Dim 20 Mar - 1:14
Qui êtes-vous ?

Nom : Blancvent
Prénom : Azelle
Âge : 24 ans
Race(s) : Nymphe
Alignement : neutre














Je vis ma vie
Clan de laTerre


Physique




Azelle mesure 1m63 et possède un poids santé. Elle a des formes sans être grasse. Cependant, elle n’est pas fragile ayant travaillé dur toute sa vie, Azelle est un peu musclée et endurante. Ses cheveux seraient blancs si ce n’était de cette petite teinte ambrée qui recouvre sa chevelure qui lui arrive au milieu du dos. Ses iris sont d’un blanc uniforme laissant apparaître uniquement sa pupille noire qui ressort de ses traits très pâles de son visage. Elle entoure ses yeux d’une ligne noire continue pour donner un relief à son visage. Son corps a quelques cicatrices dues au travail de la terre et de ses voyages, mais aucune cicatrice importante ou notable.

Sa beauté est, bien sûr, à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre d’une nymphe. Cependant, Azelle n’a pas ce regard joyeux ou amical que l’on aurait pu espérer. Elle semble renfermée et même quand elle sourit, elle ne semble pas heureuse. Ce n’est pas la première personne que vous irez voir pour demander votre chemin de peur de la déranger ou de recevoir un coup inopportun. Azelle n’inspire pas la méfiance, mais cette nymphe n’inspire pas la délicatesse ou la tendresse. Étrangement, vous pourriez craindre plus un coup de poing, plus que d’avoir une magie dans la gueule.

La plupart du temps, elle est habillée de soie et de cuir. Une part pour la légèreté de la soie et la protection qu’offre le cuir. Ce sont surtout les points vitaux et les cuisses qui sont recouverts de vêtements de cuir pour retenir les chairs. Si possible, dans les teintes vertes ou brun. Ses vêtements sont souvent artisanaux faits ou réparés au cours de son chemin. Elle ne porte aucun bijou, quel qu’il soit, elle n’a donc aucun objet de valeur monétaire ou sentimentale directement sur elle. Azelle à toujours à sa ceinture un fouet. (Voir autre pour description détailler).

Mental




Azelle est déterminée et fonce quitte à faire du mal. Cette nymphe n’est pas méchante, elle ne ferait pas de mal que pour le simple plaisir, mais son bonheur et sa vie passe avant celle des autres. La compassion passe bien loin après ses besoins. Elle va préférer passer son chemin plutôt que devoir se mêler de la vie des autres. Elle aime prévoir et que tout se passe comme elle le souhaite, changer ses plans est une mauvaise idée si on tient à garder le peu de sentiment positif qu’elle peut avoir envers vous. C’est une femme qui aime tout de même marchander, marchander peut la mettre de bonne humeur ou vous valoir un peu de sa sympathie.

Elle est débrouillarde, ingénieuse, mais impulsive. Ce ne sera pas une héroïne. Si un pauvre lapin se fait menacer, elle n’ira pas le défendre, mais vous pourriez regretter plus tard. Elle est rancunière et elle a la mémoire longue.

Elle aime ses parents, mais ce sont probablement les seuls dans ce monde qu’elle défendra sans repos. Malgré tout, Azelle respecte beaucoup la nature et vit le plus qu’elle peut en harmonie. Elle médite régulièrement. Manquer de méditation ou de sommeil peut la rendre vite colérique et imprévisible. S’emporter, crier et taper du pied sont de mauvaise manie dont elle a beaucoup de misère à se débarrasser quand la situation ne lui convient pas. Cependant, elle n’est pas très agressive physiquement, elle ne vous sautera pas à la gorge pour vous étriper à la moindre contrariété.

Parfois, quand les planètes sont bien alignées, elle peut se montrer diplomate et professionnelle. Soyez heureux cette journée-là.

En dépit de tout ça, elle a un profond mal-être avec elle-même. Elle se sent constamment jugée sur sa race, qui est censée représenter la beauté, la gentillesse et la douceur… Une nymphe ne semble pas avoir le droit d’être forte ou de se battre physiquement. Il est certain qu’elle n’ira pas se battre au corps à corps avec n’importe qui, mais elle ne voit pas l’intérêt de se cacher derrière la magie. Elle a rejeté une partie d’elle-même. Azelle sait que ses parents sont tristes de son mal-être, mais c’est plus fort qu’elle. Azelle retournera peut-être un jour a la vie sédentaire. Seulement si elle a une vraie raison de le faire, mais cette raison n’existe pas encore.


Statut




Classe/Métier : Elle fait le lien entre les capitales en transportant seule ou en groupe (selon là où elle doit se rendre) pour vendre et acheter des objets de toutes sortes. Armes, armures, objets magiques, tout ce qu’elle peut trouver et revendre à un meilleur prix où elle envoie l’argent à ses parents. Elle vend ses marchandises, la plupart du temps, aux commerçants. Elle vend très rarement directement au consommateur à moins de connaître Azelle, d’avoir été référée ou d’avoir beaucoup de chance. C’est un métier difficile qui la confronte souvent à des voleurs et elle pourrait prendre sa marchandise si elle n’est pas assez vigilante. Cependant, elle ne transporte aucune importante somme d’argent sur elle. Elle ne quitte jamais un village ou une capitale sans avoir dépensé ce qui lui restait en objet qu’elle pourrait revendre ou en nourriture pour le voyage. Elle ne se plaint pas de sa vie et gagne assez pour vivre correctement. Cependant, son métier implique qu’elle voyage tout le temps, donc elle n’a pas de domicile fixe. Elle transporte les objets qu’elle vend dans un chariot avec un toit solide. Elle n’a donc aucune place pour dormir dedans et ne sert pas de commerce en tant que tel. Il sert qu’à transporter et protéger ses objets.

Situation Sociale : Elle est nomade, fille de paysan. Quelques commerçants l’hébergent quand elle est en ville pour lui éviter de dormir dehors. Malgré que ses parents soient pauvres, elle a eu une bonne éducation. Elle désire permettre à ses parents de cesser de travailler au champ et tente de tout faire pour leur offrir une vie meilleure. Hors de question de retourner travailler au champ…

Pouvoirs : Si elle en a, elle ne les a jamais développé

Familier(s) : Aucun

Autre : Elle a une très bonne maîtrise du fouet et elle en possède 3 différents. Le premier est un fouet simple en cuir solide, il est plus un objet pour se défendre ou un outil de tous les jours. Il est usé, il sert un peu pour tout, tenir des animaux à distance, servir de corde au besoin. Elle a appris la maîtrise de ce fouet avec celui-ci. Un deuxième fouet simple, mais beaucoup moins usé avec une tête en métal au bout permettant d’attaquer et de causer des lésions et de tenir ses ennemies à distance. Les deux premiers sont agiles et permettent de réagir vite. Le troisième est un fouet triple avec une griffe au bout de chacun. Bien utilisé, chaque griffe s’enfonce dans la chair pour faire le maximum de dégât. Cependant, il n’est pas facile à utiliser et ne permet pas de réagir rapidement. Elle peut utiliser un fouet par main. Mais les coups avec celui de sa main gauche seront moins précis et moins forts. Cependant grâce à ses fouets, elle peut grimper dans les arbres sans difficulté pour se mettre à l’abri ou aller chercher quelque chose. Les possibilités sont infinies (ou presque).

De plus, elle sait manier la faux comme une arme de combat, mais elle ne préfère pas trop en parler. La raison est inconnue.

Histoire




C’est au moment qu’un autre voyageur lui demanda sans gêne et probablement soul «Que fais-tu ici loin de ta famille, loin d’un lit douillet autour de ce feu pourri sur le chemin entre deux capitales ?» Elle se mit à réfléchir sur ce qu’il l’avait, effectivement, emmené jusque là. Après tout, il était vrai qu’elle était loin d’un lit douillet. Assise au milieu de nulle part avec de purs inconnus. Ces gens ne remettaient pas en question sa vie, mais pas très loin. Une femme, une nymphe loin de son élément, lien de sa famille, de la vie paisible qu’aurait dû lui offrir sa race. Après tout, une nymphe marchande c’était rare… Encore plus que la seule stabilité qu’elle avait était son chariot qu’elle poussait par la seule force de ses bras. Hors de question d’avoir un fidèle compagnon, elle avait déjà assez d’elle-même à s’occuper. Elle tourna son regard brièvement vers l’homme qui ne se mêlait pas de ses affaires pour lui répondre. «Je vis ma vie».

Cela résumait bien ses pensées. Elle n’avait aucune réelle raison, elle s’offrait une meilleure vie que ce que ses parents auraient pu lui offrir. Par la même occasion, elle offrait aussi à ses parents une meilleure vie. Ceux-ci vivaient de la terre de ses ancêtres. Dans le respect de la nature, tel que le voulaient la tradition et tout le discours… Ça ne lui avait jamais convenu. Depuis qu’elle était petite, elle voulait avoir une meilleure vie et non à être réduit à vivre de l’agriculture. Il y avait eu peut-être un temps où les créatures de son genre vivaient dans les forêts, vivant nu d’amour et d’eau fraîche, mais depuis longtemps, il n’y avait pas que des enfants de chœur dans les forêts… Vivre d’amour et d’eau fraîche était du suicide.

Ses parents n’avaient jamais pu lui offrir une éducation adéquate. Après tout, lire, compter et écrire ne servait à rien pour labourer un champ.

Heureusement, les quelques sorties en ville pour aller vendre les maigres récoltes excédentaires lui permirent de voir autre chose que des champs... Ses parents l’aimaient de tout le cœur, mais ils savaient que vivre de la terre ne serait pas le salut de leur fille unique. Ce fut sans doute, à contrecœur, qu’ils conclurent un marché avec un marchand de la cité de Woodan.

Cet homme avait toujours été seul et voyait que la jeune femme à l’aube de son adolescence était un oiseau en cage. Il n’était pas méchant ni un pervers, mais il savait qu’il n’était pas éternel… Cette jeune fille pouvait être son salut à lui pour offrir son savoir et son argent. Si l’homme demanda quelque chose à ses parents… Azelle ne fut jamais mis dans la confidence. C’était peut-être mieux ainsi, non? Néanmoins, ses années de dur labeur au champ étaient terminées. Elle pouvait voir ses parents une fois par mois, mais sinon sa vie était consacrée aux études et au savoir en société. Ce savoir lui manquait toujours d’ailleurs.

Contrairement à ce que l’on pouvait croire, elle se plia à tout. Cours de savoir-vivre, de littérature… Ce vieil homme, ce vieux marchand avait accumulé des sous au fil des années et semblait vouloir créer avec cette petite nymphe qui n’avait connu que les étendues des champs une vraie femme du monde.

Elle apprit très tard à lire, écrire et compter, mais elle apprit. Azelle à l’aube de ses 18 ans savait le code de conduite en haute société par cœur, mais elle savait aussi se battre… Elle vivait et suivait simplement ce qu’on lui disait. Azelle n’était pas épanoui, mais elle vivait. C’était l’important non? Elle n’avait pas à labourer, elle n’avait pas à se battre pour vivre…

Les rêves ne sont pas éternels… Le vieux marchand rendit l’âme. Il était vieux et malade. Sur son lit de mort la seule chose qu’il dit à Azelle fut, «maintenant tu peux vivre ta vie...».

Qu’est-ce que cela voulait bien dire? Elle n’avait jamais vécu sa vie jusqu’à présent, elle avait eu son enfance à vivre la vie de ses parents et son adolescence à vivre la vie de ce vieil homme… Qui au fond ne semblait pas avoir voulu uniquement connaître les joies et les tristesses d’être parent. Bien que ses parents avaient toujours été là pour elle, n’avait-il pas été un deuxième père? Pourquoi pas?

Bien sûr, elle ne peut pas regretter la vie qu’elle avait eue avec lui, mais maintenant elle devait vivre sa vie… Même si au fond, elle vivait aussi un peu une vie pour ses parents. Leur offrir un peu de ce qu’elle avait pu vivre.

Jeune adulte maintenant seule pour la première fois, elle dut se rendre à l’évidence qu’elle n’était qu’une nymphe, elle n’était pas une femme de haute société. Une nymphe, fille de paysan. Qu’est-ce que cela pouvait bien faire de particulier? Retourner à la ferme? Bien sûr que non, puisque ce ne serait pas vivre sa vie…

Elle fit sa vie, sur les routes sinueuses faisant ce qu’on lui avait appris. Le commerce. Malgré toute son éducation, Azelle avait surtout appris avec le vieil homme à acheter et vendre. Reconnaître un escroc et reconnaître un objet qui pourrait valoir beaucoup plus que ce qu’on lui demandait de payer.

Azelle se forgea sur les routes. Elle y forge sa vie, sa propre vie...



Bonjour ! Mon pseudo est Meyan et j'ai 26 ans. Dans la vie, je fais des bêtises et j'aime embêter ceux que j'aime. Pour information, j'ai trouvé le forum grâce à internet. Avant de finir, je voudrais rajouter que je suis québecoise et que j'ai 6 h de décalage et un emploi a temps plein.
Ok by Tsubi ♥

Design & Codage de la fiche par Shaoline




Lentement, je vais reprendre le RP. ENFIN

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Mar - 11:08
Hey hey hey et re-Bienvenue mademoiselle ♥️

Alors, ton personnage est une femme de caractère, et ça fait plaisir de voir tout cela justifié et détaillé comme ça l'est !

Je me demandais hier pourquoi tu me parlais de fouet...

Même si j'aime beaucoup l'idée de ton personnage et que cette originalité fait souffler comme un vent de fraicheur sur le forum, il y a quelques petits points qui m'embêtent:

- Tu te répètes souvent, vocabulairement parlant je veux dire. Par exemple: "Sa beauté est, bien sûr, à la hauteur de sa race, mais elle n’a pas le regard joyeux ou affectueux, que l’ont pourrait attendre d’un être de sa race." peut-être pourrais-tu essayer de reformuler tout ça pour l'alléger ?

- Quelques fautes d'orthographe de-ci de-là. Rien de bien grave cependant, donc je ne t'ennuierai pas trop là-dessus.

- Là, par contre, c'est un peu plus compliqué. Il y a, notamment à la fin de ton physique ou dans dans ton caractère, des fautes de temps et quelques oublis de mots. "Elle préféra passer son chemin qu’avoir à se mêler de la vie des autres." < Du futur serait plus approprié non ?

Dans tous les cas, je pense qu'une bonne petite relecture à froid avec le temps de recul de cette nuit suffira à corriger tout ça ^^
Je te laisse t'en charger et on se retrouve très vite pour la critique finale ;)

P.S: et j'ai hâte de pouvoir embêter ton perso avec mes deux casse-pieds de service ♥️
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Mar - 15:17
Merci !



Bien, tu m'as donné l'idée du fouet. Je me suis dit "hey ca serait cool comme arme".

J'espère avoir tout corrigé ! Dit moi si ça te convient.

Merci beaucoup je t'attends avec impatience.



Lentement, je vais reprendre le RP. ENFIN

Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Mar - 15:44
Alors alors...

Ca me va !

Histoire très sympa et vraiment, j'apprécie ton personnage. Pas seulement agressive, pas seulement caractérielle, il y a plus et tant mieux !

L'histoire est assez simple mais ça se comprend.

Compte tenu de ta race et des objectifs de ton personnage je te valide avec un rang C !

Tu peux dès à présent ouvrir un RP Libre ou chercher un partenaire de RP dans la section correspondante ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BIENVENUE :: PRESENTATIONS :: Présentations Validées-