Marche forcée [Pv. Mika-chan]

 :: Monde d'Endora :: Clan de l'Eau :: MONTAGNES ROCHEUSES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 21 Nov - 5:07



Marche forcée
Pv. Mika



Rubis versé, sang gâché, vie perdue... Le vampire luttait pourse contenir. Et là, l'ultime affront fut porté à ses narines. Il crut tout d'abord à une ruse de son imagination. Il secoua la tête, refusant de se laisser dominer par ses pulsions. Refusant de laisser son coeur reconnaitre la voie de la noirceur comme la voie du bonheur. Il ne voulait pas devenir un vulgaire suceur de sang. Il refusait de devenir esclave de lui-même. Et le destin se mettait à lui jouer des tours... Décidément, une sale journée...

L'odeur se fit plus forte, plus insistante. Le vampire tourna lentement la tête vers la source de l'odeur. Ses yeux glacés se plantèrent dans ceux du jeune homme l'ombre d'un instant, puis se portèrent vers sa main. La voilà, la source de son malaise. Le voilà, le honteux petit caillou qui avait ruiné sa journée. Un pas. Deux pas. Il fit fondre sa barrière de glace sur son passage. Il approchait. Indubitablement. Vers sa proie... Et ce fut le néant.

Dans un bruit de tonnerre il était là. Les crocs plantés dans la paume du blondinet. Le chaud liquide vital emplissait sa bouche, gorgeait ses sens... Il émit un grognement de satisfaction. Il en voulait plus. Le monde n'était que brume et sang. Violence et désir. Il planta à nouveau ses crocs acérés plus haut, dans le pli du coude, se satisfaisant goulûment d'une franche lapée... Il déchira avec frénésie le haut de sa victime, plantant ses crocs sur son torse, griffant presque de ses doigts le corps figé. Il ne s'arrêtait plus. Economisant le liquide vital en n'en prélevant qu'une infime gorgée, il poursuivit sa funeste besogne. Son ventre, ses tétons, ses clavicules, sa taille,... Tout était une raison de plus de mordre. Il se délectait sans s'en rendre compte du contraste qu'offrait la peau d'albâtre avec le précieux or rouge. Il prit pleinement possession du corps frêle de Mika, laissant les marques violentes de ses crocs partout où la soif le guidait...

Le spectacle morbide dura de longues minutes. Le contact du corps chaud du blondinet entretenait sa détresse, pour une raison inconnue de ses sens. Et là, son esprit s'éclaircit. Ses yeux semblèrent s'ouvrir. Il était là, au-dessus du corps lacéré de Mika, zébré de sang, à lécher chaque goutte du rare liquide. Mais qu'avait-il fait ? Ses yeux se ternirent, horrifiés. Il tremblait de la tête aux pieds. Qu'était devenue la mesure dont il était si fier...? Il n'était guère plus que ce qu'il avait tant travaillé pour fuir...

Son coeur se serra. Il disparut dans un bruit de tonnerre. Il en avait trop fait. Jamais plus il ne porterait les yeux sur son acolyte sans repenser à la terrible vision d'un pur flocon de neige souillé par la violence du monde...

Il reparut près du campement, tremblant, et chercha le réconfort de sa veste bien-aimée. Qu'avait-il fait...?
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 5:48

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Mika croisa le regard de Tsubaki. Un frisson le parcourut. Quand le vampire commença à s'approcher, il recula par réflexe, sortant du ruisseau en cherchant à le fuir, mais incapable de trouver la force de se relever. L'instant d'après il sursauta alors que Tsubaki venait de lui attraper vivement le poignet pour planter ses crocs dans sa main blessée. Il se figea, son coeur manquant un battement alors qu'il comprenait ce qu'il se passait. Une vague d'angoisse le submergea... Mais il était trop tard.

Mika grimaça de douleur quand les canines acérées vinrent transpercer son bras. Il n'osa pas se débattre, par peur d'aggraver la blessure. Il voulait attendre le bon moment... Mais il n'y en avait pas. Tsubaki se jetait sur lui sans retenir ses pulsions destructrices et le jeune homme était tétanisé. Il avait voulu faire confiance à un vampire... Il en payait le prix. Il était stupide d'avoir cru que celui-ci étant différent. Après tout, les vampires ne sont que des monstres. Des bêtes assoiffées de sang, cruelles et meurtrières. Des larmes roulèrent le long de ses joues alors qu'un cri de douleur se noyait dans sa gorge.

Mika abaissa son regard trouble sur la silhouette qui irradiait son corps de douleur et son coeur se serra. Il avait l'impression d'être dans un cauchemar. Un cauchemar abject avec un goût de déjà vu. Il tremblait. De peur et de douleur. Son corps se vidait de ses forces à mesure que son sang s'écoulait des multiples blessures qui entachaient sa peau. Mais il ne voulait pas lutter. Il ne voulait pas blesser Tsubaki. Son esprit voulait toujours se persuader qu'il était différent. Qu'il était quelqu'un de bon...

Puis la torture cessa. Le jeune vampire croisa le regard de son tortionnaire involontaire et lut l'horreur dans ses yeux. La même que celle qu'il avait dû arborer lors de ses pertes de contrôle. Sa gorge se serra et il ferma les yeux, les sourcils froncés dans une grimace de douleur. Le vampire se volatilisa, le laissant là, gisant sur l'herbe humide, couvert de sang.

Il tremblait, sa respiration rapide entrecoupée de sanglots et de gémissements trahissant sa souffrance, aussi bien physique que mentale. Sa main valide se posa sur ses blessures les plus profondes pour les cautériser. Un cri de douleur accompagna son geste et il resta immobile sur le sol pendant quelques minutes. Mika finit par bouger pour se relever, les dents serrées pour retenir sa voix. Il avait atrocement mal mais il voulait retourner au campement. Il voulait retrouver Tsubaki. D'un pas traînant il marcha jusqu'à son but, titubant et s'appuyant régulièrement contre les arbres pour reprendre son souffle lorsque la douleur devenait trop forte.

Le blondinet arriva alors dans la clairière où ils étaient installés. Il aperçut la silhouette du vampire, assise sur le sol. Mika s'adossa un arbre, sa respiration sifflante, et rassembla ses dernières force pour marcher d'un pas peu assuré en direction de la tente et de Tsubaki. Avant d'arriver à son but, il sentit la douleur irradier l'ensemble de son corps et il s'écroula à genoux dans l'herbe après avoir échappé un gémissement rauque. Il tremblait violemment, son coeur battant rapidement dans sa poitrine, et ses forces l'abandonnant lentement.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 6:09



Marche forcée
Pv. Mika



Honte, désespoir, incompréhension. Le vampire était tourmenté. Il s'en voulait terriblement. Mais qu'est ce qui lui avait pris ?.. Il pensait, essayait de réfléchir. Et là, quelque chose le frappa. Il avait abandonné un gamin à moitié mort dans un milieu hostile, et baignant dans son sang qui plus était... De quoi faire plaisir à n'importe quel prédateur un peu audacieux. Il se redressa vivement, son visage maculé de sang coagulé prenant une expression de peur.

Et là, il vit que Mika avait été plus rapide que lui. Il était allongé dans l'herbe, tremblant, visiblement épuisé. Le sang de Tsubaki, parce que lui en avait encore en grande quantité, ne fit qu'un tour. Encouragé par sa veste, tout aussi désespérée que lui, il bondit sur ses pieds pour porter secours au jeune homme. Son état était pitoyable... Il avait déchiré le t-shirt du jeune homme pour accéder plus en avant sur son torse, comme une bête...

Il savait que les plaies laissées par les crocs d'un vampire cicatrisaient sans encombre, mais il fallait tout de même qu'il stoppe les hémorragies. Il remarqua que le petit blond avait du essayer de cautériser certaines de ses entailles, malgré l'urgence de son état...

S'armant à nouveau de son si utile kit de premiers secours, Tsubaki passa de longues minutes à panser son compagnon. Il le souleva ensuite délicatement, le serrant dans ses bras comme une petite chose fragile, et le porta dans la tente après l'avoir nettoyé du sang, de la terre, et des larmes. Il le déposa avec autant de douceur qu'il le pouvait sur les fourrures, et, plein de l'énergie que le sang lui avait donné, il alla se laver lui-même avant de s'assoir dans un coin calme et ombragé du camp et de se mettre à méditer, espérant peut-être trouver le pourquoi du comment de sa réaction démesurée...
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 6:26

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Mika sentit la présence du vampire près de lui et lorsqu'il fut à proximité, il referma sa main sur sa veste. Il avait besoin d'une présence à ses côtés, même la sienne. Même après ce qu'il avait fait. Il n'arrivait pas à lui en vouloir. Ses yeux bleus l'observèrent un instant avant que sa vue ne se trouble davantage et qu'il sombre dans l'inconscience.

Il resta de longues heures endormi, pendant lesquelles Tsubaki s'occupa patiemment de lui, réparant ses bêtises aussi bien qu'il put. Le blondinet reprit un aspect correct et resta immobile dans les couvertures pendant que le vampire méditait sur son geste et sur lui-même. Lorsqu'il rouvrit les yeux, le soleil était déjà bas dans le ciel. Sa conscience embrumée mit quelques secondes à se rappeler de ce qui s'était passé. Il baissa son regard en direction de son torse et observa les multiples cicatrices qui le recouvraient avant de grimacer de douleur.

MIKA: Tsuba..ki...

Sa voix faible et tremblante s'éleva à peine assez fort pour que le vampire l'entende s'il était près de la tente. Mika referma les yeux avec un gémissement de douleur et toussota un peu. Il n'avait plus aucune force et il avait besoin de compagnie. Il voulait sentir la présence réconfortante de Tsubaki. Sa chaleur. Son esprit n'arrivait pas à l'assimiler à quelque chose de mal. Seulement le vampire n'arrivait pas et le blondinet serra les dents. Ne l'avait-il pas entendu? Etait-il parti loin du camp? Ou faisait-il la sourde oreille tout simplement...?

MIKA: Tsubaki... Je t'en...supplie... Viens...

Ses paroles saccadées trahissaient son désespoir. Il ne voulait pas rester seul. Il voulait revoir le regard doux et apaisant du vampire, le sentir près de lui et lui dire qu'il ne lui en voulait pas. D'ailleurs il ne comprenait pas comment il arrivait à lui pardonner ce qu'il avait fait, lui qui, pendant de si longues années, avait considéré les vampires comme d'immondes créatures indignes de vivre.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 13:59



Marche forcée
Pv. Mika



Violence. Un mot qui résonnait dans l'esprit du vampire. Sa vie ces dernières années avait baigné dans le sang et la mort, quand bien même il s'était efforcé de s'éloigner de toute forme de vie pour vivre isolé. Et voilà qu'il rencontrait un vagabond, le sauvait, promettait de l'aider à passer outre la férocité de ce monde dans lequel ils vivaient, et dès qu'ils étaient loin de tout témoin, en profitait pour le saigner presque à mort. Comme une vulgaire bête de somme. Le vampire planta un croc dévasté dans sa lèvre (OH MON DIEU UNE HYP...MACHIN), espérant que la douleur lui permettrait de se réveiller de ce mauvais rêve. Mais bien sur il n'en était rien...

Il n'arrivait à rien, et surement pas à méditer. D'ailleurs, qu'est ce qui lui était venu à l'esprit pour qu'il veuille méditer ? Il avait toujours détesté ça. Et sa colère n'aidait pas. Plutôt que de se plonger dans son subconscient, il travailla sur sa respiration pour reprendre le contrôle de lui-même. Lorsqu'il se sentit suffisamment apaisé, il pénétra les Spires, et observa la vie environnante. Mais il n'avait pas réfléchi au fait qu'il ne percevrait que de manière encore plus nette la détresse de Mika... Et les traces de sang qui s'échappaient de ses bandages.

Il resta immobile, bouillonnant, de longues heures, qui passèrent en un éclair. Et là, une voix. Il se figea, les yeux grand ouverts, aux aguets. Avait-il rêvé ? Son esprit semblait vouloir lui jouer des tours aujourd'hui...

" Tsubaki... Je t'en... Supplie... Viens... "

La voix était insistante, pressante, douloureuse. Tsubaki tourna la tête vers la tente. Mika y gémissait. Y avait-il eu des complications ? Ses blessures étaient-elles plus graves qu'elles l'avaient laissé paraitre ? Ses yeux noirs emplis d'inquiétude, le vampire s'approcha dans le silence le plus complet de l'entrée de leur abri de fortune. Il s'accroupit, observant le visage défiguré du petit blond. Défiguré par la douleur, et la peur ?.. Le vampire posa un genou sur les fourrures, n'osant s'approcher davantage, prêt au besoin à réagir dans l'urgence.
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 15:42

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Le vampire qui avait entendu son appel ne tarda par à apparaître dans l'encadrement de la tente. Mika put lire l'inquiétude dans son regard et il ferma un instant les yeux. Quand il sentit sa présence à ses côtés il les rouvrit et le regarda quelques secondes sans rien dire, ses grands yeux bleus illustrant sa détresse.

Mika se redressa alors en grimaçant, un soupir rauque s'échappant d'entre des lèvres, et il se pencha vers Tsubaki et agrippa sa veste avant d'appuyer son front contre lui. Il tremblait légèrement, son esprit fortement agité par plusieurs émotions contraires. Il avait peur mais se sentait rassuré par sa présence. Il le détestait et en même temps il n'arrivait pas à le haïr. La douleur tiraillait son corps et sa tête. Le jeune vampire sentit de nouveau des larmes couler le long de ses joues tandis qu'il resserrait son étreinte autour de la veste de Tsubaki, les dents serrées.

MIKA: Pourquoi... J'arrive pas... A te détester?

Réussit-il à articuler entre deux sanglots. Il aurait dû le mépriser, avoir envie de le tuer comme à l'auberge, avoir envie de se venger... Mais il ne pouvait pas. Son coeur refusait de haïr Tsubaki et de le considérer comme un monstre parmi tant d'autres. Il lui avait redonné de l'espoir, il l'avait aidé, il l'avait protégé et il lui avait fait découvrir tant de choses en si peu de jours. Mika était incapable de le lâcher. Il avait besoin de sa présence auprès de lui pour confirmer qu'il ne se trompait pas. Qu'il avait eu raison de lui faire confiance parce qu'il était différent des autres.

MIKA: Je suis...désolé...

Désolé d'être aussi faible. Désolé de ne pas avoir réussi à se défendre. Désolé de lui avoir fait vivre ça après l'avoir forcé à le prendre sous son aile. Désolé de lui imposer sa présence inutile...

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 19:59



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki frissonna quand Mika s'appuya contre lui. Il ne s'attendait clairement pas à ce style de réaction... S'il avait été à la place du loupiot, il aurait plutôt tenté de tuer son agresseur... Mais apparemment le petit blond était au-dessus de ça... Le vampire laissa le jeune homme l'utiliser comme repose-tête un moment. Et là, son acolyte lui sorti la chose la plus insensée à laquelle il aurait pu s'attendre. Il était désolé. Désolé de quoi ?.. Qu'avait-il bien ou faire qui puisse justifier qu'il soit désolé ?.. C'était lui le fautif. Lui qui l'avait saigné comme un porc, lui qui l'avait abandonné dans la nature, lui qui...

Comment pouvait-il ne serait-ce que penser qu'il était fautif de quoi que ce soit ?...

Le vampire serra les dents, et écarta Mika de lui pour le fixer d'un air dur et sévère, plein d'anxiété:

" Tu n'as rien à te reprocher, c'est moi qui devrais m'excuser. "

Alors, il ramena le jeune blondinet sur les fourrures, et comme celui-ci ne semblait pas du tout prêt à le lâcher, il s'allongea près de lui, conscient comme jamais de la faiblesse de ses battements cardiaques et de l'odeur de sans que dégageait tout son torse. Il se mordit la lèvre:

" C'est à moi de m'excuser... Je n'aurai pas du m'emporter... "
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 20:26

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Il leva ses grands yeux bleus vers le vampire lorsque celui-ci l'attrapa par les épaules pour pouvoir le regarder. Tsubaki s'excusait à son tour et en entendant ça, le blondinet se crispa un peu. Il n'avait pas besoin d'excuses, il comprenait son attitude et son geste, il connaissait ses causes...

Mika se rallongea sans marquer d'opposition, sa main toujours fermée sur la veste du vampire qui décida de s'installer à ses côtés. Il ferma quelques secondes les yeux, le visage crispé, et finit par les rouvrir, son souffle légèrement saccadé. Il regarda Tsubaki fixement, observant les traits de son visage avec attention. Il avait l'air soucieux mais cela donnait à son expression un charme qui captiva le jeune homme allongé près de lui.

MIKA: Tu t'es emporté parce que ta nature de vampire t'as poussé à le faire... Parce qu'elle a senti que j'étais faible et sans défense...

Il serra les dents, la gorge nouée et essuya une larme qui commençait à revenir au coin de son oeil. Tsubaki était un loup et lui une vulgaire brebis. Ils avaient beau être deux vampires, ils étaient loin d'être égaux... Et c'était pour ça qu'il n'avait pas pu réagir. Pour ça que la situation avait dégénéré... Le blondinet baissa les yeux avec un soupir après avoir lâché la veste de Tsubaki.

MIKA: Ce que je vais te dire va te paraître bizarre mais... une partie de moi a besoin de toi. Tu m'as redonné la force de me battre et l'espoir que j'avais perdu... Je ne te considère pas comme un vampire lambda. Même après ça... Et c'est pour ça que je ne peux pas t'en vouloir...

Il grimaça légèrement de douleur à la fin de ses paroles, crispant ses doigts sur les bandages de son torse, ses blessures se ranimant légèrement sous l'effet de sa respiration.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Nov - 22:57



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki n'était vraiment pas d'humeur à discuter, et encore moins de l'instabilité totale de son jeune acolyte. Après ses paroles bien étranges, le vampire se redressa, s'asseyant sur la couche. Il se tourna vers Mika, le regard terriblement neutre. Il avait décidé d'enfouir ses doutes.

" Si tu le dis. "

Il resta assis un moment. Le sang qui emplissait son estomac lui donnait envie de courir, grimper, plonger,... Il trouvait qu'il passait trop de temps dans cette tente dernièrement...

" Tu veux que je reste...? "

Demanda-t'il avec un regard direct. Il pouvait rester si le petit vampire le souhaitait, après tout c'était entièrement sa faute si le petit était au plus mal, mais il n'en avait pas une folle envie non plus...
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Nov - 17:02

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Mika sentit le doux bruit du vent en entendant la réponse du vampire et en voyant son air totalement neutre. Il ferma les yeux. A quoi s'attendait-il après tout? Lorsque la voix de Tsubaki s'éleva de nouveau, il rouvrit les yeux et le regarda. Un léger soupir s'échappa d'entre ses lèvres.

MIKA: Non, je... Non. C'est bon.

Il s'enroula un peu dans la couverture qui le recouvrait et ferma une nouvelle fois les yeux. Il avait besoin de repos, et il ne voulait pas être une contrainte pour le vampire. Bien sûr, il aurait préféré avoir sa présence auprès de lui, mais... Pour l'instant il avait plus l'impression d'être une gêne qu'autre chose alors il refusait de le forcer à rester.

Le jeune vampire grimaça un peu en se tournant sur le côté, et il fixa le sol d'un air vide. Il était fatigué, il avait mal, mais son esprit était trop agité pour trouver le sommeil. Il ne bougea même pas lorsque son ainé sortit de la tente, et il continua de réfléchir de longues minutes à ce qui s'était passé avant de pouvoir enfin s'endormir.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Nov - 1:02



Marche forcée
Pv. Mika



Comme son acolyte ne le retint pas, Tsubaki sortit rapidement de la tente. Il devait se dépenser. Il posa quelques sondes de glace autour de la tente, au cas où quelque chose, ou quelqu'un, oserait s'approcher, et alimenta le feu, espérant que la fumée éloignerait la majeure partie des prédateurs. Et il s'enfut. Fuyant ses responsabilités, fuyant le fuit de son erreur, fuyant sa violence.

Le Soleil brillait à encore, très légèrement. La pénombre, le terrain de chasse favori de notre vampire. Il se faufilait dans les ombres, glissait dans la nuit, disparaissait dans la lumière. Il était lui. L'implacable chasseur. Le vampire sans coeur, sans émotions, qu'il avait essayé de devenir. Mais il savait très bien qu'il était loin de l'être. Sa perte de contrôle plus tôt dans la journée le prouvait. Il se mordit la lèvre, ralentissant dans sa course. Il s'en voulait toujours, terriblement. Il détestait trahir la confiance du peu de personnes qui la lui offraient.

Perdu dans ses pensées, Tsubaki escalada un pic rocheux à toute vitesse, jusqu'à ce que la neige craquèle sous ses pieds. Il n'était pas fatigué le moins du monde. Le sang avait envahi ses muscles, avait envahi son cœur. Il ne pourrait plus jamais se tenir à moins de dix mètres de Mika sans sentir ce liquide vital couler dans ses veines, et sans se souvenir du goût délicat dans sa bouche. Il secoua la tête. Mieux valait qu'il n'y réfléchisse pas trop... Il resta longtemps là-haut, laissant le froid renforcer son emprise sur lui, se perdant dans la contemplation de la Lune. Il se sentait presque apaisé, seul dans cette immensité...

Après plusieurs heures de course, d'escalade et après avoir suivi une meute de loups pour le plaisir, le vampire dévala la pente sous le ciel nocturne. Ses yeux étaient d'un rouge intense, brillant comme deux braises dans les ténèbres. Il se rapprochait tranquillement du campement, son esprit apaisé. Et soudain, il se figea. Quelque chose n'était pas normal. Il fronça les sourcils et plongea dans les Spires. Juste à temps pour voir et éviter une lame silencieuse lancée à toute vitesse. Tsubaki s'aplatit au sol d'un geste, sondant la nuit de ses yeux et de ses sens. Qui pouvait bien se trouver là, et surtout avec de telles intentions ?

Le vampire leva ressentait une présence à quelques dizaines de mètres. Celui qui le visait était clairement entrainé. Il s'apprêtait à se glisser en silence vers l'assaillant, mais il était clair que celui-ci le voyait aussi nettement que lui voyait dans la nuit. Il grogna. Il ne s'était pas attendu à ça dans un endroit pareil...

Tsubaki fit appel à sa magie, toujours couché. Il lança des tentacules de glace sous le sol, tentant d'étendre sa zone d'action au plus près de l'inconnu. Lorsqu'il sentit qu'il était à moins de dix mètres de l'hostile personne, il fit jaillir des pics de glace du sol et les propulsa vers l'inconnu. Dans un souffle, il disparut, et réapparut près de la zone de son tir. Déjà, une lame de glace se formait dans sa main, prête à trancher la chair du brigand.
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Nov - 1:25

Marche forcée


Ft. Tsubaki




L'air de la montagne ne lui avait jamais semblé si doux et agréable. Avaran errait dans les rocheuses depuis deux jours, fuyant un peu l'agitation de la ville et les ennuis qui s'y trouvaient. Sa jambe ne le faisait pas trop souffrir alors il pouvait en profiter pour gambader un peu et profiter du calme des montagnes. Seulement alors qu'il se promenait, une vive odeur de sang vint chatouiller ses narines. Il plissa un peu les yeux et arriva près d'un ruisseau. Ses sourcils se haussèrent légèrement en voyant les marques de sang, encore fraîches, qui tapissaient le sol. Il s'accroupit et ferma les yeux. Il n'y avait pas de doute, il connaissait cette odeur.

L'assassin se releva d'un bond et suivit les traces qui s'offraient à lui. Le petit blondinet à qui il avait sauvé les fesses s'étaient encore attiré des ennuis? Décidément... Avaran bondissait d'arbre en arbre, traversant la forêt comme une ombre silencieuse. Il aperçut alors un campement et l'observa avec un air dubitatif. Il reconnut la silhouette du jeune vampire, allongée sur le sol, mais pas la seconde. Ce qui troubla l'hybride, ce fut l'odeur de sang que dégageait le brun ténébreux qui se tenait près du blessé. Il avait l'air de le soigner mais...

Avaran resta immobile, à une distance suffisante pour ne pas se faire repérer, et lorsque le vampire s'éloigna du campement, il décida de s'en approcher. Seulement, ses plans furent mis en échec quand il remarqua les défenses préalablement posées. Il pouvait sentir leur puissance d'ici. L'assassin plissa un peu le nez et recula. Ses yeux argentés voyaient très bien dans le noir et il traversa donc la forêt rapidement à la recherche de sa cible... Qu'il ne tarda pas à repérer. Cette dernière revenait au campement. Un large sourire se dessina sur son visage et il retira l'une des dagues accrochées à sa ceinture. Elle fila vers sa victime... Qui réussit à l'esquiver. Le vampire était passé en alerte.

La magie de glace qu'Avaran avait ressentie au campement revint d'un seul coup, et fila droit sur lui. Il esquissa un sourire: elle ne venait pas seule. Il attendit la dernière seconde et... disparut. L'hybride atterrit avec souplesse sur le sol après s'être téléporté et il regarda son adversaire avec un air de défi.

AVARAN: Joli...

L'odeur de sang était encore fortement marquée et pour sûr, pas qu'à cause de la séance de soin qu'il avait surprise. Il en était convaincu, le vampire en face de lui avait goûté au sang du petit blond.

AVARAN: Tu as l'air puissant... Ca m'intrigue que le petit soit toujours en vie.


[/quote]
Ex-Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Nov - 1:39



Marche forcée
Pv. Mika



Alors le voilà, celui qui venait troubler sa paix presque retrouvée. Il détailla l'homme des yeux. Il semblait bien armé comparé à notre ami. Mais celui-ci avait l'atmosphère pour alliée. Tant qu'il ne serait pas dans le cratère asséché d'un volcan, ils aurait une infinité d'armes en sa possession.

Il se redressa de toute sa hauteur, ouvrant la ligne de ses épaules. L'homme, enfin, l'elfe, qui lui faisait face était plus petit que lui d'une petite dizaine de centimètres, et il était visiblement bien moins musculeux. Mais son agilité ne faisait aucun doute, et le lancer qu'il avait effectué quelques heures plus tôt était la preuve qu'il savait manier ses poignards et qu'ils n'étaient pas une simple décoration. Aux aguets, Tsubaki soupesait le pic de glace acéré dans sa main. Il avait suffisamment d'informations pour se méfier de l'homme. Et ses paroles allaient lui en apporter encore davantage.

S'il n'avait que faire du pseudo compliment de l'elfe, la deuxième phrase fit s'écrouler le mince mur de tranquillité retrouvée que sa petite sortie lui avait permis de bâtir. Connaissait-il Mika ? Et plus important encore... Comment pouvait-il sembler au courant de ce qu'il s'était passé..? Il savait que l'odeur de sang sur lui était encore bien tenace, mais il était impossible que l'inconnu en sache autant qu'il le semblait s'il ne les avaient pas espionnés. Et là, ce fut à Tsubaki de s'en vouloir. Il aurait du détecter sa présence bien auparavant. Un sourd grondement naquit dans sa gorge et il aboya, le regard plein de rage:

" Je peux savoir ce que tu veux ? "
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Nov - 1:51

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Le vampire grognait en le toisant. Avaran continua de sourire en soutenant son regard. Son interlocuteur était plutôt grand et bien taillé... Son inverse en résumé. Leurs atouts étaient très différents, il s'en doutait, mais pour l'instant la situation restait neutre. L'hybride continua de le fixer en restant silencieux quelques secondes, ses sens aux aguets, avant de répondre d'une voix glaciale:

AVARAN: Ce que je veux? Un petit éclaircissement...

Il s'avança lentement du grand brun et se planta à moins d'un mètre de lui. Il pouvait sentir son aura lourde et pesante de là où il se trouvait. Avaran serra un peu les dents: ce type cherchait vraiment à l'intimider avec ça? Comme si des gestes pareils pouvaient l'intimider... Une lueur un peu haineuse traversa alors son regard et il reprit:

AVARAN: Vois-tu... Tu empestes le sang à des kilomètres à la ronde et ça m'irritait un peu... Du coup je me demandais si un type comme toi pourrait me rapporter assez d'or pour compenser le désagrément?

Il esquissa un sourire en coin et recula d'un pas, glissant sa main dans son dos pour attraper une des dagues accrochées à sa ceinture. Il n'avait pas la chance de pouvoir matérialiser ses propres armes et il refusait de faire face à ce type à mains nues. Qui plus est, Avaran venait de le provoquer ouvertement, et il restait donc sur la défensive... Le vampire allait sûrement vouloir lui faire regretter ses paroles.


Ex-Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Nov - 2:13



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki fronça encore davantage les sourcils lorsque l'homme s'approcha. Ses vêtements sentaient la terre, la poussière, et une lointaine odeur de sang. Son interlocuteur ne semblait pas vraiment recommandable, lui non plus. Alors quand il le fixa de ses yeux d'argent pour lui demander le prix de sa dépouille, le vampire haussa un sourcil. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'il allait lui sauter dessus pour avoir fait allusion à sa mort ? A en juger par sa main qui se glissait dans les plis de ses vêtements à la recherche de quelque chose, il était clair que oui. Tsubaki, s'il n'avait pas eu une personnalité aussi sombre, aurait volontiers rit. Il se contenta cependant de pencher la tête sur le côté avec un air presque condescendant, et dit, sur un ton matchant l'enthousiasme extraordinaire de l'elfe:

" Heureusement ou malheureusement pour toi, ma tête pourrait te mettre à l'abri du besoin un petit bout de temps. "

Se disant, il leva la main, ouvrant sa paume, s'amusant à faire varier la forme du pic de glace dans sa main. Finalement, il colla ses mains et opta pour deux points américains glacés, surmontés de pics à partir desquels il pourrait aisément lancer des pointes de glace.

Il relâcha les tentacules morbides de son aura, fit rouler ses épaules avant de lancer un regard las à l'elfe:

" Par contre, je tiens à ma vie. Alors si tu n'es là que pour y attenter, viens. Mais je ne garantis rien. "

Il se retint de dire qu'il avait l'estomac plein de sang et que cela le mettait encore plus aux aguets et détendait ses fibres musculaires. Si l'homme en savait autant qu'il le semblait, il aurait compris que Tsubaki était un vampire, et saurait ce que ça impliquait.
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Nov - 13:47

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Avaran esquissa un sourire satisfait: sa tête était mise à prix? Si c'était le cas, il aurait en effet de quoi bien se remplir les poches. Le jeune homme observa d'un œil méfiant la glace qui se matérialisait sur les mains de son adversaire. Les gens pouvant utiliser de la magie de création étaient les plus dangereux, et les plus difficiles à battre, il le savait, c'est pourquoi il n'osait pas trop engager le combat pour le moment.

??: Par contre, je tiens à ma vie. Alors si tu n'es là que pour y attenter, viens. Mais je ne garantis rien.

Avaran sentit son aura s'assombrir et gagner en puissance. Il plissa légèrement les yeux pour l'observer. L'assassin en était sûr, cet homme était fort... Mais ça valait la peine de l'affronter. Il esquissa un sourire en coin avant de passer une main dans ses cheveux.

AVARAN: Bah ça tombe bien, on est deux... Seulement je suis un peu en difficulté financière en ce moment, faut pas m'en vouloir.

Il prit un air triste et coupable en regardant le vampire avant de disparaître. Lorsqu'il réapparut, son pied fusait vers le dos de son adversaire. Si jamais celui-ci contrait son attaque, il était prêt à enchaîner avec la dague qu'il tenait en main gauche et qui pouvait venir entailler la peau du vampire si celui-ci ne faisait pas attention lors de sa parade. Avaran était vif et rapide, mais il savait que pour gagner contre un adversaire jouant sur la force, il devait ruser.


Ex-Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Nov - 14:56



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki haussa un sourcil en entendant la réplique de l'inconnu. Il avait décidément un sens de l'humour bien à lui... Et il était clairement belliqueux, malgré son petit jeu de comédien... Le vampire patienta le temps qu'il ai fini son petit jeu, et là, il disparut.

Le grand brun se plongea instantanément dans les Spires pour cueillir son adversaire lorsqu'il aurait réapparu. Mais le vampire fut surpris de constater que son adversaire maitrisait impeccablement sa téléportation et qu'il était plutôt difficile de le suivre, même dans les flux... Ce fut uniquement grâce à son instinct aiguisé qu'il put se retourner et parer le coup de pied de son adversaire. Mais il n'aperçut la dague qu'il tenait dans sa seconde main qu'au dernier moment... Il réussit d'un étirement brusque à éviter un coup fatal, mais il sentit la morsure de l'acier sur son bras... Le vampire grogna et s'éloigna d'un bond, en profitant pour se téléporter plus loin.

Le sang coulait sur son avant bras. D'un mouvement de poignet il gela la plaie et nettoya le sang. Il fixait l'elfe avec un regard mauvais. D'où est-ce qu'il sortait ? Etait-il à ce point attirant pour les meurtriers en tout genre..? Il soupira, reprenant son calme. S'il fallait s'y mettre, autant être sérieux. Il disparut, réapparaissant aux pieds du tueur. D'un claquement de doigts, il matérialisa des dizaines de pics de glace dans les airs au dessus d'eux, et les lança dans toutes les directions pour essayer d'atteindre l'homme même si celui-ci se décalait. Dans le même temps, il arma une droite puissante visant le menton de l'homme aux cheveux pagiks. Et si cela ne suffisait pas, il était déjà en train de former une lame de glace sur son coude qu'il pourrait rabattre telle une mante religieuse.

Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Nov - 18:17

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Avaran sentit sa lame se planter dans la chair de son adversaire et il esquissa un sourire en coin. Ce dernier s'éloigna en se téléportant tandis que l'hybride atterrissait sur le sol et se redressait lentement pour prendre le temps de l'observer. L'odeur de sang était encore plus prenante qu'avant, mais le vampire cautérisa sa plaie d'une façon qui intrigua Avaran. Il ignorait que la glace pouvait avoir cette utilité. Peu importe, il devait s'occuper du combat pour le moment, et ses sens de nouveau en alerte, il se prépara à parer l'attaque furieuse de son adversaire.

Ce dernier disparut. L'assassin serra les dents, tendu, et lorsque le vampire réapparut il esquiva son coup visant son visage. Seulement, cette attaque ne venait pas seule et il eut beau réussir à fracasser quelques uns des pics de glace avec sa dague, l'un d'entre eux vint se ficher dans son épaule. Avaran mordit fermement sa lèvre inférieure pour retenir un cri de douleur. Déstabilisé par sa blessure, il réussit à parer la lame de glace qui filait vers lui mais son dos rencontra brutalement un arbre. Le souffle court, il se retrouvait coincé entre le tronc derrière lui et le vampire en face.

Avaran leva son bras blessé en ignorant le sang qui s'écoulait de sa plaie, et il apposa alors sa main sur le torse de son adversaire. Utilisant son pouvoir de contrôle interne, il se focalisa sur les veines du vampire afin de tétaniser son bras armé. Lorsqu'il sentit la pression sur sa dague se réduire, il en profita pour se baisser d'un bond et se jeter sur le côté, saisissant au passage l'une de ses lames cachées dans ses bottes pour tenter d'entailler la jambe du vampire. Il détala à vive allure pour s'éloigner de celui-ci et bondit dans un arbre, le souffle court. Ses yeux argentés se posèrent sur le pic de glace qui avait pratiquement fondu à cause de la chaleur de son sang.

Le jeune homme grimaça de douleur en fermant les yeux. Quand il les rouvrit, une lueur pleine de colère illuminait ses prunelles et il repartit à l'assaut, une dague dans chaque main. Il fila comme une flèche en direction du vampire et enchaîna les coups avec une rapidité incroyable. Il ignorait s'il pouvait avoir son adversaire à l'usure... Mais c'était le moment de tenter.


Ex-Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Nov - 20:27



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki observa avec une délectation carnassière l'un de ses pics de glace se planter dans la chair tendre de son adversaire. Après avoir plutôt bien encaissé son assaut, l'elfe se retrouva coincé contre l'un des rares troncs de la plaine (La malchance tu l'as ou tu l'as pas), et le vampire arma son bras pour profiter de la situation. Mais jamais il ne le put. D'un seul coup, son bras se mit à refuser de lui répondre. Et pourtant il était encore là, attaché à son épaule musculeuse. Le vampire se concentra un instant sur ses sensations pour comprendre ce qui lui arrivait. Et là, il comprit, et en profita pour fusiller du regard son adversaire. Une énergie magique inconnue, insidieuse, avait rompu le lien qu'il avait avec ses nerfs, et troublait sa perception. L'énergie inconnue s'était immiscée en lui sans aucun accord, et sans se faire remarquer. Il haïssait perdre le contrôle de lui même, que ce soit uniquement son esprit, ou son corps. Lui préférait les affrontements francs qui faisaient couler le sang. Il rugit:

" Espèce de... "

Et lança un poing rageur dès qu'il regagna maitrise de lui-même. Mais ce poing ne rencontra que le vide. Déjà son adversaire avait plongé au sol pour quitter sa position défavorable. Apercevant l'éclat d'un poignard, Tsubaki eut à peine le temps de faire glisser sa jambe en arrière pour ne pas sentir l'acier mordre sa chair. Mais il ne put empêcher la déchirure de son pantalon de toile, ce qui lui tira un grognement. En personne soignée qu'il était, il songeait déjà au temps que réparer l'accroc lui prendrait... Mais il n'avait guère le temps de s'en préoccuper, donc il reporta son attention sur l'inconnu brushingué.

Celui-ci lui fonçait dessus d'ailleurs. Le vampire reconstitua les lames de ses bras et se mit en position, tentant de se débarrasser des dernières onces d'énergie étrangère dans son corps. L'infiltration inattendue de cette force inconnue avait perturbé l'équilibre déjà précaire des flux du vampire, laissant l'un de ses yeux totalement blanc, et le second d'un rouge parfait. Il faudrait un certain temps à Tsubaki pour restaurer les choses, le sang de Mika qu'il avait aspiré n'aidant pas puisqu'il renforçait les assauts de son instinct vampirique. Un regard argenté le ramena à la réalité. Voyant une dague dans chacun des points de l'elfe, le vampire décida de revoir ses prétentions à la hausse. L'ennemi semblait déterminé à en finir. Il forma deux coques de glace éternelle (ou presque, faut pas abuser non plus) sur ses avant-bras, capables de parer des coups de lame, et prit sa garde.

Et l'adversaire attaqua. Furieusement. L'elfe était un tourbillon de fer et d'argent, ses dagues étant une parfaite extension de ses bras. Mais notre vampire, grand adepte du combat au corps-à-corps et rôdé aux combats, le suivait et le parait aisément. Il prenait même un tel plaisir dans l'échange qu'un léger sourire agressif apparut sur son visage. Il aurait pu continuer l'échange longtemps s'il n'avait pas été légèrement plus lent que son adversaire. Les parades claires devinrent par instant simples glissades ou déviation des lames, et Tsubaki savait que même s'il n'était pas essoufflé le moins du monde, il aurait tôt fait de se prendre un sale coup ou deux, et il n'y tenait vraiment pas.

Il fallait qu'il sorte de sa position de défenseur pur, et il le fit avec panache. Il libéra d'un seul coup une violente décharge d'énergie magique par tous les pores de son corps, tétanisant un instant son adversaire. Juste assez pour qu'il assène un violent coup d'avant-bras à son adversaire sur son épaule blessée (tout en finesse) et un coup de genou dans son plexus, descendant ensuite son talon avec force pour percuter avec hargne la cuisse de l'inconnu.

Ne laissant pas souffler l'elfe, pris qu'il était dans la violence du combat, il transforma ses protections de glace en immenses griffes et passa à l'attaque d'une façon bien plus sournoise. Prêt à lacérer les chairs et verser le sang, le vampire aux yeux toujours vairons siffla en lançant son bras gauche vers l'abdomen de l'homme:

" Et alors ? Quid de ta répartie ?? "

Il l'avait suffisamment agacé avec ses pics stupides et son agressivité déplacée. Il était temps d'en finir et de rabrouer le caquet à cette gamine.
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Nov - 1:59

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Le vampire encaissait bien les coups rapides et puissants de l'hybride. Ce dernier ne faiblissait pas malgré la fatigue qui commençait à saisir son corps. Il guettait une faille, n'importe laquelle. Seulement, le temps passait et il n'en trouvait pas... Avaran serra les dents et se prépara à changer de tactique quand le vampire libéra d'un coup sa puissance. Cette dernière traversa le corps du jeune homme et le figea quelques secondes.

Quelques secondes de trop...

Le premier coup lui arracha un cri de douleur. Quand le genou du vampire vint frapper son torse il écarquilla les yeux, le souffle coupé. Avaran se plia en deux en crachant un filet de sang, sa voix déchirant de nouveau le silence lorsque le pied de son adversaire vint réveiller la vieille et vive douleur de sa jambe. Il tremblait de tout son corps, agenouillé sur le sol et peinant à reprendre son souffle, mais cela ne l'empêcha par de relever la tête pour fusiller le vampire du regard quand ce dernier le provoqua une nouvelle fois.

Le grand brun lui attrapa alors les cheveux en l'obligeant en se relever, et Avaran plongea son regard argenté plein de haine dans le sien, son visage crispé par la douleur et la colère. Les griffes de glace vinrent lacérer son torse et il serra les dents de toutes ses forces pour retenir sa voix qui se mua en un gémissement de douleur. Sa jambe le faisait atrocement souffrir et il tenait à peine debout, soutenu par la force du vampire. Il ne pouvait plus utiliser ses pouvoirs dans cet état... Finalement il avait peut-être sous-estimé son adversaire.

AVARAN: Vas-y... Tue moi...

Articula-t-il d'une voix tremblante. Malgré ça, sa voix trahissait clairement l'intention provocatrice de ses paroles, la lueur de défi traversant son regard l'appuyant d'autant plus.


Ex-Endorien.ne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ex-Endorien.ne
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Nov - 2:31



Marche forcée
Pv. Mika



Même maintenant qu'il le soulevait à bout de bras et qu'il était épuisé, blessé, et à sa mercie, l'elfe trouvait le moyen d'être effronté. S'il n'avait pas été son opposant, Tsubaki l'aurait presque admiré. Savoir conserver cette lueur combattive quelle que soit l'issue du combat, voilà ce qui caractérisait un réel combattant, et le vampire respectait ça. Il leva sa main griffue, prêt à exaucer le dernier vœu de l'assassin:

" Qu'il en soit ainsi... "

Il éleva le bras, bandant ses muscles, s'assurant que son prochain coup serait fatal. Son regard sévère était redevenu de pur charbon. Il était lui, et il savait ce qu'il avait à faire. Un dernier regard à l'homme, qui ne démordait pas de son souhait. Le vampire soupira, et asséna...

" Tsubaki !! Non !! "

Le vampire se figea, ses sens en alerte. Cette voix était familière. Il continuait à tenir l'elfe par le col, mais ses yeux étaient accaparés ailleurs. Le spectacle qui s'offrait à lui était bien étrange. Un jeune homme, couvert de bandages humides de sang, s'approchait en titubant. La fureur du combat quitta les yeux de Tsubaki, et ce furent l'inquiétude et la colère qui prirent sa place:

" Mika, tu ne devrais pas être là, retourne t'allonger ! "

Il savait mieux que quiconque que le jeune blond avait perdu beaucoup de sang. Et qu'il risquait pire qu'un simple mal de tête s'il persistait à se déplacer dans son état sans aucun support... Le vampire fronça les sourcils. Et en plus il fonçait vers eux au beau milieu d'un combat à mort ? Il devait être totalement inconscient. Ou totalement fou. Il espérait qu'au moins il aurait une bonne raison de braver la mort...
Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Nov - 12:54

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Mika fut réveillé en sursaut par des bruits étranges résonnant non loin du campement. Il se redressa en grimaçant et pointa son nez dehors pour se rendre compte que Tsubaki n'était pas encore revenu. Le jeune vampire serra les dents: malgré son état, son ouïe développée pouvait capter des sons familiers. Il en était sûr, un combat avait lieu pas loin. Mika se redressa et marcha d'un pas peu assuré pour se rapprocher de la source du bruit. Au pire, il irait se recoucher s'il ne sentait pas la présence de son ami et prierait pour que les brigands en train de se mettre sur la gueule ne le remarquent pas, au mieux il tomberait sur le vampire et essayerait de l'aider.

Le blondinet s'appuya contre un arbre et porta une main à son torse, ses doigts crispés sur les bandages humides. Alors qu'il reprenait doucement sa respiration, la brise nocturne vint caresser son visage et il écarquilla les yeux. L'odeur qui venait de le saisir jusqu'à la gorge, il ne la connaissait que trop bien. Mika porta sa seconde main à sa bouche et serra les dents. Le sang de Tsubaki. Il pouvait presque de nouveau sentir son goût sur la langue.

Le jeune vampire se reprit rapidement. Qui disait sang, disait blessure... Cela l'inquiétait. Il marcha lentement en suivant le bruit et l'odeur avant de se figer sur place. Son acolyte était effectivement en train de se battre, mais apparemment il avait pris la main. Mika détailla l'homme vers qui le poing de glace allait s'abattre et son coeur manqua un battement.

MIKA: Tsubaki !! Non !!

Lança-t-il de la voix la plus forte qu'il put, le souffle court. Le vampire se figea en entendant sa voix et se tourna vers lui pour l'enguirlander. Mika l'ignora et s'approcha en essayant de garder un maximum de prestance. Il attrapa le poignet de la main qui tenait l'inconnu aux yeux d'argent.

MIKA: Lâche... Le...

Ordonna-t-il d'une voix sérieuse et sombre entre deux souffle. Lorsque Tsubaki accéda à sa requête, l'hybride retomba sur le sol, encore plié par la douleur. Mika s'accroupit près de lui et tendit une main en direction de son épaule pour cautériser sa plaie, mais l'inconnu la balaya d'un geste en lui adressant un regard glacial.

AVARAN: Ne me touche pas...

Le jeune vampire serra un peu les dents et lui attrapa le bras avant de poser sa main sur son épaule. Le brun ferma les yeux en se crispant sous la douleur tandis que Mika usait de sa magie pour arrêter le saignement. Une fois que ce fut fait, il se releva et fixa un instant le blessé. Ce dernier lui adressa un regard neutre avant de se relever et de s'éloigner sans un mot en boitant atrocement. Le blondinet le regarda avec un air triste avant de se tourner vers Tsubaki en titubant un peu. Il s'appuya contre lui, posant son front sur son torse avant de murmurer:

MIKA: Ce type... m'a sauvé la vie... il y a quelques semaines...

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Nov - 17:49



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki laissa son ami s'approcher, sans pour autant relâcher la pression sur le col d'Avaran. On était jamais trop prudent avec ces bêtes là. L'état du petit blond était vraiment préoccupant, et le vampire du se retenir de courir le soutenir. Mais il ne pouvait pas laisser l'assassin sans surveillance. En sentant la paume froide de Mika contre sa peau, il le regarda d'un air encore plus inquiet. Il n'allait définitivement pas bien. Et pourtant il le laissa faire. Il s'écarta légèrement d'Avaran, mais restait tendu comme un arc, prêt à défendre son apprenti au besoin.

Il le regarda, circonspect, soigner celui qu'il s'était appliqué à blesser. Tant de travail ruiné. Le vampire fronça les sourcils. Il n'aimait pas vraiment l'idée de laisser un homme aussi agressif dans la nature. Mais lorsque Mika se redressa et l'utilisa comme pilier, il n'eut pas d'autre solution que de rester de marbre et regarder l'inconnu s'enfuir.

" Ce type... m'a sauvé la vie... il y a quelques semaines... "

La voix faible du blondinet attira son attention, et il regarda l'inconnu partir en boitant. Il n'avait aucune affection pour lui, bien au contraire, mais leur passe d'arme l'avait amené à ressentir un certain respect guerrier pour lui. Il se retint donc d'intervenir et entoura le corps froid de jeune vampire d'un bras protecteur. Il devait le ramener à l'abri le plus vite possible.

" S'il avait eu la courtoisie de se présenter avant de m'agresser tu n'aurais pas eu à te lever pour ça... "

Il passa son deuxième bras sous les genoux de Mika et le prit dans ses bras aussi doucement que possible pour le ramener au camp. Il ne pouvait se téléporter avec lui, de peur de brusquer son organisme. Il glissa donc à pas félins vers la tente, usant de ses pouvoirs pour s'assurer qu'ils ne laissaient pas de tâches de sang sur leur passage, ce qui aurait tôt fait d'attirer des prédateurs avides de chair fraiche. L'aura de Tsubaki maintenait bien les bêtes sauvages à l'écart, mais le sang les rendait parfois bien plus téméraires qu'ils ne devraient l'être. Une fois arrivé au camp, il remarqua que le feu s'était éteint, laissant les environs dans une pénombre presque inquiétante...

Soulevant le panneau de cuir fermant leur abri, Tsubaki déposa délicatement Mika sur les draps et entreprit de changer ses bandages du mieux qu'il put. Les plaies étant propres, il n'y avait pas vraiment de risque d'infection, mais le sang continuait à s'en échapper de manière plus ou moins régulière, et c'était là ce qui inquiétait le plus le vampire. Il compressa au mieux les plaies sans les étouffer. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était espérer que le jeune homme avait suffisamment de volonté pour se battre contre ses blessures. Son travail achevé, il s'extirpa des fourrures et alla rallumer un feu rassurant. Il était déjà tard, et laisser son ami seul ne le réjouissait pas vraiment. Surtout après les évènements de la soirée. Lui aussi devait se reposer, surtout pour calmer ses nerfs. Il mis en place plusieurs balises de glace autour du campement, leur donnant la permission de lancer des pics de glace sur les ennemis trop curieux s'il en apparaissait dans le périmètre.

Une fois certain que tout était en ordre, il retira sa précieuse veste, l'épousseta, et l'accrocha près de la tente, qu'elle s'aère. Il alla ôter la sordide odeur de sang qui lui collait à la peau dans le ruisseau, l'eau glacée vivifiant ses muscles endoloris, et se changea pour aller se coucher.

Une fois satisfait de son état, il pénétra la tente aux côtés de Mika, et se glissa sous les fourrures près de lui. Contrairement à la nuit dernière, aucune chaleur n'émanait de son compagnon, et il réalisa bien vite que sa faiblesse le laissait glacé, démuni face au grand froid des nuits du Nord d'Endora... Sachant que tout cela était sa faut, Tsubaki passa un bras timide dans le dos de Mika et le ramena contre lui pour qu'il profite de sa chaleur, s'appliquant à le noyer à moitié sous les fourrures pour ne pas qu'il perde le peu d'énergie thermique qu'il dégageait. Lové ainsi contre son apprenti, il lui offrait un bien maigre réconfort après toute ces épreuves, et sentait ses battements de cœur irréguliers contre la peau de son torse. Il se risqua alors à demander:

" Et... Tu as beaucoup d'"amis" aussi agressifs que cet elfe ?.. "

Il posait autant la question par intérêt personnel que pour savoir détendre l'atmosphère plutôt pesante qui s'était établie entre eux...


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Nov - 0:24

Marche forcée


Ft. Tsubaki




Mika ferma un instant les yeux, appuyé contre le vampire, le souffle court. Son corps entier était engourdi par la douleur et la fatigue si bien qu'il tenait tout juste debout. Le jeune homme n'opposa aucune résistance lorsque Tsubaki le souleva du sol pour le porter. Au contraire, il se laissa faire docilement avant d'appuyer de nouveau sa tête contre lui, avec une petite grimace de douleur.

Le blondinet resta à demi-conscient tandis que son acolyte refaisait soigneusement ses bandages. Un gémissement s'échappait de temps en temps d'entre ses lèvres quand il sollicitait un peu trop ses blessures, et il ferma les yeux une fois la séance de soin terminée. Tsubaki disparut un instant pendant lequel le jeune vampire essaya de reprendre une respiration calme. Il avait un peu surmené son corps pour le coup et ce dernier lui faisait bien sentir. De plus, il avait atrocement froid, comme si le peu de forces qui lui restait n'arrivait même pas à le maintenant à une température correcte.

Il se mit à trembler et quand Tsubaki vint s'allonger, avant de le ramener contre son corps, il se blottit contre lui en frissonnant. Le vampire ramena les peaux sur lui pour lui tenir chaud. Mika ne bougea pas, collé contre son torse brûlant, son front appuyé à hauteur de ses pectoraux. Une question parvint alors à ses oreilles, qui lui tira un petit rire amusé qui fut accompagné d'une quinte de toux passagère. Quand il réussit à reprendre son souffle et à oublier le goût amer de sang qui lui était monté à la bouche, il murmura:

MIKA: Non... A vrai dire... Je ne connais même pas... son nom.

La première fois qu'il l'avait croisé, il était à l'article de la mort et là... La situation ne s'était pas vraiment prêtée à un échange de banalités. Les tremblements qui l'agitaient s'atténuèrent un peu au fil des minutes et il ajouta:

MIKA: Ton bras... ça va?

Il avait beau être à l'article de la mort, il arrivait tout de même à s'inquiéter pour Tsubaki.

Humain.e
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.e



   
I will save your life
Sometimes I wish I could save you And there're so many things that I want you to know I won't give up till it's over If it takes you forever I want you to know
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Nov - 15:36



Marche forcée
Pv. Mika



Tsubaki était inquiet. Son acolyte était gelé, et tremblant. Ses forces étaient bien plus diminuées qu'il ne l'aurait pensé... Il sentait ses fluxs énergétiques perturbés, et ne se sentait que plus mal pour son erreur de la soirée... Il savait que dans ce genre d'affaiblissement les guérisseurs avaient parfois recours à des injections directe de leur énergie vitale. Le vampire était tenté de le faire, mais malheureusement, il savait que son énergie était d'une nature trop violente pour le jeune homme. Sans un contrôle continu, elle aurait tôt fait de vouloir prendre le dessus sur l'énergie de Mika et de le dévorer de l'intérieur. Tsubaki serra les dents. Il n'était bon à rien à part détruire de toute façon...

Cette nature sanglante était ancrée en lui jusqu'à la force de sa magie, jusqu'à la température étonnamment faible de son sang. Il se haïssait pour ça parfois. Cette propension au meurtre lui avait à de maintes reprises sauvé la vie, mais c'était dans des moments pareils, face à son incapacité à réparer ses torts, qu'il réalisait que les pouvoirs liés à la vie et à la création étaient autrement plus respectables que ses tranchants amis glacés... Il n'écouta qu'à moitié la réponse de Mika, trop occupé qu'il était à détruire son estime de lui-même.

" Ton bras... Ça va ? "

Le vampire baissa la tête vers le petit blond, le regard surpris. Il leva alors son bras dont il avait fait fondre le pansement de glace. L'entaille avait déjà commencé à cicatriser. Elle n'était guère profonde mais faisait une bonne vingtaine de centimètre de long. Il regarda la peau rosée, ouverte, qui entamait une lente régénération. Enfin, lente. A échelle de vampire. En effet, même si ses "bandages" gelés avaient l'avantage d'empêcher les hémorragies, ils ralentissaient aussi son rythme cellulaire et par la même la cicatrisation. Et pourtant, il semblait guérir bien plus vite que son ami... Voilà pourquoi il était si inquiet. L'acceptation encore toute relative de Mika de sa condition avait-elle un rôle là-dedans ?

Son bras toujours étendu devant lui, le vampire murmura alors:

" Ouais. C'est pas ce genre d'égratignures qui va m'empêcher de vivre. "

Il rallongea alors son bras, le passant autour de la taille de Mika et en profitant pour le ramener encore davantage contre lui, comme s'il avait peur que la moindre distance laisse le jeune vampire sans défense... Il continua alors sur un ton différent, plein de reproches, mais aussi d'une étrange inquiétude:

" La prochaine fois que tu te lèves dans cet état sans permission, quelle qu'en soit la raison, je te ligote au lit. "

Se rendant compte de l'agressivité de ses propos, il poursuivit:

" Je m'en veux déjà assez de t'avoir mis dans cet état, alors ne fais rien qui pourrait te mettre davantage en danger s'il te plait... "

Une demande. Chose rare de la part de l'imperturbable ténébreux... Et plus rare encore était ce timbre presque étranglé sur la fin de sa phrase, comme s'il refoulait une souffrance...


Modératrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de l'Eau :: MONTAGNES ROCHEUSES-