Le petit chemin qui sent la noisette [PV Tsubaki-chan♥]

 :: Monde d'Endora :: Clan du Feu :: FORÊT ROUSSE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 26 Jan - 21:01

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki




Ils avaient voyagé pendant plusieurs jours, Mika suivant de mieux en mieux le rythme de son binôme. Certes, il n'était pas encore aussi agile et puissant, mais son endurance s'améliorait de jour en jour et il ne se faisait plus distancer comme avant lorsqu'ils marchaient de longues heures. Leur trajet était plutôt calme et silencieux, le blondinet hésitant à poser des questions sur ce qui s'était passé dans le petit village des montagnes.

Les deux vampires étaient arrivés dans la forêt rousse où Tsubaki décida d'établir un campement afin de reprendre l'entraînement du jeune homme. Il y avait de nombreuses rivières dans cet endroit, c'était donc l'idéal pour sa magie. Qui plus est, ils étaient sur les terres d'origines de Mika, il pouvait donc se sentir plus à son aise que dans les contrées hostiles et froides des montagnes rocheuses.

Ils s'installèrent dans une petite grotte qui les abritaient du vent et qui se trouvait à quelques pas d'un cours d'eau. Le blondinet déposa ses affaires sur le sol terreux et s'étira avant de soupirer profondément. Ces journées de marche l'avaient épuisé et il sentait des courbatures à des muscles dont il n'avait jamais imaginé l'existence... Il se dégourdit un peu le haut du dos et son regard se posa ensuite sur Tsubaki. Tant de questions lui brûlaient les lèvres... Mais il ignorait comment les aborder.

MIKA: Tu veux que je t'aide à faire quelque chose?

Leur campement était sommaire... seulement il n'y avait pas grand chose à mettre en place, et Mika n'avait pas envie de laisser s'installer un silence pesant entre eux.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Jan - 20:15


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Après avoir pu soigner Mika et avoir trouvé quelqu'un capable d'ôter le poison de ses veines, le vampire s'était dirigé vers le Sud, revenant quelque peu sur ses pas. Il n'avait pas l'intention de retourner sur les terres de son Clan pour le moment, et si on le cherchait réellement, c'était surement là-bas qu'il aurait le plus de chance d'être reconnu et pourchassé. Il continuèrent leur périple en longeant les Montagnes, et Tsubaki cru voir un mieux dans l'humeur de Mika. Peut-être n'appréciait-il pas autant que lui le froid enivrant de ces terres ? Après tout, Paige avait toujours détesté le froid, ou du moins l'avait-il prétexté pour réclamer de l'attention.

Le vampire sentit ses lèvres s'étirer en un sourire mélancolique. Il avait toujours du mal à oublier son amant. Il soupira et leva les yeux. La route avait était bien calme, une nouvelle fois. Mika semblait parfois très affectueux puis très distant, muré dans sa timidité. Le Camélia, toujours aussi doué en anthropologie, n'y comprenait pas grand chose. Il réalisa seulement alors qu'ils étaient arrivés aux portes de la forêt rousse, un lieu plutôt tranquille et qui offrait bien plus de cachettes que les étendues désolées des Grandes Plaines au Nord. Après une courte réflexion et avoir avisé un peu de sueur perlant sur le front de son ami, il décida de s'enfoncer dans la forêt pour monter un campement pour se reposer quelques jours.

Ils trouvèrent l'endroit rêvé après quelques heures: une petite grotte à flan de colline, près d'un ruisseau chantant. Le vampire, appréciant le calme sécurisant des grottes de pierre, eu tôt fait de valider le lieu. Il se débarrassa de son paquetage sans trop de ménagement et s'affaira à organiser ses fourrures aussi soigneusement qu'il aimait le faire, les plaçant quelque peu en retrait de l'entrée, contre un petit contrefort de rochers qui pourrait le protéger des intempéries.

La grotte était plutôt confortable, et il laissait à Mika le choix de la disposition de ses affaires. Il était grand après tout, et le vampire se dit qu'il devait en avoir marre de dormir sous la même tente que la bouillotte qu'il était. Alors qu'il commençait à déballer leurs provisions pour voir si rien ne s'était gâté et les entreposer au sec, la voix de Mika l'interrompit:

" Tu veux que je t'aide à faire quelque chose ? "

Il tourna la tête vers le blondinet, plantant ses yeux noirs dans les siens, et réfléchit.

" Si tu trouves du bois sec, un feu serait bien. "


Oui, Mika était devenu l'allume-feu de Tsubaki. Il fallait dire que c'était bien pratique parfois, la magie du feu. Le vampire finit ce qu'il faisait et chercha son compagnon du regard avant de poursuivre:

" Au fait, ton corps, ça va mieux ? Il serait temps de reprendre l'entrainement. Sinon dans cent ans tu devra encore me supporter. "



Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Jan - 21:56

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki




Mika hocha la tête en entendant la demande de Tsubaki, mais quand il s'apprêta à aller chercher du bois, le vampire embraya sur une question. Les yeux bleus du petit blondinet se tournèrent vers lui et il esquissa un sourire.

MIKA: Euh, oui oui, ça va. J'ai juste les épaules un peu raides actuellement, mais ça devrait vite passer.

Il s'écarta ensuite du campement, se faufilant à travers les arbres pour récupérer les brindilles qui trainaient sur le sol. Tandis qu'il déambulait parmi les racines et les feuilles aux couleurs automnales, Mika se perdit dans ses pensées. Il repassa dans sa tête la conversation avec le vampire hostile qui les avait attaqués dans ce petit village perdu... Et beaucoup de questions sans réponses se ranimèrent dans son esprit.

Il revint donc une grosse poignée de minutes plus tard avec un bon tas de bois sous le bras et un tas de questions lui brûlant les lèvres. Il posa le tout sur le sol (enfin pas ses lèvres, le bois) et l'alluma d'un geste de la main. Son regard bascula en direction de Tsubaki, qu'il détailla un instant sans dire un mot, avant de finalement se décider à parler.

MIKA: Avant d'aller m'entraîner je... J'aimerais savoir qui sont... Inguëlla et Shariff...

Son visage était très sérieux et inquisiteur. Il voulait des réponses... Quitte à mettre un peu les pieds dans le plat.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Jan - 22:38


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Tsubaki finit d'arranger la grotte en attendant le retour de son compagnon. Sa réponse l'avait conforté dans son idée qu'il faudrait au plus vite reprendre son entrainement s'ils ne voulaient pas passer la décennie suivante sur des exercices plus que basiques. Lorsque son ami reparut, il était occupé à vérifier les abords de la grotte à la recherche de traces d'un quelconque prédateur ou d'un humanoïde.

Une fois l'endroit sûr, le vampire se retourna vers l'intérieur de la grotte en s'époussetant les mains, content de lui. Il remarqua alors le regard plus que sérieux de Mika et s'en étonna. Il ne se souvenait pas avoir dit ou fait quoi que ce soit qui mérite une telle sévérité ces derniers jours, et se demandait bien ce que lui voulait le blondinet. Alors quelle ne fut pas sa surprise lorsque celui-ci ramena au grand jour des démons de son passé:

" Avant d'aller m'entraîner je... J'aimerais savoir qui sont... Inguëlla et Shariff... "

Le vampire haussa un sourcil, puis soupira en se grattant l'arrière du crâne. Il n'avait vraiment, mais alors vraiment pas envie de parler de ça. Mais il savait qu'il n'y couperait pas, alors il abrégea au maximum:

" Sharïf était l'ancien leader d'une troupe de vampires importantes des Montagnes Rocheuses. Celle qui m'a formé. Je l'ai abattu il y a maintenant 3 ans, suite à ses provocations à mort. "

C'était là une version très épurée de l'histoire, mais le grand brun priait pour que cela suffise. Venait ensuite le sujet délicat:

" Et Inguëlla... Est ma femme. "

Le vampire n'avait pas envie de parler d'elle au passé, surtout pas après toutes ces rumeurs et ces messages qu'il avait reçus qui allaient dans le sens de sa survie. Improbable, invraisemblable, mais pas impossible. Il jeta alors un regard presque suppliant à Mika, regard bien inhabituel pour le fier guerrier, lui intimant d'arrêter là.


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Jan - 0:39

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki




Le jeune vampire écouta avec attention la première réponse de Tsubaki. Il fut un peu perturbé par cette annonce, mais bizarrement... Elle ne le surprit pas plus que ça. La seconde, par contre, lui fit l'effet d'un électrochoc. Sa femme?! Le vampire avait une femme? Mika entrouvrit la bouche pour le noyer de questions à nouveau... mais il croisa son regard et se figea. Il y avait dans ses yeux, une lueur témoignant d'une grande souffrance. Le blondinet comprit. Sa gorge se serra et il s'en voulut d'avoir abordé le sujet. Il baissa les yeux avant de murmurer:

MIKA: Excuse-moi... J'aurais pas dû être si curieux...

Le regard de Tsubaki lui avait fait clairement comprendre que quelque chose s'était passé avec Inguëlla, et la logique voulait que: soit elle ne comptait plus jamais entendre parler de lui, soit... elle avait rendu l'âme. Le jeune vampire soupira et sentit alors une douleur traverser sa boîte crânienne. Il porta une main à sa tempe en grimaçant. Il ignorait ce qui lui arrivait mais un goût étrange parvint alors à sa bouche. Ses yeux s'écarquillèrent: il avait déjà ressenti ça quelques rares fois...

L'appel du sang.

Mika porta une main à sa bouche en fermant les yeux avec un mouvement de recul. L'angoisse serra sa poitrine tandis qu'il luttait pour respirer calmement et ne pas paniquer. Il avait envie de sang et cette sensation lui donnait la nausée. Il fronça les sourcils et retira sa main de son visage.

MIKA: Mon corps... réclame du sang... je dois faire quoi?

Demanda-t-il d'une voix tremblante en relevant les yeux en direction de Tsubaki. La situation avait beau être particulièrement désagréable, au moins elle l'avait aidé à changer de sujet.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Fév - 14:11


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Plongé dans ses souvenirs mélancoliques, Tsubaki ne réagit pas à son excuse balbutiée avec si peu de conviction. Il avait beau être désolé, beau s'excuser, beau regretter, cela ne changerait rien à la situation. La vie avait toujours été violente avec le vampire. Chassé par son propre peuple, son ébauche de famille assassinée sous ses yeux, sa femme sauvagement tuée, des amis exécutés, son amant disparu,... Il serra les dents. Qu'est-ce qu'il avait bien pu faire pour mériter ça ? Il se maudit. Il aurait du y rester un nombre incalculable de fois, et pourtant il était toujours là, à déambuler sur cette terre tel un pantin désarticulé avec l'impression illusoire d'être utile, ou d'avoir encore un peu d'espoir...

Son seul rôle dans ce monde n'avait toujours été que de répandre le sang, mettre fin à des vies, exécuter les ordres de chefs reclus dans leurs tours d'ivoire qui décident de la vie ou la mort de n'importe qui derrière leurs classeurs et leurs livres, sans jamais rejoindre le monde réel. Ah, ces bourges. Tsubaki pouvait être considéré comme un bourgeois quelque part, puisqu'il était consenti comme héritier de sa défunte compagne à la tête de leur tribu dissoute.

Il soupira avant de sentir comme un changement d'ambiance. Il leva ses yeux sombres vers son acolyte et capta la détresse de ses traits. Quelque chose n'allait pas. Il se tenait le visage d'une main, main qu'il retira rapidement pour lui dire:

" Mon corps... réclame du sang... je dois faire quoi ? "

Le vampire fut surpris par la rapidité de l'arrivée de cette crise. Il ne pensait pas que le jeune homme était à ce point sujet à cette "faiblesse" vampirique. Lui ne se souvenait pas avoir eu de crises telles qu'elles le déboussolaient ainsi. Il reprit son calme impassible, masque immuable sur ses traits, et répondit calmement:

" Tu peux aller chasser. N'importe quel animal fera l'affaire. Les carnivores ont un sang plus âpre cela-dit... "

Il se retint de proposer son propre sang. S'habituer au sang humanoïde n'était sans doute pas une bonne idée, cela l'accoutumerait à l'énergie qu'il procurait, et le rendrait encore davantage dépendant. Le vampire s'étira et se redressa.

" Si tu vas chasser, je viens avec toi. Qui sait... "

Il ne finit pas sa phrase. Il comptait voir s'il trouvait une occasion d'entrainer le blondinet. Se levant et s'apprêtant à sortir de la grotte, une pensée flasha dans son esprit. Il s'arrêta et se tourna vers le petit, un sourire léger sur les lèvres, une certaine mélancolie dans le regard:

" Je ne t'ai toujours pas remercié de m'avoir libéré de l'emprise de notre dernier adversaire... Merci, Mika. "


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Fév - 0:05

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki




Chasser? Oui c'était une idée... Mais... Il n'avait jamais fait ça de sa vie. Il se voyait mal poursuivre et tuer un animal. Sa magie pouvait l'aider à abattre n'importe quel être vivant, mais il fallait réussir à tenir la distance et à viser. Hors, Mika n'avait aucun entraînement pour ça. Il serra les dents et se figea ensuite en entendant les paroles du vampire. Son regard plongea dans le sien et il resta interdit une poignée de secondes avant de tourner la tête en rougissant.

MIKA: Je... De rien... C'est normal...

Il se redressa un peu: il était temps pour lui de prendre les choses en mains et de ne plus se laisser abattre. Ses yeux virèrent lentement au rouge tandis qu'il laissait ses instincts bestiaux prendre le dessus. Il ferma les yeux, ses sens en alerte et il repéra un bruissement de feuilles à quelques mètres d'eux. Un lapin sûrement. C'était un petit animal, mais ça suffirait sûrement. Ses paupières se relevèrent, ses iris devinrent plus fines et il bondit à travers la forêt, concentré sur sa cible.

Mika courait vite et bondissait par dessus les racines, les ruisseaux, les pierres... Il était précis et agile, sa course ne faisant presque pas de bruit. Il repéra alors le petit animal. Ce dernier détala en les entendant arriver mais les deux vampires étaient rapides. D'un geste de la main, le blondinet fit apparaître un mur de feu pour barrer la route au lapin qui se figea en voyant les flammes devant lui. Mika l'attrapa alors par la peau du cou, ignorant ses petits cris aiguës. Seulement, alors qu'il s'apprêtait à planter ses canines acérées dans le corps de la petite bête, il s'arrêta. Le jeune homme referma la bouche et laissa tomber le lapin qui détala sans demander son reste.

Le vampire fit disparaître ses flammes et passa une main sur son visage avec un soupir avant de s'adosser à un arbre en arborant un sourire vague. Il calma un peu sa respiration et regarda Tsubaki. L'odeur du vampire lui apparaissait plus forte et plus envoûtante que d'habitude. Il s'approcha alors lentement de lui avant d'attraper son haut en plongeant son regard carmin dans le sien. Une lueur suave et passionnée dansait dans ses yeux.

MIKA: J'ai envie de toi...

Murmura-t-il alors sans le quitter du regard.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Fév - 3:02


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Lorsque le jeunot accepta son idée de chasse, le vampire se mit à détendre ses muscles. S'ils partaient seulement chercher du sang, ça ne serait pas long, mais le vampire voulait se détendre les muscles. Il suivit alors Mika dans sa courses, restant un peu en retrait. C'était sa chasse. Il laissa ses sens explorer les sous-bois à la recherche de proies pour lui-même, remarquant quelques écureuils, nombre d'oiseaux, et quelques biches ou renards très bien dissimulés dans les fourrés. Le vampire aimait voir toutes ces formes de vie grouillantes et pourtant silencieuses, cette forêt vivante et pourtant morte aux yeux des passants inexpérimentés. Il bondissait en songeant à tout cela sans vraiment faire attention à ce qui l'entourait, et failli même se prendre un arbre en remarquant à retardement que Mika s'était immobilisé.

Il s'arrêta lourdement, accroupi, et observa la scène. Le blondinet avait trouvé un lapin. C'était déjà ça. Cependant, la méthode qu'employa le jeune homme pour le coincer était beaucoup trop... Lumineuse ? Tape-à-l'œil ? A son goût, mais il était conscient que les capacités de son acolyte était à des années-lumière des siennes, en termes de forme bien sûr. Son gringalet de compagnon n'était pas un guerrier mais un mage, et ignorait tout des Arts Vampiriques ou des Spires. Il se satisfit donc simplement du fait qu'il ai réussi à mettre la main sur la bestiole aux longues oreilles, mais la suite le surprit.

Lorsque le jeune homme libéra la bête en se prenant le visage, le vampire haussa un sourcil. Il ne comprenait vraiment pas ce qui prenait à son ami. Alors lorsque celui-ci se leva en le fixant avec d'étranges lueurs dans ses yeux et lui lança la plus absurde des répliques:

" J'ai envie de toi... "

Notre vampire solitaire ne sut pas comment le prendre. Enfin, il était de toute façon à des lieues du sens véritable de la phrase, si vous voulez mon humble avis. Toujours dans les Spires, le vampire suivait la fuite du lapin d'une oreille, la seconde tentant de trouver quoi répondre au jeunot. Comment ça on ne réfléchit pas avec ses oreilles ? Mettez-vous à la page que diable ! Le visage toujours aussi neutre, le vampire répondit de sa voix sombre habituelle:

" Désolé, mais ce n'est pas une bonne idée que tu boives mon sang. "

Il se demanda si le jeune homme n'avait pas développé une sorte d'addiction après avoir goûté le liquide vital qui coulait dans ses veines, parce que quoiqu'il aie voulu dire, ses mots étaient pleins de finalisme.

Alors le vampire tendit une main devant lui et arrêta net la course du lapin qui leur avait filé entre les doigts d'un pic de glace. Il alla le chercher et le lança à Mika.

" Contente-toi de ça. "

Le vampire n'avait sans doute absolument pas conscience de la portée de son acte mais reprit le chemin de la grotte, laissant le jeune blond seul avec son lapin, cueillant quelques légumineuses et herbes de saison au passage pour agrémenter leur repas du soir.

Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Fév - 13:45

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki




Un petit grognement rauque s'échappa de la gorge du blondinet lorsque Tsubaki lui mit un vent monumental. Il n'avait pas compris le sous-entendu derrière ses paroles et le jeune vampire regarda son acolyte aller récupérer le cadavre du lapin en plissant légèrement les yeux. Il se retint de lui rétorquer une réplique cinglante quand il lui colla le corps de l'animal dans les bras et le laissa s'éloigner en le fixant avec un air mauvais.

Le jeune homme planta ses crocs dans le corps inerte du lapin. Il plissa un peu le nez: son sang n'était pas des plus ragoûtants, mais il apaisait un peu son corps... et surtout son esprit. Peu de temps après, les yeux de Mika retrouvèrent leur couleur d'origine et lui retrouva sa lucidité. Il regarda le cadavre qu'il avait dans la main et l'embrasa d'un geste. Une fois le lapin entièrement calciné, il retourna au campement. Tsubaki n'était pas encore revenu de sa cueillette. Le blondinet en profita pour pousser un profond soupir en remerciant le ciel que son acolyte n'ait pas compris le réel sens des paroles qu'il avait prononcées quelques minutes auparavant. Son côté vampire était vraiment dangereux... dans tous les sens du terme.

En entendant des bruits de pas, il releva la tête et aperçut son ami qui revenait les bras chargés. Le jeune homme se leva et l'observa avant de glisser un timide:

MIKA: Tu... veux un coup de main?

Il essaya de ne pas s'attarder sur ses pensées obscures et chassa son malaise d'un geste de la tête.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Fév - 22:13


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Tsubaki cherchait de quoi agrémenter leur repas du soir sans vraiment y penser. Il réfléchissait à quelque chose de bien différent, de beaucoup moins trivial, à savoir sa relation avec Mika. Oui, vous avez bien lu. Effectivement, ce n'est pas vraiment dans les habitudes de l'homme, mais il a un cœur lui aussi, et il lui arrive même de s'en servir pour autre chose que pour faire circuler le sang. Sisi, je vous jure. Ainsi, il pensait. Il repensait au jour où le jeune homme l'avait embrassé, à la chaleur inattendue que cela avait éveillé en lui, et qu'il avait alors mise sur le coup de la surprise. Il avait songé aux réactions toujours très claires du petit blond lorsqu'ils étaient proches l'un de l'autre, et le confort que cela apportait au grand brun.

Il soupira et leva ses yeux noirs vers le ciel. Et puis, il y avait cette dernière phrase qu'ils avaient échangée, et le fait que sa voix et son énergie avaient réussi à percer la prison dans laquelle leur dernier adversaire l'avait emprisonné. Il haussa un sourcil. Lui qui était surement la personne la moins émotive, ou en tout cas la moins sentimentale qu'il aie connue, ne savait vraiment pas comment réagir face à tout cela et il était terriblement perplexe. Et ses mois de solitude ne l'aidaient pas. Il réalisait bien que parfois son attitude blessait le jeune homme, mais il ne s'en rendait compte que trop tard. Il se sentait un peu coupable d'avoir embarqué ce charmant petit dans un tel périple avec un vieux papy bourru comme lui et se dit qu'il aurait dû l'amener dans le village le plus proche, lui trouver un enseignant digne de ce nom, et le laisser vivre sa vie.

Il récupéra quelques racines sur le chemin du retour pour justifier son escapade et retourna à la grotte. Lorsqu'il croisa le regard de Mika, il sentit malgré lui ses yeux s'ouvrir et ses joues chauffer légèrement. Qu'est ce que c'était que ça ? La honte d'avoir pensé à lui et de l'avoir jugé sans lui en avoir parlé ? Le vampire n'en savait rien. Mais il ne s'en fichait pas, loin de là.

Alors lorsque Mika lui demanda s'il pouvait l'aider, le vampire lui lança un regard presqu'attristé et ne répondit pas.

Il déposa ses racines, s'assit près du feu et lança un regard sérieux à son acolyte et lui fit signe de venir près de lui. Lorsqu'il se fut assit, le vampire se gratta la joue d'un doigt presque gêné, le regard fuyant, déglutit, et lança d'une voix presque cassée, vide de son assurance sereine habituelle:

" Je tenais à m'excuser pour tout à l'heure. Ce n'était sûrement pas la réponse que tu attendais de ma part. "


Il reprit son souffle et poursuivit d'une voix plus assurée:

" Je m'excuse de t'imposer mes sautes d'humeur et de t'attirer des ennuis. De te blesser continuellement. Je pense qu'il serait mieux que tu reprennes ta propre route à partir d'ici. "

Au fond de lui, son estomac se nouait à ces mots. Il avait appris à apprécier la compagnie du jeune vampire mais avait peut-être peur de reconnaître certains signes d'attachement chez Mika. Attachement qu'il s'interdisait, et s'interdirait, ou ainsi le pensait-il...

Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 16:14

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki





Mika fut un peu surpris en remarquant l'attitude du vampire. Il crut voir ses joues prendre des couleurs lorsqu'il croisa son regard puis aperçut la lueur triste dans ses yeux. Le blondinet fronça un peu les sourcils, soucieux, et s'approcha ensuite de Tsubaki lorsque ce dernier le lui demanda. Il s'assit près de lui et le fixa avec curiosité, le trouvant un peu... étrange.

Mika ouvrit de grands yeux avant de tourner la tête en devenant rouge pivoine. Finalement le vampire avait bien compris la signification de ses paroles... Et cela le mettait atrocement mal à l'aise. Il aurait voulu disparaître au fond d'un trou de souris et ne plus jamais en sortir... jusqu'à ce que Tsubaki reprenne la parole et le sorte brutalement de ses pensées.

Le jeune homme se prit ses mots comme une véritable gifle. Son cœur manqua un battement et il tourna de nouveau la tête en direction du vampire. Pourquoi? Pourquoi voulait-il séparer leurs chemins maintenant? Il était bien en sa compagnie... Il avait encore beaucoup de choses à apprendre... Faisait-il ça à cause des incidents qui avaient rythmé leur voyage? Mika sentit une vive douleur saisir sa poitrine et il serra les dents avant de baisser les yeux.

MIKA: Je veux pas...

Lâcha-t-il d'une voix tremblante avant de plonger son regard dans celui de Tsubaki, ses yeux brillant tandis qu'il retenait ses larmes tant bien que mal.

MIKA: J'aurais... pas dû te dire ça tout à l'heure, c'est... mon côté vampire qui me fait faire des choses bizarres... Mais tu ne m'as pas blessé!... Tu l'as peut-être fait physiquement, mais ça c'est pas très grave... Puis des ennuis je peux m'en attirer tout seul... Je fais ça très bien d'ailleurs... Alors je ne veux pas reprendre la route sans toi...

Cette idée noua un peu plus sa gorge et une larme coula le long de sa joue alors qu'il mordillait sa lèvre pour retenir les autres.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 21:42


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Tsubaki fut surpris par la réaction de Mika. Il se doutait bien que l'annonce ne lui ferait pas plaisir, mais s'il s'était attendu à faire face à de la colère ou à de l'agacement, la tristesse et la douleur qui lui faisaient face étaient inattendus. Le vampire fuit le regard presque implorant du petit blond. Décidément... Voilà qu'il trouvait quelqu'un qu'il ne faisait pas fuir et qui était même presque heureux de supporter l'associable qu'il était.

Le vampire leva ses yeux noirs voilés de blanc vers le jeune homme, acceptant enfin d'affronter ses émotions. Il refusait de faire souffrir le jeune homme, mais il était vrai que celui-ci n'avait plus de famille vers laquelle se tourner, ni même forcément d'amis qui accepteraient de l'héberger et pourraient le former à vivre avec sa nouvelle race. En voyant une tristesse si terrible dans les yeux du petit blond, et cette peur de l'abandon qu'il connaissait bien, le Camélia fit quelque chose qui n'avait rien d'habituel pour lui. Il posa une main presque protectrice sur le crâne de son ami et lui caressa la tête maladroitement, comme il aurait pu le faire avec un petit chiot. Il n'était vraiment pas doué pour réconforter les autres... Encore moins quand il se sentait en cause.

Le regard toujours aussi hésitant, il se risqua tout de même à s'excuser:

" Je n'aurai pas dû te parler aussi âprement, excuse-moi. "

Il essuya la larme sur la joue du jeune homme avec son pouce et esquissa un sourire navré:

" Je n'ai pas l'habitude que l'on me supporte. Mais tu es assez grand pour prendre tes décisions tout seul. "

Caressant une dernière fois la tête de Mika, Tsubaki soupira. Ah, les relations humaines... La prochaine fois il resterait vivre en ermite. Attaque de brigand ou pas.


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar - 12:56

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki





La douleur de se sentir seul et abandonné était quelque chose que le petit blond ne voulait pas revivre. Il avait enfin trouvé un ami, un compagnon de route, quelqu'un à qui faire confiance... et surtout qui comprenne la souffrance qui lui infligeait son statut de vampire. Mika fixa le sol avec un air triste et sursauta en sentant quelque chose sur sa tête.

Quand il releva les yeux, il comprit qu'il s'agissait de la main de Tsubaki, qu'il venait de tendre pour le réconforter. Le jeune homme resta muet face à ce geste, le regardant avec surprise et il sentit son cœur se serrer en entendant les paroles du vampire. Cela voulait dire qu'il avait changé d'avis? Qu'il était d'accord pour rester avec lui? Les billes bleues du petit blond s'illuminèrent de joie. Il profita un peu du rare et agréable contact que lui offrait son compagnon et un sourire timide se dessina sur ses lèvres.

MIKA: Merci...

Il ne savait pas quoi dire de plus. Au fond, il se retenait de serrer Tsubaki dans ses bras pour exprimer à quel point il était ravi, mais il connaissait le vampire et décida de se contenir pour cette fois.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mar - 14:01


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Le vampire sentit son ami se détendre sous sa main et hocha légèrement la tête, content de lui. Répondant à la joie dans les yeux bleus qui lui faisaient face, le Camélia laissa très légèrement les coins de ses lèvres se relever et ses yeux s'étirer doucement, une lueur amusée venant les habiter.

Il n'aimait pas l'idée de faire encore souffrir le jeune homme, alors si cette solution lui convenait, il s'en satisferai. Retirant sa main des cheveux du petit, effleurant sans le vouloir sa joue au passage, le brun se releva et posa les mains sur ses hanches, balayant la petite grotte du regard. Une pause de quelques jours ne leur ferait pas de mal. Et puis, après tout, où pouvaient-ils bien aller ? Leur rencontre dans les Montagnes Rocheuses avait éveillé la soif de réponses de Tsubaki mais il ne se sentait pas d'emmener avec lui le blondinet dans sa guérilla contre le Monde. Pas pour le moment en tout cas...

Son sang de vampire bouillonnait à l'idée de répandre le sang et de laisser s'exprimer cette rage enfouie au fond de lui. Il serra le poing. Un jour, se promit-il. Un jour, je saurai. Un jour, je comprendrai quelles sont ces forces qui m'échappent, ces complots qui me dépassent. Un jour je comprendrai pourquoi chacun de mes aimés doit m'être arraché. Se disant, ses yeux de charbons, parés de reflets rougeoyants, glissèrent doucement vers Mika. Il redoutait que son compagnon ne subisse le même sort. Même s'ils ne se connaissaient qu'à peine, il l'avait pris sous son aile et se refusait à l'entrainer vers une mort certaine et un avenir de fuite, de haine et de sang.

Il soupira et secoua la tête, son poing se crispant davantage. Décidément, il fallait croire qu'il n'aurait jamais la vie paisible à laquelle il avait eu l'audace de croire quelques décennies plus tôt... Il redressa la tête. Ses yeux ne voyaient plus les parois de pierre. Ses yeux étaient hantés des fantômes du passé. Tous ces êtres s'étant sacrifiés pour lui, pour qu'il vive, ou même juste pour le suivre... Pourquoi ? Il n'était pourtant pas quelqu'un de particulièrement attachant lui semblait-il... Colérique, solitaire, renfermé sur lui-même, perfectionniste, exigeant, dur. Il avait bien changé, le petit fils de pêcheur sachant à peine parler avec autre chose que des grognements bestiaux qui avait échoué sur Endora plus de 65 ans plus tôt...

La veste de cuir du vampire sembla vouloir le réconforter, la fourrure parant sa capuche frémissant légèrement, émettant une énergie douce à l'exact opposé de l'aura du vampire. Prince du Nord, l'avait-on appelé. Elle était bien loin cette farouche prestance qui lui avait valu sa place chez les vampires des Montagnes. Bien loin cette spontanéité naïve qui avait charmé son épouse. Même lorsque l'on est taillé dans la glace, il faut croire que le temps parviendra toujours à nous forger, nous changer... Etait-ce réellement une bonne chose ? Qui pouvait dire ce que ce cœur réservé et pourtant empli d'orages pourrait devenir à l'avenir ?

Quittant ses songes, le Camélia secoua la tête une dernière fois, comme pour se réveiller, et fixa Mika.

" Tu n'as pas oublié mes dernières leçons sur l'Eau j'espère ? Il va falloir que nous nous y remettions. "

La phrase, impérative, ne laissait pas grand choix. Las de penser, le vampire voulait bouger, et laisser s'exprimer son corps et son énergie, ce qui était bien plus simple à ses yeux...


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mar - 18:15

Le petit chemin qui sent la noisette


Ft. Tsubaki





Mika observa son compagnon avec un air soucieux. Ce dernier semblait parti dans des pensées peu agréables. Le jeune vampire aperçut sa crispation et la tension qui traversait son corps. Il pencha un peu la tête et essuya un reste de larme avant de continuer à fixer Tsubaki. Le silence s'installa tandis qu'il se perdait dans sa contemplation.

A quoi pouvait pouvait bien penser son ami? Vu son expression, la première chose qui passa par l'esprit du blondinet ce fut l'incident aux montagnes. Le type étrange qui les avait attaqués avait remonté certains éléments du passé de Tsubaki... Et de ce que Mika avait compris, ils n'étaient pas vraiment sympathiques. Un soupir lui échappa. Il se sentait si impuissant face à tout ça, et ce genre de situation lui rappelait violemment à quel point il ignorait tout de son mentor.

Le vampire releva alors les yeux dans sa direction et aborda le sujet des leçons de magie. Le blondinet se rappela alors la dernière fois qu'ils s'étaient entraînés et détourna le regard. Il avait bien foiré... et ce souvenir le crispa un peu. Seulement, il était hors de question pour lui de baisser les bras et de fuir l'adversité. Son regard azur se posa de nouveau sur Tsubaki et il se leva.

MIKA: J'ai rien oublié. Et je suis prêt à continuer l'entraînement.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Juin - 1:01


Le Petit Chemin qui sent la Noisette

Ft. MikaMika



Tsubaki avait bien remarqué la gêne dans le regard de son apprenti. Et oui, même lui, socialement handicapé, savait se rendre compte des émotions des autres lorsqu'elles crevaient tellement les yeux qu'elles faisaient se taire tous les escargots à la ronde. Le vampire roula des yeux, et se maudit, encore une fois, d'être sorti de son ermitage. Il appréciait le blondinet, mais depuis qu'il le connaissait, il s'éveillait à des situations, des pensées, des doutes et des émotions qu'il avait facilement évités lorsqu'il vivait seul.

Il secoua la tête, il avait vraiment l'impression de radoter, même dans ses pensées... Lançant un regard à son ami, il l'invita à la suivre, et ils quittèrent leur retraite tous les deux pour s'approcher d'un étang non loin. Le nordiste avait quelques doutes, les eaux de l'étang étant (haha) mortes, à peine remuées par quelques légers courants, il serait sans doute encore plus difficile pour le débutant en maitrise de l'Eau qu'était Mika de percevoir ces courants d'énergie qui lui étaient si chers. Mais il avait pris la responsabilité de ce gamin et il tiendrait ses engagements. Le vampire et son acolyte s'assirent ainsi face à face au bord de l'étang et reprirent leurs exercices depuis ce qui semblait être une éternité. La journée s'annonçait longue...

Mika essaya, échoua, son professeur tenta, avec sa pédagogie légendaire, de lui expliquer ses erreurs et de l'aider à y remédier. Ils essayèrent, d'abord par la méditation, ensuite par la nage, Tsubaki n'ayant aucune pitié pour son apprenti visiblement bien plus sensible aux eaux glaciales que lui, et même si sa détermination l'empêchait de se plaindre, le jeune homme frôla l'hypothermie. Comprenant son erreur, le vampire tenta de varier les exercices, forçant son frêle compagnon à le combattre au corps à corps par moment, mais prenant bien soin de contrôler la durée des échanges pour ne pas que se reproduise la terrible scène de leur dernier arrêt dans la Montagne... Il remarquait que pendant leurs échanges le jeune mage avait parfois le regard fuyant, et le vampire le mettait à profit, comme pour le punir de sa sotte réaction, mais ne comprenait pas l'origine de ce malaise. Encore ces mots étranges qu'ils avaient échangés l'autre fois ? Il secoua la tête de nombreuse fois ce jour-là...

A la fin de la journée, Mika était rompu, couvert de bleu, et devait également être psychologiquement éprouvé après avoir tenté si longtemps de se concentrer sur un flux magique qu'il ne ressentait pas. Notre Camélia, lui, était au pire désemparé de ne pouvoir accélérer les progrès de son protégé, au mieux à peine fatigué d'être resté longtemps immobile pendant que son ami s'exerçait. Il n'avait jamais aimé rester immobile. Surtout quand lui-même n'en tirait aucun bénéfice.

Le jour suivant passa après un diner plutôt silencieux et une nuit froide, et le jour suivant également. Le ressentiment de son apprenti à son égard semblait irrémédiablement grimper, et pourtant le nordiste percevait les infimes progrès de son disciple. Mais c'était trop lent. Bien trop lent... Comme si quelque chose le bloquait... C'est en captant un autre regard fuyant qu'il se décida.

Au matin du quatrième jour, alors qu'ils mangeaient leur bouillon du matin dans un silence religieux, le vampire posa son bol de bois bruyamment contre la pierre à dessein, tirant son ami de ses pensées, et planta ses yeux noirs luisants de bleu dans ceux du jeune homme, élevant sa voix grave sans le lâcher une seconde du regard:

" Aujourd'hui... J'aimerais que tu t'entraines seul. J'ai l'impression que ma présence n'aide pas à ta concentration. "

Il se retint d'ajouter qu'il pensait que son aura pouvait peut-être perturber le petit, ou que celui-ci avait besoin de solitude pour vraiment se plonger dans son étude de lui-même et du monde, de peur de blesser son ami.

Il déglutit et poursuivit:

" Je vais sortir, te laisser seul en tout cas aujourd'hui, si ce n'est plus longtemps. Je m'en excuse, mais je pense que c'est la meilleure manière que tu progresses plus rapidement. Je t'ai expliqué tout ce que je savais jusqu'à présent. A toi de t'en servir. "

Plantant une dernière fois son regard dans celui d'azur de Mika, laissant une lueur désolée, presque mélancolique, s'installer dans ses prunelles, il se leva, et rassembla rapidement ses affaires...


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan du Feu :: FORÊT ROUSSE-