de Cley l'avait marquée, mais lui avait également fait réaliser que voyager n'avait pas forcément que de mauvais côtés. Cley partageait le même rêve que l'aventurière de son vivant : parcourir les terres d'Endora, découvrir de nouveaux horizons, comprendre les cultures et les traditions des différents clans, faire de nouvelles rencontres, livrer des batailles épiques face à toutes sortes de créatures. Même si le jeune homme n'était plus de ce monde aujourd'hui, Epon avait quand même décidé de réaliser ce rêve commun. Pour elle-même, afin de prouver à son entourage qu'elle était capable d'accomplir un tel voyage, mais surtout pour Cley.

La jeune guerrière-mage réalisa alors qu'elle s'était perdue dans ses souvenirs, et qu'elle n'avait pas encore terminé de parler à Isë. Quittant le plafond du regard, elle se tourna de nouveau vers l'elfe, avec un léger sourire aux lèvres.

« Je comprends un peu ce qui te fais peur, dans l'idée de voyager. J'ai connu ça, même si ce n'est pas forcément pour les mêmes raisons que toi. Mais si tu ne franchis pas le pas, alors que c'est ton rêve le plus cher, tu risques de le regretter. »
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Juil - 16:17


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


Suite à mes révélations, je me murai dans un silence total alors que je m'entêtais à tisonner le feu qui n'en avait nullement besoin. En réalité, je me cachais de tous jusqu'à me perdre moi-même. Je n'en restais pas moins attentive à ce que me disait mon invitée :

« Je ne suis pas issue de la noblesse. Donc, je ne peux pas trop savoir pourquoi exactement tu fuis ce statut. Mais tu sais, tes origines et ton passé ne doivent pas te freiner dans tes rêves. »

Je devais avouer que je voulais croire en ce qu'elle me disait. J'avais simplement des difficultés à détourner les yeux de mon véritable problème, celui dont je ne lui avais pas fait part. Peut-être devais-je lui en parler? Après tout, elle ne faisait pas partie de la noblesse. Me retrouver ou non ne devait pas changer grand chose pour elle.
En jetant un oeil vers elle, je la vis lever les yeux vers le plafond d'un air rêveur . C'est ainsi qu'elle continua :

« J'ai toujours rêvé d'entreprendre un voyage à travers Endora. Mais ce n'est pas spécialement ce qu'avait souhaité mon entourage pour moi. J'ai eu droit à toutes sortes de remarques : Voyager seule, c'est dangereux... Tu es trop jeune pour cela... Tu n'es pas assez forte, et tu risques de te faire tuer... Dans un sens, ils n'avaient tord. J'avais conscience que faire le tour du monde, et seule qui plus est, était une quête très risquée. Et je t'avouerai que j'avais quand même un peu peur. Mais, un certain événement m'a fait comprendre qu'on ne vivait qu'une fois, et qu'il ne fallait pas hésiter à réaliser ses rêves tant qu'on le peut encore. »

Bien que je me demandai ce que pouvait bien être cet évènement, je ne lui posai pas de question. Vu qu'elle resta un long moment à observer le vide, je la laissai faire. Ce fut un long frisson qui me fit lever pour aller chercher deux couvertures en peau de bête. J'en glissai une près de Epon et mis l'autre sur mes épaules avant de reprendre ma place. Quand cela fut fait, la jeune femme termina ce qu'elle avait à me dire :

« Je comprends un peu ce qui te fais peur, dans l'idée de voyager. J'ai connu ça, même si ce n'est pas forcément pour les mêmes raisons que toi. Mais si tu ne franchis pas le pas, alors que c'est ton rêve le plus cher, tu risques de le regretter. »

Je souris tristement et pris le temps d'une minute ou deux avant de me décider à lui donner de plus amples explications :

- Oui, voyager peut-être dangereux. Mais comme tu as pu le constater, j'ai quelques facilités. Puis, outre le fait que je sois attachée à cet endroit, je regretterais bien plus de me faire rattraper par mon passé et être mariée à une personne que je n'aimerais pas que de ne pas voyager. Je tiens à ma liberté.

Je pris une grande inspiration avant de me lancer dans la révélation que je n'aimais pas faire :

- Ma famille voulait... me marier au premier prétendant qui les intéresserait, peu importe le clan dont il appartenait. Parmi eux, beaucoup d'intéressés qui seraient prêts à tout pour me retrouver. T'imagines si je me mettais à voyager et à me montrer au grand jour? Cela pourrait causer ma perte et c'est ce qui m'effraie le plus.

Devenais-je sentimentale? Ou était-ce trop lourd pour moi cette solitude constante? Sinon, qu'est-ce qui me poussait à m'ouvrir autant auprès de Epon, jeune femme que je ne connaissais que depuis une heure à peine?


© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Juil - 16:15
Un mariage arrangé... C'était donc ça ! Epon comprenait bien mieux à présent. Isë avait peur de voyager car elle ne voulait pas se faire imposer un tel destin. Voici quelque chose qu'elle n'avait jamais compris chez les gens nobles, et de soi-disant haut rang : les parents qui veulent marier leurs enfants aux plus offrants, ou à ceux qu'ils jugeaient les plus méritants. Où était donc l'amour, et l'avis des enfants dans tout cela ? Selon l'aventurière, un mariage devait se vouloir entre deux personnes qui s'aiment, et non être imposé par les parents, pour une quelconque raison politique ou financière. Elle trouvait cela un peu égoïste, mais surtout très injuste.

La jeune fille aux cheveux bleus aurait probablement fugué de chez elle, si ses parents lui avait fait un coup pareil. Mais heureusement pour elle, son père et sa mère laissaient Epon prendre ses décisions elle-même, concernant ce genre de sujet.

L'humaine avait un peu de peine pour l'elfe, qui avait été contrainte de partir de chez elle, et de se cacher pour fuir ceux qui voulaient la marier de force. De ce fait, à la fois pour la réconforter, et pour la motiver à suivre la voie qu'elle désirait, Epon lui confia ce qu'elle aurait fait, si elle était à sa place :

« Dans un premier temps, j'aurais envoyé une lettre à ma famille, pour leur expliquer que les mariages arrangés ne m'intéressent pas, et que je préfère me marier par amour plutôt que par obligation. Ensuite je leur raconte que mon rêve le plus cher n'est pas de me marier, mais de voyager, et que s'ils ne sont pas d'accord avec ce genre de vie, tant pis pour eux. Bon dis comme ça, j'admets que c'est un peu radical, mais les grands moyens sont en général ceux qui fonctionnent le mieux. »

Elle avait rajouté cela avec un léger sourire au coin des lèvres, tandis qu'elle s'était recouverte avec la couverture que lui avait passé l'elfe. D'ailleurs, elle l'avait remerciée, lorsque Isë lui avait passé cette couette en peau de bête. Le temps s'était rafraîchi, donc une couverture sur les épaules, ce n'était pas de refus. Pour en revenir au sujet de conversation principal, l'aventurière reprit, non sans perdre son sourire, qui s'était même agrandi :

« En ce qui concerne ces fameux prétendants qui te recherchent, moi ce que j'aurais fait à ta place, c'est les envoyer se faire voir les uns après les autres. Et si jamais ils ne sont pas contents, ou qu'ils insistent, je les renvoie chez eux à coups de pied au derrière! Après tout, qui sont-ils pour forcer une jeune fille non-consentante à les épouser ? »

Elle venait, avec une petite touche d'humour, de donner son point de vue à l'elfe, concernant son histoire. Après, peut-être que les choses n'étaient pas aussi simples que cela pour Isë. Après tout, peut-être que la blonde n'était pas du genre grande gueule et bagarreuse, comme l'était la bleue. Mais si ce qu'elle venait de dire pouvait aider l'elfe dans ses choix, alors ce serait un grand pas de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Juil - 23:22


Ô pluie bienfaitrice,

pourquoi m'amènes-tu

des tourments?



Feat Epon


Du coin de l'oeil, je vis que mon histoire, voire mon sentimentalisme, avait touché la jeune humaine qui affichait un air attristé. Mais cela ne la découragea pas et elle commença à me donner des conseils par le biais de ce qu'elle imaginait faire à ma place. Je ne comprenais pas ce qui la motivait à ce point, ou ce qu'elle pouvait bien penser concernant la noblesse. En tous les cas j'éprouvais de la sympathie pour ce petit bout de femme. Son sourire confiant était légèrement contagieux, bien qu'il ne m'ôtait pas l'inquiétude portée par les menaces auxquelles je faisais face. Mais ce qui me fit le plus sourire fut ce qu'elle ferait pour les prétendants :

« En ce qui concerne ces fameux prétendants qui te recherchent, moi ce que j'aurais fait à ta place, c'est les envoyer se faire voir les uns après les autres. Et si jamais ils ne sont pas contents, ou qu'ils insistent, je les renvoie chez eux à coups de pied au derrière! Après tout, qui sont-ils pour forcer une jeune fille non-consentante à les épouser ? »

La vision de ce qu'elle me décrivait me fit pouffer, ce que je tentai désespérément de cacher derrière mes mains. Ce fut peine perdue puisque l’hilarité me gagnait dès que j'y repensais, ce qui n'était pas bien compliqué puisque je le faisais sans arrêt. Enfin, ce jusqu'à ce que je parvienne à retrouver un semblant de calme.

- Bon sang ! Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas rit. Sinon, plus sérieusement, ce ne sont pas de mauvaises idées que tu me donnes là. Merci.

Je repris un peu du repas que j'avais préparé et me mis à le grignoter lentement. Je pensai à la suite des évènements et à la façon dont je devrai m'organiser. Une question s'imposa à moi :

- Souhaites-tu rester jusqu'à ce que le beau temps revienne? Vu le temps que cette pluie dure, elle devrait cesser rapidement. En attendant, je te propose de rester ici, à l'abri.


© code by Lou' sur Epicode




Je parle en #0000ff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: GRANDE FORÊT-