A l'orée de la forêt [Pv Xarvus]

 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: GRANDE FORÊT Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 28 Sep - 0:07

Art by Andead



A l'orée de la forêt

Avec Xarvus





Sous l'aurore la nature prenait des allures mystiques où le commun croisait l'incroyable. Le soleil se levait lentement sur l'horizon, réchauffant la végétation de ses rayons doucereux. La nature semblait rechigner à s'éveiller mais les caresses délicates de l'astre y veillèrent comme une mère sur son enfant. Si les abords de la forêt ne tardèrent pas à exulter devant le petit matin, l'intérieur de la Grande Forêt semblait encore endormi. Pourtant sur la canopée, la faune s'activait vivement.

A une vingtaine de mètres des premiers arbres qui annonçaient l'épaisse végétation, une grosse luciole s'agitait. Ou du moins ce qui y ressemblait. Elle allait et venait, comme si elle ne savait quelle décision prendre.
Elle scintillait d'un bleu léger que le soleil ravivait étrangement. Plus le temps passait et moins l'hypothèse semblait vrai. Le bleu était trop vibrant devant le soleil qui pointait le bout de son nez. A cause de la clarté éblouissante qui embrassait les environs, il faudrait sans doute plisser les yeux pour s'en assurer. Mais pour qui prêtait l'oeil, la chose était évidente, la luciole n'était autre qu'une petite créature ailée. Et c'est d'ailleurs grâce au bleu iridescent des ses ailes que l'espace d'un instant l'illusion parut plausible.

Elle voletait, sautait, s'arrêtait. Elle se penchait, observait, faisait la moue et repartait. C'était un ballet incessant qu'elle animait de petits soupirs exaspérés. Sans doute ne trouvait-elle pas ce qu'elle cherchait avec tant d'application. Il fallut presque une heure pour que la petite créature se décide à abandonner.
Les pieds sur le sol, son sac sur l'épaule, seul sa tête dépassait des hautes herbes. Elle scrutait la forêt avec gravité. Puis cherchant un peu de courage sa poitrine se souleva avant de se rabaisser brusquement pour lasser place à un gros soupire.

- Bon, Kaïdann... Quand faut y aller, faut y aller, finit par scander la fée en se remotivant.

Kaïdann leva un pied impérieux et entreprit une marche rythmée. Elle ne fit en réalité que quelques pas, le temps de se convaincre que ce qu'elle cherchait se trouvait dans l'épaisse forêt. Puis elle fit un bond et ses ailes battirent l'air furieusement pour la soulever.
La petite créature fonça droit devant, n'évitant les premiers arbres que de justesse. Elle parcourut ainsi une cinquantaine de mètre avant d'adopter un vol stationnaire à deux ou trois mètres au dessus du sol. Les mains sur les hanches, les yeux plissaient, ses iris examinaient le sol avec sévérité.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Sep - 0:47
Le soleil resplendissait alors qu'il commençait à se lever. Les perles de pluie se fessaient sur le sol et les jeunes pouces. Les arbres, quant à eux, laissaient passer des fins rayons de lumière entre leurs branchages. Un léger chant d'oiseau se fessait entendre , toute la vie animal commençait à s'éveiller. Mais au milieu de ce monde remplie de verdure et d'animaux, se promenait un être qui ne devait pas être là. Il portait une armure qui ne le laissait pas inaperçue au milieu de toute cette verdure. Adossait contre un arbre, il regardait sans bruit le ciel. Une araignée venait lentement descendre vers lui. Peut-être avait-il dormi ici ? Car son armure avait un peu pris de verdure et il ne semblait pas animé.

Lentement, l'armure reprit vie, il se redressa sans faire de bruit. Lentement, ses doigts s'animer. Pourquoi était-il dans cette forêt ? La réponse était assez simple, il cherchait une fée. Cette fée serait guérisseuse et pourrait préparer quelque chose pour soigner une infection. Cela fessait depuis plusieurs jours qu'il cherchait dans la grande forêt. En même temps, c'était aussi la première fois qu'il venait dans cette forêt. Il venait aussi ici pour une autre raison. Soupirant, il se remit en marche. Bizarrement ses pas ne laissait aucune trace. Il touchait pourtant le sol, mais son corps semblait un peu soulevait. De ses épaules de fins traits d'air sortait. Ceux qui lui permirent de marcher sans laisser de traces et sans faire de bruit.

Il avait cherché dans les villages aux alentours pour trouver un guérisseur, mais il n'en avait trouvé aucun, c'est pourquoi les gens lui parlèrent de cette fée. Devant l'urgence de la situation, il partit dans la grande forêt pour la trouver. Il se concentrait pour essayer de trouver un moyen pour la localiser, les humains lui ont dit qu'on pouvait le trouver grâce à sa couleur bleutée. Il parcourut alors les différents chantiers de la forêt. Quelques animaux regardaient avec une certaine curiosité cette armure. La brise matinale venait s'engouffrer dans l'énorme gouffre noir que fessait sa capuche, mais qui ne laissait nullement apparaître la figure du personnage. Il tourna rapidement la tête vers la direction d'un buisson, mais ne fit sortir qu'une sorte de furet.

Après quelques minutes de marches, il vit une lumière bleutée au loin derrière quelques arbres. Il vit aussi qu'il était à l'orée du bois, donc qu'il avait erré pour rien. Pas grave, ça fera une bonne promenade. Il s'approchait alors en fessant attention de faire le moins de bruit possible. Il regardait alors la créature qui fessait un vol stationnaire un peu au-dessus de sa tête. Il s'éleva doucement du sol pour se trouver au niveau de la fée. Il mit sa main droite sur son cœur puis fit un large mouvement de bras en signe de salutation.

Salutation. J'aimerais quérir votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Sep - 18:54

Art by Andead



A l'orée de la forêt

Avec Xarvus





Une main sur la hanche, l'autre sur son front comme pour simuler une visière, la petite créature plissait les yeux. Bien trop occupée à mettre la main sur ses herbes médicinales, elle n'avait même pas vu l'étonnante créature s'élever du sol. Ses salutations furent par contre très efficaces.
Elle eut un petit sursaut. Autant qu'il était possible de sursauter dans les airs. Un petit pour lui, un grand pour elle. Ses mains se crispèrent sur l'étoffe qui l'habillait au niveau de la poitrine. Son petit palpitant battait à tout rompre alors que dans un mouvement de réflexe elle s'était éloignée de l'immense créature.

- Salutation. Salutation. Répéta-t-elle en boucle à chaque respiration.

Il lui fallut quelques minutes pour retrouver son naturel et lui offrir un semblant de sourire. Machinalement, elle replaça quelques mèches de cheveux entre ses petites cornes en voletant vers l'étrange créature pour l'observer.
Kaïdann ne cachait pas son air intrigué. Les lèvres pincées, elle voletait au niveau de son visage avant d'en faire le tour pour observer son accoutrement. Une armure ? Ca lui donnait l'impression d'être assez lourd et c'était d'autant plus étonnant qu'il volait lui aussi. Elle haussa les épaules en revenant devant lui.

- A qui ai-je l'honneur ? Demanda-t-elle le plus mielleusement du monde.

Il faut dire qu'il éveillait sa curiosité. Mystérieux, massif, grand. En même temps qu'est-ce qui ne l'était pas à ses yeux ? Il représentait toutefois un mélange assez étonnant à ses yeux surtout pour venir la chercher aussi loin de chez elle.
Elle lui laissa tout juste le temps de se présenter avant de reprendre.

- Et que puis-je pour vous ?

Et s'il n'avait pas eu le temps de répondre ? Tant pis, elle était bien trop pressée de l'entendre développer ce qu'il entendait par "son aide". D'ailleurs, cela la faisait presque sourire. Ca l'amusait toujours de voir un inconnu commander ses services ou lui demander assistance. Elle s'assit dans les airs, en fouillant dans son sac rapidement pour en sortir ce qui devait ressembler à un petit calepin. Puis ses iris rougeoyantes vinrent scruter le visage de l'inconnu ou plutôt ce qu'elle pouvait en voir.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Nov - 15:05
Alors qu'il venait de finir sa salutation, l'ange remarqua la soudaine peur de l'être en face de lui. C'est vrai qu'il n'était pas courant de voir une armure voler. Et surtout elle semblait occupée et était dans ses pensées. Son petit sursaut lui indiqua qu'il l'avait pris par surprise, elle était petite serte, mais pour elle, il devait être grand. Ses mains crispées au niveau de sa poitrine, elle disait sans cesse salutation, alors que l'ange croisa lentement les bras. Il attendait que la fée reprenne son calme, car ses salutations continuèrent pendant plusieurs minutes, laissant le temps à Xarvus de bien regarder en détail la fée.

Comme toutes les fées, elle était petite. Sa morphologie avait tout pour être celle d'une humaine, à part son teint de peau un peu trop violacé et ses deux cornes. Pour Xarvus c'était la première fée qu'il voyait. Il avait beaucoup en appris sur eux par les livres de la bibliothèque sacré, mais aucun ne peut vivre dans le monde céleste. L'ange regarda alors les fines ailes de la fée, et compris que la lumière qui avait vus venait d'eux. Soit c'était la nature de ses ailes qui donnait cette lumière bleutée soit la poudre féerique. Elle se rapprocha de lui, l'ange vit bien que la fée était intrigué. Il la laissa donc la regarder sous tous les angles. La curiosité n'avait jamais fait de mal.

- Je m'appelle Xarvus, Je suis un ange de Gelphrundo Répondit-il à la question de la fée

À peine, l'ange avait fini de se présenter, la fée lui donna directement une autre question. Soit elle était pressée soit impatience. L'ange lui aussi était pressé, il avait besoin d'un anti-poison. Il fut blessé pendant un combat par une dague ayant un poison dessus. Malheureusement pour lui ce poison lui empêchait d'utiliser sa magie de soin. Il avait besoin que quelqu'un utilise soit une magie de soin soit de fabriquer un anti-poison. Les villageois du coin lui ont parlé de cette fée voilà pourquoi il est venu la voir. L'ange vit alors qu'elle s'était assise dans les airs et avait sorti de son sac un petit calepin.

- Je suis venu vous voir, car j'ai besoin d'un anti-poison. Alors que je me promenais en ville, je me suis fait attaquer alors que je n'avais pas mon armure. La dague que j'ai reçue sur mon flanc était empoisonnée. Malheureusement pour moi ce poison m’empêche d'utiliser mes pouvoirs de guérison. Heureusement pour moi quand je suis dans mon armure le poison ne continue pas de se répandre dans mon corps. J'aimerais savoir s'il est possible pour vous de me créer un anti-poison. Je vous en serait infiniment reconnaissant.

L'ange s'assit alors en tailleur dans les airs aussi. Il attendait juste la réponse de la fée

- Et vous quel est votre nom ? les villageois ne m'ont pas dit votre nom.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monde d'Endora :: Clan de la Terre :: GRANDE FORÊT-