Perrine de la caravane Mearotz

 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 17 Juin - 1:32
Qui êtes-vous ?

Nom : Mearotz
Prénom : Perrine
Âge : 13 ans
Race(s) : Esprit
Alignement : Neutre














Encore un coup du feu follet peinturluré !
Clan de l'Air


Physique




L'apparence, la beauté et la laideur qui en découle, tout ça fait parti de notions encore inconnues pour une enfant. Perrine se souvenait que ses parents disaient souvent qu'elle était belle, mais quels parents ne diraient pas ça à la chair de leur chair? Elle s'en fichait bien elle, ses genoux cagneux lui convenaient ainsi que sa peau sèche et ses pieds aplatis. A vrai dire elle n'avait aucun complexe, ni sa grande maigreur ni les cicatrices boursouflées qui tendaient la peau de son bras droit. Elle inventait souvent de grandes histoires à propos de cette cicatrice, elle se les contait à elle même pour s'endormir. Un soir c'était un cadeau qu'un grand dragon d'eau lui avait fait, un autre c'était une marque laissée par un puissant sorcier pour que la confrérie des Sauveurs Blancs la reconnaisse et l'amène au pays des enfants feux follets...
Elle avait eu l'occasion quelque fois d'apercevoir son image dans un reste de miroir ou dans un reflet. Son visage avait beaucoup changé depuis quelques années, il s'était creusé de part et d'autre rendant son visage anguleux malgré son jeune âge et chassant presque la douceur émanant de ses grands yeux noirs. Elle trouvait ça rigolo d'avoir les joues aussi marquées, ça lui permettait d'agrandir sa panoplie de grimaces.

Côté vestimentaire, elle n'avait aucune limite. Elle aimait se parer d'habits amples et complexes, tellement colorés qu'ils donnaient mal à la tête de quiconque posait son regard sur elle, ce qui arrivait relativement souvent étant donné l'enfant turbulente qu'elle était.
Les adultes qui la côtoyaient avaient l'habitude de blâmer cet éclair multicolore dés qu'un incident arrivait, « Encore un coup du feu follet peinturluré ! » s'exclamaient-t-ils alors avec lassitude.
La majeure différence entre cet esprit gracieux et Perrine résidait principalement dans le fait que l'on entendait la fillette avant de la voir, ses grelots et les piécettes percées disposées à sa ceinture faisant office de signes annonciateurs de la tempête à venir.

Mental




Perrine a toujours été une enfant plutôt turbulente mais néanmoins dotée d'un doux côté rêveur énervant beaucoup son entourage. Son imagination débordante la coupait totalement du monde réel, elle vivait dans sa bulle, petit papillon dans son cocon.

Son monde à elle était dénué de méchanceté, toutes les choses étaient belles et admirables et c'était peut être ça qui agaçait ses proches. Qu'est ce qu'il y a de plus agaçant qu'une petite fille qui ne veut rien entendre de tous les dangers dont on la protège, qui ignore les avertissements et les mises en garde? Ce n'est pas qu'elle faisait la sourde-oreille mais plutôt qu'elle interprétait chaque chose à sa façon, elle façonnait sa propre réalité chaque jour un peu plus, à grand renfort d'histoires, de contes et de merveilles.
La petite fille avait la fâcheuse tendance de ne pas tenir en place, elle était investie par ce désir d'explorer tout ce qu'elle pouvait et d'avancer au grès de ses péripéties imaginaires.
Son comportement infantile et irresponsable n'apportait que trop souvent des ennuis à ses proches, tant et si bien que l’îlot d'innocence et de pureté qu'elle représentait n'était que peu apprécié.
Malgré les apparences, elle possédait également un côté un peu plus calme, presque mélancolique, qu'elle ne montrait qu'en de très rares occasions. Cependant, cette facette d'elle même ne faisait que s'exprimer de plus en plus sans qu'elle ne sache ni n'en cherche la raison. Elle se laissait simplement flotter sur son torrent de pensés, où que cela puisse bien la mener.

Depuis qu'elle avait quitté ses congénères humains, elle n'avait pas le moins du monde changé ses habitudes quotidiennes qui consistaient principalement à courir partout à la recherche d'animaux rares et plus spécifiquement de feux follets auxquels elle vouait une admiration sans faille depuis sa plus tendre enfance.
Elle ne s'était tout simplement pas encore rendue compte du changement définitif qui s'était opéré, et même si on le lui racontait cette petite araignée au corps frêle nierait tout en bloc, refusant d'intégrer cette partie de la réalité dans sa toile.



Statut




Classe/Métier : Autrefois Perrine possédait un semblant de rôle à tenir, cependant désormais on ne peut pas réellement qualifier ses occupations comme étant un métier à part entière.

Situation Sociale : La fillette évoluait auparavant dans un milieu pauvre, propice à la formation de nombreuses tensions qui ne l'ont toutefois jamais atteinte.

Pouvoirs : En tant qu'esprit, la fillette pourrait se rendre invisible, communiquer par télépathie et réussir à démêler des brides de présages dans le flot de futurs possibles cependant Perrine reste une enfant. De plus elle n'est devenue un esprit que très récemment, elle n'a donc aucune emprise sur ses pouvoirs; à dire vrai, elle ne sait même pas qu'elle les a.
De temps à autres il lui arrive de vivre des expériences étranges mais ces événements sont vite attribués à quelques facéties d'un lutin malin ou d'une quelconque autre créature abracadabrante.

Familier(s) : La fillette n'aime guère rester seule trop longtemps, mais à ce jour elle ne possède pas encore de véritable compagnon d'aventure.

Autre : //

Histoire





Autrefois, Perrine faisait partie d'une troupe de joyeux lurons, regroupés dans la grande et peu célèbre caravane Mearotz. Personne ne se souvenait d'où provenait cette appellation mais tous avaient fini par troquer leur nom respectif pour montrer leur appartenance à cette succession de roulottes.
Ils allaient et venaient sur les routes, sans réellement se soucier de la destination. Se laissant porter au gré du vent, ils finissaient par tomber sur une quelconque cité qui les hébergerait quelques jours avant de repartir à nouveau.
Une vingtaine de personnes vivaient ensemble, et gagnaient leur vie ensemble, s’entraidant à la moindre occasion, du moins en apparence.
S'amassaient dans la troupe quelques troubadours, marchants et arnaqueurs officieux ; leurs vocations étaient différentes mais leur but et leurs désirs étaient communs. Ne voulant pas être sédentaires mais ayant compris les rouages du marché, ils arpentaient en bloc les contrées reculées du Clan de l'Air en quête d'assez d'argent pour vivre une vie plus ou moins paisible.

Perrine fut l'une des premiers enfants à naître dans la caravane et à ne connaître que cet environnement. Ses parents étaient trop occupés avec la gestion de leurs propres affaires pour s'occuper d'un tel fardeau.
Son éducation fut donc prise en main presque naturellement par un vieillard nommé Karl. C'était un homme dont le visage fripé de rides et creusé par le temps était toujours illuminé par un grand sourire édenté. Même lorsque les jours étaient durs, il amenait une dose de bonne humeur autour de lui. La protégeant continuellement, il était pour Perrine comme un bouclier la défendant contre les réalités brutes du monde réel. C'était une enfant choyée et préservée, sans aucune notion du bien et du mal.
Il occupait dans Mearotz un place insignifiante. Les spectacles de ses ragondins apprivoisés ne faisaient plus sourire personne depuis longtemps exceptée la fillette.
Ils passaient tous deux le plus clair de leur temps ensemble, Karl contant et Perrine écoutant. Ses années de vie lui avaient permis d'accumuler une ribambelle d'histoires passionnantes à n'en plus finir, il en avait vécu quelques unes mais inventait avec une aisance remarquable la plupart.

Cependant le poids des années le rendait lent, étant incapable de courir après la fillette quand l'envie lui prenait de partir en escapade, cette dernière était libre comme l'air d'aller et venir comme bon lui semblait et de mettre la pagaille partout dans son sillage.
Son insouciance en grandissant devenait un danger pour son entourage. Plus d'une fois ses bêtises tournèrent mal. Lorsqu'elle attira un ours vers le campement sans se douter qu'il serait dangereux par exemple ou bien également lorsqu'elle dévasta par inadvertance une roulotte sous prétexte qu'elle avait vu un feu-follet se cacher derrière une fiole, puis une autre...
Cette obsession, bien que totalement innocente, était devenue la pire des malédictions.


Ce jour là,
Ils étaient de passage dans une plus grande cité que d'habitude. Leurs troubadours étaient bons, le nom de la caravane avait commencé à se faire doucement connaître.
Le gratin de la bourgeoisie avait daigné venir à une représentation, il n'y avait jamais eu autant de spectateurs, tous les représentants de Mearotz étaient sous pression.
Le soleil tapait fort ce jour là.
La fillette multicolore faisait également parti du spectacle, du moins en quelques sortes. Elle n'était pas très habile, de simples numéros de jonglages lui étaient difficiles au grand désespoir de ses parents. Malgré cela, on avait tout de même réussi à lui trouver une utilité en tant qu'assistante. Elle aimait bien rendre service, tant que ça ne l'ennuyait pas et que ça ne durait pas trop longtemps.
Perrine restait donc à l'écart attendant que tel ou tel objet soit utile au spectacle lorsque soudain elle le vit.
Le feu-follet, petit être de lumière, scintillait avec force au milieu de toute cette agitation.
Il s'était posé sur la tête d'une dame vers les premiers rangs.
Sans se poser de questions comme à son habitude Perrine s'élança bras et jambes écartées dans la foule, plongeant mains en avant en direction du sommet du crane de la noble dame et de sa parure de bijoux dorées étincelante dans ce début d'après midi ensoleillé.
*Vite, vite ! Il faut l'attraper avant qu'il ne s'échappe !*
La fillette se débattit avec véhémence pour esquiver les membres gesticulants des personnes alentours qui fauchaient l'air à ses côtés et escalader avec difficulté la poitrine opulente de la noble qui tentait tant bien que mal de dégager cette petite sauvageonne toutes de couleurs vêtue.
En quelques secondes l'assemblée attentive et amusée s'était transformée en basse-cour. Perrine ne prêtait aucune attention aux cris qui fusaient autour d'elle et tâtait avec avidité le crâne de sa cible.
La tiaré doré étincelante tomba au sol où quelqu'un s'en empara rapidement.
La fillette n'en vit rien.
*Il s'est envolé.*

Dans les légendes communes on contait que voir un feu follet était un signe de fortune et de réussite. C'en était presque ironique.

La noble dame de l'assistance accusa la caravane du vol de sa tiaré, et leur réputation s'en ternit gravement.
Les conséquences de cet incident se firent vite ressentir sur leurs bénéfices.
La fillette fut mise à l'écart, mais elle ne comprenait ni les regards qu'on lui lançait ni les causes de cet éloignement soudain. C'était plutôt une véritable aubaine ! Elle pouvait explorer tous les environs qu'elle voulait sans que quiconque ne la cherche ou ne la dérange dans ses pérégrinations.
Karl était devenu très vieux, il ne sortait presque plus de sa roulotte.
Perrine passait donc ses journées à traîner autour de la caravane, à la suivre de plus ou moins près.
Elle ne se nourrissait plus beaucoup, comme toutes les autres personnes de Mearotz après la mésaventure dans la grande cité, mais elle commençait à avoir faim, très faim.
Les rêves ne remplissent pas la panse, elle finit bien vite par s'en rendre compte.
C'est pourquoi, au détour d'un chemin sinueux tracé par un quelconque animal de passage, lorsqu'elle tomba sur un buisson gorgé de baies rouges écarlates, elle ne put s'empêcher de sauter goulûment dessus.
Des poignées entières de ces petits fruits finirent engloutis dans la gueule de la grande Dévoreuse. Que c'était bon d'enfin sentir de la matière éclater sous ses dents !
Exaltée par sa trouvaille, Perrine ne prêta pas attention au goût amer qui emplissait doucement sa bouche et continua d'avaler ces petits dragées que la providence lui avait offert.

Quelques minutes plus tard, repue, elle se mit doucement en marche à la recherche d'eau, ces baies lui avaient curieusement donné soif.
Des fourmis commençaient à lui courir gaiement sur le corps, elle pouvait sentir leurs petites patates danser la gigue sous ses chaussettes et sur ses mains. Sa vision s'habillait de vaguelettes floues et d'étoiles éphémères, le spectacle était tellement beau que sa tête en tournait d’émerveillement !
Qu'était-ce devant ? Elle semblait percevoir un semblant de lac à quelques enjambées, mais il paraissait tellement loin... Refusant de parcourir une telle distance, les jambes de Perrine se figèrent d'elles mêmes subitement. La petite fille chuta la tête la première dans une flaque boueuse qui macula son bel ensemble multicolore de grandes tâches marrons.
Sa tête voulait prendre congé elle aussi, la fillette la sentait partir, s'envoler par petits bouts.
C'était tout de même un endroit peu agréable pour faire la sieste.



Lorsque la terreur de Mearotz ouvrit les yeux, elle se trouvait sur un rocher prés du lac. Comment était-elle arrivée là ? Elle n'en savait fichtre rien, mais quelle différence cela faisait ?
Mis à part l'étrange arrière goût de terre qui lui restait dans la bouche et son envie de s'abreuver envolée, tout lui paraissait normal.
N'ayant plus aucune envie de rester prés du lac, Perrine se mit en marche d'un pas tranquille vers l'emplacement où la troupe avait décidé de passer la nuit.
Mais il n'y avait plus rien, plus aucun signe du passage de la caravane, l'endroit était désert.
Ils avaient dû reprendre la route, voilà tout.
Elle fit donc de même, avançant d'un pas guilleret le long du chemin terreux qu'ils avaient suivi ce qui lui paraissait être la veille.
Qui sait, peut être que Karl aurait une nouvelle histoire à lui raconter.



Bien le bonjour ! Mon pseudo est (en général) Gazal, j'ai 19 ans et je vais rentrer dans ma L2 en biologie international (c'est bizarre dit comme ça mais c'est juste les cours normaux en anglais x)). J'ai trouvé ce forum en tapant médiéval fantastique dans je ne sais plus trop quel annuaire de forumactif :p
Je crois que j'ai pas trop la place pour blablater (ce que je fais maintenant ok, mais c'est une sale habitude faut pas faire attention) du coup je vais me contenter de dire que je suis contente et pressée de pouvoir RP ici ! (Taille 9 pour que ça passe désolée pour les yeux hahahaha)
OK by Yasen ♥

Design & Codage de la fiche par Shaoline
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Juin - 8:56
Bienvenue à toi, Perrine!

J'aime beaucoup l'idée de ton personnage! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Juin - 11:22
Bienvenue parmi nouuuus

Hâte de voir tout ça fini, si tu as des questions, n'hésite pas ;)
Modératrice
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Juin - 16:35
Merci toutes les deux ! (tellement de smileys mignons à mettre alala)

Je pense que j'ai fini, j'ai pondu le bon gros pavé ! Dont je m'excuse d'ailleurs, j'espère que ça va pas être trop long à lire x)
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Juin - 19:32
Plop !

Tout d'abord bienvenue, j'aime beaucoup les images qui représentent ton personnage :D

Alors, passons à ta fiche.

Physique : J'aime beaucoup, c'est très bien écrit, je vois bien la tempête multicolore qui court partout ;)

Mental : J'aime son insouciance, son côté "dans sa bulle" et aventurière, c'est d'autant plus touchant que c'est une petite fille toute innocente

Statut : Rien à dire là-dessus, c'est parfait :)

Histoire : J'aime beaucoup son histoire et l'idée de la caravane itinérante :3 J'ai envie de savoir comment elle interagira en RP, avec son nouveau statut d'esprit. Je suivrais ça :P

En conclusion, j'aime beaucoup ta fiche, elle est très agréable à lire et je trouve que tu as une jolie écriture.

Je te valide donc, rang C, et te souhaite un bon jeu parmi nous.

Tu peux dès à présent ouvrir un sujet où tu le souhaite, rejoindre un sujet libre ou faire une demande de RP dans la section appropriée. Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Juin - 21:20
Bienvenue ! J'arrive après la guerre mais osef \o/
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofendora.purforum.com
Admin


• • I AM GOD • •

Revenir en haut Aller en bas
Aujourd'hui à 20:16
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées-