Lumière et Ombre. [PV Xarvus.]

 :: Monde d'Endora :: Clan de l'Eau :: MONTAGNES ROCHEUSES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 29 Nov - 23:53


Assise sur un haut tabouret, accoudée au comptoir de bois, la jeune femme tenait entre ses doigts fins un verre d'un liquide brun. Ce n'était aucunement de l'alcool, plutôt du sirop de différents fruits. A vrai dire, Cirilla avait simplement demandé la spécialité du coin et on lui avait servit cela, dans cette agréable petite taverne. La louve se trouvait dans le village qu'elle avait trouvé il y a deux jours, aidant les villageois contre une bande de trois Wyverns enragées, croisant également la route de son vieux rival. Encore bouleversée par la vision de l'immense et effrayant Dragon ténébreux, la jeune femme scrutait le vide, se mordillant la lèvre inférieure. Autour d'elle, un léger brouhaha retentissait mais la Crocs-de-Sang n'y faisait aucunement attention, portant son verre à ses lèvres afin de se désaltérer. D'ailleurs, ses oreilles ne faisaient pas le moins du monde attention à ce que ses voisins disaient jusqu'à que le mot "ange" ne lui parvienne. Rien que ça ? Un ange, par-ici ? Les sourcils de la demoiselle se froncèrent alors qu'elle terminait son verre, faisant glisser entre les doigts de sa main libre l'escarboucle qu'elle avait récupéré sur le front de l'une des Wyverns.

Puis, elle laissa quelques pièces sur le comptoir et descendit de son perchoir, réfléchissant. Un ange, cela pouvait très bien être un ange du Clan de la Lumière. Dans ce cas, comment était-elle censée réagir ? L'attaquer à vue ? Le tuer ? Rapporter sa tête aux autres membres de son Clan afin de montrer son utilité ? A vrai dire, même si elle avait participé à quelques raids, elle était tellement obstinée dans ses propres buts qu'elle en oubliait presque le Clan de l'Ombre, se rendant moins au QG, ayant moins de contact avec les autres. Cirilla sortit finalement de la taverne, observant les quelques flocons de neige s'écraser sur elle, sur les autres, les quelques petites maisons, venant rejoindre la poudreuse du sol. La nuit tomberait dans peu de temps, peut-être une heure ou deux. Que faire en attendant ? La jeune louve comptait rester au sein de ce village encore un petit moment mais, l'ennui était total.

Alors elle déambulait à la recherche de Nabym qui en fut pas longue à arriver. L'étrange licorne noire aux prunelles rubis hennit doucement, arborant son harnachement atypique puisqu'en plus de la selle noire, de la bride également sombre et des quelques poches de chaque côté de la selle, on pouvait voir, attacher aux côtés de la selle, une tête de Wyvern. Et du côté gauche, une tête de mort-vivant. Cirilla avait prit cette habitude de Istovar, afficher ses dernières prises sur sa monture. La fille de la Lune grimpa sur la selle de son équidé, prenant d'une main les rênes et laissant l'autre sur sa cuisse gauche, scrutant les différentes personnes passant à ses côtés alors que la licorne sombre avançait au pas. Chercher l'ange. Mais, comment on reconnaissait un ange ? Un aura angélique ? Des ailes ? Ça ne devait pas être trop compliqué, n'est-ce pas ? Ciri arrêtait parfois Nabym, discutant avec un villageois, demandant s'il avait discuté avec un être se présentant comme étant un ange. Seulement, les réponses étaient généralement négatives et la demoiselle en venait à se demander si ces alcooliques n'avaient pas hallucinés.

Alors, Cirilla fit avancer Nabym en direction de l'entrée du village, ses prunelles d'or scrutant chaque visage.



Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Nov - 19:08
Une fin de journée paisible dans un petit village perdu dans les montagnes rocheuses. Là-bas, la vie tournait sans vraiment penser aux autres villages. Village totalement paisible, des flocons de neige tombèrent depuis maintenant quelques minutes. Le village commençait à prendre une allure blanche, les toits, les habitants, le sol, tout allait devenir blanc. Le village fut attaqué par quelques Wyverns, depuis maintenant le début de la journée plus aucun signe des Wyverns. La vie avait repris tranquillement son cours. Les enfants pouvaient jouer dehors en toute sérénité et les habitants retournèrent à leur travail. À la sortie de la ville, les enfants jouaient. Parmi eux, un enfant était plus pur que les autres. Les autres enfants furent d'abord surpris de son accoutument et de son apparence. Il était apparus au milieu de la journée, un enfant habillé uniquement de blanc. Tous ses habits étaient blancs, même ses cheveux étaient blancs. Dans son regard joueur et enfantin des iris dorés émerveillaient les autres enfants. Ça fait maintenant une heure que les enfants jouaient dehors. Alors que la neige commençait à tomber, les parents appelèrent petit à petit leurs enfants. L'enfant se retrouva alors seul, comme il n'aimait pas la solitude, il décida de se promener dans la ville pour trouver de quoi s'amuser.

Xarvus l'ange était cette enfant. Il avait décidé de prendre cette apparence pour passer un peu de bon temps dans ce village, après tout un peu de détente de temps en temps ne fait pas de mal. Il décida alors de se promener dans l'allée principale du village. En avançant, il regardait le visage des habitants, certains avaient une couleur blanche. Le froid avait dû marquer leur visage. Xarvus avait entendu parler d'une certaine fille dans le coin. Ça serait-il elle qui aurait tuée les Wyverns ? Xarvus arborait un sourire enfantin et des yeux rieurs. Il ne pensait pas vraiment à ça, tout ce qui voulait, c'était s'amuser. Ses yeux et sa bouche s'ouvrirent grand quand il vit une licorne noire. Il se frotta les yeux pour voir si ce n'était pas une hallucination, mais non, elle restait bien réelle. Il vit aussi la jeune femme et les têtes de monstre de chaque côté de la licorne. Il s’avançait alors vers cette licorne. Après quelques secondes de marche, il se trouva en face de la licorne et la regardait dans les yeux.

- Je n'aurais jamais pensé voir ça de ma vie, elle s'appelle comment ? Je peux la monter ? tu l'as trouvé où ?

L'enfant regardé émerveillé la licorne, la licorne était tellement belle, elle contrasté tellement avec la neige qui tombait, mais qui ne changeait en rien les couleurs de l'enfant. Les yeux étincellent, il commença à tourner autour d'elle pour la voir de toutes les façons.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Nov - 20:51

Cirilla suivait le rythme lent et tranquille de sa monture ténébreuse qui se stoppa brusquement, tapant la neige de ses antérieurs avec un certain agacement. La licorne aux prunelles rubis redressa fièrement son encolure et renâcla, visiblement embêtée par l'impertinent gamin qui venait de se glisser devant elle. Étrangement vêtue dans sa tenue habituelle de Traqueuse comportant principalement de courts morceaux de cuir - du moins étrangement par rapport à la saison -, Ciri arqua un sourcil et fit glisser ses orbes d'or sur le mioche. Certainement un enfant du village. Il était vêtu de blanc, même sa chevelure était immaculée. Seules ses mirettes aussi dorées que celle de la jeune femme tranchaient avec l'enfant de la neige. De plus, une aura étrange se dégageait de lui. C'était très faible mais un pressentiment habitait la louve, pourtant, elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Son sixième sens lui indiquait quelque chose mais... c'était si faible.

Alors que le gamin se mettait à tourner autour de la monture et de la cavalière, cette-dernière attendit qu'il passe sur sa droite pour lui envoyer un léger coup de pied. Seulement pour le faire reculer, voir un peu trébucher. Cirilla savait bien que Nabym conservait un instinct sauvage et n'appréciait que très peu qu'on lui tourne ainsi autour. Ignorant les questionnements de l'enfant immaculé, la Crocs-de-Sang fronça ses sourcils et se pencha en avant, posant ses deux mains sur le garrot de sa monture afin d'avoir un appui. Ses prunelles ambrées scrutaient le gosse alors qu'elle affichait une mine peu avenante.

« Dégage, moutard. Sinon je m'assurerais que ce soit la dernière fois que tu vois une Licorne Noire de ta vie. T'as pigé ? »

Ou comment briser l'enthousiasme de l'enfant. La voix de Ciri avait été cassante, froide mais laissant un amer goût de menace voleter dans l'air. La demoiselle n'aurait aucun remords à laisser Nabym se cabrer et percuter le jeune garçon. Premièrement parce qu'elle n'était pas d'humeur à parlementer avec un moutard, et également parce qu'elle devait chercher ce fichu ange. La jolie demoiselle pressa les flancs de son équidé qui fit quelques pas dans la neige, fouettant l'air de son épaisse queue sombre, mâchonnant son mors.

« Allez, ouste le mioche. Retourne dans les jupons de ta mère. »

Déclara Cirilla avec une pointe de moquerie et un sourire en coin amusé, faisant tourner Nabym sur elle-même afin de prendre la précédente direction. Pourtant, il y avait toujours ce sentiment au fond d'elle. Son sixième sens qui l'avait tant de fois aidé tentait en vain de lui souffler quelque chose. Mais... quoi ? Qu'avait-ce gamin de spécial ? Rien. Un moutard comme un autre, émerveillé par les choses diverses, par un papillon, un flocon de neige, un équidé. La louve fit soudainement arrêter la licorne, arborant une légère moue, détournant légèrement son visage afin de scruter l'enfant. Alors, elle fit passer une jambe par-dessus la croupe de sa monture et mit pied à terre, s'enfonçant légèrement dans la neige. Cirilla tapota l'encolure de la licorne aux orbes rubis, lui souriant légèrement.

« Laisse le donc te caresser. Pour une fois., fit-elle en passant une main gantée sur le front de la licorne qui renâcla, frappant une nouvelle fois la neige de ses sabots fendus. La louve se détourna vers le gamin, offrant un maigre sourire amusé avant de faire un geste pour l'inviter à approcher. Viens, moutard. Elle veut bien que tu la caresse. »



Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Déc - 1:05
Tout en tournant autour de la licorne, l'enfant regardait aussi la jeune femme qui était dessus. Ses habits n'étaient pas du tout adaptés pour les conditions climatiques de ce village. La neige qui tombait commençait à blanchir, les cheveux, la peau, la licorne noire. Tout autour de l'enfant commençait à devenir blanc. Alors que l'enfant venait à la droite de la licorne. Il reçut un léger coup de pied qui le fit reculer un peu. Le pied de la jeune femme avait effleuré légèrement le visage de l'enfant. Une légère marque rouge apparut sur la joue angélique de l'enfant. Il n'avait pas perdu son sourire enfantin, il frottait juste un peu sa joue avec sa main. En relevant la tête, il vit clairement le visage de la cavalière. Ses yeux dorés rencontraient les siens. Une particularité qui fut commune aux deux individus. Le visage de la fille était marqué par ses sourcils froncés, Xarvus ne savait pas vraiment si c'était de sa faute ou si elle était de mauvaise humeur depuis le début de la journée. Il se contentait juste de garder son sourire.

La menace de la fille ne fit pas vraiment effet sur Xarvus. Était-il trop confiant pour ne pas prendre au sérieux cette menace ? Non, il savait simplement que ça nature d'ange de Gelphrundo lui permettait de toujours être en sécurité. Il souriait simplement devant la remarque de la cavalière. Il rigola un peu devant le mot moutard. Xarvus était beaucoup plus âge qu'elle, mais elle ne pouvait pas savoir ça. Il ressemblait à un enfant. Quelques passants regardaient la scène. Quelques enfants regardaient par les fenêtres pour voir ce qui se passait. Elle commença alors à partir, les sabots noirs laissaient des empreintes dans la neige alors que l'enfant en le suivant, n'en fit presque pas. Sa mère ? Devant ses mots prit un temps d'arrêt. Il n'en n'avait jamais eu, il ne pouvait pas vraiment savoir ce que c'était. Pour lui, tout son clan était sa famille, ses frères, ses sœurs. Un jour, il pourrait peut-être retrouver sa mère. Mais il ne pensait pas vraiment à ça. Il vit alors que la licorne avait changé de direction.

Xarvus fut un peu surpris de voir la cavalière descendre, il avait aussi senti qu'elle avait une légère suspicion envers lui. Elle n’arrêtait pas de le scruter. Son air avait changé, il était plus calme, plus gentil. L'invitation fut directement acceptée par l'ange qui allait directement vers la licorne et la cavalière. L'enfant vit aussi que la cavalière était un peu plus grand que lui.

- Merci, Comment s'appelle t'elle ?

L'enfant avança alors sa main vers la crinière de la licorne, le doux touché soyeux lui fit faire un cri de joie. Il caressa doucement la licorne tout en arborant un large sourire.

- C'est tout doux !
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Déc - 18:10

Le gamin n'avait pas attendu bien longtemps, fonçant droit en direction de la majestueuse licorne au pelage ébène qui ne disait rien, droite, oreilles toute de même en arrière. La petite main du gamin vint glisser dans les crins longs de la jument aux prunelles rougeoyantes qui fouetta un peu plus l'air de sa queue. Un sourire en coin amusé se dessina sur les lèvres de Cirilla qui observait le mioche, balayant ensuite du regard les autres enfants qui semblaient eux aussi bien désireux de venir caresser la Licorne Noire. Mais, trop intimidé par la Traqueuse, ils préféraient amplement observer de loin, ayant d'ailleurs bien vu le coup léger qu'avait prit leur compagnon de jeu du jour. La louve arqua un sourcil puis reposa ses prunelles d'or sur le gamin de la neige.

« Nabym. »

Toujours cette dérangeante impression qu'elle n'avait pas en regardant les autres petits. Peut-être que celui-là ferait un futur guerrier pour son village ? Qu'il dégageait une puissance naturelle à exploiter ? Non. Ce n'était pas ça. La jeune femme posa inconsciemment une main sur l'un des fourreaux de ses courtes épées. Bien sûr qu'elle n'attaquerait jamais le gosse mais, peut-être savait-il quelque chose à propos de cet ange qui traînait dans le coin ? La jeune Crocs-de-Sang fléchit légèrement ses genoux afin d'être au même niveau que l'enfant immaculé, avançant ses bras et posant ses mains gantées sur chaque épaule de l'enfant. Un léger sourire afin de démontrer qu'elle n'avait aucune mauvaises attentions - du moins, pas envers lui - et elle s'exprima d'une voix claire, comme on parlait à un gamin ou a un attardé.

« Alors. J'ai une question. Aurais-tu vu ou entendu parler d'un ange se promenant dans les environs ? Je suis à sa recherche. »


Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Déc - 21:26
L'enfant caressait légèrement la tête de la licorne, en fessant attention à ne pas toucher la corne qui est plantée dans son front. Nabim, beau nom pour une licorne. Xarvus vit que la cavalière venait de mettre sa main sur l'une de ses armes. Il ne fit pas attention à cela, mais il prit conscience que la cavalière pouvait avoir reconnu quelque chose. Sa nature d'ange impossible, c'est beaucoup trop différent entre avec son armure et sans. L'enfant pencha un peu sa tête alors qu'il sentit les mains de la jeune femme sur ses épaules. Les orbes dorées se regardaient alors que la cavalière arborait un léger sourire pour montrer sa gentillesse. La question qu'on lui posait confirmer ses impressions, elle le cherchait sans savoir que c'était lui l'ange. L'enfant bascula alors sa tête de droite à gauche pendant plusieurs secondes avant de l'arrêter avec un sourire joyeux et joueur.

- Je l'ai vu, je sais même où il se trouve, mais je, vous le direz à une seule condition. J'aimerais chevaucher la licorne jusqu'à l'endroit où il se trouve. J'aimerais vous avertir, si vous venez dans l'intention de lui faire du mal repartait. Je n'aimerais pas que vous soyez tuée alors que vous avez un beau visage et des yeux semblables aux miens. Si vous venez avec une intention bienveillante alors je vous conduirai à lui, si vous acceptez ma proposition. Sinon je repartirais en ne vous disant rien et en vous laissant chercher une chose que vous trouverait jamais. 

L'enfant mit alors sa frêle main sur celle gantelée de la cavalière. Étonnamment malgré ses habits qui étaient tout faits de tissus très fins, il n'avait pas froid. Bien au contraire une chaleur chaleureuse pouvait se faire sentir quand on touchait ses mains. Cette chaleur ne pouvait pas brûler, elle réchauffait juste.

- Madame la neige commençait à tomber plus fort, petit à petit, vous aurez de plus en plus froid vous devriez vous couvrir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Déc - 22:16

La demoiselle à la crinière aussi noire que sa monture eut un sourire mauvais imperceptible aux dires de l'enfant. Tuée ? Par un ange ? Ridicule. Cirilla était assurée de son coup, elle allait lui trancher la tête et la ramener à Blackhast, point final. Prouvant ainsi davantage sa valeur, sa force. Jouant étrangement bien son rôle en dépit de l'engouement qui s'infiltrait en elle, Cirilla souriait avec une certaine douceur, ses prunelles d'or n'inspirait que de la bienveillance. Finalement, jouer la comédie semblait de famille mais, lle n'égalerait jamais son cadet qui était un as pour ce qui était d'enfiler un masque. La louve avait toujours préféré sa franchise au reste mais, si elle ne passait pas pour la gentille, ce gamin immaculé ne l'amènerait jamais à l'ange. Avant qu'elle ne répondre, l'enfant vint glisser une main sur celle de la Crocs-de-Sang qui l'observait avec un léger détachement. Sa chaleur naturelle lui permettait de n'éprouver aucunement ce froid qui glaçait la plupart des êtres présents ici.

Son corps avait toujours émané beaucoup de chaleur et lorsqu'elle emmenait des êtres en expédition dans les terres glacées, sa proximité avait toujours été utile. Mais, lors de ses excursions dans les terres brûlantes, cette chaleur était un clair désavantage.

« Ne t'inquiète pas, gamin. Ma race m'offre toute la chaleur qu'il faut pour ce genre d'endroit, fit la demoiselle en se détournant vers Nabym qui affichait une mine peu enthousiasmée par l'idée d'être montée par un inconnu. Ciri tapota son encolure puis posa deux mains sur la selle, se hissant avec facilité et s'installant. Elle se recula au fond de la selle noire puis détourna son regard vers le gamin. Allez monte ! Je dois absolument le voir, c'est d'une grande importance. Promis, ce n'est avec aucune attention belliqueuse. Mon devoir est de lui transmettre un message. »

Un sanglant message. Cirilla se pencha de côté et empoigna l'enfant, le soulevant avec une force insoupçonnée chez une demoiselle comme elle. Son sang de loup-garou lui offrait une force aberrante en toutes circonstances, que ce soit sous cette forme humaine ou sous son ultime forme. Un très grand atout pour envoyer valdinguer les autres avec une facilité absurde ! La louve aux yeux d'or plaça l'enfant de la neige devant elle, passant ses bras de chaque côté de lui afin de s'emparer des rênes, assurant que chacun d'eux était bien placé, caressant fugacement Nabym avant de la mettre au pas. La chaleur corporelle de la louve enveloppait les trois êtres, dégageant presque quelque chose de chaleureux, d'agréable. Un beau contraste avec ce qui s'agitait au fond de son esprit. Ne pas laisser le temps à l'ange de ce qu'il se passait. Foncer, le tuer. Une affaire réglée rapidement. Et puis, elle donnerait quelque chose au gamin en récompense, tant pis si elle avait mentit. Il n'allait pas en crever.

« Tu sais diriger un équidé ? Tiens, je te laisse les rênes, guide-moi. D'ailleurs, quel est ton nom, gamin ? »


Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Déc - 15:46
Dans les deux cas, ce n'était pas des races du clan de la lumière. Son inquiétude fut disparu lors de sa réponse, mais maintenant Xarvus se demandait qu'elle pût être la race de la jeune fille. Il y avait seulement deux possibilité, soit Argonien soit Loup-garou. C'était les deux seules races qui peuvent résister aux conditions climatiques. Pour Xarvus c'était différent son armure lui procurait une résistance à la température, mais ce n'était pas pareil que pour ces deux autres races là. Dans les deux cas, ce n'était pas des races du clan de la lumière. Alors que Xarvus réfléchissait, il fut appelé par la cavalière qui disait de monter. Sans difficulté, il fut porté sur la selle par la cavalière, cette force gigantesque n'était pas humaine, ce n'était pas non plus celle d'un argonien. Xarvus comprit qu'elle était un loup-garou.

Malgré ce danger que pouvait représenter cette fille, Xarvus préféra la ballade en licorne noire. Il mit ses mains sur la crinière de la licorne, alors que la cavalière prenait les rênes pour faire aller au pas la licorne. L'enfant sentit la chaleur de l'être derrière lui, aucun doute, c'était bien une louve. Il se pencha un peu en arrière pour profiter de cette chaleur chaleureuse et d'agréable. Xarvus prit les rênes sur la demande de la cavalière, il savait comment guider un équidé. Cela fessait partie de son entraînement, d'ailleurs l'entraînement ne lui manquait pas. Un siècle à s'entraîner, c'était beaucoup trop long pour lui, mais maintenant, c'est un soldat. Nouveau serte, mais beaucoup plus expérimenté que les soldats humains. Il fit aller la licorne jusqu'à l'entrée de la ville au pas.

- Moi je m'appelle Xen , et vous qu'elle est votre nom ?

L'enfant après que la licorne fut sortie de la ville, le fit aller au galop. L'endroit où ils allaient était loin du village. La licorne prit rapidement la direction d'un alpage vide devenue blanc à cause de la neige. Plusieurs minutes passèrent. L'enfant arborait un grand sourire de joie et laissait filer la licorne. Ils s’arrêtèrent dans un alpage entouré de montagne. Ici, aucune vie n'était présente. L'enfant se retourna pour être face à la cavalière. Il mit ses mains sur les siennes et les sera. Son regard, maintenant, était aussi rempli d’inquiétude.

- Madame j'aimerais vous demandez. Pourquoi cherchez-vous l'ange ? Pourquoi cherchez-vous Xarvus ? Pourquoi vous me cherchez ?

Une des particularités des armures du clan des Gelphundo était que les utilisateurs peuvent faire apparaître soit une partie de l'armure soit l'armure tout entière. Pour la première option seule quelques parties pouvait apparaître, c'était le cas des gants jusqu'au avant-bras qui octroyaient non seulement une défense aux mains, mais aussi que même sans l'armure l'utilisateur la moitié de la force de son armure. L'enfant posséda alors une poigne plus puissante que celle d'un humain normale. Il s'en servit pour serrer les mains de la cavalière afin qu'elle ne puisse prendre aucune arme.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Déc - 12:44


Un long galop s'en suivit à travers la poudreuse et le paysage immaculé. Les arbres enneigés défilaient rapidement autour d'eux et Cirilla ne disait rien, se laissant aller au rythme de la Licorne Noir tout en redoutant quelque chose. Un traquenard ? Pourquoi l'emmenait-il aussi loin du village ? La jeune femme fronçait ses fins sourcils ébènes, ses prunelles d'or scrutant avec une minutieuse attention ce qu'il se déroulait autour d'eux, tentant de photographier dans son esprit les passages qu'ils empruntaient. Enfin, ce fut l'arrêt et Nabym fut stoppée dans une étendue de neige. Un endroit terriblement silencieux, vide de toute existence. Un endroit qui ne présageait rien de bon et tout à fait parfait pour une attaque vicieuse. La Crocs-de-Sang laissa filer ses mirettes sur le gamin qui avait dit s'appeler Xen et, ce dernier s'agita avant de se retourner. Face à la jeune femme il s'empara de ses mains et activa une poigne puissante pour un gamin. Aux dires de Xen, les pupilles de Cirilla se rétractèrent et elle vit des parties d'armures apparaître sur les mains et les bras du gamins, aidant à renforcer de façon considérable la poigne. C'était lui l'ange ?! Elle s'était faîte avoir ?! Déjà, un grognement sourd s'empara de la gorge de la louve qui serrait ses mâchoires, bandant ses muscles alors que Nabym s'agita sous eux.

Il la bloquait afin qu'elle ne prenne aucune arme mais... comptait-elle seulement le faire ? Faisant preuve d'une célérité absurde, d'une agilité et d'une puissance loin de celles d'un humain lambda, Cirilla poussa fortement sur les étriers de Nabym et se jeta vers l'arrière, emportant dans sa chute le gosse. Nabym poussa un puissant hennissement et s'éloigna au trot, fouettant furieusement l'air de sa queue ébène tandis que Cirilla offrait un regard des plus sombres au gosse au-dessus d'elle qui la retenait toujours. Loin de perdre son sang-froid, ce fut un sourire mauvais qui franchit les lèvres de la louve tandis qu'elle rejetait brusquement sa tête vers l'avant, offrant ainsi un fabuleux coup de crâne au pauvre gamin. Pauvre gamin qui se révélait tout de même être ange et camoufler certainement une puissance hors-normes. Était-ce donc de ça que son sixième sens tentait de la préserver ? De ce petit traquenard ? La demoiselle à la crinière sombre fit finalement pivoter leurs deux corps, se retrouvant au-dessus de l'ange qui semblait bien agrippé à elle.

« Pourquoi je te cherche ? Cela me semble évident à présent. »

Le visage de la demoiselle se modifia soudainement, une gueule, de puissantes mâchoires et des prunelles bestiales remplacèrent le doux visage de Ciri. Un début de fourrure autour de sa gorge alors qu'elle entrouvrait sa gueule, dévoilant ses crocs qu'elle s'apprêtait à joyeusement planter dans le corps pour l'instant démuni de défense du gosse. Il fallait en profiter : il semblait pouvoir matérialiser une armure. Autant le dévorer tout de suite. Elle jeta alors sa tête vers l'avant en claquant ses crocs, une lueur qui n'avait plus rien d'humain dansant dans ses mirettes d'or.

HRP: Désolé écrit en vitesse, c'pas très bon. >>



Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Déc - 22:32
Alors que l'ange venait de bloquer les mains de la cavalière, un grognement sourd sorti de la gorge de la cavalière. Xarvus ne voulait pas se battre contre elle. Il voulait juste que ce jour soit consacré à la détente et non à la mission. La licorne les supportant commençait à s'agiter, alors que la cavalière se jeta en arrière pour continuer la lutte au sol. Xarvus tomba alors sur le corps de la cavalière et regardait les yeux similaires aux siens. Dans le regard de la louve, aucune compassion, seulement de la colère. Alors que Xarvus arborait un sourire assez enfantin et joueur, celle de la cavalière était carnassière. L'enfant reçu, un magnifique coup de tête et fut sonner pendant plusieurs secondes, sa tête tournait alors qu'il sentit que la louve allait faire pivoter les corps. Heureusement pour lui son statut d'ange lui permet de reprendre vite ses esprits, mais ne put rien faire devant la force bestiale de la louve. Il pouvait rivaliser dans la force de poigne, mais ce n'était qu'une partie de son corps. S'il ne mettait pas rapidement son armure, il aurait de graves dommages sur son vrai corps.

Sous ses yeux, la tête de la louve se changea pour quelque chose de plus imposant. L'altitude de Xarvis changea devant cette transformation. Elle était venue avec l'intention de le tuer. Maintenant dans les yeux de Xarvus plus aucune trace de jeu. Ils avaient perdu leurs côtés enfantins et maintenant donner un regard froid et calme sur son adversaire. Alors que la louve allait directement lui arracher le visage à coup de morsure, l'ange grâce à ses mains, ses pieds et sa fine taille arriva à descendre pour se retrouver encore plus en dessous d'elle. Il fit rapidement disparaître ses gants, pour ainsi lui permettre de ne plus maintenir les mains vues le changement de taille. Il fit glisser rapidement ses mains sur les jambes de la louve et ré-invoqua ses gants pour cette fois-ci faire perdre la stabilité qu'elle avait et dans le même temps basculer pour se retrouver au-dessus. À peine, il fit ça, qu'il s'éloigna rapidement en prenant impulsion sur ses bras et se retrouver à quelques mètres de la louve.

Je suis Xarvus, ange des Gelphrundo. Si tu m'attaques je te considérerais comme un ennemis, mais sache que je ne compte pas te laisser sortir indemne de ce combat.

Un halo blanc entoura alors l'enfant. Pendant plusieurs secondes, plus rien, plus aucun bruit ni aucun souffle. Juste un halo blanc qui empêchait de voir ce qui se passait dedans. Après une minute, Xarvus ressortit. Il avait revêtit son armure et tenait dans sa main son épée et son bouclier. Le changement de taille, d'allure et de prestance était énorme. Il était dos à la louve. Quand il se retourna, elle put voir le sorte de voile noir qui empêchait de voir son visage. Il salua la louve en fessant un rapide salut d'escrime. Avec une vitesse impensable pour une armure de son envergure, il se lança sur la louve et fit un rapide coup d'estoc sur la jambe gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Déc - 12:27

Se redressant lentement dans la poudreuse en prenant soin d'épousseter ses morceaux de cuirs, passant ensuite sa main droite devant son visage à moitié modifié en gueule de loup. Rapidement, son visage humain revint alors qu'une intense et éblouissante lumière divine s'échappait de son adversaire. Dos à elle, c'était un être totalement différent, une prestance aberrante et une aura angélique rivalisant absurdement avec ce qui se dégageait de Cirilla. Ou plutôt ce qui suintait d'elle, comme de sombres et lourds nuages qui alourdissaient l'atmosphère. Ses prunelles d'or scrutaient son adversaire, une imperceptible lueur totalement bestiale y luisait. Un mauvais sourire se dessina sur des croissants de chair rosés, dévoilant des dents blanches et alignées, le sourire devenant finalement un rictus cruel lorsque l'ange lui fonça dessus d'une célérité surprenante.

La louve évite avec souplesse le coup d'un bond léger sur le côté. La femelle fit glisser des doigts fins sur la garde de son épée trônant au milieu de son dos. Une longue épée à la garde noire et incrustée de pierres brillantes. Une lame visiblement normale, argentée sauf que ladite l'âme était enduite d'un poison paralysant. D'une impulsion puissante et énergique, Cirilla se lança sur Xarvus afin de le prendre sur le côté gauche. La demoisellé à la chevelure d'ébène poussa un grognement de colère qui brisa un instant le silence de l'endroit. Furieusement, la louve tendit son bras gauche et attrapa brusquement le bras gauche de l'ange. Avec force, elle le força à se retourner face à elle et lui envoya un coup de garde d'épée dans le menton. La jeune femme repoussa ensuite Xarvus d'un coup de pied, contrôlant absolument tous ses mouvements avec une habileté notable. Ce n'était que le début de cette mécanique mortelle, ce n'était qu'un avant-goût pour le moment encore doucereux.

Ciri releva ensuite son bras droit, tenant la garde de son épée d'une main, l'empoignant bien avant de balancer son épée en direction du torse de Xarvus. Prête à user de sa force colossale afin d'entamer peut-être l'armure. Du moins, le croyait-elle.

HRP : Désolé pour le nombre de lignes ou quoi, je suis sur portable je vois pas trop ><


Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Déc - 23:45
Alors que l'ange fonçait vers son adversaire en espérant le blesser à la jambe afin que sa mobilité soit réduite. Malheureusement pour lui, Cirilla esquiva son attaque en fessant un petit bond sur le côté. La lame angélique se planta alors dans le sol en laissant une empreinte de son passage. Xarvus garda de vu son adversaire pendant qu'il essayait de reprendre une position de garde. Elle avait visiblement changé comparé à avant. Peut-être elle avait vu en lui au début le simple enfant qu'il est, mais maintenant, c'est complètement une autre personne. L'ange n'u pas le temps de bien remettre sa garde en place qui se fit prendre en revers. L'ange restait calme alors que la louve poussait un hurlement de colère. Xarvus ressentit la forte poigne de la louve quand elle agrippa son bras gauche pour le retourner.

L'ange par instinct esquiva de justesse le coup donné par son adversaire. Il n'arriva pas à esquiver le deuxième coup et se prit un coup de pied qui sous le choc le fit décoller un peu. Heureusement pour lui son armure résistait très bien. En essayant de reprendre sa pose de combat, il vit le coup qui allait venir. Cirilla avait dans son dos une énorme lame qu'elle brandissait avec facilité et d'une seule main. Xarvus regarda alors le visage de Cirilla et voyait le rictus qu'arboraient ses lèvres. Alors que la lame arrivait vers son torse, l'ange balança son bras gauche pour que son bouclier pare la lame. Dans un bruit d'entrechoquement, l'ange profita de son mouvement pour faire quelques pas en arrière et se remettre dans une bonne position de garde.

- Je te préviens, ça sera mon seul avertissement. Rend toi, tu ne représente aucun danger pour les populations aux alentours. Tout ceux que tu veux c'est ma tête, je te prévient si tu répond négativement à ma demande. Je n'aurais aucun regret et aucune hésitation à te massacrer. Alors que choisis-tu ? L'abandon ou la mort ?

L'ange fit alors tourner son épée autour de lui. Des arcs de cercles de plus en plus rapides et de plus en plus petit. D'un mouvement brusque il planta sa lame dans le sol et attendit la réponse en gardant sa main sur la garde et son bouclier parer à tout attaque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Déc - 16:03

La rencontre de l'ombre et de la lumière.


La lame et le bouclier s'entrechoquèrent et l'être angélique en profita pour se reculer tandis que Cirilla arborait un air de folie pure, un large sourire carnassier ornait ses lèvres et ses prunelles d'or présentaient des pupilles rétractées. L’engouement du combat. Ou plutôt l'excitation du combat contre un être de sa puissance. La louve l'écouta, relâcha peu à peu sa pression sur son arme, perdant son sourire et sa mine de bête cruelle. La Crocs-de-Sang le scruta faire tournoyer son épée et, elle se redressa un peu, relâchant la sienne dans la poudreuse, que fabriquait-elle ? Son corps fut soudainement agité de légers soubresauts, elle s'approchait lentement de Xarvus, venant glisser une main gantée sur son visage balafré, la tête basse et camouflée sous ses mèches ébènes. Aucunement inquiété, elle s'arrêta non loin de l'ange et releva sa tête, ses mirettes brillaient de nouveau de volonté de carnage, il n'y avait plus rien dans son esprit, juste sa cible. Juste l'ange. Laissant retomber son bras, elle conserva les deux pendants le long de son corps, rejetant sa tête en arrière dans un rire carnassier qui trancha le silence.

« C'est toi que je vais annihiler, tu me prends pour une faible ?! »

Sa voix se changea en un hurlement de fureur tandis que son corps changeait entièrement, elle prit de la hauteur, une fourrure abondante et grisâtre s'amoncela sur con corps qui devint bien plus massif, les muscles facilement visibles sous sa peau. Des grognements résonnèrent alors que Cirilla prenait entièrement sa forme lupine, ramenant sa tête devenue gueule vers l'avant, sourcils froncés, crocs serrés et visibles tant ses babines étaient retroussées. Ses orbes d'or scrutaient Xarvus et elle se mise en position d'attaque, claquant l'air de sa longue queue touffue. Le corps légèrement voûté, elle dépassait à présent l'ange aisément, toisant les deux mètres cinquante. La bête entrouvrit sa gueule, lâchant un grognement mêlant hargne et colère. Ses bras aux pattes munies de griffes impressionnantes s'avancèrent légèrement et, d'un bond, elle se jeta sur Xarvus.

Le précédent silence de la plaine n'était plus, des furieux grognements résonnaient, des claquements cruels des puissants mâchoires du loup-garou qui tentaient de se refermer sur l'armure de Xarvus afin de la détruire. L'Ange en armure affrontait à présent une énorme monstruosité grisâtre aux prunelles d'or qui semblait en pleine fureur, alliant une puissance aberrante à une célérité notable, envoyant ses griffes de façon verticale, de droite à gauche, tentant d'atteindre l'armure de l'être. Même si les mouvements de Cirilla semblaient non-calculés, ce n'était pas le cas. Mécanique huilée, la louve parvint à toucher l'armure du bout des griffes, parant les coups de ses même griffes dont la robustesse n'était pas à remettre en compte. Les griffes de la louve pouvaient en effet rivaliser avec des lames, elle l'avait fait plusieurs fois.

Le loup-garou effectua un bond de côté, roulant agilement dans la neige avant de se redresser légèrement, un sourire mauvais aux babines. Prenant un peu de distance afin d'évaluer l'adversaire. La défense de Xarvus était très bonne, l'atteindre était compliqué, sans parler que son armure était particulièrement résistante. Contrairement à cela, la chair de la louve était facile d'atteinte lorsqu'on arrivait à passer outre ses coups calculés, ses défenses digne d'un boxeur aguerri. En effet, la bête semblait se battre à l'aide de techniques de combat au corps à corps digne d'un combattant d'art martial. Cirilla eut un rire mauvais, appréciant visiblement ce petit jeu d'échauffement. Elle ne se donnait clairement pas à fond. Tentait-elle d'impressionner Xarvus ? Ou de simplement l'analyser afin de venir en puissance ? Elle était à quelques mètres de lui, les pattes arrières dans la neige, le dos tordu de telle façon que ses pattes avant étaient presque dans la neige. Ainsi postée, oreilles en arrières, elle ne semblait pas prête à réagir et pourtant... c'était bien l'inverse.

HRP : Aucuns soucis ! C'était très bien ! Courage à toi pour l'IRL ! En espérant que tu passes de bonnes fêtes. :3

Pride pour Epicode


Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Jan - 1:09
L'ange attendait impatiemment la réponse de son adversaire, il ne voulait pas tuer quelqu'un pour le plaisir. Mais s'il devait le faire alors ça sera rapide et sans douleur, enfin, il l'espérait. La personne devant lui était animée par le désir de combattre, elle avançait vers lui les yeux remplis de folie et un grand sourire carnassier sur les lèvres. Rien au monde ne pourrait faire peur à l'ange, encore moins quelque chose qui n'a pas toute sa tête. Xarvus voyait les spasmes de la louve et son comportement remplie de folie. Son rire n'affecta vraiment l'ange, il avait déjà combattu des monstres remplis de folie et de haine. À chaque fois, il se disait que ce monde n'est pas possible pour avoir fait une telle folie.

Une faible ? L'ange ne pensait pas à ce mot pour désigner ça, c'est vrai qu'elle doit posséder une grande force physique due sa nature de loup-garou. Mais pour toute la psychologie l'ange ne pensait pas à cela, cette personne était descendue à un endroit dépourvu de sens. Le seul mot qu'il lui venait à l'esprit était lâche, c'est tellement facile de montrer un autre du doigt ou citer la faute au destin. Mais c'était elle la seule fautive. L'ange se remit en garde alors que devant lui son adversaire se transforma pour atteindre sa véritable forme. Bien qu'elle fût maintenant plus grande que l'ange et bien plus massif, l'ange resta sur la défensif et ne l'attaqua presque pas.

L'ange commença alors à bloquer les attaques venantes de toute part de la louve, sa lame s'entrechoquait avec ses griffes et son bouclier se heurta à ses crocs. Dans le valet résonnait maintenant le son d'un violent combat entre un ange et une louve. Aucun mortel basique serait assez fou pour interrompre leur combat. L'ange essaya quelques fois de toucher le corps de la louve, mais à chaque fois se retrouva contre ses griffes, alors que dés fois, il les sentait se heurter contre son armure.

L'ange essaya quelques fois de toucher le corps de la louve, mais à chaque fois se retrouva contre ses griffes, alors que dés fois, il les sentait se heurter contre son armure. L'ange regardait la louve, il ne reculera pas. La personne en face de lui est un ennemi vu sa folie. De la lumière sortie alors de son armure et commença à tourner autour de son arme et finie par entourer l'arme. La tuer ? Non, maintenant, il ne voulait plus, la justice pour cette personne est d'enlever cette folie, alors maintenant, il sait ce qu'il doit faire. L'ange, maintenant, sentait que son épée était aussi légère qu'une plume pour lui. D'un bon, il s'élança vers la louve avec l'intention de viser les pattes tout en restant derrière son bouclier afin d'immobiliser la louve

DESOLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Jan - 2:41

La rencontre de l'ombre et de la lumière.


La bête grisâtre se releva de toute sa hauteur, ses bras le long du corps, les oreilles en arrière. De ses orbes dorées, elle observait l'angélique être lui arriver dessus avec une détermination nouvelle, son arme enrobée d'une doucereuse lueur céleste. Cirilla eut un sourire carnassier qui se dessina sur ses babines avant de... disparaître ? L'ennemi gigantesque qui était là précédemment face à Xarvux avait complètement disparu. La demoiselle avait simplement usé de son talent de camouflage, disparaissant un fugace instant, ne faisant plus qu'un avec la poudreuse. L'avantage de ce pouvoir était que, du moment que Ciri était en contact avec quelque chose, elle avait la capacité de ne faire plus "qu'un" avec. Par ailleurs, elle ne laissa aucunement le temps à l'ange de se remettre de cela puisque la seconde suivante, d'une célérité remarquable de part sa masse musculaire, la bête réapparut du côté droit de l'ange. Un coup de poing d'une puissance inouïe, surhumaine percuta de plein fouet le flanc droit de Xarvus, n'entamant pourtant pas sa fantastique armure mais la puissance déployée fut telle que cela envoya valdinguer l'ange dans la neige. La bête s'accroupit légèrement, scrutant la position de l'ange avant de poser ses paumes de mains sur le dessus de la neige. Sembla alors s'en détacher des ombres noirâtres, elles glissèrent en deux flèches aiguisées sur la poudreuse, filant droit sur l'ange afin de l'attraper par les jambes.

C'était... matériel ? Visiblement, oui. Comme des tentacules tangibles. En effet, les ombres pouvaient certainement être tranchées. Cependant, pour tenter d'empêcher cela, deux autres filèrent sur l'ange, venant entourer ses bras, l'attirant ensuite droit dans la gueule du loup. Malgré le faciès cruel que Cirilla démontrait, cette magie, typique du Clan de l'Ombre qu'elle déployait, lui coûtait beaucoup d'énergie. Mais... pourquoi ne pas la déployer alors qu'elle venait de trouver un adversaire formidable sur qui elle pouvait démontrer une bonne partie de fureur, sa rage, sa cruauté ? Au fur et à mesure que l'ange était rapprochée d'elle part les tentacules ébènes, elle grognait de plus en plus sourdement d'une excitation malsaine. Ses pupilles étaient incroyablement rétractées, ses crocs découverts et Ciri ouvrit sa gueule en grand, comme si elle comptait avaler d'un coup Xarvus qui glissait dans sa direction.  « C'est fini pour toi. Je vais te bouffer », grogna furieusement la bête alors que ses mâchoires s'apprêtaient à se refermer avec force sur le corps en armure.

Spoiler:
 

Pride pour Epicode


Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Fév - 1:31
Alors que l'ange allait perforer la louve, elle disparut miraculeusement sous ses yeux. L'ange eu juste le temps de se remettre en garde, qu'il reçus un énorme choc sur son flanc. Cette louve avait le pouvoir de devenir invisible. L'ange reçut le coup, mais heureusement pour lui son armure était très résistance. Ce qui ne l’empêcha pas d'aller voler quelque mètres plus loin dans la neige. Il roula d'abord dans la neige puis arriva en plantant son épée dans le sol à stopper la projection. L'ange avait un peu sous-estimait la louve, il n'aurait jamais pensé à un pouvoir comme celui-là. Alors qu'il venait juste de stopper sa course il vit des tentacules fonçaient sur lui et avant qu'il n'ait le temps de réagir et se fit traîner par les pieds, puis d'autre tentacules virent bloquer ses bras. L'ange était maintenant tiré vers la louve comme un pantin.

L'ange essaya au début de se concentrer, mais il avait beau tirer sur les tentacules il n'arrivait pas à les déchirer, leur consistance était très particulière et Xarvus reconnue la technique particulière des ombres. L'ange décida alors de ne plus s'agiter et de se concentrer en attendant le bon moment. Il arriva alors en face de la gueule béante de la louve. Il était né que pour une chose se battre, il n'allait pas abandonner aussi facilement.

Arrête de me sous-estimer, personne ne peux sous-estimer un ange de Gelphrundo, personne ne peux sous-estimer les anges qui sont nés pour combattre et défendre. Nous sommes née épée en main et nous abandonnerons jamais.

Alors que la mâchoire allait se refermer sur lui, Xarvus fit deux choses très vite. La première, c'est qu'il enleva son armure, un halo blanc recouvrait tout son corps, et même pas une seconde plus tard, il était sous sa forme enfantine. L'écart énorme entre lui en armure et sans armure était énorme, les tentacules n'étaient plus collés sur sa peau. Il activa alors ses ailes. Des sortes de filaments d'airs apparurent dans son dos et directement, il s'éleva au-dessus de Cirilla. Il ne laissa pas le temps à la louve de comprendre et se déplaça à une très grande vitesse pour se retrouver directement sur le flanc gauche de la louve, pendant cet instant, il eut le temps de remettre son armure et préparait déjà son coup. Il serra le poing et avec la vitesse acquis par ses ailes et le puissance apporté par son armure, mit un énorme uppercut dans le ventre de la louve. La grande différence entre lui et elle était l'armure, sa peau ne la protégeait aucunement comparé à son armure. Un coup comme ça casserait un humain basique en deux, il espérait qu'elle était beaucoup plus résistante.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Fév - 22:02
Xarvus et Cirilla

[
Un grognement sourd et saccadé répondit à la voix de l'ange, grognement qui aurait par ailleurs pu s'apparenter à un ricanement moqueur. La gueule béante allait se refermer avec une force insoutenable sur l'armure afin de la briser en morceaux. De déchirer la chair. De détruire comme cet être était si habitué à faire. Détruire avait au final toujours été bien plus simple que construire. Seulement, les crocs s'entrechoquèrent dans l'air et la bête se redressa brusquement, furieuse. Devant les prunelles d'or s'élevait le jeune enfant à la chevelure immaculé de tout à l'heure, des ailes atypiques mais magnifiques s'étendaient dans son dos. D'une célérité absurde, l'enfant lui fonça dessus et la louve tenta de suivre du regard l'être angélique. L'instant suivant, c'était une douleur aberrante qui lui explosait entre les côtes. La louve en eut le souffle coupé et elle sentit distinctement quelque chose se briser dans son corps musculeux, elle entrouvrit la gueule pour tenter d'happer de l'air. Avant qu'elle ne soit éjecté par la force du coup dans la poudreuse, la bête tendit un bras et une main pourvue de griffes enserra la jambe gauche de l'ange.

Devant des spectateurs invisibles, les deux puissants êtres roulaient dans la neige d'une vitesse ahurissante. Le monstrueux loup-garou tenait fermement la jambe de l'ange d'une main alors qu'il filait dans la plaine enneigée, s'emmêlant dans la poudreuse, défonçant un ou plusieurs troncs d'arbre fins à leur passage dans des craquements terrifiants. Cirilla écarquilla ses prunelles sous la nouvelle douleur, grognant de colère et tentant de se redresser pour mordre Xarvus. Seulement, ses attaques se perdirent dans le vide et la folle course s'arrêta contre un amas rocheux qui les empêcha de peu de tomber dans le vide. Le loup-garou gémissait bruyamment, rouvrant ses orbes dorées, tentant de se repérer en dépit de sa vision brouillée. La Crocs-de-Sang, étalée sur le dos, soufflait avec force, ses flancs se soulevaient rapidement. Seulement, une douleur dérangeante régnait au niveau des côtes de son côté gauche. Sa respiration elle-
même était drastiquement gênée, tout laissait présager que quelques côtes n'avaient pas tenu le coup face à la force monstrueuse de l'ange.

La bête se redressa lentement, portant une patte à son crâne, les yeux clos. Puis, les deux orbes bestiale se rouvrirent et s'encrèrent sur Xarvus. Qu'avait-il donc dit précédemment ? Ange de Gelphrundo... né l'épée à la main.. Un charabia pas croyable qui semblait agacer la bête. A dire vrai, Cirilla n'était pas réputée pour réfléchir énormément sous cette forme, laissant aller ses pulsions de bêtes sauvages, déployant sa fureur, sa colère, sa rage. Le sang-froid n'était plus de mise ni la réflexion quand la loup-garou était de sortit. Sinon, peut-être qu'elle n'aurait pas autant annihiler de village, de tribu en compagnie des autres membres du Clan de l'Ombre. Se redressant de toute sa hauteur, le loup-garou eut un léger rire mauvais alors qu'elle glissait sa main droite sur son épaule gauche, faisant rouler les muscles de cette dernière. La neige semblait tomber de nouveau et les deux adversaires étaient une nouvelle fois l'un en face de l'autre. Par ailleurs, l'utilisation précédente de sa magie venait d'affaiblir grandement la louve et cela était visible. Son souffle était un peu plus saccadé.

« Je ne te sous-estimes pas, tu es un adversaire plutôt puissant, Xarvus. », déclara finalement la voix inhumaine et rauque. « Seulement, je vais arracher ta tête et l'offrir aux miens. »

Le loup-garou tomba soudainement à quatre pattes, bondissant avec force et vivacité sur l'ange afin de le renverser sur le dos. La bête empoigna avec force les bras de Xarvus et les plaqua dans la neige, l'écrasant de tout son poids, son haleine brûlante venant s'échouer sur le faciès de l'ange. Les crocs immaculés n'étaient qu'à quelques mètres, prêts à le déchiqueter. Seulement, un bruit résonna et les oreilles de la bête se détournèrent, elle redressa un peu sa tête et détourna un instant son intention de Xarvus. L'ange pouvait le sentir : la poigne des mains sur ses bras étaient moins puissantes. Une aubaine.



Big Bad Wolf.





« I smell the blood of a petty little coward, here... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de l'Eau :: MONTAGNES ROCHEUSES-